Les produits vaginaux locaux : lesquels et pourquoi

LES PROBIOTIQUES LOCAUX

Physioflor ou Medigyne : ils ne sont vraiment utiles que dans le soin d’une vaginose. Ils rendent parfois service dans un soin de brûlure vulvaire liée au SGUM ( sécheresse intense) . Ils ne peuvent empêcher un candida de s’installer . Attention, dans un vagin fragile, ils sont agressifs! Ce ne sont pas des produits anodins.

Trophigil ou sa copie Florgynal ( sur ordonnance) est un mélange de probiotiques et d’hormones féminines locales pour nourrir les probiotiques car , sans estrogène, un probiotique meurt dans la journée….d’où l’intérêt de Trophigil pour prévenir vaginites et cystites de la femme pre ou post ménopausée. Sa seule CID c’est K du sein personnel. Moi, je l’utilise en prévention du gardnerella même chez la femme non ménopausée car il est faiblement hormoné ….et remboursé sécu . Certaines de mes patientes ne peuvent pas régler 10 à 20 euros de gélules probiotiques.

Je n’ai pas trouvé de différence d’efficacité entre les différents probiotiques proposés par le pharmacien. Mes habitudes reviennent à Medigyne mais si le pharmacien ne l’a pas en stock , il peut en proposer un autre, je n’y vois pas d’inconvénient.

Les probiotiques vaginaux soignent le gardnerella et le préviennent si on fait des cures soit 7 jours par mois après les règles soit un jour sur 2 ou 3.

LES ACIDIFIANTS LOCAUX

Physioflor AC ou Geliofil ou Hydrabalance

Je me sers de Geliofil pour donner de la qualité au Doderlein déjà présent.

Quand le Doderlein est indiqué +++c’est mauvais signe : il est trop abondant, cela pique et brûle . Geliofil va réguler sa quantité, augmenter sa qualité et faire disparaître les brûlures . Geliofil, je l’utilise beaucoup chez la femme enceinte 7 jours par mois pour prévenir le Gardnerella.

Physioflor AC , je m’en sers comme « anti mauvaise odeur » . Dès qu’il y a odeur corporelle intime , c’est que le vagin n’est pas assez acide . Un physioflor AC et tout disparaît dans l’heure. Très utile avant et après un rapport pour éviter l’alcalinité des secrétions masculines qui diminuent nos défenses locales.

LES HYDRATANTS LOCAUX

Cicatridine , Mucogyne, Idracare, Palomacare,Replens sont des produits à base d’acide hyaluronique hyperhydratant.

Cicatridine par exemple a de multiples avantages :

Il répare, sans le faire souffrir, un vagin décapé pour des ovules agressifs ….ce que les probiotiques locaux ne peuvent pas faire sans irritation ou un vagin traumatisé par un rapport un peu trop hard ou un vagin desséché par un SGUM . Avant de mettre des ovules hormonaux ou probiotiques, il convient de s’assurer par 6 jours de Cicatridine que le vagin va accepter sans souffrir les produits qui le guérissent.

Les saignements venant col sont aussi très bien soignés par Cicatridine….s’ils ne sont pas liés à une lésion virale ou une infection bactérienne bien sûr !

Il soigne la sécheresse vaginale des femmes qui ne peuvent prendre des ovules hormonaux mais je trouve que , dans ce cas précis, Replens fait mieux.

LES PRODUITS HORMONAUX

Colpotrophine est sans danger pour les seins : c’est un produit très actif contre le SGUM et absolument indispensable à raison de cures de 10 jours d’affilé dans la Névralgie Pudendale . La NP est aggravée par Trophicrème et pas du tout soignée par Trophigil , seule Colpotrophine fonctionne .

On peut devenir allergique à Colpotrophine au bout de plusieurs années de prise alors il faut passer à Cicatridine

Trophigil est indispensable pour prévenir les cystites et le Gradnerella

Il recoule peu ce qui est confortable .

Gydrelle ou Trophicrème

Très pratique d’utilisation, très efficace dans la sécheresse banale post ménopausique , il est très puissant et peut donner des saignements utérins si on en met trop souvent. Il aggrave la NP et est CID si antécédents de K du sein ou de phlébite . A chaque femme sa posologie : tous les 2 jours, tous les 3 jours ou 1 fois par semaine. On peut alterner avec Cicatridine ou Mucogyne ou Replens.

CONCLUSION

A chaque pathologie , son produit.

Non, les probiotiques ne sont pas toujours utiles , ils peuvent même être délétères si mal utilisés mais mieux vaut un probiotique vaginal qu’un ovule anti fungique décapant ….et inutile chez la femme ménopausée ! Trop de pharmaciens délivrent du Monazol ou du Lomexin en lieu et place de Medigyne pourtant plus approprié pour traiter une brûlure dont, sans examen clinique, on ignore l’origine !

Oui l’association probiotiques / hormones marche mieux que les probiotiques seuls mais ces produits ne sont délivrés que sur ordonnance .

Oui Cicatridine ou autre produit contenant de l’acide hyaluronique est utilisable par toute femme et pour toute symptomatologie : saignements, brûlures , sécheresse intime. Si vous avez un souci perso : achetez Cicatridine , vous ne pourrez pas aggraver la situation et vous patientez 3/4 jours . Soit les symptômes s’atténuent ( très utile dans picotements, brûlures, irritations) et il est inutile de consulter soit ils persistent et c’est le moment de prendre RDV avec votre soignant.

Si vous avez de mauvaises odeurs corporelles , achetez directement un probiotique vaginal pour en faire une cure de 10 jours puis entrenez votre flore restituée par un acidifiant deux fois par semaine. Si rechutes fréquentes, il faut consulter.

Le prochain billet sera consacré aux traitements vulvaires locaux.

146 commentaires sur “Les produits vaginaux locaux : lesquels et pourquoi

  1. Bonjour Docteur,

    Est ce que c’est trop si je mets Colpotrophine ovules 1jour/2 (toute l’année) , y a t il des possibles effets
    secondaires généraux (pas en local car tout va bien ), sur l’état général ou fatigue ou les règles (augmenter ou les diminuer) ou autre chose ?

    Ca a vraiment amélioré le problème de pesanteur et envies fréquentes d’uriner, et ça apporte un vrai confort , moins de sècheresse locale, donc je continue !

    J’aime

  2. Bonjour.

    J’aurais 54 ans en octobre, pas encore de menopause. Des règles 1 mois oui 2/3 mois non.. Bref, pas facile à gérer. D habitude un flux classique mais depuis hier (debut) les flux sont très abondants et j ai l’impression de revivre des douleurs de « jeunesse » c’est pas super. Je ne prends aucun traitement… Est ce normal â quoi s attendre? Dois je prendre des probio?

    Je comprends pas ce qui se passe d’un coup. Merci beaucoupdevotre retour miss

    Bonne soirée

    Télécharger Outlook pour Androidhttps://aka.ms/ghei36 ________________________________

    J’aime

  3. Bonjour, Merci pour vos articles. À 65 ans j’en apprends beaucoup (c’est fou cette non-éducation que j’ai eue !) Que signifie « NP » ? Merci, Bonne journée 🌻

    Catherine Noël

    J’aime

  4. Bonjour Miss Frottis,
    J’ai vu qu’il existe des ovules à l’acide Hyaluronique de la marque Mucogyne. Par rapport à Cicatridine, il n’y a pas d’huile essentielle dans la composition et comme je fais facilement des allergies (aux huiles essentielles notamment), je suis dubitative sur Cicatridine pour moi. J’ai une brusque sécheresse vaginale en ce moment qui me fait souffrir. J’ai démarré une cure d’Eltéans. Je cherche un produit réparateur pour le vagin, mais pas agressif. Mucogyne en gel me chauffe un peu. Je ne sais pas si je vais continuer. Que pensez-vous des ovules Mucogyne ? Avez vous des avis de patientes ?
    Merci beaucoup Miss Frottis !

    J’aime

    1. je ne vois pas trop de différence de conception entre le gel et les ovules mucogyne lolo Si le gel ne vous va pas pourquoi les ovules iraient ils ? Je n’ai pas d’avis sur ces produits car chaque patiente a sa préférence Palomacare et replens sont bien aussi

      J’aime

  5. Bonjour Miss Frottis,
    Je suis âgée de 52 ans, en pré ménopause depuis quelques années, je me bats avec la vaginose bactérienne depuis maintenant 5 ans. Après une multitude de traitements antibiotiques ( secnol phasigyne flagyl) inefficaces accompagnés de tous les probiotiques vaginaux disponibles sur le marché qui me donnaient systématiquement des mycoses et des névralgies, j’ai essayé physioflor ac et miracle je l’ai supporté et ma flore m’a laissée tranquille pendant deux mois…. Un record!! Malheureusement mes règles sont réapparues il y a 3 semaines, j’ai donc fait une cure de physioflor ac à la suite de ces dernières car la vaginose revenait .Mon PH est redescendu ( auto test Biosynex) mais les odeurs sont toujours là en atténué. Puis-je continuer le physioflor ac 8 jours alors que j’ai fini la cure il y a 2 jours? Ou alors essayer les ovules de trophigil? Ce dernier risque t il de me donner une mycose sachant que la colpotrophine m’en donne? Je précise également que je prends depuis toutes ces dernières années des probiotiques oraux et des omégas.
    Bien à vous

    J’aime

    1. trophigil ce n’est pas colpotrophine flo Mes patientes en sont ravies sauf 1% d’entre elles Seul le régime paléo (ou le trophigil ou le physioflor AC) empêche la vaginose : les omegas et les probiotiques oraux sont insuffisants hélas . Donc testez vous verrez

      J’aime

  6. Bonjour docteur,
    Entre mes règles et l’ovulation, à chaque cycle j’ai des petites pertes de sang marron, qui cessent totalement quand l’ovulation est passée. Est-ce que ce sont des saignements du col dont vous parlez dans l’article ? Est-ce que ça pourrait cesser avec cicatridine ?
    Bonne journée à vous

    J’aime

      1. Merci. Et si ce sont des difficultés de cicatrisation de l’endomètre y a-t-il quelque chose à faire ? Et est-ce que cela peut occasionner des petites douleurs dans l’utérus ?

        J’aime

  7. Bonjour je souffre d’une irritation en ce moment je me demande si le geliofil que j’ai pris n’y ai pas pour quelque chose..
    je doit bientôt faire un pv
    Je voudrais savoir la différence entre mucogyne et cicatrine ? Si cela peu me soulager en attendant

    J’aime

  8. Bonjour madame.je vous lis depuis des années et vos conseils m ont été toujours précieux…
    On vient de me diagnostiquer une fibromyalgie.Et peut-être que mes sensibilité vulvaires et urinaires viendraient de là,finalement?

    J’aime

      1. Quels sont les soins qui peuvent améliorer?
        J utilise estreva,gydrelle,cicatridine/mucogyne.
        Et aussi gyndelta,hydromega,feminabiane…

        J’aime

      2. les omegas 3 en premier : je n’en vois pas dans votre liste Hydromega sont des omegas 7. Gyndelta ? je ne lui trouve aucun intérêt , c’est contre les infections urinaires à répétition pas utile dans les douleurs non infectieuses nathalie Feminabiane ? Pourquoi pas Gydrelle ? Jamais dans les névralgies vulvaires , elle les augmentent tandis que les ovules de colpotrophine les diminuent . Estreva ? Mes patientes fibromyalgiques trouvent que cela aggrave . Je vous parle de soins de fibromyalgie : mes patientes n’ont trouvé aucun réconfort dans les hormones ou locales ou générales loin de là mais peut être est ce différent pour vous

        J’aime

      3. Très bien docteur.j’écoute vos conseils toujours judicieux.
        Bien contente d arrêter les hormones.Je pensais bien faire.
        Colpotrophine est sur ordonnance,je crois?.
        Cicatridine en attendant?
        Quel complément avec oméga 3 me conseiller vous?(sachant que mes intestins fragiles n’aiment par trop les huiles de poissons)
        Merci d avance,encore.

        J’aime

      4. 1 oui
        2 oui
        3 ça Nathalie impossible de vous donner des conseils à ce sujet puisque vos intestins accepteront peut être une molécule peut être pas . Hydravea de chez Nutrixeal est un omega 3 végétal . Regardez chez Pileje , testez et vous verrez . Les omegas 3 se trouvent dans le poisson mais aussi les oléagineux et les huiles de colza lin et cameline

        J’aime

      5. D’accord.merci beaucoup.je voir ma gynecologue en juillet.
        Est-il utile que je continue mes séances annuelle de laser mona Lisa?

        J’aime

      6. Je vous remercie de vos conseils.
        J’attends avec hâte votre prochain article.
        Pourrez vous nous renseigner sur la meilleure façon de faire la toilette intime?
        Avec ou sans produits?
        Et si oui,lesquels?
        Bonne soirée et merci de nous aider.

        J’aime

  9. bonjour
    J’ai lu que votre prochain billet sera les produits vulvaires mais en fait ce sera les mêmes produits que vous avez indiqué en vaginaux mais en version creme ; ostrogenes et cicatridine et autre lubrifiant gel ? Mon problème n’est pas vaginal pas de rougeur interieur mais vulvaire donc extérieur, pas d’infection bactérienne ni fongique, pas allergique mais douleur et brulure mais pas de prurit, pas facile de se soigner alors.

    J’aime

    1. non fabienne pas facile il s’agit d’une dystrophie vulvaire qui comme un syndrome de Reynaud Aucune crème ne soulagera j’en suis désolée car tout se passe en profondeur Colpotrophine ovule qui va en profondeur peut soulager en libérant les vaisseaux et les nerfs qui sont coincés dans des passages devenus scléreux par vieillissement du corps

      J’aime

      1. comment çà a pu arriver çà, j’ai 50 ans et çà a commencé a 28 ans, çà vient et çà part, c’est comme des crises que j’ai dans la journée. Les rougeurs viennent et repartent, je pensais a la secheresse car j’ai la même chose a la muqueuse du nez ainsi que a la muqueuse et cartilage du larynx

        J’aime

      2. non ce sont des phénomènes vasculaires comme la maldie de reynaud fabienne et je ne sais pas pourquoi les artérioles se pincent brutalement puis se relâchent en provoquant rougeur et douleur

        J’aime

  10. Bonjour Miss Frottis,

    Ménopausée depuis 4 ans ( j’ai 45 ans), je ne souffre à priori pas de sècheresse vaginale, par contre, ma peau, au niveau des grandes lèvres à tendance à être sèche, de l’intérieur jusqu’a la naissance des poils, ce qui me provoque régulièrement des démangeaisons et des irritations? Je ne prends pas de TSH. Quelle crème locale me conseilleriez-vous ? Merci

    J’aime

      1. Bonjour , Merci pour votre retour .
        J’ai déjà l’huile de coco mais j’ai l’impression que cela n’hydrate pas assez .

        J’ai effectivement aussi du Gydrelle, j vais réessayer.

        Est ce cicatridine pourrait aussi convenir ?

        Bonne journée.

        J’aime

  11. Bonjour, un condylome papuleux peut il brûler ?
    Je vous pose cette question car j’ai un bouton (un seul) couleur rose comme le reste, à l’entrée du vagin un peu à gauche, qui depuis presque un an me brûle par intermittence. Je suis tranquille une semaine ou deux puis rebelote pendant 2 ou 3 jours ça me brûle à en pleurer et ne pas dormir de la nuit puis paf plus rien.
    J’ai montré ça à une gynéco et deux sages-femmes, personne ne sait ce que c’est et toutes les crèmes apaisantes qu’on peut me prescrire aggravent la brûlure. J’avais peur que ce soit de l’herpès surtout que je suis enceinte de 26sa, mais ma sage-femme dis que visuellement ça n’y ressemble pas.
    Je me suis longuement renseigné et visuellement (j’ai regardé avec un miroir) je trouve que ça ressemble drôlement à un condylome papuleux. Le mien de bouton est tout-petit mais c’est flagrant que la brulure viens de lui. Seulement je lis partout que les condylome ne provoquent pas de brulures, éventuellement des démangeaisons (ce que je n’ai pas du tout) mais pas de sensation de feu comme je ressent .. auriez-vous une piste? Étant enceinte et approchant de l’accouchement (je suis en map en plus) ça m’inquiète d’autant plus si jamais c’est contagieux pour le bébé

    J’aime

  12. Bonjour Docteur,
    Ma gynéchologue m’a prescrit Trophygil pour la sécheresse et Manhaé pour les bouffées de chaleur (j’ai 50 ans), cure de quatre mois. J’ai remarqué que je perds beaucoup de cheveux depuis quelques temps, ma question est, puis-je faire une cure de Silettum en même temps que Manhaé?
    Merci, bonne journée,
    Luce

    J’aime

  13. Bonjour et merci pour votre site.
    J’ai eu des problèmes de cystistes récurrentes et de sécheresse vaginale depuis environ 4 ans (pré-ménopause, ménopause).
    Je mets de la crème Gydrelle 1 jour sur 2 depuis environ 3 ans, ce qui m’a apporté un certain confort de vie puisque je parviens ainsi à gérer mes douleurs chroniques.
    Mais ma maman a eu un cancer du sein en septembre 2021 (72 ans, stade 2 sans atteinte ganglionnaire, traité par chirurgie et radiothérapie et traitement hormonal pendant 5 ans).
    Puis-je continuer sans risque le gydrelle ou vaut-il mieux que je l’arrête ?
    Et si oui, quelle alternative possible ?

    J’aime

    1. Avez vous testé trophigil un jour sur deux christelle ? C’est un produit très efficace sur la sécheresse et la prévention des cystites et il est moins chargé en hormones que trophigil Il n’y a pas de relation entre les hormones locales et les K du sein mais si vous souhaitez ne plus prendre d’hormone du tout, il faudra acheter des omegas 3 à prendre en non stop plus du lithotamne à prendre en non stop plus replens en local un jour sur 2 C’est très sain mais très cher On peut y ajouter une cure de 3 mois de Precyst et vous ne souffirez plus de cystite En rajoutant de l’huile de coco bio en tartinage de la vulve chaque matin vous n’aurez plus de sécheresse . Pour éviter un produit hormonal , il faut utiliser pas mal de produits naturels pas remboursés du tout et cela chiffre mais la vie est un choix A vous de voir

      J’aime

      1. Merci beaucoup pour votre réponse.
        Oui, je sais bien que cela coûte cher de manger sainement et se soigner de façon naturelle.
        Mais effectivement, ce sont des choix de vie.
        Merci encore et bonne journée

        J’aime

    2. Bonjour Miss frottis
      je reviens vers vous pour vous demander conseil. Petit rappel. Suite à un frottis impossible à analyser pour cause d’inflammation, mon gynécologue m’avait prescrit polygynax 6 ovules 1 mois sur 2 pour 3 fois. Commencé fin octobre terminé en février donc. Pendant le traitement, j’j’ai ressenti quelque fois et même quelques petites pertes… Parallèlement à cela, il m’avait prescrit colpotrophine à mettre 3 fois par semaine, à commencer après polygynax. Donc mois de février, je commence, tout va bien pendant 3 semaines et un matin, je découvre des pertes anormales grisâtres. Je pense que colpotrophine en est la cause. Je mets que 2 fois par semaine. C’est mieux. Mois d’avril, deux trois jours de pertes marrons grisâtre épaisses à nouveau. J’en parle à mon généraliste, il me prescrit gynophilus probiotiques qui m’ont fait du bien. J’avais retrouvé un confort vaginal. Vous m’avez conseillé de reprendre colpotrophine pour apporter des œstrogènes localement car comme vous le signalez dans l’article. J’ai suivi votre conseil mais j’j’ai eu encore des pertes grises toujours épaisses et sans odeur. Alors j’ai arrêté. Pris mes probiotiques tranquillement jusqu’à bout. Et, pour garder cette hydratation vaginale, j’ai utilisé après une pause de quelques jours, mucogyne ovules. Bonne hydratation, j’étais ravie mais au bout de quelques jours, pertes grises. J’ai quand même continué mucogyne et tout était rentré dans l’ordre. Là, j’ai repensé à vos propos pour les œstrogènes indispensables pour l’équilibre de la flore. J’ai remis colpotrophine dans l’intention de traiter 10 j d’affilés pour ensuite réduire à 3 fois par semaine. Seulement au bout de 4 jours, les pertes grisâtres sont revenues. Hier, pertes un peu rosées et ce matin grisâtres. Parfois cela touche la culotte, souvent je le découvre en m’essuyant. Est-ce colpotrophine qui provoque ces pertes ou une vaginose récidivante ?
      Dois-je oublier colpotrophine et me contenter de mucogyne et des probiotiques en cure une fois par semaine ou même plus ? J’ai acheté Geliofil. Je suis un peu perdue. Ménopausée depuis 6 et sous traitement estreva 2 pressions avec 200 mg de progestan. Que puis-je faire de plus ?
      Je prends des gélules d’oméga 3 et bourrache onagre. Je m’hydrate avec 2 litres d’eau ou infusions par jour.

      J’aime

      1. comme vous n’avez opas fait de pv yogamenco je ne peux pas vous dire ce que sont ces pertes . Je pense qu’il n’est plus nécessaires de prendre colpotrophine puisque cela ne vous réussit pas Une VB ne peut pas venir avec colpot Est un petit saignement du col ???? Bref, colpot n’étant pas absolument indispensable puisque vous avez 1 un THM 2 des solutions alternatives pour l’hydratation vaginale comme mucogyne ou replens ou autre produit sans hormone , il vaut mieux ne plus en mettre

        J’aime

      2. Si j’ai bien compris, vous me conseillez de tout arrêter ? Colpotrophine même les ovules sans hormones comme mucogyne ou géliofil ? Comment puis-je soigner ma sécheresse vaginale dans ce cas ? Depuis le traitement de polygynax, ma flore semble déséquilibrée…

        J’aime

      3. vous semblez dire que même les soins à l’acide hyaluronique donne des pertes grises yogamenco ….ce n’est pas normal . Il faut trouver un soin qui ne donne ni pertes handicapantes ni saignements La prise d’omega sera favorable ( hydravea 2 à 4 cp de chez Nutrixeal ) Il existe aussi des soins de chirurgie esthétique ( laser, injection d’acide hyaluronique) pour effacer une sécheresse vaginale sans ovules ou gel . L’huile de coco bio en couche épaisse sur la vulve tous les jours ça marche, idem pour Gydrelle ( sur ordonnance) en soin vulvaire donc qui n’attaque pas votre vagin mais qui marche quand même sur la sécheresse vaginale Par ailleurs, ce n’est pas logique d’avoir autant de sécheresse alors que vous êtes sous THM Y aurait il une pathologie bénigne dermatologique que l’on n’aurait pas trouvée ? Comme un lichen par exemple ? ou une maladie autoimmune comme une thyroïdite ? un Goujerot ?

        J’aime

  14. Bjr Miss, on m’avait conseillée le Florgynal . J´ai 57 ans pas de prise de traitement . J’ai fait une réaction assez violente qq heures après . Durant la nuit réveillée par des douleurs aux mains puis lendemain mes plantes de pied douloureuses . Pieds et main bien rouges et discret œdème suivi qq jours plus tard par un épisode où les pieds pelaient abondamment . J’ai revu le Ph ( très expérimenté ) qui n’avait jamais connu pareille réaction . Évoque une allergie .
    Je n’ai pas tendance à faire ce type de réaction, ce produit contient des l’oxyde de titane notamment .( très étonnant ! Car interdit juste toléré jusqu’à l’épuisement des stocks) cela pourrait il en être la cause ??
    Qu’en pensez vous ? Merci

    J’aime

    1. Alors ça je ne sais pas chris ! Si c’est un problème hormonal en utilisant Trophicreme par exemple pour aurez la même réaction Si c’est lié à l’excipient vous n’aurez aucun souci sous Trophicreme

      J’aime

  15. Bonjour,
    Je poste ici sans savoir trop où poster.
    Cela fait des mois, bientôt 1 an, que j’enchaîne les poussées d’herpès génital. Je n’en avais jamais eu avant. C’est quasi systématique, une poussée par mois. Donc valaciclovir chaque mois… je désespère de ne pas voir ces poussées se calmer, s’espacer…
    D’autant plus que nous avons un projet bébé qui forcément se complique avec cela…
    Auriez vous des conseils ?
    Merci.

    J’aime

      1. D’accord. Cependant qui dit herpès, dit pas de rapports… c’est en cela que je disais que ça complique le projet…

        J’aime

    1. Non il était négatif. Mais la gynéco m’a expliqué que c’était pas toujours positif car les vésicules ont parfois disparu le temps d’avoir un rdv. Mais je suis porteuse du virus car j’en ai déjà eu à la bouche il y a longtemps. Ou faudrait il faire une prise du sang ? Vous pensez à autre chose ?

      J’aime

      1. Après je vous avoue me sentir abandonnée par le système médical… il y a 1 an j’ai cru que c’était une mycose, on m’a traité sans m’ausculter, 3 fois. Chaque mois ça revenait et finalement en regardant bien moi-même il m’a semblé voir des vésicules. Aujourd’hui je suis en pleine crise je vois bel et bien des vésicules (des petites billes transparentes). Et depuis tout ça, je fais des grosses sécheresses vulvaires avec des crevasses. En plus des poussées d’herpès…

        J’aime

      2. ce peut être aussi de l’exema laura Allez faire un pv On dirait plus une maladie de peau qu’un herpès Il faut consulter un dermato et prendre en photo vos lésions pour lui montrer si , lors de la cs , vous n’avez rien

        J’aime

      3. le virus de la bouche n’est pas celui de la vulve laura Le test est toujours positif lors des vésicules Il faut avoir une ordo sur soi et faire le test en poussée active

        J’aime

      4. J’ai pu avoir un rdv avec ma généraliste cet après midi. Elle pourra me prescrire un prélèvement au labo comme ça. J’ai regardé à nouveau, ça ressemble vraiment à des vésicules. A suivre… peut être qu’à force ça a fragilisé ma muqueuse aussi…

        J’aime

      5. seule une dermato peut nous le dire laura Ce peut être du strepto du staphylo de l’eczéma ….Dans des cas pareils , je préconises bains de siège à la bétadine mousseuse rouge séchage au séchoir froid que du coton que des jupes Généralement ça guérit très vite ainsi et je demande un pv sur les vésicules avant les soins à la betadine

        J’aime

      6. Donc ce serait plutôt dermato que gynéco ?
        Donc rdv dans 1 an… ça fait déjà 1 an que je suis comme ça, je peux pas tenir encore aussi longtemps… comment faire ?
        Le généraliste peut déjà faire une recherche de bactéries (strepto, staphylo…) vous pensez ?

        J’aime

      7. Voilà le CR :
        – médecin généraliste : cliniquement c’est rouge, irrité et gonflé. Pas d’herpès pour elle (je pense de plus en plus aussi qu’il y a eu une erreur de diagnostic initialement). Mais elle ne voit pas ce que ça peut être donc on ne fait rien. Le rdv ne s’est du coup pas très bien passé. Puisque je suis ressortie comme je suis venue…
        – Retour de la gynéco via la secrétaire : le traitement contre l’herpès ne se prend pas en continu mais uniquement durant les crises. Bon de toute façon ça n’a pas l’air d’être de l’herpès mais je ne comprends pas la gynéco puisqu’en cas de récidives, c’est traitement sur plusieurs mois… c’est désespérant !
        Aujourd’hui ça s’est mis à me brûler fortement. Il faut dire que le médecin m’a fait très mal lors de l’auscultation… bref je me suis dit « une mycose ? ». J’ai fait un rdv visio avec un gynéco pour la 1ere fois : PV pour vérifier mais il a tout de suite pensé à de l’eczéma également…

        J’aime

      8. ce peut être aussi une dystrophie vulvaire de névralgie pudendale laura ça se déclenche brusquement , ca devient tout rouge et gonflé , ça brûle surtout si on appuie avec un spéculum Hélas pour cela il n’y a pas grand chose à faire hors omega +++ bains de siège à l’eau bicarbonatée , séchage au séchoir froid et crème à préparer par le pharmacien avec lidocaine eau distillée vaseline … Le diagnostic c’est la dermato qui peut le faire

        J’aime

      9. Je viens de remarquer quelque chose (c’est pas simple de regarder soi-meme). J’ai en fait comme une grande plaque rouge à l’intérieur de chaque petite lèvre. On voit la délimitation de ces plaques au niveau de la jonction des lèvres. Elles sont rouges, gonflées et avec un peu plus de relief/texture qu’à la normale j’ai l’impression. Il y a également 2 petites rougeurs au niveau de l’orifice vaginal.

        J’aime

      10. Je crois que pour une fois j’ai un gros coup de chance ! J’ai un rdv « d’urgence » avec une dermato spécialisée en dermato gynéco cet aprem !

        J’aime

      11. Bonjour, la dermato m’a dit que ce n’était pas de l’eczéma ou autre pathologie dermato. Ca ressemble plutôt à des mycoses récurrentes qui ont provoqué une vestibulodynie

        J’aime

      12. la mycose récurrente se traite par orofluco parfois jusqu’à 3 ans 1 cp par semaine laura plus éviction de tout laitage et diminution drastique du sucre aussi bien rapide que lent plus gestion du stress

        J’aime

      13. Oui c’est ce qu’elle m’a prescrit + préparation avec de la lidocaine pour soulager. Effectivement il faut gérer le stress car c’est un cercle vicieux cette récurrence. J’angoisse tout le temps que ça recommence, d’autant plus avec le projet bébé…

        J’aime

      14. il existe des erercices simples à faire pour diminuer son stress laura Une sophrologue vous coachera à ce sujet ….et vous suivra pour votre grossesse future grande pourvoyeuse de stress nocif pour bébé, la grossesse chez les femmes anxieuses Donc RDV sophro

        J’aime

  16. Bonjour,
    Depuis quatre mois j’ai une brulure (due à polygynax selon ma sage femme)
    Elle se situe tout en haut de la petite lèvre gauche et me fais affreusement souffrir (je ne peux pas m’asseoir et difficilement marcher). Cicatridine et vea lipogel m’ont été precrits pourtant ça ne semble pas vouloir partir. Je sens toujours une boursouflure sous mon doigt.
    Quel docteur est le plus à même de me soigner un gynécologue ou un dermatologue ?
    Merci.

    J’aime

      1. J’ai effectué un prélèvement vaginal. Il y a marqué Flore monomorphe très abondante.
        Qu’est ça veut dire? Faut il mettre des probiotiques ?

        J’aime

  17. Bonjour Miss Frottis,
    Contente de vous lire.
    Depuis 6 ans environ, je traine avec des candida albican (lait caillé et ça gratte un peu) et gardnerrella (score 8) malgré les traitements de Flagyle en comprimé et ovule, econazole et sa famille imidazolé + probiotique oral et vaginal, géliofil.
    Je ne sais plus crois faire.
    Je pense que je soigne ces pathologies dans le mauvais ordre.
    Que faut-il que je soigne avant?
    Que me proposer vous comme soin pour en venir à bout?
    Dois je passer par la case antibio et antifonqique?
    Merci par avance

    J’aime

    1. contre la mycose chronique rien ne vaut Orofluco 1 cp par semaine 6 mois sur ordonnance ou Femibion 2 cp par jour non stop 12 mois glad Contre le gardnerella rien ne vaut une cure de Ladyflor vaginosis puis Medigyne 1 jour sur deux au fond du vagin . Si vous enchaînez les vaginites, c’est que votre immunité locale est mauvaise Il faut , pour la remonter 1 soigner vos intestins par la suppression d’aliments pro inflammatoires plus jamais de lait./ laitages/ sucre , antibios, anti inflammatoires , mangez beaucoup d’aliments PRAL negatif plus noix / amandes , du poisson plutôt que de la viande, des légumineuses plutôt que des pâtes Il faut limiter le pain augmenter les salades à l’huile de colza . Prenez des omegas 3 cela va vous aider bien mieux que les probiotiques per os . Ne portez que du coton , des serviettes lavables réutilisables, pas du cup, pas de tampon, pas de protège slip . Il faut aussi apprendre à gérer son stress par cohérence cardiaque, respiration paradoxale , marche afghane, sport 5 fois par semaine . Après chaque rapport une douchette pour éliminer les secrétions masculines qui sont hostiles à notre écosystême …..Un apport de vitamine D vous sera profitable et il ne faut pas être carencée en fer ni en magnesium

      J’aime

      1. Waw, merci pour cette rapidité. Je vous remercie pour ces précieux conseils qui de plus semblent être en cohérence avec d’autre souci que j’ai notamment carence en fer. Je vous ferai un retour

        J’aime

      2. Bonjour Miss Frottis,
        J’ai oublié de vous mentionner mes saignements post coitaux qui peuvent être abondants. Mes frottis ont toujours été normaux sauf un frottis très hémorragique.
        Que me conseiller vous?
        Est ce certainement dû aux désagréments intimes précédemment évoqués qui causeraient une sécheresse vaginale ?
        Merci

        J’aime

  18. Le traitement contre le gardnerella c’est sur combien de temps? le Ladyflor une seule cure de 10cp une fois et le Medigyne pour tout le temps à chaque cycle??
    puis-je remplacer la douchette par le physioflor ac ou géliofil? dans l’eventualité

    J’aime

    1. 1 lisez la notice de Lady flor c’est indiqué
      2 medigyne un soir sur deux sauf règles à l’année
      3 non c’est la douchette puis physioflor mais jamais physioflor AC ne peut vous débarrasser du sperme glad

      J’aime

      1. Bonjour Miss Je lis toujours attentivement les commentaires… Quand vous dites: douchette après rapport,c’est interne de externe? Merci pour votre travail

        J’aime

  19. Bonjour miss frottis,
    Avez vous des conseils pour permettre à une vessie irritée après une infection urinaire de se remettre ? Je continue à avoir des douleurs ponctuelles même si l’infection est passée. Et je voudrais un traitement de fond pour éviter la récidive.
    Que pensez-vous du D Mannose?
    Bonne journée
    Anne

    J’aime

    1. 1 je prescris precyst un cp par jour 3 mois
      2 le d mannose est pour les infections à coli récidivante , je ne sais pas s’il aide à la cicatrisation
      3 les omegas 3 seont vos alliés , ils épaississent les parois vésicales et sont anti inflammatoires : ergy 3 deux cp par jour non stop

      J’aime

  20. Bonjour, j’ai des pertes avec très mauvaise odeur mais pourtant les résultats du frottis n’indiquent pas de Vaginose bactérienne… Cela devient handicapant. A quoi cela peut-il être du? Et comment y remédier

    J’aime

      1. j’ai des petites pertes blanches (mais pas de champignon , ni rien , juste flore peu abondante). 41 ans, aucune contraception car seule. Un peu de sécheresse oui et je mets très souvent des protèges – slip par rapport aux pertes que je peux avoir. et j’ai bcp de démangeaison la nuit. Quel probiotique s’il vous plaît ?

        J’aime

      2. 1 protege slip en coton lavables réutilisables celial sinon vous pouvez faire de l’eczema qui gratte la nuit
        2 probiolog fort per os . Je n’aime pas forcément les probiotiques dans le vagin quand pas de VB . Je préfère la ré hydratation par omegas 3 per os plus replens vaginal plus Florgynelle ( huile de coco plus probiotiques) sur la vulve tous les jours Alimentation riche en végétaux cuits et crus aussi plus oléagineux ….et pas de sucre qui tue les bons bacilles de défense …..et du bio . Toute nourriture non bio peut altérer la flore vaginale .

        J’aime

  21. Bonsoir Miss Frottis,
    Je reviens vers vous une nouvelle fois (mon denier appel à l’aide est du 4 juin)
    Ma vaginose ne me laisse pas de répit. J ai enchaîné les cures de physioflor AC cette fois-ci sans résultat. Mon PH ne redescend plus et les odeurs sont là. Dans un geste de désespoir je me suis rabattue sur un énième sachet de secnol (alors que je savais pertinemment que cela ne servirait pas à grand-chose) suivie d’une nouvelle cure de physioflor AC terminée hier. J’ai le vagin qui brûle depuis et une flore toujours à la ramasse. Je désespère… j’hésite toujours à essayer trophigil, les probiotiques et l estriol ( colpotrophine) me donnant des mycoses. Se peut-il que physioflor AC ne marche plus pour moi? Quelles alternatives ? Je dépense depuis maintenant 5 ans une petite fortune tous les mois en probiotiques omégas et autres compléments alimentaires. J’en viens à me demander si tout cela est bien utile. En pré ménopause je pense que cette VB vient d’un déficit en œstrogènes mais ayant des antécédents familiaux de cancer du sein je n’ai pas droit au THS. Ou alors vient elle d’un UU dont je suis porteuse? Je ne suis plus sûre de rien en fait…

    J’aime

    1. 1 oui physioflor AC ne marche que si on a une flore de Doderlein déjà présente Or ce n’est pas le cas
      2 il n’y aura que Trophigil ( qui ne donne aucun K du sein) qui pourra vous sortir de là A la rigueur Colpotrophine mais Trophigil c’est mieux
      3 un autre point qui marche +++ et qui est 1 pas cher 2 anti cancer , c’est supprimer tout sucre rapide sauf un fruit par jour ( et pas deux ! ) , réduire drastiquement riz et pâtes à 1 fois tous les 15 jours , et oublier les farines ( pain / tarte/ pizza / quiche …) Le régime paléo crétois est anti VB et fait des centenaires . Beaucoup de végétaux, viande ( un peu) plus poisson plus oeufs mais rien qui vient de la période de sédentarisation avec la culture du blé, du riz et de l’élevage ….surtout industriel ….et du sucre bien sûr que notre organisme de chasseur cueilleur sédentaire est incapable d’assimiler . Il n’y a pas de secrets pour un corps en bonne santé , tout passe dans l’assiette ! La vie est un choix : ou Trophigil ou régime paléo

      J’aime

    2. …..ou se payer medigyne un jour sur deux avec des cures de Ladyflor vaginosis si la VB pointe le bout de son nez Plus vous prendrez du Secnol plus vite vous rechuterez puisque , en croyant vous guérir, vous détruisez le peu de bonne flore de défense qu’il vous reste

      J’aime

  22. Je vous remercie pour votre réponse. Je vais essayer trophigil. Lady flore vaginosis et tous les probiotiques vaginaux me donnent des mycoses…beaucoup trop puissant ils acidifient vraiment beaucoup trop.
    Quant au régime j’essaie au maximum de le faire tous les jours mais ce n’est pas toujours évident avec la vie professionnelle de nos jours….
    Mais mon UU est-il la cause de la VB ou le résultat ?
    Cdt

    J’aime

  23. Bonjour miss frottis
    J’ai 29 ans, enceinte de 31sa et je souffre d’atrophie assez sévère des muqueuses depuis un an et demie maintenant suite à une prise très longue d’androcur seul puis une ménopause artificielle+ovules progestérone suite à ma coelioscopie pour endométriose. J’ai des brûlures vaginales et urinaires quotidiennes à en pleurer sans qu’aucun germe ni autre soucis ne soit retrouvé aux PV et ecbu.
    A chaque pipi mes brulures s’intensifient et je sent bien que les ovules de progestérone que je met (car menace d’accouchement prématuré) aggravent le phénomène..
    Lors des examens gynécologiques les sages femmes et gynéco n’arrivent même pas à introduire le spéculum..
    Ma question est la suivante : est-ce que l’accouchement par voie basse va aggraver mes douleurs, est-ce du suicide pour moi d’accoucher par voie basse? J’ai très peur de ne même ma réussir à m’occuper de ma fille (conçue en un seul rapport par miracle car ceux ci étaient rares car douloureux) quand elle sera née tant les brulures m’empêchent de vivre depuis un an demi..je passe parfois des heures à pleurer de douleur les jambes écartées devant le ventilateur..
    D’un autre côté aucun gynéco jusqu’à maintenant ne m’a réellement diagnostiquée cette atrophie et aucun ne m’examine, je vis dans un désert médical et étant en menace d’accouchement prématuré je ne peux pas faire de route pour consulter un autre gynéco..mais pour moi c’est une évidence qu’il s’agit de cette pathologie, j’ai bien refait l’historique de mes douleurs une centaine de fois et elles correspondent parfaitement avec le moment où j’ai augmenté l’androcur après ma fc quand on m’a décelé de l’endométriose puis douleurs aggravées depuis la menopause artificielle (qui n’était pas contrebalancée par des oestrogenes mais au contraire aggravées par l’utrogestan…)
    Pardon pour ce long message mais je suis désespérée j’ai peur de ne pas pouvoir m’occuper correctement de ma fille et je suis totalement perdue car aucun soignant ne daigne écouter mes plaintes à ce sujet, ma sage femme se contentant de me dire d’essayer les ovules de cicatridine (déjà essayé sans succès,ainsi que l’huile de coco et autres)
    Devrais je avoir recours à une césarienne selon vous ?
    Merci infiniment

    J’aime

    1. Non pas de cesarienne pour cela anais Il faudra consulter un professeur du service de gynécologie de votre CHU après votre accouchement pour qu’il établisse un diagnostic précis et surtout vous délivre du Laroxyl qui va faire cesser les brûlures mais ce produit miracle ne peut être donné pendant une grossesse ni un allaitement En attendant hélas je n’ai rien à vous proposer . A 37 sa vous arrêterez la progestérone Patience et courage , c’est très douloureux une névralgie ( c’est le nom de votre pathologie liée à l’endo et aux traitements ) mais cela se soigne par des gynécos des hôpitaux spécialisés dans les douleurs de la femme

      J’aime

      1. Merci beaucoup pour votre réponse. Je me suis renseignée également sur le laser Mona Lisa qui a l’air top pour ce que j’ai mais la personne que j’ai eu au téléphone et qui fait ça dans une clinique à Aix en provence m’a dis d’attendre 6 mois après l’accouchement.. pensez vous que ce laser pourrait m’aider?
        Et en attendant les fameux 6 mois pour le laser et la fin de l’allaitement pour le laroxyl est-ce les ovules de colpotrophine pourrait me soulager sans aggraver mon endométriose? (Je ne me sent pas trop de prendre une pilule progestative vu mes douleurs et ma tendance à l’acné sévère et perte de cheveux donc je resterai certainement sans traitement pour mon endo+adéno le temps de l’allaitement)

        J’aime

  24. Bonjour Miss Frottis
    Pour faire suite à votre réponse du 22 juillet dans laquelle vous me conseillez trophigil étant en pre ménopause et en VB perpétuelle ( 5 ans), j’ai oublié de vous demandez si je devais le prendre tous les jours en traitement d’attaque ( une semaine?) puis 1 jour sur 2 ou alors directement 1 jour sur 2?
    Puis-je éventuellement alterner un jour trophigil, qui crée du doderlein, un jour Physioflor AC, ce dernier aidant le doderlein à pousser ( si j’ai bien compris).
    Dernière question: ayant un équilibre vaginal très fragile, trophigil risque-t-il de me faites basculer vers la mycose?
    Je vous remercie pour vos réponses. La VB est un vrai casse tête, chaque femme étant unique!

    J’aime

    1. 1 je préfère medigyne 14 jours en tt d’attaque
      2 pourquoi pas ? Mes patientes n’ont pas besoin de physioflor AC en utilisant trophigil qui contient un peu d’estriol qui nourrit le doderlein
      3 je ne l’ai jamais vu Trophigil contenant un peu de progesterone anti candida Flo

      J’aime

  25. Medigyne ainsi que tous les autres probiotiques vaginaux me donnent malheureusement et systématiquement des mycoses. Alors dois- je utiliser trophigil en non stop une semaine en traitement d’attaque ou un jour sur deux suffira t-il?
    Encore merci

    J’aime

  26. Bonjour docteur,

    J’ai 27 ans, j’ai fait mon frottis le 8 juillet 2021 qui était ressorti ASCUS.
    J’ai fait ensuite une biopsie le 23 août 2021 qui est ressorti avec un Endocol polypoide et inflammatoire, une absence de double marquage P16/K167 + aspect de zone de jonction remaniée sans dysplasie.
    -savez-vous quand faudrait-il que je fasse le frottis de contrôle ? Svp
    -Est-ce que c’est un an à partir du frottis ou 1 an à partir de la biopsie ?
    -Si je le fais maintenant est-ce trop tôt ?
    Merci beaucoup,
    Cordialement

    J’aime

  27. Bonjour Miss frottis,
    Qu’est ce qui peut remplacer le ladyflor? Difficile à m’en procurer.
    Puis-je faire une cure de 5 jours flagyle per os en lieu et place du ladyflor et continuer avec le medigyne une fois sur deux ?
    Merci

    J’aime

  28. Bonjour,
    Ma gynéchologue m’a prescrit geliofil (gel vsginal) et medigyne (gélules probiotiques) . Peux-je les utiliser les deux au même temps.
    Merci

    J’aime

  29. Hello, j’aurais une petite question concernant les antibios et les anti fongiques.

    J’ai pris des antibio pour un souci dermatologique et actuellement je prends Fluconazole pour une mycose buccale résistante…

    J’ai déjà eu une préparation spéciale pour bains de bouches et du mycostatine en bain de bouche…

    Hors, chaque fois que je prends ce genre de comprimés, j’ai des brûlures vaginales mais un PV parfait avec une flore à 1…

    Je ne comprends pas pourquoi ça revient systématiquement, pour les antibios, ça me choque pas mais pour le fluconazole, je suis surprise… J’ai eu le même souci avec un anti cholerginique, le Vesicare.

    Je ne supporte pas Physioflor ni Cicatridine ni Mucogyne ni l’huile de coco, ces derniers me brûlent même après plusieurs jours de traitement et j’ignore pourquoi …

    Je mets Femibiane en probiotiques vaginaux mais ça ne change pas grand chose.

    Qu’est ce que je peux faire ? Il me reste environ 9 jours de traitements et je vais avoir mes règles…

    J’aime

    1. vraiment je ne sais que vous proposer deb Vous avez une névralgie à ? Bref vous êtes hyêrsensible à certains produits . Je pense que des bains de siège au bicarbonate dilué avec séchage au séchoir froid vous soulageront mais l’explication de votre névralgie vagino vulvaire sous vesicare ou fluconazole non je ne me l’explique pas ….

      J’aime

  30. J’ai le SEGP mais c’est plutôt calme en ce moment côté symptômes.

    Je ne prends plus aucun traitement pour cela, j’essaie de gérer seule avec des étirements et de la marche en période de crises.

    J’ai également des fuites urinaires dû à une hyperactivite vésicale, qu’est ce que je peux faire pour les diminuer en attendant le bilan uro dynamique prévu pour octobre? J’ai zappé de poser la question à l’uro.

    Je bois Mont Roucous en eau et j’ai arrêté thé café tisane, agrumes tomates, bref les excitants de la vessie.

    J’ai déjà perdu 2 kilos.

    J’aime

  31. bonjour, 55 ans demain ! pluss de règles depuis noel enfin ! (après un parcours de règles hyper abondantes + fibrome) donc ravie ! depuis un mois je souffre de brulures après les rapports (pendant aussi) s’agit il simplement de secheresse vaginale ? j’aii commencé le traitement avec replens…merci

    J’aime

  32. Bonjour,

    Je ne crois pas que mon premier commentaire soit passé 😢

    Est-il possible de prendre rdv avec vous ?

    Je souffre depuis 3 ans d’une VB quasi perpétuelle et j’ai bien lu tous vos articles mais suis un peu perdue..
    Vous parlez de beaucoup de produits, de ne pas prendre d’antibiotiques, je ne sais que choisir…

    Merci et belle fin de journée !!

    J’aime

    1. ladyflor vaginosis cure complète à voir sur la notice puis florgynal tampons pendant les règles et medigyne 3 fois par semaine en non stop Après chaque rapport douchette intravaginale à l’eau claire puis un physioflor AC en intravaginal

      Aimé par 1 personne

      1. Merci beaucoup pour votre réponse !

        Je vais faire ça tout de suite !

        Pendant les règles, puis-je porter quand même des culottes menstruelles la nuit ?

        Puis-je aussi remplacer le physioflor AC par du geliofil (que j’adore) ?

        Puis-je aussi avoir des rapports pendant la cure de Ladyflor ?

        Enfin dernière question , j’ai aussi un mycoplasme urealyticum, pas besoin d’antibiotiques non plus ?

        Je souffre d’ailleurs aussi de sécheresse vaginale, j’ai vu une naturopathe spécialisée dans la sphère vaginale qui m’a conseillé de mettre de l’huile végétale la journée en particulier avant les baignades, est-ce ok pour de l’huile de coco ?

        Merci encore et belle journée !!

        J’aime

      2. J’ai aussi oublié de vous demander, combien de temps de medygine ? Car ce sont il me semble des boites de 10.
        Pareil, combien de temps pour les douches vaginales + geliofil après les rapports ? 🙂

        J’aime

      3. Vous êtes géniale !

        Merci pour vos réponses !!

        Toute dernière chose 🙊

        Ces derniers temps je n’ai pas de pertes (je suppose à cause de la VB et/ou de la sécheresse), mais quand j’insère un doigt dans mon vagin (pour vérifier l’odeur avant un rapport), j’ai remarqué que j’avais des genres de pertes très épaisses mais qui ne coulent pas. Est-ce normal ?

        J’aime

  33. Bonjour,

    Je vous écris car je suis désespérée. Je fais des vaginoses à répétition depuis 1 an et demi. J’ai 33 ans. Je n’ai pas de contraception (j’avais un stérilet aux hormones mais je l’ai fait retirer car c’était pire que tout).
    Je suis régulièrement sous antibiotiques, avec des cures de probiotique. Mais la vaginose revient tous les 2/3 mois.
    Que pouvez-vous me conseiller? Merci par avance

    J’aime

    1. si vaginose une cure de ladyflor vaginosis puis en entretien : tampons florgynal pour les règles, medigyne 2 à 3 fois par semaine en vaginal 12 mois sur 12 et douchette après chaque rapport à l’eau claire et ensuite un physiogyne AC en intra vaginal cam

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s