SLINDA va remplacer Luteran et Lutenyl

Comme Luteran et Lutenyl sont suspectés de créer un sur risque de méningiome, ces macroprogestatifs vont être remplacés par la Drospirenone de Slinda

Prise de poids ?

J’espère que non

Efficacité contraceptive ?

Oui mais ne pas oublier un jour

Acné ?

Peu

Varices ? Phlébites ?

Peu

Accidents vasculaires artériels ?

Très peu donc autorisée chez les fumeuses

Mastose ?

Non

Aménorrhée certaine ?

Non

Spottings ?

Peut être

Mauvais moral ?

Non pas vraiment

Libido intacte ?

On ne peut pas savoir à l’avance

Remboursée ?

Non, le prix est libre et change d’une pharmacie l’autre , compter 40 euros les 3 mois

CONCLUSION

Toutes les femmes qui devaient prendre une progestative pure type Luteran pour soigner qui une endométriose, qui un fibrome, qui un SPM , qui une acné devront basculer sur Slinda afin d’éviter de courir le risque de faire un méningiome

Une IRM doit être préconisée à toute patiente ayant des maux de tête sous Luteran ou sous Lutenyl . Il n’est pas nécessaire de faire pratiquer une IRM si l’on a aucun symptôme : on switche directement sur Slinda

180 commentaires sur “SLINDA va remplacer Luteran et Lutenyl

  1. Bonjour Gyne30,
    J’ai pris DIANE 35 de l’âge de 15 ans à 30 ans environ. Après la naissance de mon deuxième enfant, j’ai alterné différentes pilules sans grande satisfaction et le DIU au cuivre (une catastrophe pour ma peau et mon cycle). Aujourd’hui j’ai 40 ans, j’ai pris lors des 5 dernières années Qlaira et 1/2 androcur les dix premiers jours comme vous me l’aviez recommandé à l’époque et cela me convenait très bien. Malheureusement, j’ai dû effectuer un sevrage pour l’androcur (sur plusieurs mois selon vos conseils) et passer une IRM en mars (normale) mais depuis l’arrêt total d’androcur (juin 2020) j’ai de plus en plus de boutons, ainsi qu’une perte de cheveux (modérée). Le port du masque toute la journée (je suis enseignante) n’arrange rien, mes boutons étant localisés sur le menton, les mâchoires et les sillons naso-géniens. J’ai pris RDV avec une dermato (il faut attendre novembre) et j’ai appelé la secrétaire de mon gynécologue pour demander un changement de pilule car Qlaira seule ne semble pas suffire à traiter mon acné (de plus, libido à zéro): j’espérais avoir une pilule anti-acnéique mais on me prescrit Slinda. Aurais-je satisfaction avec cette pilule ou est-il possible de négocier une vraie anti-acnéique?
    Je précise que j’essaie d’avoir une alimentation la plus saine possible. Je prends des probiotiques et du Zinc.
    Merci pour votre blog et votre aide précieuse.
    Elsa

    J'aime

  2. Bonjour Miss Frottis,
    J’ai la contraception Slinda depuis un mois et demi . J’ai très mal à la tête depuis un mois et demi, est ce qu’il faut persévérer et continuer à prendre les antalgiques tous les jours deux fois par jour comme je le fais ? je vous dis merci pour les conseils que vous nous donnez

    J'aime

  3. Mille merci docteur ! j’ai pense à reprendre ma vieille pilule optimizette qui me convenait à merveille, le plus dur c’est tout cet acné, je lis dans vos billetS qu’il vaut mieux utiliser la molécule princeps ? cerazette c’est celle là ? elle donne moins d’acné ?
    et seconde question si je prends deux fois lasilix par semaine pensez vous que ce soit suffisant pour acné
    et troisième question, mon gynécologue me dit que ce produit abime les reins qu’en pensez vous ?

    J'aime

  4. Bonsoir Miss frottis,
    Ma question ne se pose sans doute pas au bon endroit, avez vous des articles concernant le covid et la grossesse ?
    Belle soirée,
    bien à vous Flora.

    J'aime

    1. Rien de particulier par rapport à la population générale sauf au dernier trimestre où un arrêt de travail est recommandé flora Le masque doit être porté le plus souvent possible Par ailleurs vous devez prendre impérativement vos vitamines de grossesse avec les 12 vitamines dedans genre gynefam ou gineservice ou gestarelle et associer 2 gouttes de dedrogyl et des probiotiques comme Maxiflore un par jour non stop tous les jours En faisant ainsi vous vous protégez au mieux de l’infection Votre entourage doit lui aussi prendre de la vit D 3 et des probiotiques et si fatigue un cp d’azinc c’est la formule gagnante, avec le port du masque et le lavage des mains , croyez moi , cela vient d’être prouvé !

      J'aime

  5. Bonjour,

    J’aimerais vous demander votre avis mais je suis obligée d’un petit détaillé, est ce qu’il est possible de vous envoyer un message privé ou pas ?

    J'aime

      1. Pas de problème du coup je vais me permettre de faire mon résumé ici, en essayant de faire court par avance désolé.
        Après 17 ans d’errance médicale on m’a diagnostiqué une endométriose en 2016, j’ai essayée plusieurs pilule avant de trouver celle qui m’allait à peu près.. J’ai essayé Antigone, Surgestone, Lutényl et enfin celle que je prends actuellement Lutéran. En octobre 2019 face à des douleurs résistantes, j’accepte la coelioscopie, à mon réveil on me dit qu’on a rien touché parce qu’il n’y avait pas d’endométriose mais un paquet de varices. On me fait sortir de l’hôpital avec Leeloo Gé, que j’arrête très vite à cause de violentes douleurs dans les jambes. 1 mois après en post op, je demande à la gynéco de repasser sous lutéran, elle me dit pas d’endo, pas de pilule. Heureusement ma pharmacienne accepte de me la donner en attendant que je trouve une gynéco de ville pour me la prescrire le temps que je traite mes varices.
        Quand je rencontre le spécialistes pour les varices, ne trouvant pas l’origine de mes varices il m’a remis sur la piste de l’endométriose mais compte rendu opératoire de la coelioscopie en main, je lui dis que non c’est impossible. De là je reçois un mail de la gynécologue qui m’a opéré et là je tombe du 10ème étage parce qu’elle me dit qu’en gros elle ne m’a pas dit que je n’avais pas d’endométriose mais qu’il était possible qu’on voit des choses à l’imagerie qu’on ne voit pas en chirurgie. Je sais qu’il existe des lésions extrêmement fine et presque transparente mais elle était plus qu’affirmative en salle de réveil et 1 mois après au rdv post opératoire, elle a mm refusé de me remettre sous lutéran. A l’irm réalisé avant l’embolisation des varices, la radiologue avait mon compte rendu opératoire donc là évidemment elle a vu les varices que n’avait jamais vu les radiologues avant et par contre elle n’a pas vu d’endométriose. Mais je me demande est ce qu’elle ne l’a pas vu parce qu’il était écrit qu’il n’y en avait pas ou pas. Existe t’il quelque part en France un radiologue capable de donner une réponse sans se laisser influencer par quoique ce soit?! Je suis un peu perdu. Parce que depuis que j’ai été opéré des varices, j’ai tenté l’arrêt de pilule et ca été une catastrophe mais surtout le temps que les règles arrivent (presque 4 semaines) douleurs digestives, sensation d’être dans une grave dépression (sachant que je suis une grande anxieuse de nature donc ca aide pas), maux de tête, vertige (j’ai toujours souffert de SPM) et pendant c’était des symptômes digestif, maux de tête et vertige mais le moral allait un peu mieux après le deuxième jour. En revanche, contrairement à avant où j’avais des douleurs atroces dans les jambes et le bas du ventre, là c’était plutôt modéré en bas du ventre et quasi rien dans les jambes. Néanmoins après, je suis vite retourner sous lutéran.
        Là ma gynéco de ville a accepté de me laisser encore 3 mois sous lutéran (vu que mon IRM cérébrale est bon, j’ai fais l’examen à cause de maux de tête récurrent) mais après elle veut que je passe à une pilule classique moyennement dosé en oestrogènes! Je suis plutôt pour arrêter le lutéran au vu des dernieres info. J’ai particulièrement peur de passer sous une pilule classique par rapport à mes varices, mon insuffisance veineuse, même si j’ai été opéré, certaines varices trop petites n’ont pas été embolisé et j’ai pas envie qu’elles le soient un jour. Mais j’ai l’impression d’avoir fait le tour des progestatifs et franchement je sens bien que sans c’est compliqué. Si encore j’avais l’assurance de ne pas avoir d’endométriose, je me dis ca vaudrait peut-être le coup de lutter contre le SPM de façon naturelle même si ca doit prendre des mois pour le stabiliser mais si y’a vraiment une endométriose, ce que je crains avec l’arrêt de la pilule c’est de voir cette saleté de maladie flamber. J’ai plusieurs copines qui ont voulu arrêter la pilule parce qu’elles avaient de petites endométrioses et qu’elles n’en pouvaient plus de tout ce chimique elles ont vu la maladie flamber et migrer. Et comme moi, je ne sais pas si j’ai de l’endo ou pas, dans le doute, je me dis je dois prendre une pilule mais je dois faire attention au fait que j’ai une insuffisance veineuse qui est plutôt localisé parce que malgré les douleurs dans les jambes, je n’ai rien à ce niveau là. Là j’ai été traité au niveau de la veine pudendale côté gauche mm on m’a trouvé des varices des deux côtés mais non significative. Et j’ai une légère compression de la veine iliaque commune gauche (syndrome de may thurner) mais pas significative du tout pour y toucher, je dois juste surveiller au fil des années.
        Je ne sais pas vers quel type de pilule je peux m’orienter? Slinda peut-elle me correspondre? Ou une pilule classique? Et si au vue de vos années d’expérience vous n’avez pas croiser sur votre route un excellent radiologue à qui je pourrais transmettre les images de mes IRM pour qu’ils me disent ce que lui constate sans se référer aux compte rendu.

        J'aime

      2. Marguerite j’ignore quelle pilule peut vous aller .Ce que je sais , c’est qu’on soigne une femme pas des examens complémentaires fussent ils pertinents . Vous n’avez pas une endométriose qui va flamber, c’est sûr et certain sinon on en aurait trouvé à la coelioscopie qui est l’examen majeur du diagnostic : on ne peut pas passer à côté . Donc, nous ignorons totalement le pourquoi de vos douleurs , une intrication de plein de petites choses . Ce qui faut vous trouver c’est la meilleure antalgie possible et donc la pilule ou le traitement hormonal qui vous donnera le moins de symptômes résiduels . Patience et courage , faites le tour de toutes les pilules qui ne sont pas trop dangereuses pour les varices et qui vous vont bien au moral et pas trop mal pour les douleurs Comme dans tout syndrome douloureux chronique vous devez 1 manger vegan ou quasi afin de ne pas enflammer les intestins 2 faire de l’activité physique genre marche rapide 1/2 h par jour 3 bien dormir : la melatonine aide avec l’escholzia 4 prendre des omegas 3 DHA deux cp par jour pour interrompre la douleur 5 prendre des probiotiques en non stop pour tapisser la muqueuse intestinale et l’empêcher de faire passer des cytokines pro inflammatoire 6 faire doser selenium zinc fer vit E vit D toutes les vit B et compléter si déficit 7 se faire aidier par hyponose, yoga, reflexologie, acupuncture, ostéopathie afin de gérer au mieux le stress de la vie courante . Il existe à Paris des centres pour les femmes souffrant du ventre avec une prise en charge holistique, du corps complet, avec micronutrionniste , algologues … c’est à St Joseph Une douleur chronique du pelvis demande des soins pluridisciplinaires et pas des soins de ci de là mais une approche globale de l’état douloureux d’autant que la douleur s’engramme dans le cerveau et revient même quand tout va bien physiquement Il faut couper le circuit de la douleur et donc agir à différents niveaux . Vous pouvez commencer par vous même les soins que je vous propose , vous serez grandement améliorée …..mais il vous faudra de la patience, les progrès se font petit à petit

        J'aime

      3. J’ai bien vu votre dernière réponse merci beaucoup.
        Si je comprends bien, le fait qu’elle n’est pas vu de lésions visibles à la coelioscopie ca ne veut pas dire qu’il n’y en a pas mais ca veut dire que si y’en a elle ne risque pas d’évoluer? Je sais que lorsqu’on est un stade 1 sur les LUS par exemple, ca veut dire qu’on restera stade 1 sur les LUS mais y’a t’il pas un risque de voir l’endométriose si y’en a, se mettre sur un autre endroit et être plus grave si par exemple j’arrête la pilule?
        A propos de mes douleurs, pour ceux qui me suivent ca venait principalement des varices. Après toute n’ont pas pu être embolisé, les plus grosses l’ont été. On m’a dit aussi que mon insuffisance veineuse devrait s’améliorer au fil des mois après l’embolisation d’où ma crainte de prendre une pilule qui nuirait à ca.
        Existe t’il des pilules classiques pas trop dangereuses par rapport aux varices ? Moi j’avais espéré qu’il y ait encore du choix dans les pilules progestatives quitte à faire une injection d’oestrogènes pour rééquilibrer au besoin? Enfin de compte, j’ai besoin d’une pilule pour gérer surtout le SPM.
        Je fais 30 à 45 min de vélo d’appartement 5 fois par jour. Niveau sommeil ca dépend des moments où j’arrive pas ou difficilement à m’endormir et globalement je dors peu mais depuis toujours, je m’aide parfois avec de la mélatonine forte.
        Je fais des cures de probiotiques mais le prix m’empêche de faire ca non stop pareil pour les cures d’omega 3 et les cures de vitamines que vous avez cité. En ce moment je débute une cure de gemmothérapie du macérât de tilleul et de figuier pour le système digestif, le sommeil et le moral depuis 1 semaine et j’ai déjà quelques résultat sur les intestins. J’avais pensé à prendre aussi du framboisier mais je ne sais pas si je peux l’associer aux deux que je prends déjà et si je peux en prendre en mm temps que la pilule sachant que le framboisier a une action sur les hormones, il va falloir que je me renseigne.
        Je mange quasi jamais de la viande rouge, très peu de produit laitiers, je privilégie tout ce qui est riche en fibre. Et je fais 4 séances d’ostéopathie par an.
        Avant, j’avais une algologue mais ce les traitements qu’elle me proposait un anti épileptique et anti dépresseur, je n’en ai supporté aucun. La seule chose qui me faisait du bien c’était le boitier anti douleur tens eco 2 mais depuis que j’ai été opéré des varices, je n’ai plus l’inflammation et les douleurs que j’avais en permanence dans le bas du ventre donc je n’en ai plus besoin à ce niveau là.

        J'aime

      4. les seules pilules qui ne font jamais de varices sont celles à la progesterone pure cerazette et ses multiples génériques, microval ou slinda Il n’en existe pas d’autres michèle Il est hors de question de faire des injections d’estrogènes , c’est très dangereux . Il existe l’onagre comme plante estrogène like qui est excellente dans le SPM

        J'aime

  6. Bonjour,

    J’ai pris pendant quelques années le contraceptif Zoely qui contient le même progestatif en deux fois moins dosé que Lutényl. Dois-je m’inquiéter ?
    Je prends maintenant depuis deux ans Clareal sans aucun problème.

    Merci,
    Cordialement,
    Pascale

    J'aime

  7. Bonjour,
    J’ai 41 ans, je prends jasminelle depuis plusieurs années pour l’acné et elle me va très bien. Le seul hic ce sont de légères migraines entre deux plaquettes (même problème sous yaz). Je viens de voir la gynéco qui me dit de passer sous Slinda à cause de mon âge et des risques cardiovasculaires, or je n’ai aucune autre contre-indication et une vie très saine. Ces migraines constituent elle une contre indication, sont elles le digne d’un risque accru d’AVC? J’ai vraiment peur d’arrêter Jasminelle et de me retrouver sans aucune solution face à l’acné. Dans la mesure où les risques augmentent surtout les 6 premiers mois de la prise, si je l’arrête je ne pourrai pas la reprendre, donc je me dis qu’il faut peut-être mieux la continuer. Par ailleurs Slinda est-elle vraiment anti acné ? Est-ce que je pourrai me tourner vers d’autres traitements hormonaux anti acné comme des prises d’androcur par exemple? Merci d’avance de vos réponses, et merci de vos articles très éclairants.
    C.

    J'aime

    1. et si vous preniez jasminelle en continu ? il n’y aurait pas de migraines cataméniales cecile Androcur vous oubliez jamais il ne vous sera prescrit trop de risque de méningiome Slinda a la réputation d’être innocente question phlébite et infarctus et bonne pour la peau C’est la pilule que l’on prescrit pour les quarantenaires pour éviter les infarctus

      J'aime

  8. Rebonjour,
    Quelques précision par rapport à mon message précédent : cela fait 5 ans que je prends jasminelle (après ma 3e grossesse), je suis en bonne santé, mince, sportive, non fumeuse, pas de migraine qd je ne prends pas de pilule, pas d’antecddnts familiaux cardio vasculaires ( ma mère a des varices mais je n’ai pas hérité de ses troubles de retour veineux). Il y a deux ans, une gynéco m’avait suggéré de passer sous qlaira. En lisant votre blog, il semble que ce soit une bonne pilule anti acné après 40 ans? Par ailleurs, j’hésite à me faire une période sans pilule pour voir où j’en suis côte acné. Mais serait il encore possible à 42 ans de prendre Qlaira pour la première fois? (Toujours par rapport à cette idée que c’est au début que les risques dont importants..). Merci d’avance pour votre aide, je suis perdue!

    J'aime

  9. Bonsoir,

    J ai 49 ans et depuis mes 46 ans je prends Luteran 5 (en continu) et Vivelledot 50 ou 75 (le bateau tangue encore au niveau production des oestrogènes).
    Je me sens parfaitement bien (et le top avec Luteran ni spotting ni règles, par contre toujours un peu d’acné kystiques) mais vu les risques de meningiomes, j’ai demandé à ma gyneco de remplacer Luteran pas Slinda, d’autant plus que dans la trentaine, j’ai pris Jasmine et Jasminelle, que je tolérais bien. Depuis, 3 ans j’ai une insuffisance rénale faible et je suis suivie par un néphrologue qui me dit que c’est stable. Toutefois en prévention, il me demande de manger peu de sel (moins de 3 gr par jour), d’avoir une hygiène alimentaire irréprochable et de boire 2 litres d’eau par jour.
    Est-ce qu avec Slinda, il y a un risque de spotting? Est-ce que l’acné pourrait s’améliorer?
    D’avance merci

    J'aime

  10. Bonjour Gyne30,
    J’ai arrêté Qlaira pour Slinda il y a 8 jours mais ma peau devient de plus en plus grasse, et de nouveaux boutons d’acné apparaissent. Puis-je arrêter maintenant Slinda et reprendre Qlaira dès demain ? Ou dois-je attendre la fin de la plaquette?

    J'aime

  11. Bonjour, j’ai utilise T’as pendant 10 ans, très contente. Mon gynéco me l’a fait arrêté à 48 ans car  » trop vieille » pour le prendre. Depuis, sous estima+ progesterone 100 car des bouffées de chaleur le jour. Des règles douloureuses, avec caillots quand elle sont là. Bref je galère depuis 4 ans. Je suis en préménopause  » avancée » mais n’ai toujours pas trouvé de solutions ( bouffées + règles douloureuses) . Slinda répondrait il à mon problème? Quels sont les examens biologiques a faire? Merci bcp 😉

    J'aime

  12. Bonjour,

    J’ ai 47 ans suite à des douleurs au ventre depuis trois ans, j’ai passer un IRM il y a un an et on ma déceler l’endométriose.J’avais arrêter la pilule depuis quatre ans.J’en avais marre de la prendre étant donner que j’avais commercer à l’âge de 17 ans.On ma mise sous Lutéran des grosses migraines sont arriver donc on ma changer de pilule et j’ai eu Lutényl même effet , des douleurs cérébrales.Et là j’ai Sawis mais depuis trois semaines , les migraines sont revenus !! Je cherche une pilule qui pourrait ne pas me donner de douleurs dans la tête !! Peux être Slinda voir avec ma gynécologue qui ne c’est plus trop.Si je n’avais pas l’endométriose je n’aurais jamais reprise la pilule mais malheureusement face à la maladie et son évolution je suis obliger de rester sous pilules .Nodules sur l’utérus et les ligaments de l’utérus.

    Bonne journée à vous.

    J'aime

  13. Bonjour docteur,
    Ayant un taux de fer à 21ug/L, un taux bas de phosphatases alcalines à 31 U/L en dessous de la normale, accompagné d’un taux de cholestérol HDL trop bas mais LDL normal.
    Est-ce que cela serait du à mon endométriose ou à la prise de pilule en continu (Leeloo)? en effet je saigne tous les jours sous pilule et je suis tout le temps fatiguée.
    Que me recommandiez vous s’il vous plaît ? Merci d’avance
    Bien cordialement.

    J'aime

  14. Bonjour Miss Frottis, mon médecin traitant a refusé que je prenne Lutéran, il a préféré me prescrire de la progestérone naturelle, du 17ème au 26ème jour, en association à oestrodode, 2 doses à appliquer sur la peau durant 28 jours. J’étais un peu perdue, n’ayant pas eu de règles les 2 derniers mois, mais j’ai eu mes règles ce mois-ci, j’ai donc commencé le traitement le 1er jour des règles. Je coche les 28 jours d’oestrodose sur un calendrier ainsi que les jours où je devrai commencer la progestérone. Mais j’ai oublié de lui demander : après les 28 jours, combein de temps est-ce que j’attends avant de recommencer oestrodose ?

    Par avance, merci.

    Marie

    J'aime

  15. Bonjour Miss frottis,
    J ai 42 ans, un enfant, pas de stérilet. Je cherche une contraception la plus proche possible du naturel (mais là j en ai assez du préservatif).
    Je suis sous duolexine pour encore quelques temps (névralgie). Je suis sujette à la sécheresse vaginale et à la déprime, et j ai de plus en plus de mal avec le SPM, maux de têtes et humeur très dépressive, avec aggravation des pbs de sommeil (déjà présents). Mon gynécologue a quitté la région et je n arrive pas à en trouver un autre.
    Quelle contraception me suggérez vous ? Je crois vous avoir tout dit, je n ai jamais mis de stérilet car j ai des règles bien abondantes déjà, je me demande si cela vaut le coup.
    Bonne soirée à vous
    Isa

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s