VAGINITES : les antibiotiques ne sont pas utiles . Partie 1 : la vaginite a candida .

Ils sont même grandement néfastes car ils tuent immanquablement notre bon bacille de Doderlein et il faut alors des semaines et des semaines avant de retrouver une flore de bonne qualité .

Ils sont néfastes car , utilisés bien trop largement, ils induisent des résistances . Un beau jour , vous ne pourrez plus vous soigner d’une maladie potentiellement mortelle car plus aucun traitement antibiotique ne fonctionnera . Voulez vous compromettre votre avenir en traitant par antibiotiques une affection non mortelle que nos grands mères savaient soigner sans l’aide d’un médecin ?

Ils sont dangereux car ils peuvent donner des effets secondaires parfois très graves .

Aussi faut -il les réserver aux infections dangereuses pour vous même comme la syphilis, le gonocoque, le chlamydiae ou dangereuses en cours de grossesse comme le gardnerella que l’on doit soigner par antibiotiques uniquement pendant une grossesse ou au cours de l’accouchement comme le streptocoque B qui ne se traite par antibiotique que lorsque la poche des eaux est rompue.

Bien sûr il faut traiter par antibiotiques les infections gynécologiques profondes comme les endométrites ( infection de la muqueuse interne de l’utérus ) , les salpingites, car une infection profonde non soignée peut donner des séquelles douloureuses, une stérilité voire une péritonite mais là, je parle de vaginite , une infection toujours bénigne du vagin qui est un organe superficiel . Le plus souvent, la vaginite n’est pas une vraie infection mais juste la colonisation du vagin par des germes venant de nos propres intestins qui se sont mis là parce que notre système digestif ne fonctionne pas bien ou parce que notre nourriture n’est pas vraiment bien adaptée ou parce que notre bacille de défense a disparu , tué par des savons agressifs, des sécheresses intimes pas soignées….et une nourriture non bio qui contient , hélas, des traces des antibiotiques donnés dans beaucoup d’élevages . On retrouve ces traces dans le lait, les œufs , la viande et il suffit d’un millionième d’antibiotique pour tuer le Doderlein .

VAGINITE A CANDIDA

le candida est d’origine digestive , ce n’est pas une IST . Cette levure adore les milieux acides , chauds , humides et ….sucrés

Or notre alimentation est un peu trop sucrée , pas forcément sucres rapides mais aussi le sucre des yaourts ( oui , un yaourt non sucré contient 6% de sucre ( galactose ) ! Plus le sucre des farines modernes que l’on trouve dans le pain , les pâtes ….

Question chaleur et humidité , rien ne s’arrange : réchauffement climatique plus vêtements en synthétiques hyper moulants : le vagin étouffe alors qu’il a besoin d’oxygène et de fraîcheur pour ses défenses immunitaires locales .

Question acidité : pas terrible non plus , l’alimentation moderne : trop de produits transformés , trop de nitrites partout….

Quand, à cet état écologique pas très brillant, vous ajoutez les antibiotiques pris pour un oui ou un non ( et prescrits pour un oui ou un non ) vous obtenez un milieu propice à l’éclosion du candida par millions. Le candida n’est jamais embêtant à quelques colonies, c’est un hôte banal de nos intestins , c’est quand les quelques colonies deviennent des millions de colonies qu’il va être gênant.

Quels sont les produits non dangereux pour notre flore que l’on peut utiliser contre le candida ?

Lavages au Saforelle ou au Mycolea ou tout autre savon prescrit par votre pharmacien contre le candida mais le plus simple c’est l’eau bicarbonatée ( on en trouve au magasin bio) . Le candida déteste le bicarbonate , il n’aime que l’acide , il va fuir un environnement basique . Voilà aussi pourquoi les régimes alimentaires « basiques » pour diminuer l’acidité de notre corps aident à ne plus faire de candidose . Vous trouverez facilement ce régime basique sur le Net .

FUNGIZONE en pipette au fond du vagin : c’est un antifungique pur qui respecte le Doderlein . Attention fugizone per os ne peut pas soigner une candidose vaginale car il ne traverse pas la barrière intestinale. Ce produit n’est délivré que sur ordonnance .

FLUCONAZOL : que ce soit Orofluco ou Beagyne, ce produit respecte notre flore car ce n’est pas un antibiotique mais un antifungique pur . Il est autorisé pendant une grossesse . Il ne faut pas en abuser car c’est un médicament qui attaque le foie , pas question de s’en gaver mais il est remarquable en traitement ponctuel . Il n’est délivré que sur prescription médicale.

LADY FLOR candidosis : c’est un traitement naturel, en vente libre, contre le candida . Vous pourrez trouver des informations sur ce produit en lisant l’article que j’y ai consacré.

LA PILULE PROGESTATIVE PURE : elle diminue les estrogènes qui acidifient le vagin donc on ne fait jamais de candida sous progestive pure ….sauf prise d’antibiotiques !

ATTENTION : les probiotiques vaginaux acidifient le vagin, ce ne sont pas des produits pour lutter contre la candidose ++++++

ATTENTION : les ovules Monazol , Econazol , Lomexin et autres sont des ovules antifungiques mais aussi, hélas ,antibiotiques, donc ils tuent le Doderlein . Vous ne devez vous en servir que de façon très ponctuelle , jamais plus d’un ovule ou deux par mois sinon vous allez décaper votre vagin et déclencher une névralgie . Sans compter que ces produits sont parfois très allergisants et qu’ils peuvent entraîner des brûlures !

CONCLUSION

Le candida se dépiste sur un prélèvement . Il existe quantité de pertes blanches, quantité d’irritations, quantité de démangeaisons qui ne sont pas des candidoses . Si vous vous auto médiquez avec des ovules prescrits en vente libre chez le pharmacien, vous allez utiliser des produits antibiotiques afin de vous soigner certes mais aussi vous allez vous décaper les muqueuses tout en tuant vos défenses locales ! Il vaut mieux utiliser de l’eau bicarbonatée, des ovules de Lady flor candidosis en attendant les résultats du pv ….si vous n’êtes pas guérie. Une fois le résultat prouvant la candidose, préférez les traitements per os de fluconazol pour ne pas détériorer vos muqueuses ni tuer le Doderlein .

Ensuite , il faut faire en sorte de ne pas rechuter donc

1 revoir votre alimentation

2 diminuer le stress par le sport , le yoga ou la méditation

3 revoir votre habillement et vos protections hygiéniques

4 revoir votre contraception

5 améliorer votre système immunitaire digestif par des probiotiques genre femibion deux cp par jour non stop sur 9 mois un an

Dans un prochain billet je parlerai de la vaginite à gardnerella trop souvent traitée par antibiotiques alors qu’il ne s’agit que d’un désordre écologique et pas d’une véritable infection.

232 commentaires sur “VAGINITES : les antibiotiques ne sont pas utiles . Partie 1 : la vaginite a candida .

  1. Bonjour docteur,

    Quand je me lave le vagin (l’entrée bien sûre, pas l’intérieur bien évidemment) j’ai le vagin qui me pique/brûle. De plus quelques heures après quand je vais faire pipi j’ai aussi cette sensation de brûlure.
    Je n’ai aucune démangeaison, ni perte anormale mais seulement cette sensation de brûlure. J’utilise le savon cadum pour me laver.
    -Est ce que c’est dû au savon qui est peut être trop agressif ? Ou bien est ce que c’est une infection ?
    -Que me conseillez vous svp docteur ?
    -De plus l’année dernière j’ai fait un frottis il était bon mais j’avais une zone de remaniement, je dois faire un frottis la semaine prochaine mais qu’est ce que je stresse à cause de cette zone de remaniement 😦 est ce grave ?
    Merci beaucoup docteur

    J'aime

    1. 1 La zone de remaniement ? mais c’est strictement normal d’en avoir une
      2 vous avez de l’acidité vaginale . Lavez vous à l’eau bicarbonatée et buvez de l’eau de Vichy ça passera emilie C’est lié au stress

      J'aime

  2. Bonjour miss frotti, vous m’avez ete d’une grande aide par le passé en me conseillant le Luteran 10 seul (en continue)+ ergyonagre pour mon spm ++++.
    Plutôt pas mal me reste des sensations de faim aléatoires (glycémie ok) + migraines (plus légères qu’avant qui s’annoncent par une poussé d’acne corporelle la veille, le jour de la migraine je me réveille avec les yeux secs et irrités (chose inhabituelle mais ce n’est pas tous les jours).
    Ce mois ci. Comme tous les mois je passe par une petite sécheresse qui normalement dure 2 jours max, mais là rapidement ça a dégénéré sensation de brûlure +++, irritation, vulve rouge, entrée du vagin qui brûle, irritée, hyper sensible. Le lendemain léger purit vulgaire + pertes blanches « type mycose » et pesanteur pelvienne.
    Mon mt (ma gynéco étant en congé), me prescrit une gélule d’orofluco dans l’optique d’une mycose.
    J+4 après orofluco, les pertes ont disparues mais la rougeur , l’irritation à l’entrée du vagin, surtout la sensation de brûlure ++ et la pesanteur sont tjs la et m’empêche de bien dormir.
    Ayant eu des épisodes de sécheresse par le passé, je sais que tout ce que je peux mettre (cicalfate, medigyne, saugella, colpotrophine, etc) me brûle encore + au moment de l’application.
    J’ai un peu lu votre blog sur la question, est ce qu’il s’agirait pas d’un pb d’acidité, un retour de secheresse ? (je prend luteran en continu depuis 6 mois, j’ai eu jusqu’ici aucun soucis) Est-ce que je peux faire quelque chose en attendant le retour de mon médecin (probiotique, une crème) ? Merci pour votre aide

    J'aime

    1. oui utilisez de l’huile végétale d’arnica et buvez beaucoup d’eau C’est typique d’une acidité vaginale de stress et de déshydratation liée au confinement daipam Quittez aussi tout pantalon

      J'aime

  3. Bonjour
    Systématique, dans les jours qui suivent un rapport sexuel, je souffre de brûlures/démangeaisons vulvaires (et parfois anales). Ces brûlures sont généralement accompagnées de pertes, non odorantes qui accentuent la sensation de brûlure.
    Comment traiter sans décaper et surtout comment prévenir ce genre de désagréments ?

    J'aime

    1. marie il faut faire un bilan complet pour savoir d’où ça vient
      pv à la recherche de germes candida et chlamydiae
      arrêter toute contraception
      faire le test du préservatif : si aucune brûlure si préservatifs c’est une allergie au sperme qui peut se déclencher plusieurs années après la rencontre avec le partenaire
      lubrifier le vagin avec huile de coco bio tous les jours
      lorsque on aura éliminé
      l’infection larvée chronique
      ou l’intolérance à la contraception
      ou l’allergie au sperme
      il faudra penser au nerf pudendal coincé et aller consulter un spécialiste don le nom se trouve sur pudendal site pour le diagnostic et le traitement de la compression du nerf pudendal
      vous voyez qu’il ne s’agit pas de mettre quelques ovules au hasard , non il s’agit de faire une enquête médicale exhaustive pour soigner la cause des brûlures post coïtales et pas les brûlures elles mêmes marie

      J'aime

      1. Bonjour et merci de votre réponse.
        Voici quelques précisions :
        – je n’ai aucun moyen de contraception si ce n’est le préservatif systématiquement (rapports occasionnels car pas de partenaire régulier)
        – j’ai 42 ans
        – je prends généralement de l’ixprim avant un rapport car problème de lombalgie chronique. J’ai l’impression que ça a tendance à assécher les muqueuses
        – je crois avoir toujours eu des soucis suite à des rapports sexuels (gardnerella et mycose principalement)
        – papillomavirus suivi depuis 2 ans

        Ci après le résultat du PV :
        Recherche de mycoplasmes uro-génitaux :
        ✗Culture Bactériologique sur milieux sélectifs
        Présence de contaminants sur les milieux de culture, selon le contexte clinique renouveler le prélèvement
        Examen cyto-bactériologique d’un prélèvement génital (Femme) :
        ✗Examen cytologique : Assez nombreuses cellules épithéliales – Nombreux leucocytes – Absence d’hématies – Absence de Trichomonas
        ✗Examen microscopique après coloration de Gram : Flore vaginale Flore de DODERLEIN très abondante – Assez nombreuses levures – Flore normale avec prédominance de morphotypes Lactobacillus. (Groupe 1 dans la classification de Hay/Ison)
        ✗Culture Bactériologique sur milieux usuels et sélectifs : Absence de germes pathogènes. Absence de Streptocoque B
        ✗Culture Mycologique sur milieu sélectif : Les milieux de culture ont permis de mettre en évidence : Assez nombreuses colonies : Candida albicans

        Absence de détection d’ADN de Chlamydia trachomatis.
        Absence de détection d’ADN de Neisseria gonorrhoeae.

        Ca ne semble pas bien méchant … mais invalidant depuis des années pour une vie sexuelle épanouie …

        Ok pour l’huile de coco quotidiennement.

        J'aime

      2. vous avez une belle mycose quand même due aux anti inflammatoires qui hélas font du bien aux lombaires mais du mal à vos intestins et votre vagin . Je ne sais pas si c’est la première ou la nième crise de mycose . Si vous êtes habituée des levures il faut prendre ou femibion deux cp non stop un an ou orofluco un cp par semaine six mois sur ordonnance ou faire un régime alcalin, regardez ce que c’est sur le net ou prendre la pilule alcaline optimizette et vous en aurez fini des levures qui brûlent lors des rapports

        J'aime

  4. Bonjour docteur,
    J’ai 25 ans. Je prends la pilule leeloo en continu pour traiter mon endo. Auparavant je n’avais jamais pris la pilule. J’ai déjà fini une plaquette, j’en suis au 2ème comprimé de ma nouvelle plaquette. Depuis la prise de la pilule j’ai saigné tous les jours sauf un seul jour. Généralement ce sont des pertes marrons/noires. Je pensais qu’avec le temps ça allait s’arrêter, d’ailleurs depuis 2 jours j’avais des pertes bcp moins abondantes. Sauf qu’aujourd’hui, je viens d’avoir des pertes rouges abondantes qui ressemblent à de vraies règles.
    J’ai donc appelé ma gynécologue pour l’en informer et elle m’a dit que c’était normal d’avoir des pertes de sang pendant la prise et elle m’a conseillé de l’arrêter 5 jours et de la reprendre ensuite.
    Mais je ne comprends pas pourquoi ferais-je une pause alors que ça fait seulement 22 jours que je prends la pilule et je n’ai fait que de saigner. En plus je suis censée la prendre en continu sans faire de pause.
    Est-ce une bonne idée de faire la pause de 5 jours ou bien vaut il mieux continuer de la prendre étant donné que c’est mon premier mois de pilule ?
    De plus je pensais qu’elle allait me conseiller de changer pour minidril or elle n’a pas du tout évoqué de changement.
    Je vous remercie sincèrement pour votre aide.

    J'aime

  5. Bonjour Miss Frottis,

    Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi. J’ai une sep et je fais des auto-sondages urinaires. Comme je fais très régulièrement des infections urinaires, je vais peut être prochainement prendre 2 antibiotiques en alternance 1 par semaine. Comme je suis aussi sujette aux mycoses, pourriez-vous me donner 2 antibiotiques les moins susceptibles de provoquer des mycoses ?
    Pensez-vous qu’on puisse stopper une infection urinaire à E coli en buvant de grandes quantités d’eau et/ou de jus de cranberry ? Il existe également chez Pilèje des compléments alimentaires tels Féminabiane CBU pour stopper une infection urinaire. Avez-vous des retours sur ce genre de produits ?
    Je vous remercie beaucoup pour votre aide.

    J'aime

    1. 1 les antibios des infections urinaires donnent rarement des mycoses tori
      2 oui c’est possible et surtout en prenant de la vit C tous les jours 500 mg
      3 pas de retour mais Pileje est un très bon labo

      J'aime

  6. Bonjour Miss Frottis,

    Vous avez déjà gentillement répondu à mes questions il y a quelques semaines…(sous le post Ladyflor)

    Suite à une mycose qui a persisté plusieurs mois, j’ai commencé un traitement Orofluco 1 fois/semaine il y a un mois (grace à vos conseils). J’ai aussi complètement revu mon alimentation ; je mange sans sucre, sans produits laitiers, sans levure, sans gluten et je porte uniquement des vêtements en coton et des jupes/robes. Stérilet retiré il y a 2 mois.

    Les premiers trois semaines se sont bien passés. Pour la premiere fois depuis longtemps j’ai senti que ca allait mieux… Sauf que la j’ai l’impression que la mycose revient.
    1. Est ce que je dois m’inquiéter sur l’effet d’Orofluco ? Ou peut il quand même que l’Orofluco à effet à long terme ?
    2. En cas de récidive, dois je prendre une ovule vaginal (genre Lomexin, monazol..) ? Ou puisse je completer le traitement Orofluco avec Ladyflor ?
    3. J’ai pris des pro-biotiques par voie orale Ergyphilus Intima ? Dois je arrêter de les prendre ou remplacer ?

    Merci infiniment pour votre aide,
    Julie

    J'aime

  7. Bonjour docteur,
    Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, mais j’ai été traitée par fluconazole pendant 3 mois suite à des brûlures de la vulve (à l’entrée du vagin exactement). Ca fait un mois que le traitement est fini et là j’ai des brûlures plus importantes et des pertes blanches qui font penser à celles dues à une mycose. D’abord est-ce que vous pensez que je doive faire un prélèvement vaginal au labo ?
    En fait même sous fluconazol j’avais toujours des brûlures au niveau de la vulve, moins intenses qu’en ce moment mais toujours là. Est-ce que c’est possible que ma mycose n’ait jamais disparu, même avec le fluconazol ? D’autant plus que j’ai continué à faire des infections urinaires, à peu près tous les 28 jours et traitées avec un antibiotique. Je pensais que mes douleurs étaient dues à la crème monazol qui m’avait brûlée, mais peut-être qu’en fait c’était toujours du à la mycose. Il faut aussi savoir que ça allait toujours mieux pendant mes règles et que ça se dégradait dans la deuxième partie du cycle.
    Là je ne sais plus trop quoi faire. Continuer le fluconazol en traitant en même temps avec ladyflor candida par exemple ?
    Merci pour vos conseils

    J'aime

    1. vous avez une névralgie vulvaire tori , je suis navrée de ce diagnostic parce que le traitement est horriblement long et difficile mais on en guérit . Il faut simplement consulter le chef de service gynécologie de votre CHU , il est spécialiste des vulvodynies et vous proposera le traitement adéquat : lyrica, neurontin, laroxyl , hypnose, huiles végétales , kiné spécialisée et autres . Vous ne guérirez jamais si vous ne voyez pas un grand spécialiste des brûlures vulvaires chroniques . En attendant jamais de pantalons, jamais de caleçons, jamais de synthétique, jamais de protège slips sauf lavables en coton bio, jamais de lavages au gant que des bains de siège au bicarbonate avec séchage au séchoir froid, hygiène alimentaire excluant tout lait, tout yaourt , tout sucre rapide , toute charcuterie, tout produit de l’industrie alimentaire …. Faire aussi des exercices anti stress de cohérence cardiaque à voir sur le net . Prenez aussi Maxiflor de synergia 1 cp tous les jours pour vos intestins Il faut réduire l’acidité de votre corps , diminuer l’inflammation intestinale . Le tt de la mycose chronique ce n’est pas 3 mois c’est 9 mois sinon échec assuré

      J'aime

      1. Oui pour la névralgie vulvaire j’en viens aussi à penser que c’est ça malheureusement… Pour l’instant j’essaie de régler le problème des infections urinaires chroniques et je verrai après pour ma vulve. Je prends déjà 5 gouttes de Laroxyl je vais passer à 6. Merci pour tous vos conseils d’hygiène de vie. Actuellement je prends des probiotiques de chez Arkopharma mais Maxiflor c’est vraiment moins cher et peut-être que ceux-là ne me constiperont pas.
        En ce qui concerne le traitement de ma mycose chronique j’ai vu la remplaçante de mon médecin traitant et elle m’a prescrit du fluconazol pour 3 mois. Mais bon j’espère que mon médecin traitant à son retour voudra bien m’en prescrire pour 9 mois.

        J'aime

      2. On va commencer par 6 parce que là déjà je me sens un peu vaseuse.
        Sinon j’ai vu que pour éviter les mycoses vous conseillez parfois une pilule progestative pure. J’ai déjà fait une phlébite alors est-ce que je peux prendre ce type de pilule ? Est-ce que j’aurai encore mes règles ? Sachant que si ce n’est pas le cas ça sera aussi bien. Et pour la libido ?

        J'aime

      3. 1 oui c’est même conseillé
        2 non pas régulièrement mais c’est justement le but, effacer les règles …et surtout la préparation des règles qui donne des poussées de NP
        3 elle sera comme elle sera tori

        J'aime

      4. Bonjour, alors j’aurais encore quelques petites questions s’il vous plaît. Actuellement j’ai une mycose depuis dimanche je dirais. Là je la soigne avec 3 fois 150 mg de fluconazol cette semaine, puis 150 mg par semaine. Je dois débuter la prise en alternance de furadantine 300 mg et de monuril 2 sachets soit 6 g alternativement en une prise par semaine.
        1. Est-ce que ces antibiotiques vont empêcher le soin de la mycose ?
        2. Quand les commencer ? dès maintenant ou faut-il attendre un peu que la mycose se soigne ? sachant qu’en ne prenant pas d’antibio je risque de refaire une infection urinaire
        Merci de répondre si gentiment à mes questions

        J'aime

  8. Bonjour,
    J’ai 50 ans et je suis ménopausée depuis 5 ans suite à un traitement de radiothérapie métabolique (TNE du pancreas opérée en 2017).
    Je prends un THS mais à faible dose d’oestrodose (+ utrogestan 100 tous les soirs) car j’ai de l’endométriose qui est systématiquement réveillée si j’augmente les doses. J’ai eu une ovariectomie en mars 2019 pour une image suspecte sur ovaire qui s’est avérée être un fibrome. Il y avait plusieurs foyers d’endométriose.
    Depuis cette opération, la sécheresse vaginale et surtout vulvaire s’est accentuée (plus que pendant la période 2015-19 lors de laquelle j’étais déjà en ménopause), avec une baisse flagrante de libido, des brûlures après les rapports. Depuis 2 mois, j’ai un prurit qui va et qui vient associé à des rougeurs situées toujours au même endroit (clitoris et face interne des grandes lèvres au niveau du clitoris). Ça s’atténue et puis s’empire après les rapports.
    J’ai pensé à une mycose mais les prélèvements vaginal et vulvaire faits lundi 17/08 indique qu’il n’y a aucune trace de Candida. Par contre, il y a quelques colonies de streptococcus oralis, rares colonies de staphylococcus epidermis au niveau vulvaire et de rares colonies de coli au niveau vaginal,
    Est-ce que cela peut donner ce type de manifestations ?
    Aussi depuis hier et après avoir beaucoup lu d’articles médicaux, je trouve que ça pourrait ressembler à un Lupus et ça m’inquiète terriblement (j’ai une thyroïdite Hashimoto depuis 2012).
    Ce qui m’interpelle, c’est la localisation fixe des rougeurs. Mais qui s’amplifient (quand il y friction : grattage ou rapports) ou se résorbent depuis 2 mois. Les rapports sont devenus douloureux du fait d’une extrême sensation de brûlure.
    Ma gyneco me prescrit Mycoster et Diprosone mais j’appréhende l’application Mycoster. Elle me dit de prendre rdv chez le dermatologue mais je n’aurais pas ce rdv avant plusieurs semaines dans le meilleur des cas.
    Déjà que ma sexualité a été très affectée par les changements hormonaux, l’idée d’un Lupus me terrorise totalement.
    Dans des périodes de tâtonnements concernant mon THS, ma gyneco avait bien voulu me prescrire Livial mais je l’ai essayé à raison d’un demi comprimé et après une période d’arrêt du THS classique pour saignements. Je l’ai arrêté au bout d’une semaine car j’avais des migraines mais peut-être étaient-elles dues à un déficit d’œstrogènes du fait de la demi dose (migraines systématiques si arrêt du THS au bout d’une semaine).
    Est-ce que mes problèmes peuvent être dus à une extrême sécheresse vulvaire et est-ce qu’il est intéressant que j’essaie à nouveau Livial à 1 comprimé par jour.

    J’ai appris beaucoup de choses grâce à votre blog depuis plusieurs années et je tenais à vous en remercier.

    Merci pour votre aide,

    Marie

    J'aime

  9. Bonjour, je me permets de laisser un commentaire afin de vous demander si vous auriez quelques conseils car je ne m’en sors plus.
    J’ai eu une mycose au mois de mars suite à une prise d’antibiotique pour une angine. Je n’avais jamais eu de mycose, donc j’ai mis un peu trop de temps à réagir et les cabinets médicaux avaient déjà fermés à cause du confinement. Ma gynécologue m’a prescrit du fluconazole à quatre reprises et j’avais toujours des démangeaisons après un mois donc elle a finalement accepté de me donner un rendez-vous. A ce moment-là, il n’y avait plus de candida mais c’était très irrité. J’ai donc fait une cure de feminabiane qui m’a aidé mais ce n’était pas encore 100%. A côté de ça, j’ai basifié mon alimentation et réduit drastiquement le sucre + prise de probiotiques Lactibiane CN 10M. Au mois de mai, de nouveau des démangeaisons mais cette fois-ci devant et derrière. Je parviens à soulager les démangeaisons avec du bicarbonate mais je retourne chez la gynécologue qui refait un prélèvement. Il y avait quelques traces de candida, mais rien d’affolant non plus, cependant la mycose s’était étendue du côté anale. Je reprends du fluconazole et j’applique une crème antimycosique locale. J’ai continué avec les probiotiques ainsi que la réduction du sucre. J’ai ensuite traversé des épisodes de brûlures/enflures qui se résorbaient avec des bains de siège, puis j’ai consulté une nouvelle gynécologue qui m’a prescrit des ovules d’acides boriques. Je devais suivre le traitement 14 jours, et au bout du 8e jour, j’ai commencé à avoir des brûlures et une grosse gêne, la gynéco me dit qu’il faut tout de même continuer. Depuis (cela fait bientôt 2 mois), j’ai l’impression d’être extrêmement sèche, j’ai bien moins de secrétions qu’auparavant, parfois des brûlures à la miction, une douleur sur les muqueuses à l’entrée du vagin, les douleurs sont plus vives lorsque je suis assise ou si je me penche en avant. Elles s’accentuent aussi une semaine avant et juste après mes règles (là ce sont des brûlures et c’est assez douloureux, ça me tire à l’entrée du vagin). J’ai eu un traitement de gynoflore (ovules à base de lactobacilles et estriol / médicament suisse (?) ) durant 10j qui m’a passablement soulagé mais les moments avant et après les règles restent douloureux malgré cela. De plus, j’ai aussi utilisé des ovules contre la sécheresse à base d’acide hyaluronique mais je ne vois pas vraiment de différence. J’ai banni tous les sous-vêtements synthétiques, les tampons, les jeans slims mais je prends encore la pilule (Desoren 20, pilule de 3e génération, peut-être juste distribuée en Suisse). Cela fait maintenant 11 ans (j’ai 26 ans) et je songe à l’arrêter, je me demande si elle peut entretenir cette sécheresse comme j’ai pu le lire dans un de vos articles… Je n’ai pourtant jamais eu de problèmes auparavant mais je suis un peu terrorisée par la poussée d’acné qui pourrait suivre – d’ailleurs savez-vous si l’arrêt progressif de la pilule est recommandable ou non ? A l’heure actuelle je me sens un peu désespérée. Depuis mars, je n’ai plus retrouvé le confort que j’avais auparavant et j’en souffre physiquement et psychologiquement, j’ai l’impression de subir le fait d’être une femme et l’obligation d’avoir un vagin, et je peine à établir une relation de confiance avec les gynécologues que j’ai consultées car mon cas est banal et toujours vite traité. Or, je m’inquiète tout de même et me demande si c’est normal que cette sécheresse ne passe pas malgré les traitements… Je m’excuse pour ce long commentaires et espère que vous aurez quelques pistes à m’apporter, en tout cas c’est toujours un plaisir de lire vos articles !
    Bien à vous,
    Sophie

    J'aime

    1. arrêtez la pilule c’est la première chose que vous devez faire pour arrêter la sécheresse puis beagyne un cp par semaine six mois Aucun tt local surtout sophie et continuez votre régime alcalin et l’arrêt des synthétiques sophie

      J'aime

      1. Bonjour, je vous remercie beaucoup pour votre réponse ! Oui je compte bien arrêter la pilule, j’espère que ça fera la différence.
        Vous pensez donc que c’est mieux de ne rien mettre du tout ? J’ai appliqué la crème vagisan car c’est très douloureux, en permanence et surtout lorsque je suis assise où que je me penche en avant. C’est la seule chose qui me soulage un peu, sans rien c’est encore pire. Est-ce possible qu’à cause de la sécheresse, l’entrée du vagin donne l’impression de se « rétrécir » ? Je vous souhaite un bon week-end, Sophie

        J'aime

  10. Bonjour et merci beaucoup pour votre blog !

    J’ai des démangeaisons à la vulve depuis plusieurs jours, mais pas d’odeurs désagréable, j’ai pris un ovule de Monazol sans succès, et consulté un généraliste qui m’a prescrit du Flagyl pendant 7 jours et un PV (il m’a dit que ça pouvait être mycose, vaginite). Pensez-vous que c’était vraiment cela ? dois-je continuer l’antibio (il me reste 3 jours) ou sinon que dois-je prendre d’autre ? Ça m’arrive régulièrement d’avoir des démangeaisons et également des infections urinaires liées au rapport (même en appliquant les recommandations). Je suis sous sterilet au cuivre. Voici mon PV. j’ai pris rdv chez une gynéco mais pas avant plusieurs semaines….
    Merci beaucoup,
    Aurélie

    Circonstances cliniques Prélèvement effectué au laboratoire
    Origine du prélèvement : Vaginal

    Examen direct (méthode microscopique )
    Quelques cellules épithéliales
    Quelques leucocytes
    Absence d’hématies
    Absence de Trichomonas vaginalis

    Coloration de Gram (méthode microscopique )
    Flore de Doderlein pauvre
    Absence de Clue cells et/ou Gardnerella
    Absence de Mobiluncus
    Absence de levures
    Absence de diplocoques Gram négatif intra et extra leucocytaires

    Score de Nugent
    Score de Nugent : 3 (Groupe 1 : score 0-3)
    Flore normale à prédominance de lactobacilles parfois associée à d’autres morphotypes bactériens mais présents en petite quantité.

    Cultures bactériologiques (sur milieux spécifiques Biomérieux)
    Présence d’une flore de Doderlein

    Mycologie Cultures stériles

    Conclusion Flore normale à prédominance de lactobacille

    J'aime

    1. ce pv est normal aurélie Dans les prurits récidivants 1 je cherche toujours un chlamydiae caché dans l’endocol , cela n’a pas été fait 2 je fais retirer le DIU C’est incroyable de nombre de guérisons obtenues par cette méthode simple Il s’agit parfois d’une allergie au cuivre . Je prescris des probiotiques Femibion 2 par jour six mois et des lavages au saforelle . J’adresse à l’urologue si pas de chlamydiae ou mycoplasme retrouvé et problèmes persistant malgré le retrait du DIU PS je prescris aussi Acerola 1000 de Pileje ou Lescuyer excellent anti infectieux urinaire 1 cp par jour non stop car c’est aussi un protecteur Covid : effet kiss cool !

      J'aime

  11. Bonjour, suite à la lecture de votre blog, j’ai essayé Ladyflor pour tenter d’enrayer une série de mycoses vaginales soignées par ovules d’éconazole et de crème en automédication dans contexte du confinement et ensuite de difficulté d’accès rapide aux médecins. J’ai des mycoses à candida albicans validées par pv plusieurs fois, depuis 23 ans, que ce soit sous pilule ou diu cuivre. Je viens d’ utiliser 5 comprimés de ladyflor. Le dernier me laisse avec la vulve rouge, irritée, légères démangeaisons, sans pertes blanches. Est-ce que c’est un effet secondaire du ladyflor que je ne tolère pas ou est ce la mycose qui n’est pas guérie ? J’ai rdv dans 6 jours avec ma gynécologue. Que puis-je utiliser pour me soulager en attendant ? Anti mycosique, cicatridine, huile de coco… Merci de votre réponse.

    J'aime

  12. Bonjour Docteure,
    Merci tout d’abord de tenir ce blog !
    J’ai été opérée au mois de novembre dernier (promontofixation). J’ai 68 ans et l’opération s’est bien passée. Depuis 3 mois environ, j’ai des leucorrhées parfois rosées. J’ai revu mon urologue et une gynéco. J’ai eu 2 échographies (une interne et une externe) qui ne relèvent rien d’anormal (endomètre fin et ovaires atrophiques sans kystes), le frottis est non pathogène, la biopsie d’endomètre (matériel peu abondant) ne révèle pas de « structure suspecte ». La gynéco me propose un examen (hystéroscopie) avec prélèvement plus important sous anesthésie générale afin d’investiguer plus facilement.
    Par hasard la semaine dernière, une femme ayant eu la même opération que moi et ayant aussi des pertes (comme moi) m’a informée que son médecin trouvait cela normal.
    Merci de me donner votre avis sur : dois-je faire cette intervention sous anesthésie générale ?
    MarieV

    J'aime

    1. euh non pas nécessaire Une IRM confirmera qu’il n’y a ni polype ni cancer juste une inflammation à traiter par cicatridine ovules cures de 5 à renouveler fréquemment surtout si vous ne prenez aucun traitement hormonal vaginal !

      J'aime

      1. Merci beaucoup pour votre réponse rapide : c’est très précieux un blog comme le vôtre qui permet, je suppose, de rassurer beaucoup de femmes inquiètes !
        Du coup je me permets de vous demander si, à votre avis, il est possible que l’inflammation soit due aux suites de l’opération de promontofixation.
        Merci encore.

        J'aime

  13. Bonjour docteur je traîne une infection depuis maintenant bientôt 2mois g été sous tergynan (rien donné) puis flagyl pendant 10jours trichomonase d’après gygy plus de symptômes hors rapport donc croyant que j’étais guéri j’ai « repris »les rapports avec mon mari mais tjrs des brulures pendant et durant la miction qui suit le rapport je n’en peux plus j’en ai marre des ovules et comprimés vaginaux j’ai peur de passer à côté d’un diagnostic de chlamydiae et de me retrouver avec des trompes bouchées que faire ??? Aidez moi svp merci

    J'aime

    1. faites de recherche de chlamydiae dans les urines très régulièrement sabrina si vous craignez la contamination mais sinon soignez vous intestins par des probiotiques oraux conseillés par votre pharmacien,et mettez medigyne deux fois par semaine au fond du vagin , utilisez des tampons probiotiques , de l’huile de coco à chaque rapport, buvez beaucoup d’eau aussi

      J'aime

  14. Bonjour
    J.ai 55ans ménopausée depuis 18 mois. Suite à une mycose, je suis allée en pharmacie car ma gynécologue vient de partir en retraite sans remplaçant…
    J.ai eu comme traitement micohydralin 500 il y 8 jours. J.ai effectué des bains de siège avec du bicarbonate.Triois jours après la prise de l.ovule des saignements sont apparus (je dois me protéger)…je suis inquiète, pouvez-vous me dire ce que je dois faire , j.ai essayé de prendre rendez-vous chez un autre gynécologue mais pas de rendez-vous avant 4 semaines.Je précise que j’ai eu un examen gynécologique et un frottis (de routine), tout était normal.
    Je vous remercie de vos conseils
    Laurence

    J'aime

  15. Bonjour Miss Frottis. D’abord merci pour votre travail remarquable.
    J’ai 45 ans, je ne prends pas de pilule. Depuis mercredi j’ai commencé à avoir des symptômes de mycose et des pertes roses. Je me suis traitée avec un ovule de monazol samedi. Sans amélioration, lundi je vais voir mon médecin qui me prescrit à nouveau un ovule de monazol que j’ai appliqué cette nuit. Je n’ai pas pu dormir tellement j’ai senti des brûlures.
    Aujourd’hui j’ai les muqueuses en feu, les pertes roses continuent, j’ai très mal au bas du ventre, les picotements vulvaires continuent et je ne sais pas quoi faire.
    Quel conseil pourriez vous me donner ? Merci d’avance.

    J'aime

      1. Je vous remercie pour votre réponse rapide. Me conseillez vous de faire de toute façon un PV ? Mon generaliste m’a fait la prescription car c’est la 3ème crise cette année de ce genre mais le labo n’a pas voulu le faire hier car c’est sur RV. Si oui, dans combien de temps le faire pour ne pas fauser le résultat suite a la prise des ovules ?
        Merci encore.

        J'aime

  16. Je recommence ici car il ne s’est pas affiché apparemment !
    Déjà, je vous remercie pour ce blog très utile et votre aide infiniment précieuse.

    J’explique brièvement, j’ai 45 ans, je souffre d’une pathologie auto immune depuis 10 ans qui touche mes tendons et donne des douleurs articulaires fortes (j’ai une alimentation stricte sans gluten et j’évite les produits laitiers et le sucre, je prends du X prim lors de crises de douleurs aigues).

    J’essaie de faire du sport qui me maintient.

    Cependant je suis systématiquement sujette aux cystites -qui se manifestent après les rapports sexuels et elles sont aggravées si il y a sperme. je ressens des brulures, une lourdeur au bas ventre et des difficultés à uriner.
    Cela rend très compliquée ma vie sexuelle, et je suis obligée de prendre un antibio juste après le rapport en prévention (j’ai essayé de nombreuses choses naturelles sans succès et même les huiles essentielles ciblées car je préfère la médecine douce, mais rien n’y fait).

    Récemment, j’ai eu des règles très douloureuses mais peu abondantes ainsi que des brulures très vives au niveau de mon vagin, j’ai donc vu mon gynéco pour faire un bilan et après un PV, il s’avère que je souffre d’une candidose vaginale avec de nombreuses colonies de candida képhyr et une flore de Doderleine très abondante. O
    Il m’a aussi fait faire une ECBU, il y a quelques leucocytes et hématies dedans.

    Je me demande si ce n’est pas une candidose chronique qui est la cause de mes cystites chroniques, et si des germes ne passent pas du vagin à la vessie lors des rapports sexuels (en gros je me contamine moi même à chaque fois, à cause des frottements).
    C’est une question que je me pose car je suis aussi souvent sujette aux mycoses vaginales.
    Je ressens également une fatigue et j’ai la poitrine qui gonfle en deuxième partie de cycle.

    J’ai commande Synetrophic pour les intestins, Lactibiane pour la flore, et elteans pour hydrater ma muqueuse sur vos conseils ici.

    Mon gynéco m’a prescrit UROGESTRAN 100mg à partir du 16 j du cycle, des ovules de COLPOTROPHINE (alors qu’il me semble que ce n’est pas compatible avec une mycose) et seulement 1 comprimé de BEAGYNE (alors que vous préconisez une cure de 6 mois minimum à raison d’un comprimé par semaine.

    Je précise que j’ai également 3 petits fibromes dans l’utérus et des petits kystes fibromateux au niveau des seins.
    Frottis normal.

    Qu’en dites vous et que me conseillez vous pour remédier à ces cystites et à cette mycose chronique.
    Puis je prendre la Progesterone avec ma pathologie auto immune ou dois je trouver un équivalent plus naturel ?
    Merci par avance !!

    J'aime

    1. je préconise Monuril un sachet chaque dimanche 6 mois et orofluco chaque lundi 6 mois Pas de colpotrophine pour le moment mais des omegas 3 comme Manhae secheresse ou elteans ou hydromega en non stop . Je ne vois pas pourquoi utrgestan zelda mais ce n’est pas dangereux

      J'aime

      1. Merci infiniment pour votre réponse rapide !
        L’orofluco ne me paraît pas trop difficile à me faire prescrire par ma médecin traitant, en revanche ce sera peut être un peu plus compliqué pour le Monuril.
        Ok pour l’elteans, en plus les omégas 3 sont bons pour l’immunité.

        J'aime

    2. Bonjour zelda, moi aussi sujette à des cystites et mycoses récidivantes, je me permets de vous conseiller ce site :
      https://cystiteetcompagnie.fr/
      et aussi le groupe facebook Cystites récidivantes
      Le site est une mine d’informations et le groupe un précieux soutien quand on se croit seule. En plus ils conseillent des méthodes naturelles comme je vois que ça vous intéresse.
      Cordialement
      Tori

      J'aime

      1. Merci beaucoup Tori pour le lien vers ce site qui mentionne un produit que je n’ai encore jamais testé. J’aimerais tant réussir à guérir de ces cystites chroniques en utilisant une méthode naturelle.
        Je vais donc le tester ce mois ci. Avez-vous déjà testé de votre coté ?
        Belle fin de journée !
        Zelda

        J'aime

      2. Oui je l’ai testé : ça fait 3 semaines que j’ai arrêté les antibiotiques que je prenais toutes les semaines et pour l’instant pas de cystite.
        Bonne journée à vous aussi
        Tori

        J'aime

  17. Bonjour Miss frottis,
    Je vous ecris en desespoir de cause. Je souffre depuis une bonne annee de vaginose a repetition.
    Au debut une simple cure de Geliofil suffisait puis ça a recommencé , en continu.
    Ma gyneco m a dc prescrit dps la semaine derniere un sachet de secnol 2g en prise unique a suivre d une cure d ovules Flagyl de 10 jrs.
    J’en suis au 8eme jour, je n ´ai plus d’odeur incommodantes apres les rapports intimes et plus de pertes malodorantes la journee dc j imagine que ca fonctionne… ms depuis ce jour une mycose 🤦🏽‍♀️ J’ai l’impression que je ne vais jamais m’en sortir 😒
    Je precise que j’ai commencé une cure de Bion 3 selon vos recommandations 🙂
    1- Dois je arreter Flagyl ou aller au bout des 10 jrs?
    2- Dois je mettre un ovule antimycosique?
    3- Dois je une fois la mycose soignee continuer avec geliofil 7 jrs?

    Mille mercis par avance de votre retour .

    Clemence

    J'aime

    1. 1 vous pouvez arrêter le flagyl ovules
      2 non vous allez utiliser des probiotiques vaginaux Medigyne 1 jour sur 2 en non stop sauf règles
      3 il faut utiliser ou tampons florgynal ou serviettes lavables ou culottes de règles

      J'aime

  18. Bonjour docteur, j’ai 25 ans, j’ai de l’endométriose et de l’adenomyose, je prends la pilule leeloo sans interruption depuis 5 mois afin de supprimer les règles.
    Depuis quelques temps, j’ai des fortes douleurs à l’ovaire droit (j’ai également des pertes marrons quasi-quotidiennement), j’ai donc fait une échographie afin de contrôler si l’endométriose n’avait pas évolué et éventuellement décider d’un changement de pilule.
    Point positif: l’utérus a bien diminué de volume. Avant de commencer la pilule il y a 5 mois, mon utérus était de 84 mm de hauteur, 42 mm d’épaisseur et 45 mm de largeur. Aujourd’hui il est 71 mm de hauteur, 30 mm d’épaisseur , 41 mm de largeur. J’ai toujours une endométriose utérine interne avec une plage d’adenomyose fundique postérieure. Les deux ovaires sont pluri-folliculaires, non kystiques, ni dystrophiques, non adhérentes. Epaississement des deux LUS. absence de foyer digestif, absence d’hydrosalpinx ainsi que de pseudo kyste péritonéal. Absence d’atteinte sous péritonéale profonde antérieure
    L’endomètre aussi a bien diminué, il est passé de 10mm d’épaisseur à 2mm d’épaisseur.
    Je suis contente cela signifie que la pilule leeloo fait effet.

    Cependant sur le compte rendu il est mentionné « Sigmoide spasmé et sensible » et je ne comprends ce que cela peut bien signifier.
    En effet, lors de l’échographie, lorsque le docteur a appuyé sur cette zone, j’ai ressenti de vives douleurs. Il m’a dit que c’était mon intestin qui était spasmé.
    -Savez-vous ce que signifie un sigmoïde spasmé ?
    -Est-ce lié à mon endométriose ?
    -Auriez-vous des conseils pour soigner cela notamment via l’alimentation ?
    -Devrais-je changer de pilule ?

    Merci d’avance docteur.

    Bien cordialement.

    J'aime

    1. 1 colon pein de spasmes
      2 hélas c’est possible
      3 oui mangez vegan
      4 oui il faut passer à minidril non stop ou cerazette ou endométrium …;et consulter un spécialiste trouvé sur endofrance

      J'aime

  19. Merci beaucoup docteur pour votre retour et vos conseils.
    -Les spasmes ce sont des contractions ? Ou bien cela a un autre sens, est ce que ce sont des plis ou des petites masses sur mon colons ?
    J’ai effectivement décidé de devenir vegan et d’arrêter de consommer les aliments transformés. Je vais tenter minidril et vous tiens au courant.
    J’ai consulté une spécialiste de l’endométriose dans le 13ème arrondissement de Paris.
    Je vais essayer de chercher d’autres spécialistes sur le site endofrance. Cordialement.

    J'aime

    1. des contractions oui marie Regardez le régime fodmaps il faut le faire vous devez ne plus manger d’aliments qui fermentent Plus de gluten et plus jamais d elait frais aussi mais étant vegan il n’y a pas de problème puisque on ne prend pas de lait de vache

      J'aime

  20. Bonjour miss frottis
    Depuis 3 jours avant les règles j’ai commencé à avoir une sensation d’irritation à l’entrée du vagin + rougeur vulve. Pas de démangeaison ni de perte. Pas de brûlure lorsque je vais aux toilettes. Cette sensation est apparu au lendemain d’un rapport avec mon conjoint (nous n’utilisons plus de préservatif depuis 1 an). J’ai pensé que c’était lié au pH des règles. Les règles sont là depuis 2 jours et tjr ces symptômes qui n’empirent pas cependant. Tjr une irritation. Je lave depuis 2 jours avec un antiseptique soin intime mais rien de changé. Je ne pense pas à une mycose car les symptômes n’évoluent pas et pas de pertes. Mais qu’en pensez vous? Cela serait une infection? De la sécheresse ?
    Merci beaucoup à vous
    Bérangère

    J'aime

  21. Bonjour à vous et merci pour ce blog qui me sauve depuis des années
    Je viens de voir à mon dernier pv que j’ai un ureaplasma 10*4 et une chlamydia positive. Mon médecin m’a donné azytromycine 4 comprîmes en une prise plus du gynopevaryl 150 3 ovules car j’avais quelques traces de candidas albicans mais pas d’antifongigramme ma flore a un score de 1 il est spécifiée normale. Ma question est puis-je prendre du triflucan et si oui combien de temps et à quelle dose ? Pour m’éviter une mycose suite à la prise d’antibiotiques je n’en avais plus depuis des années car je ne prenais plus d’antibiotiques je pense qu’il y a quelques candidas albicans sur le pv du à la chlamydia … j’ai également un pv de contrôle à faire j’attends combien de temps ? Il n’a pas précisé ? Je fais les 3 ovules de pevaryl ? Ou un seul ? Merci

    J'aime

    1. zythromax pour vous et votre partenaire même s’il est indemne c’est contagieux le chlamydiae plus lactibiane ATB à acheter sur le net de pileje un cp 10 jours et un ovulechaque soir pendant trois jours lou On verra après pour le triflucan si nécessaire zythromax ne donne pas trop de candida

      J'aime

  22. Bonjour docteur. j’ai un problème de mycose récidivante, depuis des années. J’ai eu plusieurs partenaires, et cela arrive avec tous. mes symptômes sont des picotements et démangeaisons, puis pertes plus abondantes en lait caillé. La gène arrive généralement par l’extérieur (sur les grandes lèvres) puis migre vers l’intérieur. Pourtant, j’ai des sous vêtements en coton, des culottes de règles pour éviter les serviettes hygiéniques et tampon, pas de traitement antibiotique, contraception par stérilet cuivre depuis 4 ans.
    dernièrement, j’ai fait un PV qui précise : quelques colonies de candida albicans, flore de dordelein tres abondantes, conclusion candidose (absence de gardnerella, mobiluncus, diplocoques, trichomonas, etc.). Est ce que la flore peut être abondante mais « de mauvaise qualité » ? je suis allée chez la sage femme qui m’a prescrit 1 ovule et une 1 creme. J’ai testé le PH de mon vagin (avec les petites bandelettes). Le PH semble être de 7. Cela me semble paradoxal puisque le vagin est plutot acide et les mycoses apprecient plutot les milieux acides. Comment ré-quilibrer le PH du vagin ? Je vais clairement revoir mon alimentation. Je suis végétarienne, mais je consomme pas mal de sucre et de produit transformé.

    J'aime

    1. vous êtes végétarienne mais utilisez vous la levure de bière indispensable pour vous ? de plus votre bonne conduite question viande est hélas ruinée par le sucre et les produits transformés donc vous avez tout faux pour avoir une bonne santé et vaginale et générale aurore Comme je vois du candida j’opte pour beagyne un par semaine pendant neuf mois sur ordonnance ou femibion deux cp par jour pendant neuf mois sans ordonnance Par ailleurs vous êtes trop acide à cause de votre mauvaise alimentation aussi faut il et corriger les défauts nutritionnels que vous avez repérés et prendre EQUILIBRE ACIDE BADE des labos le STUM 3 par jour en non stop qui vont alcaliniser votre corps en attendant que vous mangiez alcalin c’est à dire pas de viande mais aussi pas de sucres y compris riz pommes de terre cuites et pâtes …et pain blanc et corn flakes ….

      J'aime

  23. Bonsoir Miss Frottis,
    Je vous écrit une fois pour plus pour vous faire part de mes problèmes récurrents d’infections vaginal et mycose, plus de deux ans que je ne sors pas la tête de l’eau.. un vrai enfer !! J’ai pu souffler quelques mois grâce au fluconazol (150mg/semaine sur 8 mois ) et même avec ça j’avais quelques brûlures mais minimes..
    je reviens ici car depuis 2 semaines les brûlures recommencent.. j’ai fait un prélèvement et c’est un candida Albican et un Candida dubliniensis ( inconnu pour moi celui là, est t’il différent ? )
    Je suis végétarienne, je mange bio au max, je fais du sport, je ne porte pas de synthétique et pas de vêtements serrés, je porte une cup lors de mes règles ou serviettes en coton non traité ou culottes de règles, et je me soigne en homéopathie ! Mon Medecin m’a dit de prendre du lactibiane cnd, mais je ne vois aucune évolution depuis plus d’une semaine..! Les brûlures s’intensifient même, j’ai l’intérieur des petites lèvres très rouges, ca me gratte et brûlé, je sent mes pulsations cardiaques à l’entrée de mon vagin, mes pertes sont blanches et plutôt fluides mais elles me gênent, car restent collante et froide..!
    Que dois je faire pour une amélioration rapide ?
    J’ai décidé avec mon compagnon d’arrêter la pilule pour passer à la capote mais j’en suis au début de ma plaquette, je vais la finir.

    Je sais que le Candida n’est pas grave mais j’aimerais comprendre pourquoi j’ai ce problème récurent et surtout comment en finir parce que psychologiquement c’est un vrai calvaire !!!
    Merci de votre aide !

    J'aime

    1. vous avez ce problème parce que vous avez des estrogènes ginette Tant que vous ne serez pas ménopausée , tant que vous ne prendrez pas la pilule progestaitve pure, vous serez victime du candida des aliments Vous y êtes allergique pour une raison immunitaire que j’ignore mais que nous ne savons pas traiter sauf en prenant fluconazol 150 mg 1 par semaine une année voire deux Faites vous aider par un magnétiseur, un ostéopathe, un naturopathe . Par ailleurs vous devez être au top question vitamines immunitaires donc il faut doser le zinc la ferritine , toutes les vitamines B ….ça coûte très cher et c’est peu remboursé . Je pense que le plus sage c’est de suivre un régime anticandida que vous trouverez sur la nutrition . fr , de prendre deux gouttes par jour de vitamine D naturelle de chez Lescuyer , de prendre un bouchon de silice zic par jour de chez Le Stum et 3 cp d’équilibre acide base de chez Le Stum . Question probiotiques oui il en faut pour vos intestins qui contiennent du lactobacillus rhamnosus Vous êtes en faiblesse immunitaire et trop acide : vous ne devez pas consommer de lait de brebis ni de lait de chèvre, et aucun gluten Ah j’oubliais il vous manque les produits anti bactériens venant des animaux : le fer donc il faut prendre du fer homéopathique ou autre jusqu’à avoir 70 de ferritinémie mais aussi toutes les vit B : donc il vous faut consommer régulièrement de la levure de bière

      J'aime

  24. Bonjour,

    Merci pour votre réponse, elle est très dure à entendre pour moi.. je vous avoue que rester dans cet état là jusqu’à la ménopause… honnêtement je ne m’y vois pas !! Je fait tout mon possible et je suis toutes les consignes qui sont parfois très contraignantes ! Mais tout ça pèse énormément sur mon moral, sur ma vie sexuelle et ma vie de couple..!
    Ça me coûte une fortune en traitements homéopathique, pro biotiques, et autre ! Le confinement n’aidant pas à mes finances je me retrouve presque coincée ! Et sur Lyon aucun médecin n’est à l’écoute de mes problèmes ! J’ai trouvé une Homeopathe Uniciste mais elle n’est pas spécialisée en Gyneco, j’ai trouvé une Gyneco qui traite en Homéo mais mon premier rendez vous sera fin juin… je suis coincée !!!!

    J'aime

    1. mais Ginette il existe orofluco un cp chaque semaine un an puis prise de la pilule à la progestérone et adieu les mycoses à répétition et ça c’est remboursé sécu , suffit jsute de trouver le médecin qui vous prescrira le traitement de la mycose chronique qui vous avait si bien soulagée il y a quelqies années et que vous pouvez reprendre Par ailleurs un régime anticandida ça ne coûte rien non plus et l’équilibre acide base 3 par jour de Le Stum ça coûte pas très cher pour un réel confort !

      J'aime

  25. Bonjour,

    Encore une fois merci de votre réponse, je pense dans un premier temps que je vais arrêter la pilule, je suis sous leeloo gé depuis plus d’un an mais ça me gêne vraiment de prendre des hormones.. je sens que mon corps n’aime pas trop ça.. migraines, sécheresses vaginal, rétention d’eau, baisse de libido… j’avais testé une pilule progestative ( desogestrel ) mais trop de spotting pendant 5 mois donc je suis passée sous leeloogé..!
    Pensez vous qu’un arrêt simple de pilule + un régime anti Candida ( que je suis pratiquement déjà, mais j’avoue j’aîmangé pas mal de sucre ces derniers temps ) pourrait arranger mon cas ?
    Si ça ne passe pas avec l’arrêt de pilule je prendrais fluconazol mais je sais que ce n’est pas très bon pour le foie.. j’aimerais surtout trouver la cause du problème ..!!!

    J'aime

    1. 1 arrêter leeeloo ne changera peut être pas grand chose mais peut être que oui Cela ne pourra être pire
      2 la cause ? mais c’est une allergie à la candidine des candida naturellement présents chez nous et une faiblesse immunitaire peut être familiale , ces mycoses fréquentes se retrouvent de mère en fille . Cette allergie est reforcée par une intolérance au sucre Si vous supprimez tout sucre rapide y compris pain et fruits de votre alimentation , vous ne serez plus allergique et aucun candida ne vous embêtra plus
      Dommage que vous ayez une prévention pour le fluconazol , il a sauvé 99% de mes patientes allergiques à la candidine qui me remercient tous les jours ginette

      J'aime

  26. Bonjour docteur,
    Déjà je tiens à vous remercier pour vos partages ici et vos conseils.

    J’ai découvert à l’entrée de mon vagin (pas sur les lèvres) vraiment tout près de l’entrée à l’intérieur, une petite boule dure jaune non douloureuse.
    Je suis maintenant très inquiète car je n’ai jamais eu ça.
    Cela m’inquiète énormément.
    Je vais prendre rdv avec mon gynécologue mais celui ci n’est pas dispo actuellement. Est-ce que ça peut être signe d’un cancer ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s