Gynoboost nouveau probiotique : c’est du Gynophylus par voie orale

Conseils d’utilisation

1 cp par jour à l’heure que vous voulez et ce pendant 20 jours pour prévenir une mycose post antibiothérapie

1 cp par jour pendant dix jours à renouveler en cas d’inconfort vaginal

Il contient du lactobacillus rhamnosus et de la vitamine A

22 commentaires sur “Gynoboost nouveau probiotique : c’est du Gynophylus par voie orale

  1. Bonjour

    Après avoir commencé, il y a six mois, la pilule (entre temps arrêtée car ne me convenais pas) et connu une baisse importante de mes défenses immunitaires (probablement mises à mal, selon mon médecin traitant, par toute une série de vaccins réalisés de façon très rapprochée avant un long voyage à l’étranger dans des contrées reculées) et suivi peu après de plusieurs traitements antibiotiques, également rapprochés, pour soigner notamment une angine bactérienne et une infection dentaire, j’ai connu mes premiers épisodes de mycose (« soignés » par mon médecin traitant à coup d’antibiotiques). J’ai récemment fait un pv qui a confirmé une vaginose bactérienne (score 8) : substitution totale de la flore de Doderlein par des morphotypes de Gardnerella vaginalis et/ou Mobiluncus et une présence d’éléments fongiques en faveur d’une mycose (« quelques candida glabrata »). Ne souhaitant pas reprendre d’antibiotiques à la légère, j’ai demandé à mon médecin d’éviter la prise d’antiobiotiques et d’essayer de soigner la vaginose et la mycose par une approche plus « raisonnable » car, outre des pertes un peu abondantes, je ne ressentais aucune gêne particulière à ce moment-là, pas même d’odeur due au Gardnerella. Mon médecin s’y est refusé et m’a prescrit 4 comprimés de Metronidazole 500 mg en prise unique + 1 ovule Econazole nitrate 150 mg à renouveler au bout de trois jours + une crème Econozale Nitrate 1% à appliquer matin et soir pendant deux semaines + 1 ovule Medigyne probiotique le soir pendant 15 jours. Mon pharmacien m’ayant confirmé la « puissance destructrice » du Metronidazole en prise unique, j’ai préféré ne pas entamer ce traitement et demandé un RDV chez un gynécologue (obtenu pour… l’année prochaine). En attendant ce RDV, j’ai opté pour 1 ovule Ladyflor Vaginosis dix jours de suite + 1 ovule par semaine en entretien + Bion défense tous les jours pour m’attaquer au Gardnerella. Une semaine avant d’avoir les résultats de mon pv et de commencer ce traitement, j’ai également démarré une cure de Bioprotus Flore Intime sous forme de sticks (sur 28 jours) par voie orale. Depuis deux jours environ je recommence à sentir une légère gêne typique d’une mycose (sensation de brûlure) et j’en déduis que le traitement de Gardnerella a réacidifié mon vagin, peut-être trop pour la mycose. J’aimerais donc maintenant m’attaquer à la mycose (tout en continuant à prendre Bion défense + Bioprotus Flore Intime, sauf si cela vous paraît une mauvaise idée jusqu’à mon RDV chez le gynécologue). Qu’en pensez-vous ? Et que me recommandez-vous pour la mycose ? LadyFlor Candida ? Sachant que je n’ai pas accès à un antifongique pur sur ordonnance (mon médecin traitant préférant faire usage d’antibiotiques…).

    En vous remerciant d’avance pour votre opinion.

    J'aime

    1. tout d’abord bravo pour votre résistance à la prise d’antibiotiques charlotte Ensuite mettez cicatridine ovule en vente libre le temps de réaliser sur votre demande un prélèvement bactériologique afin de confirmer ou d’infirmer la mycose . Le candida glabrata ne se soigne que par fungizone pipette une au fond du vagin 20 jours et ce n’est que sur ordonnance . J’ignore si lady flor candidosis agit sur le glabrata . PS quand on ne ressent rien, on ne met rien au fond du vagin pas même des probiotiques locaux, on laisse les défenses immunitaires agir et croyez moi, elles n’étaient pas si mauvaises que cela vos défenses car vous n’avez pas été incommodée par le changement de PH . Le mieux est souvent l’ennemi du bien et il faut savoir aussi ne rien prendre car ce que l’on soigne c’est une femme et pas un examen de laboratoire . Des pertes vaginales inodores et asymptomatiques ne méritent que des ovules au calendula ou à l’argile verte

      J'aime

  2. Bonjour,
    Nouveau, super. Mais certainement plus cher, un détail.
    Sinon, savez-vous si c’est comprimés sont « protégés » pour arriver dans les intestins sans encombre ?
    Je vous remercie pour votre blog et vos articles

    J'aime

  3. Bonsoir docteur, j’ai eu sur mon analyse PCR ce résultat. Je m’inquiète un peu.

    Recherche d’Ureaplasma parvum ……Positive
    Equivalent à : ………………………………..100 000 UFC/ml

    J’ai été précédemment diagnostiqué avec un Chlamydia, donc le docteur m’a donné un traitement antibiotique en une seule prise..

    Pourriez-vous m’éclairez sur ce sujet s’il vous plait.

    En vous remerciant,

    Eva.

    J'aime

  4. Bonjour, après des mycoses à répétition confirmées par des prélèvements (mycose à Candida et d’autres prélèvements qui montraient une flore HS, plus de Doderlein), j’ai eu un traitement de Fluconazole selon le protocole que vous décrivez et la médecin m’a conseillé aussi d’utiliser du Gynophilus (1 au coucher pendant 10 jours tous les mois après les règles) pour me refaire une bonne flore et éviter donc le retour des mycoses. Il est vrai que j’ai l’impression que j’ai retrouvé plus de confort au niveau vaginal grâce à ces gélules. Cependant je lis sur un de vos articles que les probiotiques par voie vaginale acidifient et ne s’utilisent donc pas en prévention pour les mycoses. C’est bien cela ? Vous le déconseillez dans mon cas ?
    Merci pour votre aide.

    J'aime

    1. je suis très favorable au traitement de la cause des mycoses à savoir une alimentation trop riche en acide .Voyez sur le net comment on alcalinise son corps par des aliments comme le citron et l’eau St Yorre par exemple et comment on évite de manger acide en supprimant tout lait de vache , tout jus d’orange ….Le stress est un grand pourvoyeur de mycoses : la gestion du stress se fait très facilement grâce à des techniques bien expliquées sur le net comme la cohérence cardiaque . Les antibiotiques sont pourvoyeurs de mycose donc jamais d’antibio sauf cas extrême comme un abcès dentaire , on peut se passer d’antibio très facilement , idem pour la cortisone pourvoyeuse de mycose . Les vêtements synthétiques en donnent aussi , ne portez que du coton y compris serviettes lavables jetables pour les règles . Mangez beaucoup de légumes colorés , de fruits, peu de gluten, pas de plats industriels ….et faites des cures de probiotiques per os , ceux que vous voulez . Ne restez pas constipée, buvez beaucoup barbara

      J'aime

  5. Bonjour docteur
    J’ai besoin de votre aide svp je ne sais pas quoi faire.
    J’ai 24 ans je suis atteinte d’endométriose profonde et d’adenomyose (avec un minuscule
    Polype) Je n’ai pas d’endométriose externe.
    On m’a prescrit la pilule leeloo en continu à prendre au moins pendant un an.
    Je la prends depuis seulement 4 jours à contre coeur(c’est la première fois que je prends la pilule), j’aimerais ne pas prendre mon cacher ce soir et ne plus jamais en reprendre, je ne veux pas d’hormones de synthèse, en plus à quoi ça sert de prendre la pilule si ça ne garantit pas la guérison et je ne veux pas me créer plus de problèmes que j’en ai déjà . 1)Savez-vous ce que je risque en l’arrêtant après 4 jours de prise ? J’ai encore mes règles mais c’est tres léger.
    D’ailleurs je ne vois ps l’utilité que je prenne la pilule car je n’ai pas beaucoup de douleurs, juste pendant les règles (douleurs aux fesses et au ventre les 3 premiers jours ensuite ça va mieux).
    2)qu’est ce que je risque en ne prenant pas de pilule, est ce que mon endométriose peut devenir externe ?
    Enfin je compte me soigner en modifiant mon alimentation.
    3) connaissez vous des plantes qui réduisent l’inflammation svp ?
    Un grand merci d’avance.

    J'aime

    1. 1 la pilule ne garantit pas la guérison mais garantit que vous ne serez pas stérile par endométriose quand vous voudrez un bébé
      2 aucun problème si vous arrêtez
      3 non je ne connais pas de plantes très efficaces contre l’inflammation constance
      La vie est un choix . Je ne connais pas votre avenir , et vous non plus . Ne pas prendre la pilule peut vous amener à laisser progresser la maladie qui peut gagner les intestins, la vessie, les ovaires . Mais peut être que la maladie en restera là et que vous ne souffrirez pas plus dans 10 ans que maintenant . Je vous laisse faire votre choix , il n’y a que vous qui pouvez décider de votre avenir de femme et de mère . La seule chose que je puis vous recommander , c’est de ne jamais , jamais , jamais porter de DIU cuivre , là vous feriez flamber la maladie à coup sûr

      J'aime

      1. Bonjour docteur,
        Merci beaucoup pour votre réponse !!!
        J’ai bien réfléchi, j’ai arrêté la pilule après les 4 jours de prise, je veux tenter de me soigner avec les plantes (achillé millefeuilles par exemple) et le curcuma etc. J’ai vraiment une mauvaise alimentation (fast food etc), donc je vais arrêter de manger n’importe quoi et je vais essayer d’adopter une alimentation sans gluten et anti-inflammatoire. Je vais aussi arrêter l’utilisation de certains produits pour le corps rempli d’ingrédients toxiques. Je vais également me mettre au sport car je n’en fais jamais. J’espère que grâce à tout ça mon endométriose ne se développera pas davantage. Je vous tiendrai informer d’ici quelques mois.

        J'aime

  6. Bonjour,
    Désolée du hors sujet/à votre article.
    A quel âge pensez-vous préférable de faire faire sa 1ère mammographie en l’absence d’antécédents familiaux de K ? Les gynécos semblent les faire faire dès 40 ans. Cela revient à recevoir une dose même minime de rayonnement dans les seins. Est-ce un risque à prendre ? Une échographie bien menée ne pourrait-elle pas suffire pour commencer ? Je me pose la question pour moi car j’ai une ordonnance pour aller en faire faire une (sans en faire une recommandation pour toutes les personnes de mon âge).
    D’autre part, que peut-on faire quand le mauvais cholestérol augmente (2,3) alors qu’on a une « bonne » hygiène de vie (peu de viande rouge et de fromage, pas de fast food, qu’on fait du sport, et sans surpoids etc.) ? Impossible de suivre un régime sec sous le temps, si ? Les traitements sont controversés.
    Merci pour vos réponses et encore merci pour votre super blog.

    J'aime

    1. 1 je préconise 0 mammo 0 écho à toute femme avant 50 ans avec des seins faciles à palper . J’apprends à mes patientes l’autopalpation à pratiquer en fin de règles tous les mois Vous trouverez comment faire sur le Net
      2 si les seins sont comme des champs de patates, bosselés par des kystes, je préconise une écho , jamais de mammo car pour ces seins là l’autopalpation est inutile
      3 si antécédents, écho voire mammo dès 35 40 ans selon l’âge de survenue du K maternel emilie

      J'aime

  7. Bonjour,
    J’ai pris pendant plusieurs années Diane 35, pour de l’acné hormonal. Je l’ai toujours tres bien supporté.
    Je l’ai arrêté pour avoir un bebe. Aujourd’hui j’allaite exclusivement mon bebe, et on me propose une pillule progestative pure pour une contraception compatible avec l’allaitement.
    J’ai peur des effets qu’elle va avoir sur ma peau et sur mon corps en general, quel est votre avis ? (Jai 38ans)
    Merci

    J'aime

  8. Bonjour Docteur,
    A propos des compléments alimentaires de ce type, que conseillez-vous de mieux, Gynoboost ou Ergyphillus Intima ? Il y en a tellement qu’on ne sait plus lesquels choisir honnêtement… J’ai déjà faire deux cures d’Ergyphillus mais je ne prends que deux gélules par jour en même temps, que je supporte très bien, car j’ai parfois des réactions intestinales désagréables avec les pro biotiques (maux de ventre, diarrhée). Or Gynoboost est fortement dosé je trouve, avec 10 milliards de bactérie par gélule.
    Merci pour votre retour Docteur et bonne journée.

    J'aime

  9. Bonjour Docteur,

    Je prends la pilule Triafemi et je viens de voir qu’il faut conserver ses plaquettes à moins de 25 °C. En ce qui me concerne, elles ont toujours été stockées dans ma salle de bain près de ma chaudière où la temperature oscille entre 27 °C et 33 °C. Mes pilules sont-elles toujours aussi efficaces ?

    Merci par avance pour votre retour.
    Bien a vous,
    Celine

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s