VAGINITES : les antibiotiques ne sont pas utiles . Partie 1 : la vaginite a candida .

Ils sont même grandement néfastes car ils tuent immanquablement notre bon bacille de Doderlein et il faut alors des semaines et des semaines avant de retrouver une flore de bonne qualité .

Ils sont néfastes car , utilisés bien trop largement, ils induisent des résistances . Un beau jour , vous ne pourrez plus vous soigner d’une maladie potentiellement mortelle car plus aucun traitement antibiotique ne fonctionnera . Voulez vous compromettre votre avenir en traitant par antibiotiques une affection non mortelle que nos grands mères savaient soigner sans l’aide d’un médecin ?

Ils sont dangereux car ils peuvent donner des effets secondaires parfois très graves .

Aussi faut -il les réserver aux infections dangereuses pour vous même comme la syphilis, le gonocoque, le chlamydiae ou dangereuses en cours de grossesse comme le gardnerella que l’on doit soigner par antibiotiques uniquement pendant une grossesse ou au cours de l’accouchement comme le streptocoque B qui ne se traite par antibiotique que lorsque la poche des eaux est rompue.

Bien sûr il faut traiter par antibiotiques les infections gynécologiques profondes comme les endométrites ( infection de la muqueuse interne de l’utérus ) , les salpingites, car une infection profonde non soignée peut donner des séquelles douloureuses, une stérilité voire une péritonite mais là, je parle de vaginite , une infection toujours bénigne du vagin qui est un organe superficiel . Le plus souvent, la vaginite n’est pas une vraie infection mais juste la colonisation du vagin par des germes venant de nos propres intestins qui se sont mis là parce que notre système digestif ne fonctionne pas bien ou parce que notre nourriture n’est pas vraiment bien adaptée ou parce que notre bacille de défense a disparu , tué par des savons agressifs, des sécheresses intimes pas soignées….et une nourriture non bio qui contient , hélas, des traces des antibiotiques donnés dans beaucoup d’élevages . On retrouve ces traces dans le lait, les œufs , la viande et il suffit d’un millionième d’antibiotique pour tuer le Doderlein .

VAGINITE A CANDIDA

le candida est d’origine digestive , ce n’est pas une IST . Cette levure adore les milieux acides , chauds , humides et ….sucrés

Or notre alimentation est un peu trop sucrée , pas forcément sucres rapides mais aussi le sucre des yaourts ( oui , un yaourt non sucré contient 6% de sucre ( galactose ) ! Plus le sucre des farines modernes que l’on trouve dans le pain , les pâtes ….

Question chaleur et humidité , rien ne s’arrange : réchauffement climatique plus vêtements en synthétiques hyper moulants : le vagin étouffe alors qu’il a besoin d’oxygène et de fraîcheur pour ses défenses immunitaires locales .

Question acidité : pas terrible non plus , l’alimentation moderne : trop de produits transformés , trop de nitrites partout….

Quand, à cet état écologique pas très brillant, vous ajoutez les antibiotiques pris pour un oui ou un non ( et prescrits pour un oui ou un non ) vous obtenez un milieu propice à l’éclosion du candida par millions. Le candida n’est jamais embêtant à quelques colonies, c’est un hôte banal de nos intestins , c’est quand les quelques colonies deviennent des millions de colonies qu’il va être gênant.

Quels sont les produits non dangereux pour notre flore que l’on peut utiliser contre le candida ?

Lavages au Saforelle ou au Mycolea ou tout autre savon prescrit par votre pharmacien contre le candida mais le plus simple c’est l’eau bicarbonatée ( on en trouve au magasin bio) . Le candida déteste le bicarbonate , il n’aime que l’acide , il va fuir un environnement basique . Voilà aussi pourquoi les régimes alimentaires « basiques » pour diminuer l’acidité de notre corps aident à ne plus faire de candidose . Vous trouverez facilement ce régime basique sur le Net .

FUNGIZONE en pipette au fond du vagin : c’est un antifungique pur qui respecte le Doderlein . Attention fugizone per os ne peut pas soigner une candidose vaginale car il ne traverse pas la barrière intestinale. Ce produit n’est délivré que sur ordonnance .

FLUCONAZOL : que ce soit Orofluco ou Beagyne, ce produit respecte notre flore car ce n’est pas un antibiotique mais un antifungique pur . Il est autorisé pendant une grossesse . Il ne faut pas en abuser car c’est un médicament qui attaque le foie , pas question de s’en gaver mais il est remarquable en traitement ponctuel . Il n’est délivré que sur prescription médicale.

LADY FLOR candidosis : c’est un traitement naturel, en vente libre, contre le candida . Vous pourrez trouver des informations sur ce produit en lisant l’article que j’y ai consacré.

LA PILULE PROGESTATIVE PURE : elle diminue les estrogènes qui acidifient le vagin donc on ne fait jamais de candida sous progestive pure ….sauf prise d’antibiotiques !

ATTENTION : les probiotiques vaginaux acidifient le vagin, ce ne sont pas des produits pour lutter contre la candidose ++++++

ATTENTION : les ovules Monazol , Econazol , Lomexin et autres sont des ovules antifungiques mais aussi, hélas ,antibiotiques, donc ils tuent le Doderlein . Vous ne devez vous en servir que de façon très ponctuelle , jamais plus d’un ovule ou deux par mois sinon vous allez décaper votre vagin et déclencher une névralgie . Sans compter que ces produits sont parfois très allergisants et qu’ils peuvent entraîner des brûlures !

CONCLUSION

Le candida se dépiste sur un prélèvement . Il existe quantité de pertes blanches, quantité d’irritations, quantité de démangeaisons qui ne sont pas des candidoses . Si vous vous auto médiquez avec des ovules prescrits en vente libre chez le pharmacien, vous allez utiliser des produits antibiotiques afin de vous soigner certes mais aussi vous allez vous décaper les muqueuses tout en tuant vos défenses locales ! Il vaut mieux utiliser de l’eau bicarbonatée, des ovules de Lady flor candidosis en attendant les résultats du pv ….si vous n’êtes pas guérie. Une fois le résultat prouvant la candidose, préférez les traitements per os de fluconazol pour ne pas détériorer vos muqueuses ni tuer le Doderlein .

Ensuite , il faut faire en sorte de ne pas rechuter donc

1 revoir votre alimentation

2 diminuer le stress par le sport , le yoga ou la méditation

3 revoir votre habillement et vos protections hygiéniques

4 revoir votre contraception

5 améliorer votre système immunitaire digestif par des probiotiques genre femibion deux cp par jour non stop sur 9 mois un an

Dans un prochain billet je parlerai de la vaginite à gardnerella trop souvent traitée par antibiotiques alors qu’il ne s’agit que d’un désordre écologique et pas d’une véritable infection.

70 commentaires sur “VAGINITES : les antibiotiques ne sont pas utiles . Partie 1 : la vaginite a candida .

  1. Bonjour, votre article est très interessant mais dans un cas comme le mien je ne sais plus ce qui est bon de faire…J’ai un streptocoque b depuis des mois qui ne me lâche pas,en 1mois et demi j’ai eu du strepto b et mycose à 15j d’intervalle,à chaque fois on me donne de l’amoxicilline et ovule de monazol à mettre,donc en 1mois et demi sa fait beaucoup,surtout que à chaque fois on me donne 2ovules de monazol a mettre,un directement et l’autre a renouveler 1semaine après,depuis 1mois je prends des omegas 3et6,et j’ai recommencé des probiotiques je prends ergophylus intima,ma flore vaginale est peu abondante voir inexistante,en plus de ça j’ai une vestibulodynie provoquée donc des brûlures déjà existante constamment donc avec tout ça en plus je vous laisse imaginer ça ne s’arrête jamais c’est un cercle vicieu…j’allaite mon fils de 7mois donc ça n’aide pas non plus..Je ne sais pas si vous avez un conseil précis à me donner avec mon cas.Merci beaucoup vos articles m’aide beaucoup.

    J'aime

    1. c’est sûr que
      1 l’allaitement est un désastre écologique pour le vagin car votre immunité est très basse . Prenez vous des vitamines pour l’allaitement ? C’est épuisant un allaitement même si c’est satisfaisant donc prenez oligobs allaitement . Le manque de vitamines donne des infections à répétition
      2 c’est de la pure folie que de traiter par antibiotiques locaux et généraux votre colonisation vaginale par strepto et candida . Et si vous testiez suvegel ionic ou lady flor ? Arrêtez tout antibio local ou général , tentez de supporter les brûlures avec de l’huile de calendula , cela fait un bien fou en application locale , à acheter au magasin bio et soyez patiente . Dès le sevrage , votre vagin va récupérer elsq OK pour les omegas et les probiotiques per os bien sûr , je suis confiante, la nature va vous guérir mieux que les tt allopathiques

      J'aime

      1. Merci de votre réponse si rapide,non je ne prend pas de vitamines pour l’allaitement,je vais prendre tout ce que vous m’avez dit je vais essayer car oui je penses qu’à part abîmé encore plus mon vagin ce qu’on m’a donné ça n’ira pas mieux..c’est fou que quelque chose d’aussi naturel que l’allaitement mette autant en ruine le vagin😓😓.merci beaucoup

        J'aime

  2. Bonjour jai un candida glabrata, on ma prescrit ovule creme mais pas d’amélioration, je dois refaire un prélèvement la semaine prochaine, peut t’on faire un antifongigramme avec ?
    On ma parler de orofluco vous en pensez quoi ?
    Cela fait plusieurs moi que je traine ce candida mais rien ne le fait partir

    J'aime

      1. Daccord
        On peu l’utilisé aussi pendant les règles ? Peu ton avoir des rapport protéger ?
        Sa ne déséquilibre pas la flore de l’utiliser pendant 20 jours ?
        Désolé de ces question mais cela me stress beaucoup de pas réussir à guérir cette infection

        J'aime

  3. Bonjour, et merci pour tous vos articles sur lesquels je tombe et retombe immanquablement à chaque crise (gardnerella, mycose, infection urinaire)… et ce depuis des années maintenant. J’ai 38 ans, et une petite fille.
    J’ai tenté tout un tas de traitements : allopathie, homéopathie, aromathérapie, avec quelques trêves parfois, mais sans réellement savoir ce qui avait agit !

    J’ai réussi à me débarrasser définitivement des infections urinaires grâce à l’huile essentielle d’origan. Une goutte 3 fois par jour pendant 3 jours, cela a été radical. J’ai donc pu arrêter les traitements minute qui me soignaient, certes, mais me flinguaient aussi toute ma flore !

    Aujourd’hui, cela fait quasiment 6 mois que je prends du Femibion Intime (1 à 2 comprimés par jour, selon l’état du moment), j’utilise Polybactum pendant 3 jours après chaque règle, ainsi que Gynophilus. Mais cela revient par alternance, gardnerella/mycose, et c’est insupportable… Le gardnerella ne revient pas à chaque cycle, mais une fois sur deux. La mycose, quant à elle, revient à chaque cycle, voire 2 fois par cycle.
    Je précise que je n’utilise plus de contraception, car je ne supportais pas Optimizette (légers saignements en continu pendant des mois, douleurs mammaires, etc. et surtout AUCUN impact sur les infections vaginales !)
    Je ne mets plus d’ovules antimycosiques, ou de façon très exceptionnelle, car elles font plus de mal que de bien.
    J’utilise parfois quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (antifongique) avec de l’huile de bourrache, cela « semble » enrayer la mycose. Mais elle revient !
    Dernièrement, j’ai fait une cure d’huile d’argousier (hydromega, recommandé sur un autre billet) en croisant les doigts très fort pour que cela agisse… En vain.
    Bref, vous l’aurez compris, je patauge complètement, et cela se ressent sur mon humeur. Je ne suis pas loin de la déprime…
    Help please !

    J'aime

  4. Merci pour votre réponse. Ma gynéco m’avait prescrit 3 mois de beagyne à raison d’un comprimé par semaine, mais je ne suis pas sure qu’elle sera ok pour me prescrire 1 an de traitement. Je vais tenter…
    le régime sans lait est faisable mais sans sucre, il y en a partout !!
    Pour le reste rien d’insurmontable. Merci à vous.

    J'aime

  5. Bonjour,
    Savez vous s’il est possible d’associer 2 probiotiques vaginaux ? Comme ils ne contiennent pas tous les mêmes bactéries, je me demandais si c’était possible d’en mettre 2 à la fois. Par exemple physioflor (l. crispatus) et gynophilus (l casei rhamnosus).
    J’ai lu que cette association était bénéfique (http://www.cngof.asso.fr/d_livres/2007_GM_141_bohbot.pdf) mais je n’ai trouvé aucun probiotique contenant les 2.
    En revanche elle existe sous forme orale.
    J’essaie de mettre toutes les chances de mon côté …!
    Merci

    J'aime

  6. Bonjour,
    Je voulais avoir votre avis concernant le Vablys (chlorure de déqualinium) ? Avez-vous des retours de patientes à son sujet ?
    Je ne trouve que très peu d’informations sur ce « nouveau » traitement, mais il m’a l’air prometteur à la fois pour les candidas et le gardnerella..
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci !

    J'aime

      1. Bonjour, je voulais simplement vous faire part de mon expérience, car cela fait deux cycles que je n’ai pas d’infection (mycose/gardenerella) !
        La remplaçante de ma gynécologue habituelle m’à prescrit du Vablys pendant 6 jours puis du physioflor pdt 7 jours après les règles. Je prends également de la bourrache en capsule depuis 3 mois. Et pour le moment, je croise les doigts, pas de récidive !
        Je continue d’appliquer de l’huile de coco a la moindre sensation désagréable mais honnêtement je revis !
        J’en ai pourtant essayé des traitements depuis des années… et là cela semble enfin rentrer dans l’ordre.
        Bonne journée !

        J'aime

      2. cela ne m’étonne pas lisa Vablis est un bon produit Physioflor contient du lactobacillus criptosus le seul capable de lutter contre le gardnerella , l’huile de bourrache protège vos muqueuses en les hydratant et l’huile de coco a des vertus désinfectantes !

        J'aime

  7. Bonjour
    Je suis un peu desesperee, ca cela fait depuis fin juin 2019 que ma vulve me démange entre vagin et anus.
    J’ai vu 2 generalistes et 2 gyneco.
    Ils m’ont donné une fois un antibiotique et trophygil (ca a aggravé) , une fois un triflucan et ca m’a fait une pause de 2 semaines, une autre fois on m’a donne beagyne et creme diprosone/ monazol j’ai eu une pause de 2 mois, on m’a redonné beagyne et une creme preparee, et ca revient… ca va faire 6 mois cette histoire, et relaxion sexuelle avec mon mari = neant.
    (La derniere fois j’avais eu ca en 2017 et avec un triflucan c’est parti pdt 2 ans de pause, c’etait le reve!)
    Voici ci-dessous mon dernier pv:
    Pitie mettez un nom sur ce que j’ai:
    Examen microscopique:
    – quelques leucocytes
    – rares levures, nombreuses cellules epitheliales.

    Coloration gram:
    – flore microbienne abondante
    – nombreux bacilles doderlein
    – rares gardnerella vaginalis

    Bacteriologie et mycologie:
    – rare colonie candida albicans

    Flore bacterienne doderlein normale
    J’ai 40ans
    Je mets slip coton
    Jme lave a l’eau

    J'aime

    1. 1 mycose chronique C’est écrit sur votre pv colonies de candida et comme vous êtes allergique à la candidine, vous ressentez la moindre présence de quelques rares candida
      2 tt par orofluco un cp par semaine pendant neuf mois ou prendre optimizette pilule progestative pure jusqu’à la ménopause . Le candida déteste le climat progestatif continu et ne restera pas chez vous
      3 le slip coton ne sert à rien si pantalon à l’élasthane favorisant l’eczéma à la candidine patel

      J'aime

  8. Je vous remercie bcp bcp!
    Je vais essayer de trouver un doc qui me prescrira ça, c’est possible qu’il y ait aussi un lichen a traiter?
    Car je n’ai pas de pertes blanchâtres associées a la mycose

    J'aime

  9. Bonjour et merci pour cet article ! J’ai hâte de lire celui sur la gardnerella car j’en suis atteinte depuis cet été. Je ne veux pas prendre d’antibiotiques : je développe toujours une candida, même avec une prise de probiotiques en même temps. Je suis sous Luteran10 tous les jours pour une endométriose, et mon activité sexuelle de cet été a dû déclencher la vaginose. J’ai pris pendant trois mois des ovules prébiotiques et probiotiques Gynophilus et un traitement d’un mois de probiotiques oraux Lactibianne. Rien n’y fait, l’odeur est toujours persistante… Je songe carrément à utiliser des produits non adaptés pour acidifier mon terrain, comme faire un bain de siège avec de l’acide lactique acheté chez AromaZone… Si jamais vous avez des conseils, je suis preneuse !

    J'aime

    1. la progestérone en continu qui vous est indispensable favorise les mauvaises odeurs donc , tant que vous prenez ce produit, vous devez acidifier un peu votre vagin . Pourquoi pas des lavages ? mais pourquoi pas plutôt medigyne un jour sur deux puis un jour sur 3 sur toute l’année ? C’est pratique , peu coûteux, les probiotiques per os étant alors superflus
      je ne peux pas vous conseiller lady flor vaginosis très active sur le gardnerella car c’est plutôt à réserver à une patiente qui n’est pas sous progestatif continu . C’est un super produit mais dans un mois , vous récidiverez puisque vous prenez toujours le progestatif , alors autant faire plus simple et pas cher

      J'aime

      1. Bonjour,

        Je vous écris, un mois après, pour vous remercier, parce que je n’ai plus aucun souci suite à la prise de Medigyne, que je prends actuellement une fois tous les trois jours. Merci infiniment !

        J'aime

  10. Bonjour,

    Je suis sujette depuis 2 ans a des infection a candida albicans et a gardnerella a repetition. Les ovules n’ayant aide que temporairement, ma gynecologue m’a prescrit Gynatren (un « vaccin » constituer d’un concentre de lactobacilles) pour ameliorer ma flore vaginale. Celui-ci n’ayant pas apporte les resulats escomptes, elle m’a prescrit cet ete du Flucanozole (Diflucan) par voie orale (200mg). Cependant meme avec une prise par semaine je faisais quand meme des mycoses.

    Las de tous ces traitement inefficaces et souhaitant devenir maman, j’ai arrate de Flucanazole en Septembre et suis tombee enceinte en Octobre. Les deux premiers mois dema grossesse se sont passes sans gene particuliere (je prennais de l’extrait de pepins de pamplemousse, cela a peut-etre aide). Cepedant depuis le mois de decembre je souffrait de demangeaisons. Apres prelevement ma Gynecologue me confirme qu’il s’agit a nouveau, comme d’habitude dune infection a Gardnerella et a candidas albicans. Etant enceinte elle m’a prescrit Fluomizin (chlorure de dequalinium). Ayant toujours des demangeaison j’ai ensuite pris des ovules antifongique. Jai associe mon traitement a une prise de probiotiques par voie orale (rhamonus et gasseri) et je fait depuis une semaine une cure deprobiotiques vaginaux.
    Seulement voila, apres une semaine les demangeaisons recommencent et sont accompagnees de pertes blanche grumeuleuse.
    S’il vous plait, aidez moi. Je desespere devenir a bout des ces mycosesa repetition.
    Merci d’avance

    Ines

    J'aime

    1. les femmes enceintes n’ont le droit qu’à monazol ovules et du fluconazol 150 mg pour le candida . Le gardnerella nécessite du flagyl per os puis des cures mensuelles de geliofil impérativement nes mens

      J'aime

  11. Bonjour,

    J’ai un petit soucis depuis quelques temps je remarque que mon clitoris est rouge juste que le clitoris « le capuchon » ça s’en va et revient régulièrement. Alors que je ne me suis pas blessé. Je sais pas trop ce que ça pourrait être c’est irrité si je touche ça gratte légèrement je saurais pas identifié entre les deux. Qu’en pensez vous ?

    Merci d’avance belle journée à vous

    J'aime

  12. Bonjour

    Et merci pour ce sujet. J’ai depuis le mois d’août dès démangeaisons, ma gynécologue m’a prescrit 1 ovule Monazole et du florgynal pdt 14 jours. En septembre c’est revenu et j ai fait un PV. Conclusion rares bacilles, gardnarella mais pas de mycoses. Elle m’ a donc prescrit du secnol en 1 prise puis encore 14 jours de Florgynal. En novembre c’est revenu et je me suis traité avec du geliofil pour attendre mon rdv en décembre. En décembre je précise que ça me brûlait à la vulve avec parfois des démangeaisons et je sentais que mon vagin était gonflé, enflammé. Le jour de mon rendez vous j’ai eu mes règles et ça s’est calmé. Expliquant cela à ma gynécologue elle me dit que s’il n’y a plus démangeaisons pdt mes règles c’est plutôt une mycose mais qu’au vu de mes descriptions il n’est pas impossible que j’ai aussi du gardnerella. Cependant je ne trouve pas que ça sente fort hormis pendant mes règles ou je sens cette odeur de poisson et que ça ne gratte pas.
    Donc j’ai eu 6 jours de vablys suivi de 15 jours de physioflor. et après 1 cp de beagyne.

    Cependant je sens que cela revient. Que me conseillez vous en traitement de fond et de cure en pré ou pro biotique ?

    Je n’ai pas de mauvaises odeurs constamment, je n’ai pas de relations sexuelles non plus. Cependant beaucoup de écoulement lait caillé et rougeur et gonflement de la vulve.

    Merci d’avance

    J'aime

  13. Bonjour docteur, je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre blog et vos précieux conseils. Je fais des autosondages intermittents pour vider ma vessie à cause d’une sclérose en plaques. Depuis le mois d’août dernier, tous les mois à peu près 4 jours après le début de mes règles, je fais une infection urinaire à E.Coli. Cette infection me donne énormément plus envie d’uriner que d’habitude et je la traite donc par des antibiotiques. Le mois dernier suite aux antibios j’ai eu une mycose vaginale qui se manifestait par des démangeaisons et des brûlures, traitée par un ovule et la crème Monazol. Mais les démangeaisons n’ont jamais vraiment cessé, sauf pendant mes règles d’après. Là mes règles sont juste terminées, les démangeaisons de la vulve et de l’entrée du vagin ont repris et j’ai de nouveau une infection urinaire (bandelette urinaire positive, urines troubles et qui sentent très mauvais). L’ECBU sera fait demain mais je pense que ça sera encore la même bactérie.

    J’aurais plusieurs questions pour vous :
    1. Est-ce que l’infection urinaire doit être absolument traitée par des antibiotiques ? Sachant qu’en temps normal je me sonde déjà 9 fois par jour, ça peut monter à 11 ou 12 fois en cas d’infection, ce qui est quand-même très contraignant.
    2. J’ai acheté Gynoboost mais pas encore pris. Est-ce que ça peut suffire pour traiter la mycose qui va encore être renforcée par les antibios ? Ou je dois recommencer 2 ovules de Monazol à une semaine d’intervalle comme prescrit par ma généraliste ?
    3. Pendant 6 mois je n’ai pas eu d’infection urinaire, c’était au moment où je prenais un probiotique Arkobiotics (à peu près équivalent à Pilèje référence mais carrément moins cher) tous les 3 jours. Si j’en prends tous les jours ça me constipe car je prends du Ditropan. Pensez-vous que ça peut être grâce à ça ?
    4. Une façon de traiter les cystites récidivantes c’est de prendre chaque semaine une dose d’antibiotique. Si jamais je fais ça est-ce que je risque de faire des mycoses à répétition ?
    Merci beaucoup si vous pouvez m’apporter quelques réponses.

    J'aime

    1. 1 reprenez arkobiotics tous les 3 jours
      2 traitez votre infection actuelle selon l’antibiogramme puis passez à Monuril un par semaine qui ne donne aucune mycose
      3 pour la mycose demandez orfluco à votre médecin c’est plus efficace et moins décapant que les ovules et la crème tori

      J'aime

      1. Bonjour, alors en repensant à tout ça je me suis aperçue que durant les six mois où je n’ai pas fait d’infection urinaire je prenais Arkobiotics tous les 3 jours et de la cranberry Gyndelta tous les jours. J’ai donc repris Gyndelta aussi on verra ce que ça donne.
        Pour orofluco j’ai lu que ça pouvait attaquer le foie et je prends déjà un traitement de fond qui a le même risque alors je préfèrerais éviter. Est-ce que Gynoboost peut suffire à se débarrasser de la mycose ?

        J'aime

  14. Bonjour
    J’ai eu plusieurs mycoses de suite ces derniers mois que j’ai traitées avec des ovules de Monazol.
    J’ai ensuite développée des pertes odorantes et des démangeaisons.
    Mon médecin m’a fait faire un prélèvement qui s’est révélé négatif sur tout (tricho, gardnerella, chlamydia, gonocoques, pas d’agent pathogène, juste une Flore variable)
    Elle m’a également fait faire une prise de sang en cas d’infection haute et rien. Ras analyse d’urine non plus.
    J’ai eu mes règles et les odeurs sont parties 2/3 jours et là ça revient en fin de règles… J’ai 37 ans pas de contraception je n’ai jamais eu ça avant.
    Ce qui m’inquiète c’est qu’on m’a découvert un papillomavirus il y a qq mois qui avait disparu à la colposcopie…
    J’ai lu qu’un cancer du col pouvait créer des pertes malodorantes (mon médecin me dit que rien à voir)… Dois je chercher par là?
    Ai je tt simplement déséquilibrée ma Flore et c’est tt?
    Elle m’a prescrit du medigyne à introduire chaque soir pendant 20 jours.
    Qu’en pensez vous?
    Merci pour votre blog qui aide vraiment à comprendre beaucoup de choses là où il y a si peu d’informations sur la santé Gynéco des femmes.

    J'aime

    1. bravo pour medigyne c’est exactement ce qu’il vous faut julia
      vous avez une flore déséquilibrée c’est tout , il n’y a pas de K
      un HPV peut déséquilibrer une flore mais l’HPV tout seul ne donne pas de K , il faut une verrue sévère pour faire un cancer et vous n’avez pas de verrue sur le col
      Mangez sainement, pas trop gras , pas trop sucré , faites du sport, ne fumez pas
      Si vous portez des tampons n’achetez que des tampons florgynal en pharmacie sinon utilisez des serviettes lavables réutilisables

      J'aime

      1. Bonjour
        Bon j’ai fini par comprendre d’ou venaient tous ces désagréments… De l’herpès.
        Pour essayer de vous expliquer j’ai fait une poussée d’herpès il y a 4 ans et rien depuis (2 mois de valaciclovir)
        Depuis 3 mois j’avais donc ces épisodes ressemblant à des mycoses mais pas de vesicules.
        Lors d’une de mes visites chez le médecin je lui ai indiqué un bouton qui me chagrinait car je pensais qu’il pouvait s’agir d’une récidive elle a ignoré ma remarque et m’a dit que je cite « l’herpès ne fait pas ça ».
        J’ai depuis une semaine une vraie poussée d’ herpès avec plusieurs vesicules mais comme je n’ai pas réussi à avoir d’autres rendez-vous lorsque je suis retournée la voir elles étaient à peine visibles (pourtant visibles mais à croire par moi uniquement…)
        Du coup je n’ai pas été prise au sérieux et n’ai eu aucun traitement. Je suis hallucinée de voir qu’on puisse penser que quelqu’un à 37 ans ait envie de s’imaginer avoir de l’herpès!!
        Lorsque j’ai évoqué le fait que je pensais que depuis 3 mois mes problèmes étaient en fait liés à des poussées d’herpès et que j’aurais aimé avoir un traitement sur quelques temps (puisque le premier sur 2 mois avait réussi à m’enlever toute récidive pendant 4 ans) elle m’a répondu qu’on ne traite même pas les récidives sauf grosse douleur…
        Je lui ai alors expliqué qu’au moins celà aurait amélioré ma vie (sexuelle notament puisque désormais 0 relations depuis 3 mois même si je sais pouvoir être contagieuse sous traitement et que mon conjoint est informé) en baissant la charge virale.
        Réponse : vous l’avez vous l’aurez toujours et serez toujours contagieuse.
        Je suis rentrée en pleurant et ne sait pas à qui m’adresser.
        J’ai vraiment eu l’impression d’etre traitée comme une femme qui aurait eu une vie  » Douteuse » Et qui ne méritait que ce qui lui arrive…
        Pouvez vous me dire qui aller voir?
        J’ai peur que cela s’installe. Je me sens très déprimée de la situation.
        Merci à vous.

        J'aime

      2. mais votre médecin traitant peut vous faire une prescription de zelitex non stop sur 9 mois , c’est le traitement des crises d’herpès répétées julia Inimaginable qu’on vous l’ai refusé !

        J'aime

      3. Merci de votre réponse.
        C’est exactement ce que je me suis dit.
        Mais elle m’a dit texto : »on ne traite les récidives que si les dames sont très douloureuses et ce n’est pas votre cas »
        Donc en fait les aiguilles dans la culotte on s’en fout.
        Le 0 vie sexuelle on s’en fout.
        L’envie de pleurer parce que ça fait quand même bien chier (désolée) d’avoir choppe ça alors qu’on a pas une vie « débridée » On s’en fout.
        L’angoisse quotidienne de savoir si on va devoir se faire à l’idee de faire une crise par mois on s’en fout.
        Je peux venir vous voir? Non parce que je suis prête à faire le déplacement devant tant de bêtise…

        J'aime

      4. je n’ai pas le droit de vous recevoir julia Il existe désormais des sites de téléconsultations gratuites où vous pourriez expliquer votre cas et demander une ordonnance pour un tt de fond qui est autorisé si plus de 4 crises par an

        J'aime

  15. Bonsoir, alors mardi soir j’ai mis un ovule Monazol, après ça allait mieux, plus de démangeaisons, mais j’ai utilisé samedi soir une lingette différente de d’habitude pour me nettoyer avant mon sondage urinaire et aussitôt ça m’a brûlé et maintenant j’ai la vulve toute rouge et gonflée et qui brûle. Là je ne sais plus quoi faire pour apaiser. J’ai mis de la crème cicalfate + ça n’a pas l’air de faire grand-chose. Est-ce que vous auriez un conseil ? Mon médecin m’a prescrit un autre ovule à mettre mardi soir peut-être devrais-je faire un PV avant ? Mais que faire pour apaiser en attendant ? Merci de tous vos bons conseils.

    J'aime

      1. Hier soir le bain au bicarbonate a fait du bien mais là ce soir ça rebrûle c’est vraiment un supplice. N’y a-t-il vraiment rien que je puisse appliquer pour calmer ces brûlures ?

        J'aime

      2. @Tori, je connais bien ces douleurs, n’hésitez pas à appliquer de l’huile de bourrache ou de coco (plus facile à trouver en supermarché), cela soulage vraiment ! Et comme le dit Miss Frottis, plus de crème ou ovule antifongique, votre peau est lésée, cela ne fera qu’empirer… Bon courage !

        J'aime

  16. @Lisa, merci du conseil. Comme c’est mon mari qui fait les courses pourrais-je savoir dans quel rayon on trouve l’huile de coco s’il vous plaît ? J’ai l’impression que ce matin ça brûle un peu moins pourvu que ça continue comme ça !

    Et sinon j’ai des omégas Eltéans que je n’ai pas encore essayés, est-ce que ça peut aussi soulager ?

    Merci pour votre soutien Lisa et Miss Frottis.

    J'aime

    1. @Tori, dans mon supermarché, elle se trouve au rayon bio (mais elle peut également se trouver avec les autres huiles). Elle est vendue dans un bocal en verre, et non en bouteille, car elle se solidifie en dessous d’une certaine température. Appliquez-en dès que vous sentez une gêne en externe mais également en interne, en plus de soulager elle a l’avantage de sentir bon et de ne pas tâcher les sous-vêtements (contrairement à l’huile de bourrache). Et, évidemment, elle est comestible 🙂
      J’espère que vous serez rapidement soulagée.
      Bonne journée !

      J'aime

      1. Bonsoir, je ne suis toujours pas vraiment soulagée, c’est plus des sensations de chaleur que de brûlure maintenant mais dès que j’utilise une lingette avant sondage les sensations désagréables reviennent et j’en utilise quand-même 9 par jour. Je ne vois plus trop quoi faire pour arranger ça ? Me nettoyer seulement à l’eau avant sondage ? Mais j’ai trop peur de refaire une infection urinaire. Je commence vraiment à désespérer là.

        J'aime

      2. Tori, vous avez l’air de moins souffrir le matin (après une nuit de repos sans lingette), et cela vous chauffe/brûle après chaque utilisation. Cela semble évident qu’il faut bannir les lingettes… Ce n’est pas bon pour vos muqueuses.
        Tentez une journée en vous rinçant seulement à l’eau, vous en aurez le cœur net. De façon générale, j’ai toujours lu/entendu qu’il ne faut pas laver intensivement cette zone, elle est fragile et vous détruisez sa protection naturelle en utilisant des lingettes. Si pour une raison ou une autre je dois prendre plusieurs douches dans une journée, j’utilise du Saugella bleu pour la première, et j’applique uniquement de l’eau pour les suivantes.
        Bon courage …

        J'aime

      3. excellente remarque odraie mais parfois les femmes atteintes de SEP ont des irritations liées à leur maladie pas aux lingettes . Cependant , moi aussi, je bannis les lingettes sauf les bios ….mais je ne me souviens plus de leur marque !!! C’est à commander sur le net , bref c’est comme les couches des bébés , pas facile de trouver des couches écolos …

        J'aime

  17. @odraie, oui ça me paraît une bonne idée d’essayer le rinçage à l’eau mais techniquement je fais comment ? Je n’ai pas de bidet et je ne peux pas me rincer sous la douche 9 fois par jour. Peut-être avec un coton ? Mais j’ai l’impression que c’est le moindre frottement qui chauffe. Ca me chauffe quand je m’essuie après la douche et ça me chauffe aussi quand j’applique aux doigts l’huile de coco.

    @Miss Frottis, je n’ai jamais eu d’irritations liée à ma SEP jusque là. Je pense que je vais aller faire voir tout ça à ma généraliste pour savoir ce qu’elle en pense. Je vais aussi demander leur avis à l’hôpital où j’ai été formée à la technique de l’autosondage. C’est eux qui m’ont dit de me nettoyer avec une lingette.

    J'aime

    1. Sinon, vous pouvez vous rincer avec une petite bouteille d’eau au-dessus des toilettes ?
      Pour vous sécher,
      tamponnez doucement avec une petite serviette douce ou du papier toilettes non coloré et non parfumé.
      Et comme dit miss frottis, laissez si possible à l’air libre

      J'aime

      1. Merci Odraie et Miss Frottis pour vos astuces. Mais là ce soir ça empire. Ca chauffe et brûle à nouveau. J’ai des pertes blanchâtres donc je pense que c’était sûrement une mycose pas terminée ?
        Demain je vais voir ma généraliste et faire un PV je pense. Il faut combien de temps pour avoir les résultats ? Si elle est d’accord pour traiter avec orofluco est-ce que vous pensez qu’une unique prise de 150 mg peut suffire, sachant que ça me brûle depuis un mois maintenant ?

        J'aime

  18. Bonjour Docteur,

    Comme tout le monde je vous remercie du temps et effort que vous mettez à partager votre savoir.
    C’est la première fois que je lis que les probiotiques vaginaux favorisent un milieu acide ! C’est bon à savoir. Mais cela veut dire qu’il ne faut pas les utiliser pendant une mycose seulement ? Qu’en est de la période post règles, quand on souhaite reéquilibrer la flore ? Mes mycoses reviennent souvent après les règles, il m’a été conseillé d’utiliser des probiotiques par voie vaginale juste après. Je ne porte pas de tampons mais une coupe me truelle – lors d’une fragilité de la flore (j’imagine que j’en ai une, vu la facilité à refaire des mycoses) est ce que c’est important de vider et rincer la Cup bcp plus souvent qu’il ne l’est conseillé ? J’en ai une qui dit qu’il est possible de la garder jusqu’à 12 heures… Je la vide plus souvent mais je le demande, le fzit de ‘garder’ du sang à l’intérieur peut il avoir un impact sur la flore aussi ?
    Merci d’avance pour votre aide

    J'aime

    1. 1 une mycose qui démarre juste après les règles n’est pas une mycose . Le candida adore la fin de cycle juste à l’ovulation et après . Le gardnerella adore les règles et la période juste après . Le sang des règles détruit le candida et nourrit le gardnerella . Les probiotiques post règles sont pour éviter le gardnerella essentiellement . Les probiotiques per os favorisent un bon état intestinal donc moins de candida . Comme je n’ai pas vu de pv fait juste après les règles , je ne sais pas ce qui se passe en vous KP . J’ai besoin d’un voire de deux pv pour savoir s’il s’agit d’une mycose chronique , d’une vaginose chronique , voire les deux voire, rien de tout çà pour décider du bon tt de fond
      La cup doit se vider le plus fréquemment possible car risque de choc septique comme avec les tampons
      Pour les lavages, j’ignore ce qu’il faut faire

      J'aime

  19. Bonjour docteur,
    Merci pour tous vos précieux conseils.
    J’ai remarqué qu’à chaque cycle (après l’ovulation) une mycose apparaît avant mes règles. Je ne sais que faire pour enrayer cela.
    Je ne prends pas de contraception.
    1)quels médicaments sont préconisés ?
    2)quelles solutions naturelles puis je mettre en place ?
    3)pour m’assurer un bon état intestinal j’opte pour la prise de probiotiques per os. Lesquels sont les meilleurs à prendre pour lutter contre le candida?

    Merci à vous et bonne journée

    J'aime

    1. 1 orofluco un cp chaque semaine 9 mois sur ordonnance ou un ovule d’econazol après l’ovulation tous les mois jusqu’à la ménopause en vente libre . Tant que vous aurez des estrogènes le candida hôte naturel de vos intestins vous fera souffrir
      2 régime anti candida : abonnez vous à la nutrition .fr . C’est gratuit et vous saurez ce que vous ne devez plus jamais manger pour ne plus faire de candidose
      3 Femibion deux par jour non stop pendant au moins un an …mais moins si vous faites le régime anti levures lou

      J'aime

  20. Merci pour ce retour. Je vais appliquer vos conseils.
    J’ai une dernière question à propos du ladyflor candida.
    Pensez vous qu’il est judicieux de l’utiliser à la place de l’ovule d’econazole ?
    Les probiotiques vaginaux acidifient le vagin. Est ce le cas de ladyflor candida?
    Merci encore

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s