Androcur et le risque de méningiome : que faire ?

Le méningiome est une tumeur bénigne de la tête qui peut se former n’importe où dans le crâne . Il s’opère au laser ou alors on fait des rayons . Le problème , c’est qu’une fois qu’on en a un, on peut en faire d’autres quelques années plus tard …et ce sans reprendre de progestatifs. Donc, le mieux, c’est de ne pas faire de méningiome pour ne pas avoir à se faire opérer de la tête plusieurs fois dans sa vie …et se faire surveiller constamment.

Or Androcur est accusé de favoriser la pousse des méningiomes. Donc, si vous voulez réduire drastiquement les risques d’en faire un , il ne faut pas commencer à prendre Androcur. Seulement  voilà , ce risque de méningiome vient d’être connu ( octobre 2018) et beaucoup de femmes ont utilisé ou utilisent encore de l’Androcur qui leur est indispensable pour assurer qui un soin d’alopécie, qui un soin d’acné rebelle, qui un soin d’une hyper pilosité, qui une contraception sans danger pour veines et artères et permettant de soigner une endométriose.

Voici la conduite à tenir pour toutes celles qui ont pris ou prennent de l’Androcur

Si vous avez arrêté Androcur depuis plus de six mois, que vous n’avez aucune céphalée : on ne fait rien.

Si vous prenez Androcur à la dose supérieure à 2 mg ( celle de Diane) il faut

faire une IRM

Si l’IRM est positive, vous devez arrêter Androcur et faire soigner votre méningiome par un neurologue et tant pis pour le sevrage si vous n’avez pas le temps de le faire correctement jusqu’au jour du RDV. Heureusement les méningiomes sous Androcur régressent à l’arrêt du traitement ou se stabilisent et les opérations ne sont que rarement nécessaires .

Si l’IRM est négative , il faut arrêter progressivement Androcur pour éviter l’effet rebond comme je l’ai indiqué dans mon billet « comment se sevrer d’Androcur »

Il existe des situations inextricables où on ne peut se passer d’Androcur notamment parce que c’est un progestatif qui efface temporairement l’acné , soigne temporairement l’alopécie et ce sans donner de phlébite ni de cholestérol ni de cellulite …alors que toute autre association hormonale peut en donner …et qu’on les a testées et que ce fut un enfer dont seul androcur provames ou androcur  qlaira vous a sauvée .

Il faut alors passer une IRM et si négative réduire la dose d’androcur à la plus faible possible : 1/4 est contraceptif avec provames et peu pourvoyeur de méningiome , je n’ai pas dit pas du tout mais peu . Alors on peut rester sous ce produit avec IRM tous les 3 ans par sécurité …ou alors on accepte de quitter cette association . Avec Qlaira , il suffit des dix premiers jours avec 1/4 d’androcur pour se retrouver presque indemne de tout risque de méningiome.

Il existe des pilules antiacnéiques très efficaces mais les plus efficaces sont des pilules 3G donc à risque de phlébite voire de thrombose cérébrale mortelle . Faut -il changer un risque minime de méningiome contre un risque minime d’embolie pulmonaire ? Moi, je ne peux pas répondre clairement à cette question qui pose un vrai dilemme. D’autant que ces pilules 3G sont souvent nocives pour les artères, la cellulite et l’endométriose . …ce qu’ Androcur n’était pas , et qu’elles rendent le corps addict à leurs produits , à savoir qu’il faut se sevrer de Diane , de Jasmine, de Varnoline comme on se sèvre d’Androcur Provames.

La vie est un choix : conduire une voiture expose aux accidents mortels même si vous êtes un bon conducteur avec une voiture bien révisée .

Le mieux , c’est de ne jamais avoir à prendre Androcur .

J’ai expliqué à de nombreuses reprises que ce traitement est suspensif , pas curatif, qu’il expose à un effet rebond à son arrêt. C’est donc un traitement temporaire , le temps de trouver un emploi avec une tête sans pustules disgracieuses par exemple mais il faut, si possible, accepter d’être moins bien soignée de son acné ou de son alopécie et passer par une prise d’aldactone qui est un antiandrogène sans grande nocivité ( mais pas innocent non plus comme tout médicament) , de la phytothérapie, des soins cosmétiques, des soins capillaires, un régime anti acné , des soins laser voire même utiliser le roacutane qui a l’avantage d’être un traitement bref qui guérit ( presque ) toutes les acnés . Certes il a ses inconvénients mais bien maîtrisé, c’est un produit qui guérit , lui .

CONCLUSION

Androcur n’est pas indispensable dans 90% des cas donc on peut l’arrêter et sitôt arrêté , les risques de faire un méningiome disparaissent .

Dans les 10% restants, il faut procéder à un état de la situation au cas par cas en tenant compte des résultats de l’IRM….et des risques des autres alternatives thérapeutiques hormonales .

74 commentaires sur “Androcur et le risque de méningiome : que faire ?

  1. Bonsoir,

    Symptômes/Diag – J’ai de l’acné (ou micro kystes léger), un duvet blond qui se développe depuis trois ans sur le visage et de la cellulite (cortisole élevé), on m’a diagnostiqué (au bout d’un an et demi) des opk et observé que j’avais une cortisole naturellement élevée.

    Avant – diane 35 (2 ans), puis stérilet en cuivre (3 ans) puis pb hormonaux, rien pdt un moment (antibio, essai qlaira ac effet 2ndaire arret, essai diane avec un effet contraire emplification des symptômes arret, puis adrocur provames (9 mois) puis arrêt petit à petit, sans rien pdt 6mois puis petites poussés d’hormones de temps à autre avec les symptômes qui vont avec.

    Spironolactone depuis Juillet 2018 (5 mois), pas d’effet secondaire mais pas vraiment efficace, on me dit d’attendre encore 6 mois.
    En attendant les éventuels effets de la spironolactone, j’aimerais stabiliser cela un chouilla et je sais qu’associer à une contraception à la spiro est plus efficace, seulement je n’ai pas envie de reprendre la pilule (sans pdt 6 ans), effet secondaires, fumeuse & autres raisons.

    Ayant bien supporté androcur/provames (10mg androcur/2 provames) 50mg c’est beaucoup trop, je prends 5mg d’androcur seul pour accompagner la spiro, RAS à par abs de règles.

    Est ce dangereux seul ? Cela peut-il créer des cystites ? Je sais que ça peut créer sécheresse v, voire contractions, voire rendre stérile, seulement ras depuis 4mois pour le moment.
    Je sais que le fait d’associer l’oetrogene et le progestérone acru les risques de trombose et cie. Provames est-il indispensable dans mon cas ?

    Sinon, quelle(s) association(s) me conseillez vous ?
    Jasmine ? Femi ?
    Dois-je essayer le flutamide si pas d’effet avec la spiro ?

    Merci.
    Bonne soirée.

    J'aime

    1. je suis désolée mais je crois qu’androcur personne ne voudra désormais vous en prescrire fanny oubliez cette molécule qui est efficace et sans danger ….sauf méningiome possible et cette possibilité nous interdit la prescription
      tout le reste est impossible vous fumez il faut oublier seules les pilules qui donnent de l’acné sont autorisées chez les fumeuses donc vous êtes coincée , rien n’est autorisé chez vous : la pilule OP beacause tabac, les progestatives because acné, androcur because méningiome on finira par vous l’interdire
      flutamide connais pas

      J'aime

  2. Bonjour Docteur,

    Je suis âgée de 60 ans. J’ai fait un sevrage progressif d’1/2 androcur et estreva gel comme vous l’indiquiez.
    Ce sevrage est loin derrière moi maintenant car 2 ans se sont écoulés.
    Ce traitement prescrit par ma gynécologue pour une perte diffuse de cheveux à la pré ménopause n’avait pas été un succès.
    Cette chute de cheveux diffuse perdure avec parfois des périodes d’accalmie.
    Ma masse capillaire est très diminuée.
    Je sais que vous n’êtes pas dermato mais que pensez-vous de l’opportunité de faire des injections de biotine et bépanthène dans mon cas?
    En vous remerciant de votre aide

    J'aime

    1. excellente idée molly plus sillettum 4 par jour plus soins chez le coiffeur avec shampoing à la kératine
      il faut aussi vérifier le fer , la B9 la vit D et compléter si carence même minime

      J'aime

  3. Bonjour Docteur,
    J’avais posté un commentaire il y a quelques semaines, je viens vous donner des nouvelles toutes fraîches suite à mon rendez-vous avec le neurochirurgien.
    Pour rappel, traitement Androcur depuis des années, découverte d’un méninigiome en mars, arrêt immédiat du traitement Androcur. Suite à cela mon gynécologue m’avait prescrit spiro 50+ pilule Misolfa. D’après le neurochir, cette pilule n’est pas contre-indiquée en cas de méningiomes, donc je peux poursuivre.
    Pour autant, j’aimerais mettre toutes les chances de mon côté et cesser toute hormone. Je revois mon gynéco fin juin. Comme vous me l’aviez dit, à 47 ans il est peut-être temps d’envisager une contraception moins risquée pour ma santé. Stérilet, ligatures des trompes, rien ne m’enchante. Prochaine IRM en septembre, là, on verra si évolution, stabilisation ou régression du méningiome. Dans la foulée, rendez-vous avec neurochir pour faire le bilan.
    Merci. Bonne journée.

    J'aime

  4. Bonjour Docteur, j ai pris 7 ans d androcur 1 cp 50 mg avec estreva 20 jours par mois, suite à la polémique ma gynécologue me l a fait arrêter j ai perdu beaucoup de cheveux , j ai une alopécie androgenetique et j ai un sopk, mais je suis passée a diane 35 et tout va bien! J ai fais un irm ou il n y a rien! Derniérement lors d une consultation avec mon endocrino , elle m a dit qu il fallait que j arrete Diane car j allais avoir des méningiomes! Je ne veux pas car je vais devenir chauve ! Quel est votre avis svp car je suis perdue .Merci beaucoup par avance pour votre réponse.

    J'aime

      1. Merci docteur, le risque est il trés élevé avec diane 35 de faire des méningiomes ? Désolée mais je suis très angoissée à cause des avis contradictoires des médecins..et est ce que les doses d androcur se cumulent ou cela disparaît au fur et à mesure lorsqu on le prend à toute petite dose? Il y aurait il un traitement qui remplace diane? En vous remerciant par avance .Bien Cordialement

        J'aime

  5. Bonjour docteur
    Je reçois ce jour un courrier de la cpam m’informant des risques de meningiomes et je suis très anxieuse.
    Je prends Androcur 50 depuis 4 ans. J ai une acné très très handicapante. J ai 35 ans.
    Que dois je faire pour ne pas subir d effets rebond ?
    Mes médecins dermatho et même endocrino sont perdus… Ce dernier ne connaît pas aldactone et ne veut pas me le prescrire.
    Que me conseillez vous ?
    Un grand merci par avance de votre réponse

    J'aime

    1. sarah j’ai écrit un billet sur comment se sevrer d’androcur ,lisez le Faites une IRM si elle est négative on a tout le temps pour le sevrage Voyez un dermatologue pour un soin antiacnéique : aldactone , roacutane , pilule jasmine bref voyez un pro spécialiste du problème , changez de dermato s’il le faut

      J'aime

  6. Bonjour docteur
    J ai déjà passé une irm en novembre dernier et C est OK.
    J ai combien de temps devant moi pour me sevrer et éviter tout risque de meningiome ?
    Autre question : puis je me sevrer d Androcur en même temps que démarrer Aldactone et si oui combien de temps ?
    Un grand merci à vous car je suis ultra stressée de revoir mes boutons

    J'aime

  7. Madame,
    Je voudrais faire le sevrage comme indiqué sur votre site. J’aimerais savoir par contre comment faire pour l’estreva gel.
    Dois je baisser les doses d’estreva en même temps ? Puis je continuer estreva seul? Quelle contraception puis je prendre puisque ma gyneco ne me prescrira pas d’oestrogenes de synthèse ?
    J’ai peur du gras et de la chute qui vont revenir en force.
    Le médecin me prescrit à la place l’aldactone, au début à 75 mg…
    Est-ce que je commence aldactone en me servant ? À quelle dose ? Désolée de toutes ces questions.
    Merci de votre aide et de votre écoute depuis des années.
    Bien à vous.
    Huguette

    J'aime

  8. Bonjour docteur,
    Je compte arrêter la diane35 tout comme l’androcur que j’ai arrêté y’a 9mois pour éviter le risque de méningiome .
    – J’hésite entre Jasmine et Misolfa,

    Laquelle des deux pilules qui n’aggrave pas l’acné et qui ne provoque pas de méningiome?
    comme c’est le cas de l’androcur

    Merci à vous

    J'aime

    1. 1 aucune ne donne de méningiome
      2 aucune n’aggrave l’acné mais jasmine la soigne bien mieux Hélas , elle donne un excès de risque de phlébite par rapport à misolfa louisette

      J'aime

  9. Bonsoir madame je démarre mon sevrage d un CP d Androcur. J ai décidé de le faire sur 1 an. J ai 37 ans. Quelle pilule la plus efficace possible quitte à changer plus tard serait la mieux contre mon acné très très sévère ? Jasmine, yaz ou Diane 35 ? Je compte prendre aldactone pour palier le manque d Androcur. Puis je démarrer de suite même si j ai l intention de me sevrer sur 1 an ?

    J'aime

  10. Bonsoir
    J ai reçu comme d autres le courrier concernant l Androcur. Je le prends depuis 4 ans et demi à 1cp jour.
    Je voudrais me sevrer tranquillement. J ai rdv avec ma dermatho fin août et mon médecin traitant ne sait pas me dire si avec cette dose et depuis presque 5 ans j ai pu déjà développer un meningiome. En savez vous plus ? Quelle est votre expérience avec vos patientes ? À la fois je voudrais arrêter rapidement mais si je vous lis bonjour les dégâts sans sevrage…
    Melissa

    J'aime

    1. melissa passez une IRM si elle est normale vous avez tout le temps de vous sevrer , si elle montre un méningiome, il faudra arrêter androcur sans sevrage et aller voir un neurologue

      J'aime

  11. Bonjour à tous,
    j’ai 36 ans et 13 ans d’androcur.
    j’ai rdv en urgence pour une IRM mercredi prochain car j’ai mal au crâne (mais a priori a cause d’un déplacement de la mâchoire mais vu la situation mon médecin à très peur).
    J’ai tellement peur, je sais que si méningiome et arrêt androcur ma vie est foutue. je serai remplie d’acné, perte de cheveux et je sentirai mauvais. je n’arriverai plus à sortir. j’ai déjà passé 10 ans de ma vie à ne rien faire avant qu’androcur me sauve la vie.
    j’avais déjà essayé de diminué de moitié androcur mais ça m’a fait rechuter et j’ai mis 4 ans a me reregler.
    j’ai meme fait 2 cures de curacné suite au dérèglement du a la diminution d’androcur.
    Malgré tout je sais que même si c’est bon je ne pourrai pas prendre ce traitement à vie.
    et comment faire?
    Entre temps j’ai arrêté gluten produit laitier sucre et produitS transformés depuis 5 ans, peut être que cela jouera en ma faveur.
    Ils n’ont jamais compris d’où venait mon acné car je peux être défigurée pdt 6 mois puis ensuite plus rien. Mes ovaires ne sont pas polykystiques.
    Je vous tiendrai au courant.
    Merci pour ce blog et bon courage à tous.
    Poppie

    J'aime

  12. Merci pour cet article et tous les autres qui me permettent de mieux comprendre ma situation.
    Je souffre d’endométriose et depuis plus de 20 ans, je prends Androcur 1 comprimé + Oromone 1mg pendant 21 jours.
    Actuellement en phase de sevrage lent et progressif pour diminuer au maximum les quantités, j’aimerai savoir idéalement, quelle est la quantité minimale (répartie sur combien de jours?) pour bénéficier des bienfaits sur l’endométriose tout en limitant les risques ?
    Merci par avance pour vos précieux conseils!

    J'aime

    1. Hélas , il restera toujours un risque même si vous prenez 1/4 de cp un jour sur deux lilou . Seuls 2 mg par jour sont autorisés or il n’existe que des cp à 50 mg . Il faudrait diviser le cp en 20 pour obtenir ce dosage , c’est impossible . Aucune recherche n’a été effectuée sur 6 mg soit 1/4 de cp un jour sur deux qui peut bloquer l »endo (mais sans garantie )

      J'aime

  13. Bonsoir, à cause de la polémique autour d’androcur ma gynécologue ne veut plus me prescrire mon traitement malgré mon IRM négatif ! J’ai donc entamé un sevrage. Depuis presque 6 mois maintenant je suis à 1/4 1jour/2. Pour l’instant rien de dramatique, mais ma peau parfaite a déjà disparu! Je traine constamment 1/2 boutons enflammés et douloureux sur mon menton et encore plus lors de mes règles… J’ai aussi plus de poils au niveau du maillot et des aisselles… J’ai peur de passer à la prochaine étape du 1/4 de cp 1jour/3… et d’avoir un effet rebond fort malgré le sevrage…

    Que me conseillez vous? D’attendre encore avant de faire le prochain pallier de 6 mois? Ou de le faire tout de suite car ça ne changera rien? Comment m’y prendre pour que mon corps s’adapte au mieux? Merci.

    J'aime

      1. Pardon j’ai oublié de préciser dans mon commentaire précédent que ma gynécologue m’a déjà prescrit Diane 35 comme back up… Car à la base je ne voulais pas du tout arrêté androcur. Je sais pas comment faire…

        J'aime

  14. Bonjour docteur,

    Selon vous et votre expérience en la matière, dois-je craindre une poussée d’acné si je passe de Jasmine + androcur (1/4, 5j/mois) à Diane 35 ? Lorsque j’ai pris la pilule Jasmine, j’ai été infestée d’acné en un mois. Comme je suis sous pilule depuis deux ans maintenant, dois-je m’attendre à ce même bouleversement hormonal en changeant de pilule pour Diane 35 (je dois changer car Androcur ne peut plus m’être prescrit)? Merci d’avance.

    J'aime

  15. Bonjour , J’ai 56 ans et je prends l’ ANDROCUR depuis plus de 15 ans suite à des kystes hémorragiques … je vous ai déjà écrit car je voudrais arrêter complètement … vous m’avez conseillé de réduire progressivement c’est à dire de prendre 1/4 de comprimé d’ ANDROCUR et 1 pression d’ OESTRODOSE en continu pendant 6 mois … aujourd’hui j’en suis à 1/4 de comprimé tous les 2 jours pendant 20 jours … pour 6 mois car je ne veux pas arrêter brusquement … mais que dois-je faire pour l’ OESTRODOSE ??? sachant que je vis à l’étranger et ici les médecins ne connaissent pas l’ ANDROCUR !!! En vous remerciant sincèrement

    J'aime

  16. Bonjour Docteur,
    Je vous ai déjà contacté plusieurs fois par rapport à mon traitement. Je prends depuis un mois 1/8 d’androcur deux fois par semaine pendant trois semaines. Mon gynéco accepte de me suivre avec cette posologie parce que ça fait de moins d’androcur qu’avec diane.
    Cependant, je commence à avoir un peu d’acne…surtout des cysts sur le menton. Pensez-vous que Diane serait plus efficace à cause de l’acné que 1/8 d’androcur deux fois par semaine?
    Merci par avance

    J'aime

  17. Bonjour Docteur,

    Apres avoir pris androcur près de 10 ans j’ai arrêté il ya un an et demi.
    6 mois après l’arrêt j’ai commence a avoir de l’acné, surtout sur le bas du visage. Et plus les mois passent plus ca empire. Aujourd’hui mon visage (le bas surtout) est couvert de microkystes, pustules etc.

    Je n’ai pas de problème de poids ni de chute de cheveux.
    Je suis SOPK.
    Mes règles sont revenus un mois après l’arrêt d’androcur (après 10 ans sans rien) et sont irrégulières depuis (cycle entre 24 et 36 jours).
    Grosse douleur PMS et seins gonflés 10 jours avant les règles.

    Le bilan sanguin indique des taux androgènes élevés (testostérone entre autre) et une resistance a l’insuline (qui provoque aussi un excès d’androgène j’imagine).
    Mes crises d’acné se calment uniquement lorsque j’ai mes règles.

    1- Quelle serait la pilule ideal pour soigner mon acne?
    2- Et si je ne souhaite pas prendre de pilule connaissez vous des remèdes naturels?

    Merci beaucoup,

    J'aime

    1. 1 toute pilule indiquée dans mon billet sur la contraception des femmes acnéiques plus un avis dermatologique pour des soins complémentaires
      2 régime sans sucre ++++ impératif , regardez ce qu’est le régime cétogène ou alors le low carb Voyez une diététicienne et une naturopathe . Je ne peux pas vous conseiller de phytothérapie magique mais arrebum fonctionne pas mal sab

      J'aime

  18. Bonjour,
    J ai pris Androcur à diffetents dosages pendant plus de 15 ans, avec ou sans pilule anti acné, seul ou avec estreva. Aucun effet secondaire, et irm negative il y a 15 jours. J ai fait un sevrage tres lent, mais au bout d un mois d arret total, une enorme crise d acné inflammatoire est apparue et ne disparait pas depuis un mois… ma gyneco propose Misolfa. Ma question : Misolfa est elle plus efficace que Androcur ?
    Autre question : Androcur est il plus efficace contre l acné qd il est associé à Estrava !que seul ?
    Merci !

    J'aime

  19. Bonjour,
    J’ai commencé à prendre Androcur à l’âge de 20 ans car je souffrais d’un hirsutisme important (idiopathique), avec légère perte de cheveux, séborrhée et acné (non envahissante).
    J’ai pris pendant environ 6 ans Androcur (1cp/jour) + Estreva, puis pendant 5 ans Androcur (1 cp/jour) + Provames 2mg.Durant ces 11 années il y a eu des interruptions brèves (1 mois max) de prise de tout traitement, et d’autres essais de traitement (Trinordiol, Carlin 20, associés à 1cp d’Androcur, et Jasminelle seule – aucune de ces pilules ne me convenait car fortes migraines pour les premières, règles très douloureuses pour la seconde).
    Au bout de 11 années, j’ai commencé à me sevrer d’Androcur en passant à 1/2 cp/jour pendant 2 ans (la pilosité a un peu augmenté, mais c’était gérable), puis je suis passée à 1/4 cp/jour pendant 6 mois, puis 1/4 tous les deux jours pendant 6 autres mois, avant d’arrêter totalement et de ne plus rien prendre pendant 4 mois (avec pour conséquence une pousse d’acné et une réapparition de duvet).
    Les diverses combinaisons m’ont toutes été prescrites par un endocrinologue (hormis Jasminelle – gynécologue).
    Le mois dernier, j’ai consulté une gynécologue qui a refusé de me prescrire à nouveau Androcur, et m’a mise sous Fémi. La première semaine de prise j’ai eu de fortes nausées + douleurs aux seins, la deuxième une grande fatigue, douleurs aux seins, jambes sensibles et migraine. J’ai également une importante perte d’appétit, et j’ai très souvent soif. Je suis en attente d’un retour de ma gynéco pour avis.
    Je précise que j’ai aujourd’hui 34 ans, poids normal, non-fumeuse, mère souffrant de varices et père victime d’un infarctus à l’âge de 36 ans. Pas d’antécédents de cancer. Le traitement qui m’a semblé le mieux me convenir jusqu’à présent était l’association Androcur + Provames.
    Je m’interrogeais sur la pertinence de prendre Fémi, après avoir pris connaissance de l’existence d’une pilule telle que Qlaira, par exemple.
    Bien sûr, la pilosité, l’acné et la chevelure sont un (gros) souci de plus que j’essaie de gérer également autrement (épilation laser, régime adapté…)
    Que me conseilleriez-vous de faire ?
    En vous remerciant.

    J'aime

    1. femi semble trop chargée en estrogènes pour vous emme Androcur est interdit donc soit on se tourne vers qlaira soit vers Slinda plus provames ….si votre gynéco approuve !

      J'aime

      1. Bonjour,

        Slinda se prend donc avec des œstrogènes ? Cela ferait comme une pilule plus dosée en drospirenone ? Intéressant… j’espère qu’on aura des retours positifs sur l’hirsutisme et l’acné dans les mois qui viennent ! Je ne trouve pour le moment pas grand chose à son sujet.

        J'aime

  20. Bonjour,

    Ayant pris Diane pendant 4 ans et étant maintenant récemment sous Luteran 10 (depuis phlébite sous Diane), pensez-vous qu’il faille faire un check up méningiome par IRM (comme les 2 peuvent en causer)?

    Merci.

    J'aime

  21. Bonjour,
    Souffrant de pilosité excessive j’ai été sous androcur pendant plusieurs années. Evidemment, suite au scandale, mon endocryno ne souhaite plus me prescrire androcur affirmant que mon cas n’est pas très grave. Androcur me convenait parfaitement (j’avais pris 10kg à cause d’un dérèglement hormonal et avec Androcur j’avais tout perdu, j’avais un poids stable). Androcur m’avait redonné confiance en moi. Aujourd’hui c’est la cata.
    Il m’a prescrit TRIAFEMI mais j’ai pris 6kg, de l’acné sévère (alors que je n’en avais pas forcément avant)… Au bout de 6 mois, il a accepté de me changer de pilule et m’a prescrit MISOLFA. J’ai reperdu un peu de poids mais je me sens toujours gonflée et surtout, mes poils repoussent sur mon visage (joue, menton etc), dans mon cou, dans le bas et haut du dos. Je ne me supporte plus. Aujourd’hui j’entame le 5eme mois de MISOLFA mais avec tous ces poils qui réapparaissent (malgré le laser), ces quelques kgs en trop et d’autant plus avec les beaux jours qui arrivent je ne me sens vraiment pas bien… Libido à zéro, irritabilité etc.
    Que me conseillez-vous ?
    Merci pour votre retour, je suis désespérée.

    J'aime

    1. dans la pilosité excessive je prescris mercilon hélas c’est une 3 G donc pas sûr qu’on vous l’autorise laurène Désolée je n’ai rien d’autre en magasin . Vous devriez voir un dermato mieux à même de vous soigner que l’endocrino

      J'aime

      1. Merci pour votre retour rapide docteur ! Mercilon est plus efficace que Diane 35 contre la pilosité ? C’est vraiment mon fardeau… Merci beaucoup

        J'aime

  22. Bonjour, Je suis actuellement en sevrage d’androcur. Je suis à la dose de 1/4 de comprimé de 50 mg 20J et 8 jours d’arrêt + 1 pression d’oestrodose/J. J’ai lu dans votre article qu’avec 1/4 + provame c’est contraceptif mais est-ce qu’une pression d’oestrosode suffit pour garantir la contraception ?

    En vous remerciant

    J'aime

    1. oestrodose ne sert qu’à hydrater les organes génitaux , il n’ a aucune action contraceptive ni par lui même ni en boostant androcur qui lui est contraceptif de façon puissante anne

      J'aime

  23. Bonjour,j’ai 27 ans je suis en sevrage d’androcur mais je ne comprend pas ce qu’il m’arrive..
    Pendant environ 5 ans j’ai pris 1/8 d’androcur,seul,et n’avais plus du tout d’acné ni aucun autre soucis sauf bien sur quand je tentais de l’arrêter (avant cela jetais défigurée par une acné sévère),puis j’ai diminué progressivement jusqu’à arriver à 1/8 un jour sur 4 et là toujours pas d’acné,jai arrêté,j’ai fait un bébé,je l’ai perdu à 5 mois de grossesse car décollement du placenta et utérus hypercontractil,et pendant tout ce temps toujours pas d’acné ou très peu pendant la grossesse.
    Par la suite jai repris androcur à 1/8 eme toujours,et cela fait deux ans,deux ans pendant lesquels je n’ai eu aucune acné..mais depuis un mois environ je ne comprend pas ce quil se passe,mon menton est recouvert de gros boutons,j’ai la peau grasse comme jamais je passe mes journées à m’essuyer le visage,j’ai des sautes d’humeurs je suis irritable je pleure pour rien…et j’ai fait plusieurs tests je ne suis pas enceinte,j’ai même passé une échographie et rien de spécial n’a été vu nu kyste ni microkystes,rien…
    C’est comme si javais arrêté androcur alors que je prend la même dose depuis toujours..! Qu’est-ce qu’il m’arrive? (De plus je précise que mon mariage a été reporté en octobre à cause du coronavirus,j’aimerais que ce soucis d’acné soit résolu d’ici là,moi qui pensais encore diminuer l’androcur d’ici le mariage pour faire un bébé juste après,ce n’est plus vraiment imaginable..)

    J'aime

    1. (Je précise que je parle de sevrage car j’avais déjà pris un quart d’androcur sur de très courtes périodes et qu’un 1/8 me semble déjà peu mais c’est ce que jai toujours pris,voir moins)

      J'aime

  24. Bonjour,
    Je suis diagnostiquée SOPK depuis 5 ans. J’ai 25 ans. J’ai pris la pilule YAZ pendant 4 ans mais je ne la supportais plus à la fin pour fatigue et prise de poids importante. J’ai arrêté en septembre et depuis une poussée d’acné et de poils impressionnante, j’ai refait des exams, echo et analyses et suite a ça ma gyneco m’a prescrit 1/2 androcur et provames 2 depuis un mois et mon état s’arrange deja.
    J’aimerais savoir si je peux passer a 1/4 d’androcur et 1 provames 2 (par jour) car j’ai peur des risques liés a l’androcur et de l’effet rebond suite à l’arret
    Et j’aimerais savoir également s’il est possible de prendre un traitement avec duphaston 10 jours par mois et aldactone associé tous les jours, pour traiter le problème de fond ? Ou bien mon endocrino m’a proposée de me mettre sous triafemi
    Je ne sais pas ce qui est le mieux mais dans l’idéal j’aimerais éviter de prendre une pilule. Je me sens beaucoup mieux sans pilule. Et j’aimerais avoir des cycles réglés ou j’ovule pour avoir des enfants, je compte en avoir d’ici un an ou deux.
    Merci pour vos articles et vos réponses, votre site est génial.
    Anaïs

    J'aime

  25. Bonjour Madame et bonjour à toutes,
    J’ai démarré un sevrage d’androcur que je prenais à raison d’un cp de 50 chaque jour avec Provames 2.
    Je suis actuellement à 1/2 et 1/4 un jour sur deux.
    J’ai passé une IRM en novembre 2018 et RAS.
    Puis-je continuer androcur sur ce rythme (1/2 et 1/4 un jour sur deux) puis dans un an essayer 1/4 par jour sans crainte d’un méningiome ?
    En effet, seul androcur me sauve de mon acné sévère…
    Merci de votre réponse
    Bien à vous,
    Alice

    J'aime

  26. Bonsoir docteur,
    Que conseillez-vous pour une pilosité excessive ? (androcur fonctionnait à merveille : je n’avais plus de poils et je controlais mon poids!). Mon endocrino m’a passé sous diane 35 mais je fais énormément de rétention d’eau (je n’ai pas plus faim, je ne mange pas plus, mais je prends énormément au niveau des hanches et des cuisses). Après avoir essayé misolfa (cata pour les poils et les boutons), je suis un peu désespérée et j’aimerais trouvé une solution qui lutte efficacement contre mes poils mais qui ne me fasse pas vivre un enfer au niveau du poids… Jasmine est elle suffisamment efficace contre la pilosité excessive ? Ou Mercilon ? laquelle des deux est la plus efficace contre la pilosité ? Faudrait il la coupler à un autre traitement anti pilosité type spironolactone ? Merci pour votre aide…

    J'aime

      1. Merci docteur ! Mon gyneco me propose Jasmine car il me dit qu’il y aura moins de prise de poids et plus d’efficacité que Mercilon pour la pilosité, je suis un peu perdue… Il me dit que je ne dois pas avoir peur de Jasmine et des problèmes de thrombose etc car très sportive. Dois je aller consulter un autre gynéco ? Merci encore

        J'aime

      2. euh je ne suis pas tout à fait en accord camille Jasmine c’est bien pour la pilosité mais parfois elle fait grossir donc testez sur 1 mois , qui sait ? Mercilon ou Jasmine c’est le même risque de phlébite

        J'aime

  27. Bonjour, pour ma part j’ai arrêté l’Androcur (que je prenais depuis deux ans et demi, 1/2 comp pendant 12 jours/mois) d’un seul coup en juin dernier car la polémique autour de l’Androcur m’a fait très peur. Résultat au bout de six mois: des poils sur tout le visage et de l’acné qui est réapparu partout. Je suis passée à deux doigts de la dépression à cause de ça. Du coup rdv l’endocrino direct, bilan hormonal fait et normal. Après une IRM normale, et après en avoir longuement discuté avec mon endocrino, je reprends l’Androcur avec la même posologie (1/2 comprimé pendant 12 jours à partir du 13eme jour des règles). Je me sens déjà mieux et je revis, mais j’ai cette épée de Damoclès sur ma tête. Mes questions sont les suivantes:
    – Suis-je plus à risque si je reprends ce traitement?
    – Cette posologie est-elle dangereuse?
    – pourrais-je prendre un autre traitement dans les années à venir, quand la situation sera stabilisée? Si oui lequel?
    Je précise que je prenais lovavulo gé avant l’Androcur (pilule prise après un traitement de huit mois au Curacné) mais cette pilule me donnait des migraines ophtalmiques. J’en reviens à regretter cette période de pilule malgré les migraines, car j’etais tout à fait normale….
    – pourrais refaire éventuellement un traitement au Curacné puis reprendre lovavulo gé. Je précise également que je n’ai pas besoin de contraception car je suis avec une femme.
    Que me conseillez-vous dans ma situation?? Quel serait le mieux pour moi?
    Merci d’avance

    J'aime

    1. 1 je pense qu’androcur à dose minime peut être une solution par exemple 1/ 4 de cp un jour sur deux 15 jours par mois en démarrant après les règles
      2 une IRM peut être faite tous les 3 ans
      4 mercilon sans les placebo peut être un recours sauf si migraines avec aura
      5 on dit du bien de la pilule progestative pure slinda qui soigne l’acné tout en ne donnant pas de migraines à tester donc plus tard martine

      J'aime

      1. Merci pour votre aide. Je vais voir avec ma gynécologue et mon endocrinologue à la rentrée pour ré-adapter la dose d’androcur comme vous me l’avez signifié. Et pour les pilules je prends note pour les années à venir. Je vous remercie pour votre aide!

        J'aime

  28. Bonjour Docteur,

    Je tiens avant toute chose à vous remercier pour votre initiative qui apporte beaucoup d’aide aux femmes comme moi.

    Voilà, tout à commencer l’été 2017. J’ai fait une carence en fer, 3 mois après, énorme chute de cheveux, plus que la moitié de la masse. Chute qui a persisté plus d’un an après, malgré le taux de fer qui s’est corrigé. Durant cette terrible année , j’étais sous Jasmine que je prenais depuis 7 ans. J’ai dû l’arrêter 4 ou 5 mois afin de faire des analyses hormonales, androgènes, thyroïde qui se sont révélées normales. J’ai vu une dizaine de dermatologues , on m’a fait un trichogramme au centre Sabouraud Paris qui était en faveur d’un efflevium telogene. La dermatologue m’a prescrit diane 35 à la place de Jasmine + Minoxidil 5%, que j’ai refusé d’appliquer car, je n’étais pas convaincue que la cause soit une alopécie androgénétique. Après une prise de 6 mois de Diane 35, je l’ai arrêté, et repris Jasmine à cause de tâches brunes sur les pommettes, malgré protection solaire.
    Au lieu du minoxidil, j’ai tout simplement pris des compléments alimentaires et fait 5 séances de PRP.
    Deux ans après, été 2019, la chute s’est stabilisée et j’ai retrouvé presque une masse correcte.
    Il y a 3 mois, j’ai arrêté brutalement Jasmine pour poser un stérilet en cuivre. Depuis 3 semaines, quelques boutons mais rien de méchant. En revanche, je perds mes cheveux par poignées, pire encore, que le premier épisode de chute d’il y a deux ans.
    Jamais, je n’ai fait le lien entre Jasmine et mes cheveux, car je les ai bien perdu sous Jasmine. Mon gynécologue ne m’a pas mise en garde, et si seulement je le savais, je ne l’aurais jamais arrêté. Je m’en veux tellement.
    Ensuite, j’ai refais des analyses, tout est normal. Le dermatologue m’a prescrit Androcur 50mg, que je n’ai pas pris, car selon lui, j’ai une sensibilité aux androgènes, quand bien même, je ne souffre pas d’hyperandrogénie. En revanche, j’ai repris Jasmine, depuis une semaine.
    Mes questions,s’il vous plaît,sont les suivantes:
    -Pensez-vous que la chute va s’arrêter après la reprise de Jasmine, comme il y a un an? Et dois-je me limiter à Jasmine où rajouter minoxidil? Je précise que j’ai réussi à stopper la chute et retrouver une chevelure correcte sans minoxidil.
    -Est ce que je peux garder espoir de retrouver mes cheveux?

    Merci beaucoup pour vos conseils et aides et pour votre précieux site.

    J'aime

    1. 1 je ne suis pas dermatologue je ne soigne pas les alopécies, donc je ne peux me prononcer marie
      2 oui ce qui s’est passé une fois se reproduira mais quand ? je ne sais pas Il faut refaire tous les soins faits avec succès la première fois ….et ne plus quitter jasmine sauf nécessité vitale

      J'aime

      1. Merci beaucoup pour votre réponse.
        Savez-vous pourquoi l’arrêt de certaines pilules ( comme Jasmine dans mon cas ) peut causer une chute de cheveux ?

        Merci

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s