Déclaration de pharmacovigilance à propos d’Essure

 Mesdames,

Votre santé s’est dégradée depuis la pose des implants Essure® et vous pensez faire parti des femmes ayant développé des effets indésirables.

Depuis le 13 mars 2017, les professionnels de santé ou les usagers peuvent signaler en quelques clics aux autorités sanitaires tout événement indésirable sur le site signalement-sante.gouv.fr , dont les effets indésirables, incidents ou risques d’incidents liés aux produits de santé.

POURQUOI FAIRE UNE DÉCLARATION DE PHARMACOVIGILANCE :

La pharmacovigilance est un outil qui est là pour recenser tous les effets indésirables que rencontrent les usagers après la prise d’un médicament ou l’utilisation d’un dispositif Médical comme avec Essure® par exemple.

Il n’est pas dangereux de faire un signalement au contraire, en signalant vous faîtes évoluer l’information et avancer la recherche sur le produit concerné et vous contribuez à protéger les autres femmes qui n’ont pas la chance d’être à ce jour informées en toute transparence sur les risques d’utilisation du dispositif Essure®.

Une fois le signalement envoyé via : http://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/signalement-sante-gouv-fr vous recevrez un numéro d’enregistrement et par la suite un questionnaire envoyé par l’ANSM à remplir et à retourner à l’agence.

Déclarer un effet indésirable c’est un geste citoyen fort ! ON COMPTE SUR VOUS !

Si vous rencontrez des difficultés pour faire votre signalement contactez l’association R.E.S.I.S .T. sur : correspondance.resist@gmail.com

 » Le pourcentage de déclarations de particuliers a fortement augmenté (de moins de 1 % à 6 %). Cette augmentation est concomitante de la mise en service du portail des signalements et d’une recrudescence de signalements concernant le dispositif Essure® »
Source : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/ANSM_BV_74.pdf

Publicités

4 commentaires sur “Déclaration de pharmacovigilance à propos d’Essure

  1. Merci

    Tout simplement merci pour cette mine d’informations. Je suis médecin généraliste depuis peu, et j’avoue avoir une préférence pour la pédiatrie et la gynécologie. C’était une évidence pour moi de passer un DIU de gynécologie. Mais quelle déception… Les même cours théoriques que pendant l’externat… Certes après 6 mois en stage de gynécologie pendant mon internat j’ai pu acquérir quelques connaissances, mais loin d’être suffisantes. C’est en cherchant des informations pour l’une de mes patientes que je suis tombée sur votre blog. J’en suis enchantée! Entre vos recommandations, votre retour d’expérience et vos anecdotes, j’ai l’impression de combler, enfin, mes lacunes. Bien sûr je suis très loin d’avoir les compétences d’un spécialiste, mais dans ma campagne où les gynécologues se font rares, je suis ravie de pouvoir apporter une première consultation aux patientes en ayant toutes vos recommandations en tête.
    Alors encore une fois, merci

    J'aime

    1. je suis ravie de vous apporter mon aide julie , vous êtes un médecin bien précieux aussi si vous avez des questions , n’hésitez pas à me les poser car certains généralistes me demandent un peu d’aide au téléphone et je la leur apporte volontiers

      J'aime

  2. Je suis Emilie Gillier, la Présidente de l’association R.E.S.I.S.T. Nous répertorions tous les articles concernant les implants et j’ai lu ceux paru sur votre site. Depuis il s’est passé beaucoup de choses, en date du 14 décembre 2018, un arrêté ministériel a été diffusé pour encadré la démarche de retrait des implants :
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037823432
    Depuis le 21 décembre 2018, un document d’informations pour les explantations a été diffusé sur le site du Ministère des Solidarité et de la Santé :
    https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/autres-produits-de-sante/dispositifs-medicaux/dispositif-essure?fbclid=IwAR0pkXzJRz5Zz6e9lxkPp_l4gWkgTU8awpEnv4CJ-GrYhYzG3q28feGvIwE
    Et depuis le 19 mars 2019, sur le site Ameli, des informations sont mises à disposition des assurées :
    https://www.ameli.fr/assure/actualites/porteuse-de-dispositif-essure-mieux-sinformer
    Nous continuons à informer et à accompagner les femmes implantées, qu’elles veuillent ou non passer par une intervention, et de collecter des informations sur les effets indésirables des implants, ainsi que sur le suivi post explantation, sur les interventions, leurs réussites et leurs échecs.Nous conseillons bien sur de faire la déclaration de pharmacovigilance.
    Nous continuons à prévenir les femmes qu’il faut refuser toute opération ou il serait question de Tirer/Casser/Couper/Chauffer les implants. En plus de tout cela, notre équipe de bénévoles propose des rencontres, régulièrement, et comptabilise via leurs adhésions les victimes.
    Merci de vos articles, cordialement

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s