ENDOBELLY : qu’est ce que c’est ? comment cela se soigne ?

l’endo belly, c’est quoi ? C’est cette sensation de ballonnement, de ventre dur, gonflé et très inconfortable, voire douloureux, que connaissent les femmes atteintes d’endométriose. Ce phénomène se produit souvent avant ou pendant les règles, ou quelle que soit la période du mois . Il peut s’installer pour quelques heures ou pendant plusieurs jours.

Nous, Médecins, nous nommons cela « congestion pelvienne » mais endobelly, cela sonne mieux !

Le syndrome pre menstruel mais aussi l’endométriose digestive donnent ces ballonements douloureux et très inesthétiques qui font penser que l’on est enceinte alors que pas du tout .

Plusieurs théories scientifiques sont encore à l’étude pour expliquer l’endobelly, mais aucune n’est validée par les experts. 

La première serait liée à un dérèglement du microbiote (ou flore) intestinal . Notre tube digestif abrite plus d’un billion de micro-organismes, soit 2 à 10 fois plus que le nombre de cellules qui constituent notre corps. C’est cet ensemble de bactéries, virus, parasites, champignons non-pathogènes qui constitue notre flore intestinale. Ce dérèglement, ou « dysbiose » pour les scientifiques, générerait une inflammation qui pourrait être à l’origine des nombreux symptômes digestifs que connaissent les femmes atteintes d’endométriose, dont l’endo belly. 

Une autre piste serait quant à elle liée à l’inflammation du liquide ou fluide péritonéal , donc dans la zone pelvienne. Celui-ci provoquerait des gonflements au niveau du ventre.

Quelles solutions ?

 la solution n’est pas de rester toute la journée sous la couette, même si c’est parfois tentant ! Il existe quelques petits conseils ou commandements qui vous permettront de rendre la situation un peu moins pénible.

1 Automassage

Se masser le ventre avec de l’huile essentielle : camomille, sauge, romarin , huile d’argan ou encore huile d’onagre, etc., cela procure un soulagement immédiat. Attention tout de même avec les huiles essentielles : ne les appliquez jamais pures sur votre peau, elles doivent être diluées dans une huile végétale. Demandez conseil à un professionnel de santé pour le dosage, afin de prévenir tout risque d’intoxication.

2 Boire des tisanes +++

Certaines tisanes à base de mélisse, d’achillée millefeuille, les feuilles de framboisier ont un effet « décongestionnant », qui peuvent agir sur les douleurs, notamment les crampes.

3 Alimentation dite anti inflammatoire

Il existe des aliments qui enflamment notre tube digestif : le gluten , le lactose, tous les produits de l’industrie agro alimentaire et ….le sucre !

Une alimentation saine c’est

1 manger VRAI

Tout ce que votre arrière grand mère n’aurait pu consommer, ne l’achetez pas : pas de Cola, de sodas, de chips, de pâte à tartiner industrielle , de nuggets , de plats préparés

Faites votre cuisine vous même et portionnez la pour vous en servir quand vous n’aurez pas de temps de cuisiner

Utilisez les herbes aromatiques, du curcuma, de l’ail , du persil +++

2 manger DANS L ORDRE selon les enzymes secrétées tout au long de la journée

On mange à table , en prenant le temps. Bien mâcher est capital pour bien digérer. Quand on avale du pré mâché, on ballonne et on grossit car plus la digestion se fait rapidement moins on utilise de calories . Digérer ,c’est faire du sport : si c’est facile, il n’y aura pas de perte de poids, si c’est long, le corps va prendre sur la graisse viscérale pour avoir l’énergie nécessaire …et on maigrit. Attention, la digestion doit être lente mais pas difficile, d’où l’intérêt de préférer le riz sauvage très digeste aux lasagnes !

Le matin on secrète des lipases : on mange donc du gras animal : oeufs, jambon et surtout du fromage, tous les vrais fromages ( pas de fromage blanc) si possible au lait cru, bien meilleur pour notre microbiote intestinal .

Le fromage mangé le matin ( à l’heure du lever) se transforme en bon gras 12 heures plus tard pour enrober nos neurones d’une bonne couche de graisse protectrice . Le fromage mangé à midi et pire encore le soir, se transforme en gras pour le ventre .

100 gramme d’Emmental = la quantité totale de calcium qu’il nous faut pour la journée . Le fromage, mangé le matin, coupe l’appétit jusqu’à midi et empêche les pics d’insuline ( qui font grossir) .

Par ailleurs, le fromage contient du tryptophane , le précurseur de la sérotonine qui nous rend heureux . Dans le SPM , c’est important de se recharger en serotonine .

Il n’y aura pas de fabrication de cholestérol à partir du fromage ….s’il est mangé le matin !

A midi, le corps secrète des protéases : c’est donc le moment de manger de la viande, n’importe quelle viande, et sous toutes ses formes sauf trop grillée ( c’est cancérigène) que l’on va accompagner de légumes verts, légumineuses ( plus riches en oligoéléments que les pâtes et le riz) , pommes de terre ….Mais attention, pour ces moments là du cycle, il faut ménager ses intestins et donc faire attention aux légumes qui peuvent leur faire du tort . Sur Internet , vous trouverez tous les légumes qui sont bons quand on a une colopathie fonctionnelle et tous ceux qu’il faut éviter. Chaque femme sait quel légume/ légumineuse , elle digère et c’est à vous de faire votre propre menu afin d’avoir un transit intestinal le plus paisible possible. Si vous choisissez les céréales, préférez les pâtes complètes et le riz sauvage qui sont plus digestes. Les pommes de terre frites , évitez les mais bouillies , elles se digèrent bien .

A 17 heures, c’est l’heure du sucre : celui des fruits, des jus de fruits maison, du chocolat noir mais aussi des amandes et des noix

Le soir, il faut très peu manger, boire de l’eau oui mais on peut se passer de dîner afin de laisser le corps se reposer jusqu’au petit déjeuner du lendemain : c’est le jeûne intermittent qui est bénéfique à la santé des personnes diabétiques ou en surpoids.

Si vous dînez en famille, il faut privilgier le poisson, les crustacés, une viande blanche mais pas les oeufs ( trop riches) que l’on accompagnera d’une salade ou de légumes verts . Bref, il faut manger léger mais dense.

Tout au long de la journée il faut boire de l’eau plate ou des tisanes mentionnées plus haut mais pas de lait ni de sodas

Le lait est un ennemi sournois pour 80% de la population car, à moins d’avoir des ancêtres Scandinaves ou Tibétains, nous ne sommes plus capables de le digérer dès la fin de l’adolescence voire même avant pour certains. Nous ne sommes pas équipés dans notre code génétique pour digérer le lait à l’âge adulte . Nous perdons petit à petit notre lactase ce qui fait que le lait est mal digéré et enflamme nos intestins à bas bruit au début puis de façon bruyante vers la cinquantaine. Pour éviter les douleurs chroniques( endobelly, arthrose, fibromyalgie …) , l’eczéma, le psoriasis, les maladies autoimmunes , mieux vaut cesser de prendre du lait et ses dérivés ( yaourts, fromage blanc) c ‘est la base de l’alimentation dite anti inflammatoire et cela marche ! J’ai reçu de témoignage de nombre de mes patientes qui ont vu diminuer leurs douleurs d’arthrose en cessant tout lait de vache . Le fromage ne contient pas de lactose et ne peut provoquer d’inflammation intestinale.

Il va falloir diminuer drastiquement le sucre ( et le lait / yaourt qui en contiennent puisque le galactose c’est un sucre ) car le sucre a plusieurs effets pervers . D’abord , il provoque un pic de glycémie donc un pic d’insuline et l’insuline en excès , ça fait grossir . Ensuite , il fatigue car lors de l’hypoglycémie réactionnelle quelques heures après, on se sent flagada , avec des vertiges, un creux à l’estomac . Mes patientes qui mangent sans sucre par choix me disent qu’elles ne sont plus jamais fatiguées . Le sucre c’est aussi l’aliment préféré des tumeurs cancéreuses, se priver de sucre, c’est priver une petite tumeur de son aliment. Le sucre déclenche une secrétion de dopamine liée au plaisir immédiat mais il se trouve que la dopamine est un antagoniste de la sérotonine. Donc , vous vous faites plaisir sur le moment avec un gâteau mais vous ne serez pas heureuse , tandis qu’en limitant le sucre, vous laisser la place à la sérotonine, la molécule du bien être, de l’apaisement physique et mental . Mes patientes me disent toutes qu’avec une alimentation riche en fromage le matin , en viande à midi et sans sucre sauf un fruit, elles n’ont plus d’irritabilité pré menstruelle . J’ai même une patiente végétarienne qui , spontanément, accepte de manger de la viande une semaine avant ses règles car elle a remarqué qu’ainsi, elle était moins colérique, moins triste aussi : ce sont les bienfaits du tryptophane !

Le psyllium blond ou plantain des Indes est un allié : vous en trouverez au magasin bio ou chez le pharmacien . Mettez en une cuiller à café dans une compote sans sucre le soir et vous aurez un transit de rêve ce qui est capital pour éviter l’endobelly bien sûr mais aussi la constipation, les dysbioses, les hémorroïdes ….

Un grand allié bien être à connaître aussi , c’est le lithotamne : une algue rouge pleine de calcium et qui a l’immense avantage d’alcaliniser notre corps ce qui nous aide à éviter les infections urinaires et vaginales, la goutte , les crampes nocturnes , les aigreurs d’estomac . Vous en trouverez en pharamcie et dans les magasins bio et c’est sans contre indication.

4 Bouger

Le mouvement est l’une des clés, pour ne pas laisser les douleurs s’installer durablement. Et c’est pourtant bien difficile de rester mobile quand on a si mal… Privilégier un sport doux ( pilates, aquagym), un tour dans son quartier, une petite séance de yoga si on le sent, mais sans mettre trop la pression. L’important est de mobiliser son bassin en douceur, sans s’autoflageller, encore plus dans ces moments-là.

Bouger permet aux mucles de consommer des acides aminés concurrents du tryptophane : donc bouger, c’est booster sa serotonine donc booster son moral !  Sortir prendre le soleil, c’est capital pour la vitamine D mais aussi pour la lumière qui est antidépressive.

5 Gérer son stress

C’est capital ! Il existe différentes méthodes pour apprendre à gérer son stress : la sophrologie, l’hypnose avec l’autohypnose, la pratique de la méditation ( Petit Bambou vous fera découvrir ce qu’est la méditation ) mais aussi la cohérence cardiaque : c’est ce qu’il y a de plus simple à pratiquer chez soi avec l’appli Respirelax par exemple . Cinq minutes de Respirelax = 3 heures sans stress. Si vous faites de la cohérence cardiaque trois fois par jour vous passerez une journée sans stress.

Autre piste pour atténuer le stress : couper le son de la télé ! Fuyez les informations ! Aucun être humain ne peut subir le matraquage des infos en continu avec sa litanie de mauvaises nouvelles venues des quatre coins du globe sans en être affecté. Cela ne sert à rien ces infos , occupez vous de vous , de votre entourage familial et professionnel et c’est largement suffisant pour occuper l’esprit pendant toute une journée et sacrément plus utile que de supputer sur les chances d’une prochaine guerre. Occupez vous du quotidien , on verra bien de quoi demain sera fait ! L’épidémie est sur la phase descendante, le coronavirus va muter en banal virus du rhume et comme toute épidémie, elle prendra fin un jour . Donc continuez à vivre en prenant les précautions d’usage mais vivez au jour le jour pleinement

CONCLUSION

Soigner la congestion pelvienne , le SPM ou l’endométriose par une bonne hygiène de vie c’est fondamental : c’est bien plus important de commencer par l’alimentation anti inflammatoire, l’exercice physique et la gestion du stress que de se jeter sur des médicaments allopathiques ou autres

Ces trois conseils : alimentation, sport, stress sont valables pour toute personne qui veut rester en bonne santé ou toute personne qui veut la recouvrer

Ils sont valables pour toute patholgie : dépression légère, SPM, arthrose, lupus, Covid long, endométriose, fibromyalgie, diabète, surpoids ….La philosophie en est simple : ne pas stresser ni son métabolisme ni son cerveau afin de vivre paisiblement en harmonie avec son corps

29 commentaires sur “ENDOBELLY : qu’est ce que c’est ? comment cela se soigne ?

  1. Bonjour,
    Article très intéressant, complet mais surtout utile.
    Paroles de bons sens concernant le covid.
    Concernant l’alimentation, vos conseil rejoint la chrononutrition du docteur Delabos, elle est une très bonne hygiène de vie, je la suis depuis 1 an et je n’ai plus de ballonnements, plus de coup de fatigue, et l’envie de sucre a disparu sans effort.
    Comme bouger nous rend plus souple, plus joyeux car notre corps est apte à réagir de façon positive sans plus se traîner.
    Merci pour communiquer votre savoir très éclairant.
    Cordialement.

    J’aime

    1. Oui je suis moi même ce « régime » que j’ai adapté car je ne peux pas goûter mais il fonctionne quand même dominique Je ne me sens pas privée puisque je mangeais ce qu’il préconise de manger mais à des heures différentes Le fait de manger le fromage le matin au lieu du soir, le poisson le soir au lieu du midi, les légumineuses le midi au lieu du soir a fait que j’ai perdu du poids mais surtout du tour de taille et que , comme vous, je ne ressens aucune fatigue. Ce sera donc mon mode alimentaire jusqu’au restant de mes jours car je m’y retrouve C’est, à mon avis, un des rares « régimes » que l’on peut tenir sur le long terme . J’ai du bannir les soupes mais on s’y fait très bien . Quant au lait , mon organisme ne l’a jamais toléré . Quant au sucre, je n’aime pas trop, je n’y suis pas dépendante ce qui aide beaucoup J’ai même réussi à réduire le peu de sucré que je mangeais ce qui fait que mon palais est devenu archi sensible au sucré : même les endives braisées, je les trouve sucrées désormais ! Quant à mon transit, il est impeccable tout au long du mois ce qui aide sûrement à l’effacement de toute fatigue . Par ailleurs le Dr Delabos est une publicité pour son régime : il aura 80 ans cette année et il pète la forme lui qui était obèse à 40 ans et n’avait que 10 ans à vivre avec son foie NASH !

      J’aime

    2. Bonjour Docteur,
      Comme le dit Dominique, merci pour vos paroles de bons sens concernant le covid!
      Enfin des paroles positives auxquelles je ne peux qu’ adhérer. Merci surtout pour cet article! Très peu de professionnels de santé s’ intéressent aux ballonnements qui peuvent nous pourrir la vie et nous épuiser. Depuis mon entrée en préménopause, je souffre de ballonnements. Ménopausée depuis un an, j ai toujours ce problème récurrent, avec de l aérophagie. Seul souci qu il me reste des turbulences de la ménopause. C est avec grand intérêt que j ai donc lu vos recommandations. Je vais suivre vos conseils, me remettre à faire un peu plus de sport, et éviter le stress!! Je ne mange jamais de fromage au petit déjeuner, je mange plutôt une tartine au levain avec beurre et parfois une pointe de confiture, mais je vais changer tout cela. Le sucre je n en mange que très peu car j ai du mal à le tolérer. Je ne supporte pas non plus le lactose, c est génétique…
      J espère juste que je ne vais pas perdre de poids. Je ne suis pas bien épaisse , j ai perdu beaucoup de poids en préménopause, et le covid passant par là, j ai encore perdu 2 kgs. Mon rêve…reprendre au moins 5 kgs!!!
      Encore merci pour vos explications…

      J’aime

  2. Merci pour cet article très riche en bonnes informations. Mais voilà moi j’ai un souci je suis sage comme une image, je fais le jeune intermittent, je mange très équilibrée mais à 3 jours avant mes règles (je fais de l’endométriose et fibromyalgie) je fais ma crise de sucre et cela fait des années j’ai essayé acupuncture, hypnose rien y fait je passe trois jours de douleurs, d’hémorragies et de crise de sucre. Heureusement, je suis déterminée et dès que ma crise passe je me remets au sport, à mon jeune intermittent, à mon alimentation équilibrée. C’est difficile de tout recommencer à zéro mais je m’y tiens. En tous cas merci pour vos articles qui m’ont toujours beaucoup aidé.
    Samsam

    J’aime

  3. Bonjour et pardon pour ce commentaire qui n’a pas de lien avec l’article (quoi que j’ai moi aussi de l’endo et de l’adenomyose)
    Je vous écris car je suis à 8sa et hier j’ai eu des pertes marrons pour la deuxième fois.. je suis donc allée aux urgences car j’ai déjà fait deux fc mais l’interne qui m’a auscultée (avec bcp de patience et de professionnalisme d’ailleurs j’étais agréablement surprise par rapport aux autres fois) n’a rien trouvé de spécial, j’ai toujours mon kyste de 6cm sur l’ovaire gauche mais il ne pense pas que les saignements puissent venir de là, le bébé va bien, son cœur bat bien à 168, pas de décollement (c’était ma plus grande peur car c’est ce qu’il s’est passé à ma première grossesse des le début et fc tardive à 21sa malgré alitement et progestérone…)il ne pense pas non plus que ça vienne de mon col (mais il ne l’a pas examiné),juste une echo.
    Je suis donc très stressée, est-ce que ça pourrait être un manque de progesterone dû à mon kyste du corps jaune hemoragique? (Je prend 2 ovules de progestérone 200 par jour, un matin un soir mais depuis quelques jours ma température est légèrement plus basse,36.8 bucal au réveil alors que j’avais plutôt 36.9 voir 37 au début de la grossesse)
    Est-ce qu’il pourrait ne pas avoir vu un décollement?(il y a passé du temps mais m’a aussi expliqué qu’il n’étais avec encore très doué en echographie)
    J’ai toujours mes brûlures vaginales/urinaires malgré les probiotiques vaginaux et oraux, est-ce qu’une infection pourrait donner ces saignements?
    Ou bien une irritation du col due aux ovules de progestérone qui aggravent mes brûlures?(j’en avais déjà avant la progestérone mais pas à ce point)
    Je vous remercie pour votre grande aide, je n’ai pas encore de gynécologue, les seuls du coin sont à l’hôpital et ne prennent les femmes enceinte qu’à partir de 3 mois de grossesse…

    J’aime

  4. Merci, faut il faire aussi un frotti ou juste PV vaginal ? Les labo et infiermiere ici ne pratiquent pas les PV ils nous les font faire nous même dans les toilettes du labo ou chez nous directement…c’est bon quand même ?

    J’aime

  5. Bravo pour votre blog ! j’y trouve un discours et des conseils très précieux et suis toujours à l’affût de vos articles. La ménopause est trop peu prise en considération sur Paris et il est difficile de trouver un gynécologue sensibilisé au sujet. En connaissez vous ? Mes recherches ne m’ont amené qu’à Toulouse. Merci encore pour vos publications. Bien à vous. Valérie

    J’aime

  6. Ce sont des conseils et une bonne hygiène de vie qui peuvent être appliqués au plus grand nombre. Je pratique la chrononutrition 90 % du temps car je garde quelques plaisirs sauf pour le fromage, j’en prends uniquement au lait de chèvre.
    Merci à vous.

    J’aime

  7. Bonjour Miss.
    J ai presque 44 ans, et je transpire la nuit, je dois changer au moins une fois par nuit mon haut de pyjama.
    Que puis je prendre en traitement naturel pour atténuer cela? J ai bien lu toutes vos recommandations alimentaires mais en phytothérapie y a t il une plante spéciale? Est ce que cela veut dire que je suis en préménopause ?
    Bonne journée

    J’aime

  8. Bonjour Docteur
    J’aime manger des protéines animales le matin, œuf et fromage notamment mais j’ai remarqué que cela me donnait de l’acné… par quoi puis-je remplacer les protéines animales? Merci à vous

    J’aime

    1. du tofu evita ou du saumon ou du blanc de poulet PS cela m’étonne que les oeufs donnent de l’acné …le muesli maison au lait végétal est possible ou alors une tranche de pain au levain et purée d’amandes

      J’aime

  9. Je vous remercie, je ne sais pas si ce sont les oeufs ou le fromage mais depuis que je mange des protéines animales le matin j’ai davantage de boutons. Parfois je mange des tartines avec beurre de cacahuètes mais j’ai plus de mal à tenir jusque midi sans faire d’hypoglycémie.

    J’aime

  10. Bonjour Mme,

    Pour ma part je ne pense pas être atteinte d’endométriose mais j’ai une colopathie fonctionnelle depuis des années, dont les symptômes se sont accentués avec le temps. Je suis quasiment tout le temps en crise, peu importe mon alimentation ou mon niveau de stress. Je me demande si les hormones peuvent jouer un rôle?

    J’aime

  11. Pourtant j’ai lu que les œstrogènes « diminuent la production de cytokines pro-inflammatoires » dans le cadre du SCI, ce qui signifierait qu’ils ont plutôt tendance à atténuer les symptômes. Ne serait-ce pas plutôt les variations du cycle qui peuvent jouer un rôle défavorable?

    J’aime

    1. euh non c’est tout le contraire marie Vous aurez moins d’inflammation intestinale sous pilule progestative pure . Bien sûr les variations influent beaucoup mais sans estrogène comme à la fin des règles par exemple, le ventre dégonfle

      J’aime

  12. Ok. J’ai l’impression que les symptômes se calment pendant les règles et reprennent quand elles se terminent. Pourtant j’entends toujours que c’est l’inverse. Serait-ce dû à un excès d’œstrogènes ou à un déséquilibre avec la progestérone? Pour l’instant je ne suis pas sous pilule, mais je vais peut-être devoir en prendre une pour traiter des problèmes de peau, cheveux et poils. Vais-je forcément avoir une aggravation de mes symptômes? Comment éviter cela?

    J’aime

      1. Je ne comprends pas une chose concernant la pilule. Les hormones qu’elle contient ne s’ajoutent pas mais remplacent nos hormones naturelles, donc comment peut-il y avoir excès d’œstrogènes quand on la prend?
        D’autre part, comment savoir si une pilule est bien équilibrée au niveau œstrogènes/progestérone? Merci à vous.

        J’aime

Répondre à Valérie Javaudin-Petit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s