L’alimentation dans l’endométriose

Elle doit être anti inflammatoire et anti oxydante

Le choix des graisses alimentaires
Il existe une relation entre certaines graisses et l’incidence de l’endométriose ou la sévérité
des symptômes .

Les acides gras oméga-3 apparaissent comme protecteurs tandis que les
oméga-6 devraient être diminués, tout comme les acides gras trans et les graisses animales,
qui sont liés à un risque accru risque d’endométriose dans les études épidémiologiques.
Une étude menée en 2010 sur 71 000 femmes a montré que celles qui ont les apports les plus
importants en oméga-3 ont 22 % de risque en moins de développer une endométriose. Inversement, une alimentation riche en acides gras trans augmente le risque de 48 %.

Les oméga-3 diminuent la production des prostaglandines pro-inflammatoires, tandis
que les oméga-6 sont pro-inflammatoires, quand ils sont en excès par rapport aux oméga3. C’est pourquoi la diminution du ratio oméga-6/oméga-3 est liée à un risque réduit d’endométriose et/ou de sévérité des symptômes . Ce ratio doit idéalement être compris entre 1/1 et 5/1, ce qui implique de diminuer les oméga-6 (huiles de tournesol, maïs,pépins de raisin…) et d’augmenter les oméga-3 (huiles de colza, cameline, lin, graines de lin, noix, poissons gras).

L’huile d’olive vierge est constituée d’omégas 9, elle est réservée à la cuisson mais vous devez préférerla mélanger à l’huile de colza riche en omega 3 pour les salades (à conserver à l’abri de la lumière ) L’huile de lin bio a un bon goût de noisette et est très riche en omega 3 tout comme l’huile de cameline.

Les huiles de tournesol, de mais de pépins de raisin doivent sortir de la cuisine : elles sont trop riches en omega 6 ( qui se trouvent dans lait, fromage, viande….)

Lhuile de noix contient trop d’omega 6 pour ne pas être mélangée à une huile de cameline afin de donner bon goût à une salade de mâche mais c’est tout.

Les huiles de coco servent pour la cuisson à haute température

Le beurre : juste pour une tatine le matin

La margarine : non y compris celles dites « anti cholestérol »

Les dangers de la viande rouge
Une consommation élevée de viande rouge et de charcuterie est liée à un risque augmenté
d’endométriose. Les femmes qui mangent sept portions de viande rouge par semaine
ont deux fois plus de risque d’endométriose que celles qui en mangent moins de trois par
semaine . Et celles qui consomment plus de deux portions de viande rouge par jour
ont 56 % de risques en plus de souffrir d’endométriose que celles qui n’en mangent pas
plus d’une fois par semaine . De même, les femmes qui mangent du jambon trois fois
par semaine augmentent de 80 % leur risque d’endométriose par rapport à celles qui en
mangent moins d’une fois par semaine.
L’effet néfaste de la viande rouge sur l’endomètre s’expliquerait par sa teneur en fer car
le fer est impliqué dans la maladie . La consommation excessive de viande rouge
provoque de l’inflammation et du stress oxydant, surtout si elle est grillée.

Plus de légumes et de fruits frais
En regroupant les résultats de deux études impliquant plus de 1000 femmes, des chercheurs italiens ont montré que celles qui consomment le plus de légumes verts et de
fruits frais ont un risque plus faible d’endométriose .


. Les femmes qui mangent au moins une portion d’agrumes par jour ont 22 % de risque en moins de souffrir d’endométriose, par rapport à celles qui en consomment moins d’une par semaine. Les agrumes sont particulièrement riches en antioxydants.

Liste des aliments anti oxydants

abricot sec,cerise,fraise, framboise, pruneau, baie de goji, agrumes, raisin, kiwi

basilic, cannelle,curcuma, romarin ,origan, clou de girofle, oignon, ail

artichaut, asperge,avocat, brocoli, roquette, patate douce,épinards, betterave, carotte non traitée

huîtres, abats (bio)

noisettes, noix, noix de Pecan

chocolat noir, cacao en poudre non sucré

thé vert, vin, tisanes

Les aliments bio ont plus d’antioxydants ( 40% de plus) que ceux de l’agriculture traditionnelle tout simplement parce que les antioxydants sont une défense naturelle contre les ennemis des fruits et légumes. Les pesticides empêchent les fruits et légumes de fabriquer leurs antioxydants de défense

Et le gluten ?
Bien que peu nombreuses, les études suggèrent que l’éviction du gluten, une protéine peu digeste présente dans le blé, le seigle, l’orge, pourrait être bénéfique chez certaines
femmes. Une étude sur 207 femmes souffrant d’endométriose sévère rapporte qu’après
12 mois d’une alimentation sans gluten, 75 % ont vu une amélioration des symptômes,
notamment une réduction de la douleur .

ATTENTION À L’ALCOOL
Il existe une corrélation significative entre la consommation d’alcool et l’endométriose, peut-être à cause de l’effet pro-inflammatoire de la boisson . De la même manière
générale, l’alcool favorise le développement des maladies dépendantes des œstrogènes, car il augmente l’activité de l’enzyme aromatase et donc la biodisponibilité des œstrogènes dans le sang.

Le café peut être remplacés par des tisanes ( feuilles de framboisier +++) et du thé cannelle que l’on peut préparer soit même

Le lait et les laitages : on peut s’en passer

Le sucre : à diminuer drastiquement pour ne conserver que celui de deux fruits frais par jour et deux carreaux de chocolat noir.

Je consacrerai tout un billet sur le lait et comment trouver du calcium en dehors des laitages ainsi qu’un billet sur le sucre, un poison pour tout le monde et , hélas, une drogue pour certaines encore plus accrocheuse que la cocaïne , c’est peu dire la nocivité du sucre !

CONCLUSION

L’alimentation des femmes atteintes d’endométriose doit comporter le maximum d’omega 3, le maximum d’aliments anti oxydants, le minimum de viande , de gras animal, de produits laitiers….et de sucre

Bien évidemment, il faut aussi agir sur le stress en complément de l’alimentation pour atténuer une endométriose.

Il existe des compléments alimentaires spécifiques pour les femmes atteintes d’endométriose : vous les trouverez dans le livre de Fabien Piasco et aussi dans un article de la Nutrition.fr « Endométriose traitements naturels » du Dr Marie Cecine Ray dont je me suis inspirée pour faire ce billet


26 commentaires sur “L’alimentation dans l’endométriose

  1. Bonjour madame
    Souffrant de sécheresse sévère,vous m avez conseillé hydromega.
    En lisant votre article,je me demande si ce produit ne contiens pas trop d oméga 6?
    Merci de vos précieux conseils

    J’aime

  2. Merci beaucoup pour votre aide.
    Je refais une irm bientôt; ce n’est même pas tant l’endométriose qui m’inquiète, mais l’adénomyose que j’ai en petite quantité. Mais j’imagine que ce régime est de toutes façons bénéfique pour l’adénomyose aussi.
    Bonne journée et merci encore.

    J’aime

  3. Bonjour, dans son livre Fabien Piasco dit que l’avoine ne contient pas de gluten et pourtant quand j’achète des flocons d’avoine en vrac au magasin bio il est indiqué gluten sur l’étiquette. Cela veut-il dire qu’il y a un risque de contamination du fait du stockage ou de la production? puis-je en consommer dans le cadre d’une alimentation anti inflammatoire (pas spécialement endométriose) ? Merci

    J’aime

    1. 1 l’avoine contient un faible taux de gluten mais surtout, elle peut être contaminée
      2 c’est un produit acide PRAL + ce qui n’est pas fameux pour l’inflammation comme toutes les céréales surtout si elle est raffinée cecile Donc à consommer avec extrême modération
      3 c’est bourré d’omega 6. Or il faut plutôt des omegas 3 dans l’ alimentation
      4 mais il contient beaucoup de vit B excellentes pour la santé
      Donc c’est à consommer une fois par jour le matin à condition de l’acheter avec le label « gluten free » qui assure un mode de stockage moins polluant ….et à compenser l’acidité , les omegas 6 par des aliments PRAL – et riches en omegas 3 dans la journée

      J’aime

    2. j’y ajoute des noix de Grenoble, des amandes, graines de lin et de Chia trempées de la veille + lait d’amande, et myrtilles décongelées + une cuillère à café d’huile de lin. Est-ce que ça compense bien ? Merci

      J’aime

  4. Bonjour miss frotti,
    Je suis enceinte de 12sa et je met du geliofil un soir sur deux et un medigyne l’autre soir sur deux car je n’avais aucune flore. Depuis tout va mieux ma flore est impeccable.
    Néanmoins j’ai une inquiétude: le geliofil me donne des pertes très liquides et très abondantes, normal me direz vous, mais cette nuit elles ont été vraiment très abondantes, plus que d’habitude, alors je me suis demandé si ça pouvait être une fissure de la poche des eaux et je voulais acheter des réactifs comme aux urgences..sauf qu’ils fonctionnent selon le ph ! (Ph alcalin si liquide amniotique)
    Hors avec mon geliofil très acide même si j’ai une fissure on ne le saura pas puisqu’il acidifie mes pertes ! Comment faire dans ce cas si un jour j’ai une grosse « coulée » d’eau, aux urgences ils ne s’inquièteront pas si mon ph est bon
    Merci d’avance

    J’aime

  5. Bonjour Madame, j’ai 50 ans et je n’ai plus mes règles depuis plus d’un an (arrêt de Triafemi en janvier 2021). Depuis trois jours j’ai commencé à saigner, dois-je m’inquiéter, consulter? Je ne sais pas si cette information peut servir, mais j’ai fait ma troisième dose de vaccin antiCovid il y a presque deux mois.
    Merci pour votre aide précieuse,
    Luce

    J’aime

    1. ce sont des règles post vaccin luce ou alors vos cycles qui reprennent puisque on ne sait pas si vous êtes ménopausée puisque vous n’êtes pas restée un an sans règles naturelles

      J’aime

  6. Bonjour Docteur,
    J’aurai une petite question relative à la pilule du lendemain.
    Suite à un rapport avec préservatif percé vendredi soir dernier, j’ai pris la pilule du lendemain des l’après midi. Cependant j’ai cru comprendre de la notice que la pdl n’était pas efficace si l’ovulation avait eu lieu. Ainsi je m’interroge car si j’ai ovulé entre le vendredi et la prise de la pdl, il y a un risque de grossesse.
    Ai je bien compris ? Etant angoissée j’ai fait un test aujourd’hui qui bien sûr est négatif.

    J’aime

  7. Bonjour miss frotti
    Je suis enceinte de 17sa et j’ai une peur qui me ronge dont je n’ose pas parler au gynéco qui va me suivre (je le vois aujourd’hui pour la première fois,avant ça sage femme)
    J’ai subi une ivg tardive dans une clinique à Barcelone il y’a quelques années à cause d’une grossesse découverte tardivement..j’étais à 17 semaines de grossesse donc 19sa et la loi l’autorise encore à ce terme la bas.
    On ne m’avait pas administré de médicament pour dilater le col avant l’opération donc j’imagine que son ouverture a été « forcée » après que je me soit endormie..
    Je m’inquiète beaucoup des conséquences sur mon col..j’ai vu sur internet que c’était une des causes de béance ou incompétence du col..
    Ma grossesse actuelle est très précieuse pour moi ayant des soucis de fertilité (endometriose et adenomyose) ..devrais je en parler au gynéco ? Est-ce une indication au cerclage?
    Merci pour votre compréhension

    J’aime

      1. Merci pour votre réponse rassurante.. je vous avoue que je n’arrive pas à parler de cet éventuel avec mes soignants car j’en ai encore honte..
        J’ai une dernière question : le fait que mon col n’ai subit aucune préparation comme c’est visiblement le cas habituellement (ni médicament ni dilatateur progressif etc, je suis arrivée en espagne a la clinique à 9h et à 11h c’était terminé) n’a t il pas plus de conséquence fâcheuse sur mon col que si il avait été préparé ?(je pense biensur à une éventuelle incompétence ou beance qui pourrait causer un accouchement prématuré voir une fausse couche tardive)
        Je ne peut même pas faire de toucher vaginal pour apprécier la tonicité de mon col car mon placenta est totalement recouvrant donc on m’a dis d’éviter les tv ..

        J’aime

  8. Merci mille fois pour tous vos articles et conseils. Envisagez-vous d’en faire un livre ? Je fais partie (comme de plus en plus de femmes) de celles qui n’arrivent pas à avoir le moindre suivi gynécologique pour cause de déménagements trop fréquents et de médecins qui ne prennent plus de nouvelles patientes… Dès que j’ai une question je me tourne vers votre site où j’ai toujours trouvé réponse à mes doutes !
    J’aimerais vous avoir en « livre de chevet » et vous offrir à mes filles !

    J’aime

  9. Bonjour Docteur je sors d’un traitement par ovule de flagyl de 10 jours, suite à une infection.
    Sur vos conseils j’ai effectué une cure de medigyn de 7 jours dès le lendemain(je prend également du bion3)
    Devrais-je continuer les probiotique style medigyn physioflor 1j/3 en entretient ? Et durant combien de temps ?
    J’ai également acheter geliofil pour éventuellement l’utiliser avant ou après rapport ?
    Merci pour vos conseils

    J’aime

Répondre à cecile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s