Pour une bonne santé, privilégiez les aliments à indice PRAL negatif

Pour fonctionner correctement, notre organisme doit se situer dans une zone de PH équilibrée entre acidité et alcalinité et cet équilibre acido basique dépend beaucoup de notre alimentation.

Celle de nos ancêtres chasseurs cueilleurs étaient parfaite : de la viande , du poisson, des racines, des herbes, des champignons et comme sucre , uniquement celui des baies sauvages. Les tubercules sont gorgés de sels de potassium qui neutralisent l’acidité provoquée par le métabolisme de base. La place prépondérante faite aux végétaux permettait une alcalose métabolique discrète et profitable à la santé de base.

L’homme de Cro Magnon consommait 3000 calories par jour mais avec un apport très riche en potassium, trois fois plus que ce que nous consommons. Cet environnement modérément alcalin est celui pour lequel nous sommes génétiquement programmés.

Non, nous ne sommes pas programmés pour être aussi sédentaires, pour consommer autant de gras animal, autant de laitages, autant de sucres rapides et lents et encore moins des produits ultra transformés. Avec une nourriture banalement classique du XXIième nous baignons dans une acidose chronique …et que dire de ceux qui ne se nourrissent que de burgers arrosés de Cola!

Par ailleurs, l’acidité de l’organisme augmente avec le diabète et l’âge parce que nos reins perdent progressivement leur capacité à éliminer les acides.

Comment savoir si un aliment est plutôt basique( alcalin) ou acide ?

Pas en le goûtant : le le citron parait acide et pourtant , dans notre corps, c’est un alcalin !

Non, c’est en calculant son indice PRAL ( calculs que seuls les scientifiques peuvent faire)

Plus le PRAL est élevé , plus l’aliment est acide , plus il est bas ,plus l’aliment est alcalin

Exemples

Sont très acides à PRAL élevé

l’emmenthal ++++

le veau , le lapin ++++

les sardines

les moules

le pain

les oeufs

le sel de table et de cuisson

Sont très alcalins à PRAL négatif

le curcuma

le clou de girofle

thé , tisanes, vin rouge

thym, laurier, persil++++ , menthe

la mache, la roquette

le céleri ++++

les épinards ++++

les fruits secs ++++

l’avocat

la pomme de terre bouillie

la carotte crue

le kiwi

le raisin

le melon….

Vous trouverez les indices PRAL des différents aliments sur le site La Nutrition.fr , (abonnement gratuit ), qui regorge de bons conseils nutritionnels dont je vous fais part d’ailleurs .

Quelles sont les conséquences pour notre santé de manger trop d’aliments à indice PRAL élevé ?

HTA

fonte musculaire

trouble rénaux

et surtout ostéoporose

Quand votre corps a besoin de diminuer son acidité pour mieux fonctionner, il va chercher le bicarbonate ( alcalin) dans vos os , surtout après 50 ans où nos reins vieillis n’ont plus la capacité de neutraliser cette acidose . Les os contiennent du bicarbonate de calcium. En puisant dans les réserves de bicarbonates , il chasse aussi le calcium de la trame osseuse.

Comment faire pour manger plus alcalin ?

Il faut diminuer sa ration d’aliments acidifiants

Le lait et les laitages frais ont beaucoup d’inconvénients et très peu d’intérêt hors période de croissance. Le lait contient

1 des facteurs de croissance qui font grossir les bébés animmaux …et nous aussi .

2 du sucre car oui, la galactose c’est du sucre : un yaourt non sucré est sucré en fait.

3 du lactose : or , à part les descendants des Vikings, notre patrimoine génétique n’est pas fait pour digérer le lait après 20 ans , nous manquons de lactase, donc nous digérons mal le lait et une mauvaise digestion du lait et ses dérivés entraîne une dysbiose avec inflammation à bas bruit des intestins ….et comme l’intestin est notre deuxième cerveau autant le protéger à fond !

On peut donc se passer de lait ( le fromage n’a pas de lactase et a perdu ses facteurs de croissance mais il reste un aliment très acidifiant). Il existe des dizaines de sources de calcium hors des laitages dont je vous parlerai dans un billet consacré aux produits laitiers.

La viande : on en mangera moins mais elle contient des acides aminés essentiels, de la vitamine B12 aussi qui nous est indispensable et du fer . 100 gr de viande = 1 kilo de lentilles pour le fer !

Les céréales sont à diminuer drastiquement

Si nous sommes sédentaires, nous n’avons pas besoin de manger des céréales à tous les repas car elles sont acidifiantes mais aussi ce sont des calories « vides ». Les pâtes, le riz blanc ne contiennent aucune vitamine. Remplaçons pâtes et riz par des légumineuses(pois , lentilles, haricots) qui ont plein d’avantages : elles se digèrent lentement ( donc ne font pas grossir) et elles sont pleines de vitamines, elles. Seules les personnes ayant des pathologies inflammatoires du colon doivent se priver de légumineuses ou alors les manger finement mixées .

La consommation de pain doit être très , très modérée car il a plusieurs défauts , il est acidifiant, il contient du sel caché, il est à index glycémique élevé (même le pain complet) s’il n’est pas au levain. Par ailleurs, tout comme les pâtes, il contient du gluten, un ingrédient qui abîme les intestins en favorisant leur porosité . Bref, le pain , on essaie de s’en passer.

NB : le quinoa est une excellente option pour remplacer les céréales : il contient, comme la viande, des acides aminés essentiels et il fait partie de la famille des épinards donc il ne contient ni amidon ni gluten.

Il faut augmenter sa ration d’aliments alcalinisants

Les légumes et les fruits : on en mangera plus

Les fruits et légumes, alcalins, plein de potassium, permettent à l’organisme de ne pas puiser dans nos os le bicarbonate de calcium qu’il lui faut pour rendre plus alcalin notre corps.

Les eaux minérales alcalinisantes

Voici les eaux les plus alcalines : Vichy, Arvie, Badoit verte et rouge, Vernière

Au contraire, voici des eaux acidifiantes : Hépar et Contrex

Le sucre est acidifiant donc à diminuer drastiquement sauf celui des fruits

Les plats issus de l’industrie agro alimentaire sont à bannir

Les charcuteries aussi : trop acides et trop de nitrites !

Les compléments alimentaires pour aider à alcaliniser son organisme :

ils sont nombreux

Bicarbonate de soude : à boire (une cuillère café dans un verre d’eau ) ou en pincée dans l’eau de cuisson des légumes

Lithotamne

Le lithothamne – Lithothamnium calcareum – est une algue rouge de la famille des Corallinacées, réunie en colonie dans les fonds marins de faibles profondeurs (10 à 60 mètres). On la retrouve en Bretagne, en Angleterre, en Norvège, en Islande ainsi qu’en mer Méditerranée. Elle se développe également du côté du Brésil, dans l’Atlantique Nord et l’Atlantique Sud.

Le lithothamne est une algue reminéralisante pour l’organisme, grâce à la richesse de ses minéraux et oligo-éléments. Une cure de plusieurs jours ou plusieurs semaines permet de pallier aux carences minérales. 

Il est aussi utile pour soutenir la croissance osseuse chez les enfants ou pour prévenir les risques de fractures chez les personnes plus âgées. 

En prévention, cette algue est efficace pour combattre l’ostéoporose

Le lithothamne est aussi indiqué en cas d’arthrose : il ne guérit pas de cette maladie mais permet de stabiliser la dégradation du cartilage.

La richesse de ses oligo-éléments et substances actives lui confèrent une propriété anti- inflammatoire intéressante en cas de douleurs de rhumatismes, d’arthrite, de troubles articulaires et musculaires.

Le pH du lithothamne est de 8, ce qui lui confère une vertu anti-acide. Il aide à soulager  l’acidité gastrique induite par des reflux gastro-oesophagien (RGO), les gastrites, les brûlures d’estomac, les ulcères…mais aussi les inflammations causées par les pathologies intestinales comme la maladie de Crohn,  les colites ou le syndrôme du côlon irritable.

Son pH basique aide à rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme en apportant des éléments alcalinisants, ce qui peut contribuer aussi à rééquilibrer des états de candidoses (infections par des champignons de type Candida), d’infections urinaires ou de mycoses.

Le lithothamne se consomme sous forme de compléments alimentaires. Le dosage se situe entre 200 et 700 mg par gélule ou comprimé. La quantité à prendre dépend des besoins de chacun.

Pour les troubles articulaires et squelettiques, il est souvent conseillé de consommer jusqu’à 2400 mg par jour.

Le lithothamne est déconseillé aux personnes suivant un régime pauvre en sel, ayant des troubles rénaux ou en cas de prédisposition aux calculs rénaux.

CONCLUSION :

La santé passe par notre assiette .

L’alimentation moderne est trop acide, notre corps est contraint de faire un effort pour tenter de diminuer son acidification permanente.

A nous de limiter les aliments à indice PRAL élevé et à privilégier ceux à indice PRAL les plus bas possibles : cela tombe bien car ces aliments ont une grande valeur nutritionnelle et ne sont pas ou peu transformés

Pour savoir si notre PH s’approche de 8 , il suffit d’acheter des papiers à PH urinaire au magasin bio ou sur le net et de mesurer son PH sur ses urines en cours de journée ( sauf celles du matin au lever qui sont toujours plus acides) .

Manger beaucoup moins d’aliments acidifiants et privilégier les aliments alcalinisants , c’est simple, peu coûteux et excellent pour rester en bonne santé ou la recouvrer.

Publicité

25 commentaires sur “Pour une bonne santé, privilégiez les aliments à indice PRAL negatif

    1. merci mais c’est surtout le site la nutrition. fr qu’il faut remercier : ils ont d’excellents conseils nutritionnels que j’applique pour moi même et que je tente de faire appliquer à mes patientes estelle

      J’aime

  1. Bonsoir
    Article très très intéressant,moi qui ai les intestins sensibles depuis que je n’ai plus de vésicule…
    Je pense essayer le lithotame.
    J’ai lu qu’il contenait beaucoup de magnésium.Et je n’en supporte aucun…Qu’en pensez vous?

    J’aime

    1. peu de magnesium mais calcium plutôt nathalie Testez l’équilibre acide base du labo Le Stum ( sur le net) on dirait les pastilles Vichy de nos grands parents, un cp à croquer après chaque repas , cela devrait convenir à vos intestins , c’est fait pour

      J’aime

  2. Chère Docteur,

    C’est vrai, votre blog est formidable et vos patientes ont eu de la chance de vous avoir! Merci pour le régime…en ce moment, je ne prends pas de produits laitiers mais j’adore les yaourts…et question protéines je mange du poisson. Je suis un régime pour cette petite MICI mais cela ne sert à rien. C’est désespéré..Je vais essayer le régime alcalin après celui sans gluten, sans lait, sans résidus, à glucides spécifiques..
    J’ai 63 ans et trop de problèmes pas graves, mais question qualité de vie, il y a de quoi se jeter par la fenêtre.

    Depuis deux ans colite lymphocytaire, j’ai perdu 10 kg..38 pour 1m72. Je deviens corticorésistante…je vais sans doute avoir.. un immunosuppresseur.

    Depuis 4 ans lichen Sclereux. C’est pénible car j’ai un inconfort permanent. Je sens une zone que je ne devrais pas sentir . J’ai même pensé au syndrome genital sans repos 🤢mais ce n’est pas ça. J’ai vu une généraliste qui fait de la gynécologie et ensuite une médecin sexologue ! Toujours aussi inconfortable. Or question crème j’ai tout essayé
    Cortisone 1 fois ou 2 par semaine
    Préparation à base de ludocaine et vaseline
    colpotrophine (j’ai remplacé Gydrelle en suivant vos conseils)
    Aquafor
    Bariederm d’uriage
    Cicatridine
    Mucogyne
    Cicalfate
    J’ai même fait 2 fois de la kine périnéale mais cela ne fait rien et j’ai détesté…
    Je vois mal comment en sortir..
    Bien respectueusement et merci,
    Agnès

    J’aime

    1. et si vous alliez voir une chirurgienne esthétique de la vulve agnes marie ? Elles sont formées pour traiter les lichens , c’est remboursé sécu Mes patientes retrouvent enfin du confort : on retire la zone malade et on place un peu de votre graisse des cuisses en coussinets vulvaires

      J’aime

      1. Chère Docteur,
        C’est une excellente suggestion, mais je ne suis pas du tout du tout courageuse question opération…Et puis trouver de la graisse chez moi devient rare et cher!
        Mais je vais y réfléchir, ce serait le rêve question résultat ! Merci à vous qui êtes extra-ordinaire.
        Respectueusement,
        Agnès

        J’aime

  3. Bonsoir, est-ce que ça peut changer d’un jour à l’autre ? parce qu’aujourd’hui je viens de tester : je suis à 8 ….et étrangement pas de démangeaisons aujourd’hui (SEGP)…cela fait 3 semaines que j’ai modifié mon alimentation selon vos conseils et ça me laisse de l’espoir!!!

    J’aime

  4. le livre le plus complet sur l’alimentation anti inflammatoire c’est celui de Fabien Piasco : tout y est répertorié : les aliments anti inflammatoires , les anti oxydants et à contrario les aliments oxydants, pro inflammatoire , ceux inondés de perturbateurs endocriniens . Il donne aussi les recettes pour l

    J’aime

  5. Bonjour Madame,
    Test urinaire effectué..ph à 4,5!!
    Le lendemain ph à 6,5!
    Par contre en test salivaire le ph est à 7,5.
    Faut il ne tenir compte que du test urinaire? Et est il préférable de mesurer les urines plusieurs fois par jour et sur une semaine pour avoir une moyenne?
    Cela dit, cela pourrait peut être expliquer les douleurs récurrentes au niveau de mes tendons. Et j ai également une gastrite!
    J ai commencé l eau de Vichy riche en bicarbonate…
    Merci beaucoup

    J’aime

    1. de manger sans sucre et sans laitages france et de restaurer sa flore par une cure de probiotiques comme probiolog fort mais rien ne remplacera une alimentation sans additifs et sans sucre et lent et rapide , le sucre favorisant +++les dysbioses

      J’aime

  6. Bonsoir.

    Article très intéressant mais pour le petit déj, que manger si le pain est un élément acide ?

    Côte eau, je n’aime pas le gazeux.

    Quel eau plate est assez alcaline ?

    Je bois actuellement de la mont roucous

    J’aime

  7. Bonjour docteur,
    je suis sous pilule continue leeloo gé depuis février 2021 à la suite de la découverte d’une endométriose profonde avec atteinte des voies digestives. En mars 2022, je l’ai arrêté car je voulais voir si mon organisme fonctionnait normalement et aussi j’avais un désir de grossesse. J’ai eu mes règles sans aucun problème et les mois d’après, avril, mai et juin, j’ai eu des règle naturelles, qui sont venues à temps sans aucune difficulté.

    En juin, j’ai repris la pilule en continue, car le règles étaient douloureuses et en plus, comme je n’étais plus habituée à la douleur puisque je prenais la pilule en continue et sans arrêt, c’était compliqué de gérer la douleur. Par ailleurs, je m’étais séparée avec la personne avec qui j’étais du coup, je me suis dis autant reprendre la pilule.

    Du coup, j’ai pris la pilule juin, juillet et aout.
    Lorsque j’ai fini la plaquette d’Août (semaine du 15 aout), je n’ai pas enchainé sur une nouvelle plaquette, et je n’ai pas eu mes règles. J’ai eu des pertes marrons, des douleurs au bas ventre comme pendant les règles, et j’ai même pris deux comprimé d’antadys pour calmer la douleur.
    Mais j’ai pas eu mes règles.
    Du coup je m’interroge, j’ai peur, qu’est-ce que cela voudrais dire? Je ne peux pas être enceinte puisque j’ai pas eu de rapport depuis un moment……
    J’ai 32 ANS et pas encore d’enfant. est-ce que ça peut être la pré-ménopause? Est-ce que ça peut être lié au vaccin ANTI COVID PFIZER? J’ai fait ma troisième dose en juin.

    J’aime

      1. Merci docteur pour votre réponse
        Toutefois je comprends tjs pas à quoi correspond les pertes marrons et pourquoi j’ai eu des douleurs menstruelles alors qu’en fin de compte j’ai pas eu mes règles. Dois je tout de même consulter ?

        J’aime

Répondre à France Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s