Savoir interpréter un frottis

 

 

Je vais, dans ce billet, vous donner des pistes pour décoder les résultats d’un frottis cervico vaginal.

Voici des termes barbares qui font peur à leur lecture et qui pourtant ne décrivent que des choses normales :

CERVICITE : simple inflammation du col, totalement banale lorsque l’on a une vie sexuelle. Pas besoin de traitement sauf si on repère un candida ou du gardnerella.

ENDOCERVICITE: idem, terme fréquemment retrouvé lorsque l’on porte un DIU. Pas besoin de traitement.

CYTOLYSE A DODERLEIN : sans importance, simple acidité vaginale.

REMANIEMENT JONCTIONNEL MATURE ou IMMATURE : aucune importance. Pas de traitement.

REMANIEMENT JONCTIONNEL METAPLASIQUE : normal, pas d’affolement.

METAPLASIE MALPIGHIENNE : tout à fait normal, cela veut juste dire que les cellules se renouvellent.

 Ce n’est pas vraiment un état pathologique, mais le signe de « vie » du col. Elle correspond le plus souvent à une adaptation des tissus à de nouvelles conditions environnementales. Une métaplasie non infectée par un virus HPV  n’est pas dangereuse.

DYSTROPHIE CERVICALE ou ENDOCERVICALE : les cellules poussent mal parce qu’elles sont enflammées ou en manque d’hormones. C’est totalement bénin et cela ne provoquera jamais de cancer du col.

ATROPHIE CELLULAIRE: état hormonal tout à fait bénin qui signifie un manque d’imprégnation en oestrogènes soit parce que l’on est ménopausée, soit parce que l’on prend depuis trop longtemps la pilule ou que l’on vient d’accoucher.

LEUCOKERATOSE : sans importance s’il n’y a pas d’HPV, ne se traite pas

PARAKERATOSE : idem

PRESENCE DE CELLULES ENDOCERVICALES ET JONCTIONNELLES : cela signifie que le frottis a été bien réalisé et qu’il a balayé tout le col, l’extérieur et l’intérieur.

Voici des termes barbares qui sont plus inquiétants:

ASC-US : le médecin anatomo pathologiste ne peut pas trancher entre infection banale et infection virale. Il faut ou refaire le frottis dans 6 mois ou rechercher le virus HPV. Cette recherche d’HPV est négative dans 8 cas sur 10 : l’inflammation de votre col est banale : frottis à refaire dans un an, comme d’habitude.

Quand la recherche d’HPV est positive, il faut faire une colposcopie …qui revient négative dans 6 cas  sur 10 : il n’y a aucune verrue, aucune dysplasie, vous êtes porteuse saine du virus que vous éliminerez dans les mois qui suivent. Vous devrez répéter vos frottis tous les six mois jusqu’à disparition de la virose. La présence d’HPV, même oncogène (=cancérigène), n’a aucune importance tant que le virus ne provoque pas de dysplasie, et c’est fort rare qu’il provoque une dysplasie, heureusement !

CELLULES KOILOCYTAIRES : cellules avec un gros noyau pouvant témoigner d’une infection virale. Il faut faire une recherche d’HPV. Quand elle revient positive, le médecin préconise alors une colposcopie pour préciser l’intensité de l’infection et traiter en fonction.

CONDYLOME : verrue à biopsier sous colposcopie pour vérifier qu’il n’y a pas quelque chose de plus grave dessous. Le diagnostic de condylome se fait sur un amas de cellules koïlocytaires.

Voici des termes plus inquiétants :

CELLULES DYSKERATOSIQUES : cela veut dire que les noyaux sont infectés vraisemblablement par le virus HPV . Une recherche de virus s’impose ainsi qu’une colposcopie pour vérifier s’il n’y a pas des lésions dysplasiques à retirer par conisation.

CELLULES DYSPLASIQUES : cela veut dire que le virus HPV a attaqué votre col. La colposcopie s’impose, sans même rechercher le virus HPV,  avec biopsies pour voir la sévérité et la profondeur des lésions. Si la dysplasie est légère ( CIN I) , on se contente d’une surveillance. Si la dysplasie est moyenne(CIN II), certains gynécologues préconisent une surveillance chez des femmes jeunes mais d’autres préfèrent une conisation thérapeutique. La dysplasie sévère (CIN III) impose la conisation car c’est l’étape avant le cancer du col. La dysplasie sévère n’est pas un cancer, certaines dysplasies peuvent régresser spontanément ou rester stables ou évoluer mais comme on n’a pas envie d’attendre les bras croisés que cela évolue, on retire une partie du col par conisation pour emporter toute la zone dysplasique. C’est ainsi que l’on est sûr d’éviter le passage au cancer.

CONCLUSION

Les laboratoires d’anatomo pathologie ne font que décrire les cellules du col qu’ils voient sous leur microscope et n’ont pas le droit d’écrire « frottis normal » en conclusion, ce qui serait moins angoissant que « absence de lésion intra épithéliale »!

La plupart des labos ne communiquent pas à la patiente le résultat d’un frottis présentant une infection à HPV, bénigne comme sérieuse. C’est le médecin qui reçoit le frottis qui doit vous prévenir et vous les commenter de vive voix.

Donc, lorsque vous recevez votre frottis, c’est qu’il est quasi normal même quand il y a plein de mots barbares écrits.

Un petit problème, c’est le frottis ASC-US : le médecin du labo ne se prononce pas sur une infection à HPV. Il propose donc une recherche HPV dont vous recevrez les résultats dans les 15 jours :

si le virus HPV est absent, le frottis redevient normal et vous reprenez le rythme habituel de vos consultations.

si le virus HPV est présent, votre gynécologue vous préconisera une colposcopie pour savoir si vous êtes porteuse saine du virus ou si vous avez une verrue bénigne (condylome)ou une verrue qui commence à se transformer en dysplasie (état précancéreux)

Un problème plus sérieux, c’est la dysplasie : il n’y a pas à tergiverser, la colposcopie s’impose sans attendre, avec conisation comme traitement si la dysplasie est sévère.

Je répète qu’il est quasiment impossible de trouver un vrai cancer du col de l’utérus si vous prenez soin de ne pas espacer vos frottis à plus de deux ans d’intervalle ! Mais quasiment ne veut pas dire jamais ,hélas, il existe de très rares cas de cancers d’intervalle mais pris à temps , ils se soignent bien avec désormais une chirurgie minimale quand on n’a pas eu d’enfants .

Publicités

31 commentaires sur “Savoir interpréter un frottis

  1. Cintec plus positif et pas contexte pardon
    Et j’ai oublier après étude immunochimique par la technique cintec plus présence d’une coexpression de la protéine p16 et de l’antigène ki67

    J'aime

  2. 1 on ne sait pas pourquoi une verrue tout à coup
    2 le virus HPV peut être chez vous depuis des années et des années et se manifester en verrue que maintenant lors d’un stress immunitaire
    le virus se chope par les rapports mais aussi en jacuzzi
    3 non vous êtes en France donc surveillée chaque année et soignée tourou

    J'aime

  3. Pendant les menstruation je mes des tampon faut t’il eviter??

    Est ce que ses infections peuvent empêche une grossesse ( verrue, hpv ect….)? Celas fait 5 ans que je n’arrive pas a tomber enceinte alors que j’ai seulement 27ans.

    J'aime

  4. Bonjour j’ai fait ma colposcopie voici les résultats avant compte rendu du laboratoire

    Indication : frottis : LSIL CINTEC + positif

    Description : zone acidophile antérieure avec zone de jonction vue ZT1, la zone est iodenegative avec des parties hétérogènes une grosse biopsie a midi petite lésion. Papillaire de la commissure droite une p’tite biopsie pas de facteur de gravité exocol sain.

    Merci pouvez vous me traduire que cela signifie svp merci bonne journee

    J'aime

  5. Merci pour votre réponse j’espère qu’il n’y aura rien de grave. Puis-je continuer papilocare malgres la biopsie d’aujourd’hui ou dois-je attendre la cicatrisation ?

    J'aime

  6. Bonjour,
    Je suis porteuse du HPV.
    Après avoir fait une première colposcopie, qui est était négative, je devais revenir un an après.
    Me voilà un an après, j’ai réalisé mon frottis et les résultats m’inquiètent beaucoup.
    Je vais reprendre rendez vous avec mon spécialiste mais j’aimerai que l’on m’eclaire de ce que je peux y interpréter.

    Présence de quelques cellules dont la morphologie présente un aspect métaplastique mature ou de réparation.
    On observé des cellules au cytoplasme trouble ou orangeophyle et au noyau densifie, associées a des éléments binuclees, évoquant un contexte viral.
    Certains noyaux sont le siège d’une dyscariose légère, dense et mottee
    Il existe des cellules cylindriques normales d’origine endocervicale.
    Le fond comporte quelques histiocytes et polynucléaires.
    La flore de Doderlein est abondante.
    Présence d’amas granulo-filamenteux, évocateur d’actinomyces.

    Conclusion :
    Présence de.micro- organisme : actinomycose
    CIN 1 sur les lésions HPV
    Cintec plus positif

    Ce que j’aimerai savoir :
    – j’ai une infection liée au HPV ?
    – le HPV comment a touche ma paroi ?(présence d’une dysplasie => CIN 1)
    – Est ce que d’après l’interprétation, aurais je aussi des lésions de haut grade ? (Cintec plus positif)

    Merci de vos réponses, mon spécialiste prendra la suite sur les explications.
    Cordialement.

    J'aime

    1. 1 oui
      2 le HPV a crée une sorte de verrue légère = CIN I
      3 à voir à la colposcopie le cin tec positif ne veut pas dire qu’il y a plus grave , juste que le HPV est bien actif et qu’il faut faire encore une colposcopie qui sera
      ou négative je l’ai vu malgré le cin tec positif
      ou avec CIN I
      ou avec un CIN III caché sous le CIN I ( je n’y crois pas )

      J'aime

  7. Salut tout le monde… ayant fait un frottis y’a un mois . J’ai reçu les résultats est en conclusion pour le cintec+ il est écrit : «  présence d’un double marquage P16/KI67
    : marquage Cintec+ Positif traduisant une intégration du génome viral aux cellules épithéliales et risque oncogène accru…. »
    Quelqu’un peut me dire vraiment ce que j’ai ?

    J'aime

  8. Gyne30 , j’ai rdv dans 3 mois pour re faire un frottis pour l’instant et sous ovule une fois par semaine pendant 3 mois pour une infection…
    comment ils soignent ça tu sais ?
    En tout ça merci bcp de ta réponse

    J'aime

  9. Et sur mes résultats il était écrit aussi «  aspect cytologique de lésion malpighienne intra- épithéliale de bas grade LSIL ( selon le système de Bethesda) »
    Ça veut dire quoi au juste stp?

    J'aime

  10. Ah d’accord, sa me rassure grave !
    J’espère Qu’au prochain frottis que je n’aurais plus rien….
    Merci de tes réponses , de ton amabilité Gyne30

    J'aime

  11. Bonjour docteur,
    SVP ,
    Comment peut-on combiner le traitement :geliofil gel et physioflor en comprimé vaginaux ?
    Physioflor le matin et geliofil le soir ou les deux produits le soir ,l’un après l’autre ?
    Merci infiniment

    J'aime

    1. Geliofil le matin et physioflor le soir ….si vous avez de l’argent à dépenser car ces traitements font double emploi et je ne comprends pas la pertinence de les associer . …..tout en espérant que cela ne vous provoque pas une réaction allergique sab

      J'aime

  12. Bonjour gyne,

    Je viens de recevoir les résultats de ma deuxième biopsie du col utérin faite le mois de mai dernier chez le gynécologue sauf que ce dernier me reçoit que dans 3 semaines en consultation,en attendant pourriez-vous me donner votre avis et me dire quel traitement faut-il prendre ou quelle conduite à tenir s’il vous plaît?

    sachant que la première biopsie a été faite le mois de novembre 2018 ,donc à 6 mois d’intervalle, voici mes résultats :

    ••Conclusion de la Biopsie du mois de Novembre 2018:
    La Muqueuse endocervicale est inflammatoire,siège d’une lésion malpighienne intra-épithéliale de bas grade (CIN1)associée à des signes d’HPV ,
    Présence d’ HPV + oncogène
    (HPV 16 et 18 non détecté )

    ••Conclusion de la biopsie du mois de Mai 2019 ,reçue aujourd’hui :
    Muqueuse cervicale limitée par un revêtement malpighien epais ,à tendance papillomateuse.au sein du corps muqueux ,on trouve des Koïlocytes.il existe une hyperplasie des couches basales sans mitose atypique.
    Le chorion héberge des glandes endocervicales bien différenciées et muco-sécrétante

    -signes d’infection à HPV(condylome)
    -Absence de dysplasie associée

    j’avoue que je stresse énormément depuis le dernier frottis,un véritable cauchemar!

    Un grand merci à vous !

    J'aime

    1. infection virale persistante mais bénigne sab Indication de papilocare gel vaginal un soir sur deux trois mois et endurol un cp par jour six mois et refaire une colpo dans six mois pour vérifier la disparition du HPV

      J'aime

  13. Merci!
    Je vais suivre à la lettre vos conseils ainsi que le traitement.

    Juste 2petites questions
    -Est-ce que je peux alterner papillocare gel et suvegel cap (1 jour sur deux chaque traitement)

    -les probiotique vaginaux sont -ils utiles dans mon cas?
    Un grand merci

    J'aime

  14. Cher docteur
    Me voilà de nouveau
    Je vous contacte pour un frottis ascus il ta un an avec hpv négatif et le frottis de controle après 6 mois à été cervicite avec metaplasie malpighienne
    Depuis 4 mois g fait un curetage donc j’ai pad voulu refaire mon contrôle de 6 mois
    Je voudrai vous demander deux conseils
    1 -quand est ce que je peux refaire mon frottis après curetage
    2_ est ce que je peux prendre la pilule pour 1 mois agin de décaller mes règles car je pars en voyage
    Merci

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s