Les probiotiques : miracle ou mirage ? Première partie

 

 

 

 

Chaque semaine qui passe voit l’arrivée dans le commerce d’un énième probiotique .

La visiteuse médicale vous assure que le sien est le meilleur .

Comment s’y retrouver , sachant que tout pharmacien peut vendre des probiotiques locaux ou généraux sans que cela ne donne d’inconvénients majeurs …alors , pourquoi se priver ? Si ça ne fait pas de bien, au moins ça ne fait pas de mal …Mais est ce une raison suffisante pour en prendre ? Ce qui revient un peu cher quand même car ces produits ne sont pas donnés !

 

 

De nos jours, les probiotiques font l’objet de recherches intensives et on trouve de plus en plus, dans le commerce, des préparations renfermant divers micro-organismes bénéfiques. On ajoute parfois à ces produits des fibres destinées à favoriser la production de micro-organismes (des fructo-oligosaccharides, par exemple, comme l’inuline, extraite de la racine de chicorée). On donne à de telles fibres le nom de prébiotiques parce qu’elles favorisent la multiplication des colonies de probiotiques. Les « symbiotiques », quant à eux, sont des produits qui renferment à la fois des probiotiques et des prébiotiques.

Voici ce que j’ai dégotté sur le Net et qui me parait très judicieusement pensé donc je vous le répercute :

 

Une étude de 2010 a démontré que la plupart des probiotiques vendus dans le commerce ne contiennent pas assez de bactéries vivantes pour avoir un quelconque effet.
Mais faut-il s’en étonner ?
Beaucoup de probiotiques aujourd’hui sont vendus sous forme de comprimés.
Or, dans les comprimés, il y extrêmement peu de bactéries vivantes car la pression qui est nécessaire pour former le comprimé fait monter la température au-dessus de 50°C et tue une grande partie d’entre elles.
Il est donc quasiment impossible d’avoir des comprimés de probiotiques performants.
Certains fabricants prétendent avoir trouvé la parade en vendant des comprimés de probiotiques qui ont été préalablement protégés par micro-encapsulation. Le problème est que ce traitement augmente de façon démesurée le volume qu’occupent les probiotiques. Pour en avaler la quantité nécessaire (au minimum 1 milliard), il vous faudrait avaler 100 comprimés par jour.

Des centaines d’euros sont gâchés chaque année par des personnes qui prennent des probiotiques, mais les avalent au mauvais moment, ce qui réduit leur efficacité à presque rien. Les probiotiques sont largement détruits par l’acidité d’un estomac fermé, c’est-à-dire au moment où celui-ci produit beaucoup de suc gastrique (riche en acide chlorhydrique) pour digérer les aliments.
Il est donc très important d’avaler les probiotiques lorsque l’estomac est vide, autrement dit le matin au moment où vous vous levez. Le pH de votre estomac est alors proche de la neutralité. Mais plus important encore, la porte qui ferme votre estomac (le pylore), et qui empêche la nourriture de passer dans l’intestin avant qu’elle ne soit digérée, est ouverte à ce moment-là.
Prendre les probiotiques sous forme de gélules leur permettront d’être protégés dans l’estomac. Les probiotiques seront libérés lorsque le contenu de la gélule passera dans l’intestin, où ils pourront exercer leur action bénéfique.
Vous constaterez d’ailleurs qu’en Inde, on consomme une forme particulière de lait fermenté appelé lassi, très riche en probiotiques. Ce lait fermenté se boit avant le repas, et vous savez maintenant pourquoi.
Il est aussi capital que vos probiotiques contiennent une population bactérienne élevée : 1 milliard de bactéries est un minimum en dessous duquel l’effet est quasi nul ; 8 milliards est préférable et garantit une efficacité élevée lorsque votre flore intestinale est profondément déséquilibrée. Car il faut se rappeler qu’au cours de leur trajet dans le système digestif, les bactéries vont subir des inhibitions (pH gastrique, sécrétion biliaire) qui vont détruire les plus faibles d’entre elles.

Il est important de prendre des probiotiques comprenant plusieurs souches différentes, complémentaires et agissant en synergie, dont les effets soient documentés par la littérature scientifique.
Cinq souches de probiotiques en particulier sont capables de se développer dans le colon, dans le mucus qui couvre sa muqueuse, pour une protection maximale et la restauration rapide de l’immunité : Bifidobacterium lactis, Lactobacillus acidophilus, Lb. paracasei, Lb plantarum, et Lactococcus Lactis, qui ont des aptitudes à produire majoritairement de l’acide L(+) lactique très bien métabolisé. Ces souches probiotiques produisent aussi d’autres substances inhibitrices de la microflore de contamination.

Je vais tenter de vous donner le fruit de mon expérience clinique, vous dire ce qu’en pense la majorité des usagères ….et quelles sont les précautions à prendre pour que cela marche au mieux….sans effet secondaire désagréable.

Tout d’abord , sachez qu’il existe des prébiotiques et des probiotiques que l’on peut prendre tout au long de l’année de façon naturelle, dans la cuisine de tous les jours et cela me semble capital de penser d’abord à son alimentation plutôt que de se ruer vers un produit du commerce. Mieux vaut prévenir que guérir !

LES PROBIOTIQUES NATURELS

Le kefir

La choucroute

Le yaourt nature

La soupe miso

Le thé de kombucha

Les olives

LES PREBIOTIQUES NATURELS

Les artichauts

En plus d’être excellents pour le foie, les artichauts font partie des meilleurs aliments prébiotiques. Ils contiennent entre 3% et 20% d’inuline, l’un des prébiotiques les plus courants.

La racine de chicorée

L’ail

L’oignon

Le poireau

La farine de blé ( non raffinée , c’est mieux)

La banane

Maintenant , abordons les produits du commerce.

 

LE PROTECTEUR NATUREL LE PLUS COMPLET : LE POLLEN FRAIS

 

Le pollen contient 20 des 27 acides aminés essentiels à l’organisme, tel que : arginine, histidine, leucine, isoleucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine. Sa concentration est  5 à 7 fois supérieure à celle de la viande.
Il contient environ  5 % de minéraux : calcium, chlore, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, silicium, soufre, sélénium …des vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, de la provitamine A. Des glucides, essentiellement glucose et fructose à hauteur de 30 à 55% et de 1 % à 20 % de lipides dont une partie d’acides gras essentiels.
Sa particularité est qu’il contient également de 5 à 8 ferments lactiques et  3 levures, cela permet de réensemencer la flore intestinale. De par sa richesse et ses très nombreuses enzymes, coenzymes, stérols, substances bactériostatiques et de croissance, pigments, arômes et huiles volatiles en font un aliment immunostimulant de grande qualité qui contribue à renforcer les défenses naturelles de l’organisme.

Je recommande une simple cuiller à café de pollen de ciste à faire fondre dans une compote le matin ou sur une salade de fruits frais pendant un mois à chaque changement de saison, pour démarrer …après on voit si on passe à la cuiller à soupe…et si on en prend plus longtemps , il faut écouter son corps. Le pollen doit arriver surgelé chez vous, il ne faut pas acheter du pollen sec. Il existe des sites où vous pourrez vous le faire livrer facilement.

Affaire à suivre donc….

 

 

Publicités

12 commentaires sur “Les probiotiques : miracle ou mirage ? Première partie

  1. Bonjour, Pourriez-vous aborder le sujet des aliments anti-androgènes, comme les infusions de menthe, de réglisse ou menthe poivrée qui sont déjà bien reconnus aux USA pour leur efficacité naturelle. D’autres sont recommandés par la médecine naturelle avec peu de recherches, comme certains extraits de champignons ou de palmiers. Ces anti androgènes naturels sont recommandés pour le SOPK, l’hirsutisme et l’acné hormonale entre autres. Personnellement, je bois des infusions de menthe poivrée depuis 6 mois après l’avoir vu recommandé sur un blog gynéco américain, et je n’ai quasiment plus de poussée d’acné sur le menton et les joues en milieu/fin de cycle (je suis sous Microval). Un sujet qui pourrait être très intéressant à aborder. Merci encore pour votre blog et votre travail 🙂

    études (en anglais) ici: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3693613/

    J'aime

  2. Bonjour Docteur,
    Je lis toujours avec intérêt vos papiers, et celui là, sur les probiotiques est le bienvenu, je trouve.
    Personnellement, je ne comprends pas grand chose au titrage des probiotiques sur les conditionnements des produits… Aucun labo ne s’exprime de la même façon ! C’est agaçant je trouve.
    Par exemple, si Fémibion, même si c’est embêtant de citer des marques peut être, encore que… C’est assez clair sur le titrage, soit 10 milliards.
    Je ne comprends pas celui d’Orogyn que j’ai racheté, nouveau conditionnement, qui écrit 2.10 puissance 9 CFU ? Cela voudrait dire 20 milliards de probtiotique par gélule, donc le double de Fémibion, ou seulement 5 milliards, soit 2 divisé par 10 ?
    Naturellement, j’ai cherché sur Internet et je n’ai pas trouvé la réponse et je n’ai pas pensé à interroger le pharmacien quand j’ai racheté le produit !
    Pour les gélules vaginales de Bactigyn, que je prenais de temps à autre, je lis sur internet :1,65X10 puissance 9 bactéries UFC. Qu’est-ce à dire ? 16,5 milliards de lactobacilles pour le vagin ? C’est beaucoup non ?
    Je suis désolée de vous ennuyer avec ça, mais apparemment je ne suis pas la seule à me poser toutes ces questions à propos du titrage en lactobacilles…

    On ma parlé du Pollen, mais il ne faut pas être allergique… Comment savoir ?
    Merci de m’avoir lue Docteur…

    J'aime

    1. 1 vous pouvez voir un allergologue pour savoir si vous êtes allergique au pollen lolotte
      2 je ne comprends pas plus que vous ce que contient orogyn que je n’utilise pas d’ailleurs
      3 à vrai dire pour le vagin, je crois sincèrement que cela n’a aucune importance , ce qui est fondamental ce sont les intestins qui doivent être correctement soignés . Je reste très circonspecte sur les probiotiques vaginaux sauf quelques exceptions car je les trouve peu efficaces et même parfois délétères quand ils donnent des allergies . Je n’aime pas tout ce qui n’est pas vraiment naturel dans le fond d’un vagin Or les capsules des probiotiques peuvent être allergisantes

      J'aime

  3. bonjour,

    pourriez vous me dire si je peux continuer à utiliser mes probiotiques je suis en début de grossesse, et il n’y a que ça qui marche quand j’en ressens le besoin,ce sont les ovules vaginale de gynophilus et les probiotiques per os de la marque Imgalt ?

    j’ai demandé à 2 medecins qui ne savaient pas.. car sur la boite il n’y a rien d’écrit par rapport à la grossesse.

    merci pour votre reponse

    J'aime

  4. Bonjour ma fille de 4 ans viens d’avoir à nouveau une infection urinaire dû à la bactérie echeria coli avec nombreux bacilles gram negatif,elle a déjà eu cette infection à 2 ans et à 3ans je trouve que une par an c’est beaucoup,elle a eu un prélèvement vulvaire qui indique qu’elle a une flore de dordeleine pauvre voir inexistante,je pense que ce n’est pas bon à son age,qu’est ce que je pourrais faire pour elle,des probiotiques a son âge?si oui lequel.merci beaucoup

    J'aime

    1. il n’existe pas de doderlein chez la fille non pubère aliyah . Voyez un pédiatre pour ses infections , je ne soigne pas les enfants en bas âge Il faudra aussi consulter un urologue

      J'aime

  5. Bonjour je suis trés fragile des muqueuses,j’ai une vestibulodynie provoquée,toujour des douleurs dues à cette fragilité.J’ai accouché il y a 2mois et demi et j’allaite exclusivement mon enfant,je suis sous pilule antigone,l’allaitement rend mes muqueuses encore plus fragile qu’est ce que je pourrais faire pour que sa aille mieu et pour que j’ai moins mal au touché et aux rapports.merci

    J'aime

    1. hélas rien du tout ….sauf arrêter toute pilule car elle aggrave la vulvodynie du post partum elisa , il n’y a aucune pommade qui ira , peut être cicatridine mais sans garantie L’allaitement complet vous protège de toute grossesse et demandez à votre époux de faire attention

      J'aime

      1. Ah bon l’allaitement complet protège de toute grossesse,pourquoi?et ma vestibulodynie date de plusieurs année pas seulement après la grossesse,c’est surtout aux muqueuse externe que j’ai de l’allodynie de contact et une hypertonie urétrale.pourquoi la pilule n’est pas bonne?

        J'aime

  6. cette pilule là particulièrement car elle assèche la vulve et aggrave la douleur Vous ne guérirez pas totalement de votre névralgie ancienne mais actuellement et l’allaitement et la pilule amplifient les douleurs C’est à vous de voir si vous souhaitez souffrir un peu moins

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s