VAGINITES : les antibiotiques ne sont pas utiles . Partie 1 : la vaginite a candida .

Ils sont même grandement néfastes car ils tuent immanquablement notre bon bacille de Doderlein et il faut alors des semaines et des semaines avant de retrouver une flore de bonne qualité .

Ils sont néfastes car , utilisés bien trop largement, ils induisent des résistances . Un beau jour , vous ne pourrez plus vous soigner d’une maladie potentiellement mortelle car plus aucun traitement antibiotique ne fonctionnera . Voulez vous compromettre votre avenir en traitant par antibiotiques une affection non mortelle que nos grands mères savaient soigner sans l’aide d’un médecin ?

Ils sont dangereux car ils peuvent donner des effets secondaires parfois très graves .

Aussi faut -il les réserver aux infections dangereuses pour vous même comme la syphilis, le gonocoque, le chlamydiae ou dangereuses en cours de grossesse comme le gardnerella que l’on doit soigner par antibiotiques uniquement pendant une grossesse ou au cours de l’accouchement comme le streptocoque B qui ne se traite par antibiotique que lorsque la poche des eaux est rompue.

Bien sûr il faut traiter par antibiotiques les infections gynécologiques profondes comme les endométrites ( infection de la muqueuse interne de l’utérus ) , les salpingites, car une infection profonde non soignée peut donner des séquelles douloureuses, une stérilité voire une péritonite mais là, je parle de vaginite , une infection toujours bénigne du vagin qui est un organe superficiel . Le plus souvent, la vaginite n’est pas une vraie infection mais juste la colonisation du vagin par des germes venant de nos propres intestins qui se sont mis là parce que notre système digestif ne fonctionne pas bien ou parce que notre nourriture n’est pas vraiment bien adaptée ou parce que notre bacille de défense a disparu , tué par des savons agressifs, des sécheresses intimes pas soignées….et une nourriture non bio qui contient , hélas, des traces des antibiotiques donnés dans beaucoup d’élevages . On retrouve ces traces dans le lait, les œufs , la viande et il suffit d’un millionième d’antibiotique pour tuer le Doderlein .

VAGINITE A CANDIDA

le candida est d’origine digestive , ce n’est pas une IST . Cette levure adore les milieux acides , chauds , humides et ….sucrés

Or notre alimentation est un peu trop sucrée , pas forcément sucres rapides mais aussi le sucre des yaourts ( oui , un yaourt non sucré contient 6% de sucre ( galactose ) ! Plus le sucre des farines modernes que l’on trouve dans le pain , les pâtes ….

Question chaleur et humidité , rien ne s’arrange : réchauffement climatique plus vêtements en synthétiques hyper moulants : le vagin étouffe alors qu’il a besoin d’oxygène et de fraîcheur pour ses défenses immunitaires locales .

Question acidité : pas terrible non plus , l’alimentation moderne : trop de produits transformés , trop de nitrites partout….

Quand, à cet état écologique pas très brillant, vous ajoutez les antibiotiques pris pour un oui ou un non ( et prescrits pour un oui ou un non ) vous obtenez un milieu propice à l’éclosion du candida par millions. Le candida n’est jamais embêtant à quelques colonies, c’est un hôte banal de nos intestins , c’est quand les quelques colonies deviennent des millions de colonies qu’il va être gênant.

Quels sont les produits non dangereux pour notre flore que l’on peut utiliser contre le candida ?

Lavages au Saforelle ou au Mycolea ou tout autre savon prescrit par votre pharmacien contre le candida mais le plus simple c’est l’eau bicarbonatée ( on en trouve au magasin bio) . Le candida déteste le bicarbonate , il n’aime que l’acide , il va fuir un environnement basique . Voilà aussi pourquoi les régimes alimentaires « basiques » pour diminuer l’acidité de notre corps aident à ne plus faire de candidose . Vous trouverez facilement ce régime basique sur le Net .

FUNGIZONE en pipette au fond du vagin : c’est un antifungique pur qui respecte le Doderlein . Attention fugizone per os ne peut pas soigner une candidose vaginale car il ne traverse pas la barrière intestinale. Ce produit n’est délivré que sur ordonnance .

FLUCONAZOL : que ce soit Orofluco ou Beagyne, ce produit respecte notre flore car ce n’est pas un antibiotique mais un antifungique pur . Il est autorisé pendant une grossesse . Il ne faut pas en abuser car c’est un médicament qui attaque le foie , pas question de s’en gaver mais il est remarquable en traitement ponctuel . Il n’est délivré que sur prescription médicale.

LADY FLOR candidosis : c’est un traitement naturel, en vente libre, contre le candida . Vous pourrez trouver des informations sur ce produit en lisant l’article que j’y ai consacré.

LA PILULE PROGESTATIVE PURE : elle diminue les estrogènes qui acidifient le vagin donc on ne fait jamais de candida sous progestive pure ….sauf prise d’antibiotiques !

ATTENTION : les probiotiques vaginaux acidifient le vagin, ce ne sont pas des produits pour lutter contre la candidose ++++++

ATTENTION : les ovules Monazol , Econazol , Lomexin et autres sont des ovules antifungiques mais aussi, hélas ,antibiotiques, donc ils tuent le Doderlein . Vous ne devez vous en servir que de façon très ponctuelle , jamais plus d’un ovule ou deux par mois sinon vous allez décaper votre vagin et déclencher une névralgie . Sans compter que ces produits sont parfois très allergisants et qu’ils peuvent entraîner des brûlures !

CONCLUSION

Le candida se dépiste sur un prélèvement . Il existe quantité de pertes blanches, quantité d’irritations, quantité de démangeaisons qui ne sont pas des candidoses . Si vous vous auto médiquez avec des ovules prescrits en vente libre chez le pharmacien, vous allez utiliser des produits antibiotiques afin de vous soigner certes mais aussi vous allez vous décaper les muqueuses tout en tuant vos défenses locales ! Il vaut mieux utiliser de l’eau bicarbonatée, des ovules de Lady flor candidosis en attendant les résultats du pv ….si vous n’êtes pas guérie. Une fois le résultat prouvant la candidose, préférez les traitements per os de fluconazol pour ne pas détériorer vos muqueuses ni tuer le Doderlein .

Ensuite , il faut faire en sorte de ne pas rechuter donc

1 revoir votre alimentation

2 diminuer le stress par le sport , le yoga ou la méditation

3 revoir votre habillement et vos protections hygiéniques

4 revoir votre contraception

5 améliorer votre système immunitaire digestif par des probiotiques genre femibion deux cp par jour non stop sur 9 mois un an

Dans un prochain billet je parlerai de la vaginite à gardnerella trop souvent traitée par antibiotiques alors qu’il ne s’agit que d’un désordre écologique et pas d’une véritable infection.

IDRACARE : gel vaginal hydratant à l’aloe vera

Il s’adresse à toutes les patientes présentant de la sécheresse vaginale : contraceptifs oraux, allaitement, peri et post ménopause…….et à toutes celles présentant une altération du microbiote vaginal : stress , tabagisme, post antibiothérapie .

Aucune contre indication, gel non hormonal, sans paraben.

S’utilise sur la vulve et deux à trois fois par semaine en intravaginal.

Sur le net sospharma.net le propose à des tarifs très raisonnables : 11,50 euros le tube.

Les bienfaits des omegas

Il y a dix ans, je revois une fidèle patiente : son examen est parfait, elle , qui était habituée aux vaginites à répétition, a un vagin propre exempt de gardnerella et de candida et , en plus, tout à fait souple et hydraté alors qu’elle démarre une ménopause et a refusé tout traitement hormonal même local. Je l’interroge : a t- elle changé son savon, son mode de vie, ses vêtements ? Non, rien de tout cela, elle prend des omegas per os depuis un an .

Ce sont mes patientes , utilisatrices d’omega , qui m’ont démontré les bienfaits d’une prise continue de ces produits naturels .

Il y a 5 ans, je reçois une fidèle patiente et là, miracle, son examen ne révèle plus aucune sécheresse vaginale . Je lui demande si elle a pris des crèmes vaginales . Non, elle ne prend rien sauf un traitement prescrit par son ophtalmo pour sa DMLA . Je regarde la composition de ce produit en vente libre et je comprends : il est bourré d’oméga !

Depuis 5 à 7 ans, je vois de plus en plus de patientes utilisant des omegas achetés par elles mêmes et franchement, les examens gynécologiques sont parfaits . Je me décide alors d’en prescrire pour mes patientes jeunes ou moins jeunes en sachant que l’on peut en donner aux nourrissons et aux femmes enceintes . Bien sûr , je ne choisis que des produits français, de très bons laboratoires qui ne produisent que des compléments alimentaires exempts de tout additif dangereux ! Ces produits sont en vente libre en pharmacie mais aussi sur Internet où ils sont moins chers et certifiés conformes car délivrés par des para pharmacies françaises sécurisées.

INDICATIONS

VAGIN : assurent la souplesse et l’hydratation vaginale mais aussi la défense immunitaire locale . Sous omégas , les vaginites sont rares, le vagin sait se défendre des agressions de tous les jours , les mauvaises odeurs s’atténuent, la vie sexuelle est meilleure .

VULVE : assurent sa souplesse et son épaisseur . Il n’y a plus de brûlures lors du port de pantalons trop serrés, ou de station assise prolongée. La peau est saine. C’est un très bon produit d’appoint pour soulager la névralgie pudendale.

VESSIE : assurent l’hydratation interne des parois vésicales et urétrales. Il n’y a plus de brûlures mictionnelles , beaucoup moins de fuites urinaires car les sphincters sont plus toniques . C’est un complément indispensable du cranberry pour les femmes sujettes aux cystites à répétition. Idem pour celles qui ont des cystalgies à urines claires qui sont en fait, une forme accessoire de la névralgie pudendale.

PEAU : incontestablement , la peau est moins sèche . Il faut compter un mois de traitement pour voir les premiers effets : finie la peau de serpent, finies les écailles sur les talons, finie la corvée de devoir se passer du lait corporel en quantité ! Désormais , juste une couche de lait corporel et on a une peau douce comme une peau de pêche.

ECZEMA : traitement efficace pour diminuer les poussées d’eczéma

PSORIASIS: très conseillé en traitement de fond du psoriasis, il limite les lésions voire les fait disparaître

YEUX : tous les ophtalmos conseillent les omegas dans les soins oculaires . Ils favorisent le sébum des glandes autour de l’œil, indispensable à la bonne santé de la cornée . Les yeux piquent moins .

BOUCHE : les omegas diminuent la sécheresse buccale

CHEVEUX : améliorent le cuir chevelu , les pellicules disparaissent . Le cheveu pousse mieux .

CONCLUSION

Vous ne risquez rien d’utiliser les omegas per os car, même en utilisant des omegas dans votre alimentation, cela ne suffit pas . Voici mes marques fétiches ….mais il y en a d’autres . Celles que je vous donne sont garanties extra purifiées. Il n’y a aucun effet désagréable pour l’estomac ou le colon.

Hydravea de chez Nutrixeal : deux à 3 par jour , à base d’extraits de pépins de cassis , que sur Internet

Hydromega de chez Carrare : deux à 3 par jour , à base d’huile d’argousier , 26 euros par mois en pharmacie ou sur le net

Elteans de chez Jaldess: deux à 3 par jour , à base d’huile de poissons des mers froides, 20 euros par mois en pharmacie ou sur le net

INTRAROSA : un nouveau traitement local de la sécheresse vaginale

Ce produit ne sera pas remboursé mais sur prescription uniquement

Il est composé de Prastérone

Son excipient : adeps solidus ( pas de paraben , pas de dioxine de titane )

Posologie : un ovule tous les jours 28 jours par mois

Indications : atrophie vaginale post ménopausique

Surveillance : tous les 6 mois, évaluer le bénéfice et continuer la prescription si les bénéfices sont importants

Contre indications : les mêmes que pour Trophigil

CONCLUSION

il s’agit d’un nouveau médicament, il est comme en phase d’essai donc nous, Médecins, devons signaler tout effet indésirable de ce nouveau produit .

Phytothérapie contre les bouffées de chaleur

MENOPAUSE NAT

Du labo BIONOPS

à commander au 0800 005 068

Deux gélules matin et soir en traitement d’attaque puis dès amélioration , un matin et soir de longues années

Chaque gélule contient alchimille ( progestérone like), achillée millefeuilles, salsepareille, cimicifuga ( estrogène like) , gattilier ( progestérone like)

Pas chez les femmes ayant fait un cancer du sein

FADIAMONE ménopause

2 gélules le matin une gélule le soir

en pharmacie ou sur le net

efficace en deux mois ….ou pas dut tout

traite le moral en berne et la peau sèche en plus

utilisable chez les femmes ayant fait un K du sein

SERELYS

deux par jour pendant au moins deux mois

utilisable si K hormonodépendant

en pharmacie

La névralgie pudendale : comment faire le diagnostic

EXAMEN CLINIQUE

le toucher vaginal est fondamental

Contracture des releveurs ? Non

Si oui, la douleur est un syndrome de contracture myofasciale des muscles obturateurs internes ( donnant douleurs vésicales et envies d’uriner fréquentes sans infection urinaire ) . Ce syndrome est très fréquent, plus fréquent que la NP !

Gâchette des élévateurs ? non

Gâchette du muscle obturateur interne ? non

Si oui, la douleur est liée à une contracture des muscles élévateurs de l’anus ( donnant une sensation de boule vaginale)

Gâchette au canal pudendal ? OUI

Gâchette de la cloison vésico vaginale ou rectovaginale ? non

Si oui , suspicion d’endométriose externe

Gâchette myométriale ? non

Si oui , suspicion d’adénomyose ou endométriose du muscle utérin

ELECTROMYOGRAMME

DOPPLER DES VAISSEAUX PUDENDAUX

Si modification de la vascularisation, suspicion d’atteinte du nerf pudendal

PISTES THERAPEUTIQUES

source de chaleur

lyrica

ostéopathie

infiltrations

chirurgie