Quand ça démange : la mycose

Les démangeaisons vulvaires sont une cause fréquente de consultation.

Dans ce premier billet, je vais vous parler de la cause majeure de prurit vulvaire : la mycose vaginale.

Le candida albicans est partout dans la nature. Nous ne pouvons pas y échapper. Ce qui est anormal, ce n’est pas d’avoir du candida albicans au fond du vagin, mais d’en souffrir.

Pourquoi, tout à coup, le candida albicans nous fait-il souffrir ? Parce que nos défenses immunitaires locales sont débordées.

Comment se fait-il que nos défenses soient débordées ? Alors là, les causes sont nombreuses.

Nos défenses naturelles sont débordées quand notre système immunitaire local fait momentanément défaut en cas de :

stress

état de grossesse

prise de cortisone

fatigue thyroïdienne pas facile à dépister : les dosages sanguins des hormones thyroïdiennes sont grossiers et « loupent » des mini déficiences de cette glande dont l’action est primordiale pour nous protéger

état allergique : ce qui provoque les démangeaisons, ce n’est pas le candida mais la candidine qu’il libère : cette substance est allergisante, c’est pourquoi les personnes souffrant d’allergie (asthme, eczéma) auront des manifestations plus violentes de l’infection à candida. Parfois, la mycose n’est même pas repérée par la femme, c’est son partenaire, allergique, qui se plaint de rougeurs. La gêne du partenaire fait le diagnostic de mycose féminine car il n’existe que le candida pour donner des rougeurs sur le pénis d’un partenaire à la suite d’un rapport sexuel !

Nos défenses immunitaires sont aussi  débordées lorsque les levures se multiplient au millier en cas de :

prise d’antibiotiques : les antibiotiques tuent les mauvais microbes mais aussi les bons, notre vagin n’est plus protégé par sa flore de défense, le candida albicans devient le seul maître des lieux et prolifère

lavages trop fréquents : la mycose est la maladie de la femme propre

port de vêtements serrés ou/et en synthétique : les strings, mais aussi les maillots de bain en lycra, les caleçons, les tenues de sport

augmentation des hormones féminines : certaines patientes ont des mycoses à répétition tous les deux mois jusqu’à la pré ménopause, où les crises s’espocent quand les règles s’espacent aussi

augmentation du taux de sucre dans le sang : les patientes diabétiques sont sujettes plus que les autres aux mycoses

Il existe des « épidémies » de mycose : depuis trente ans que j’exerce, je constate qu’il y a une augmentation des consultations pour mycose par périodes de deux mois. Le candida prolifère à la saison des asperges puis à celle des fraises puis aux vacances avec les baignades puis à la saison des raisins puis lors des épisodes de grippe ou de gastro entérites (avec prise d’antibiotiques).

La mycose est-elle sexuellement transmise ? Oui et non.

Oui, vous pouvez contaminer votre partenaire qui peut faire une réaction allergique à la candidine et présenter des boutons rouges sur le sexe mais la candida n’aime pas la peau des hommes et ne reste pas chez eux : il préfère la cavité chaude et humide qu’est notre vagin.

Non, un homme ne peut pas vous transmettre du candida : le traitement d’un partenaire asymptomatique est inutile.

Oui, un rapport sexuel favorise la mycose car l’échauffement du vagin lors du rapport fait proliférer le candida préexistant et la mycose latente devient alors  symptomatique.

Comment prévenir le candida ou plutôt sa prolifération (puisque vous avez compris qu’il est naturel d’avoir du candida dans nos intestins et dans notre vagin en faible quantité) ?

L’alimentation joue un grand rôle : il faut éviter les laitages frais (yaourts, fromages blancs) et préférer le lait de soja, ne pas manger trop sucré, bien sûr.

L’habillement est aussi important : une de mes patientes qui faisait des mycoses à répétition, a cessé d’en faire du jour où elle a été contrainte par son métier de porter des jupes ! Evitez les protège-slips, ils empêchent votre peau de respirer. L’oxygène et le frais permettent à nos défenses naturelles de s’exercer.

La piscine est un facteur de mycose, non pas parce qu’il y a du candida dans l’eau, mais parce que le chlore favorise le développement de la levure et que l’on porte un maillot en fibre synthétique. Un conseil : en sortant de la piscine, lavez vous bien avec une base lavante,  séchez-vous bien et enfilez un slip en coton. Ne restez pas trop longtemps avec votre maillot si vous êtes sujette aux mycoses.

Evitez les antibiotiques et si vous êtes contrainte d’en utiliser, associez les avec six gélules d’ultralevure par jour ou demandez à votre médecin de vous prescrire de la Fungizone per os afin de débarrasser vos intestins du candida.

La pilule peut  être un facteur de mycose à répétition surtout les pilules oestroprogestatives; les pilules à la progestérone pure comme Cerazette peut rendre service en espaçant les mycoses (mais le résultat n’est pas certain).

Un DIU laissé en place trop longtemps peut garder du candida sur les fils et les traitements antifungiques sont incapables de stériliser un corps étranger. Aussi faut-il penser à changer de DIU en cas de mycoses récidivantes.

Existe-t-il un traitement préventif des mycoses ? Non, pas vraiment.

J’ai proposé à des patientes très gênées par des mycoses à répétition:

des cures de Florgynal : inutile

la pose de tampons Florgynal pendant les règles : inutile

la prise de probiotiques : inutile

Je n’ai trouvé qu’une seule solution efficace pour traiter les mycoses à répétition : un traitement antifungique de longue durée, sur six mois voire un an à base de TRIFLUCAN : 3 cp en prise unique trois fois par mois sur six mois. Ce traitement n’est pas autorisé lorsque l’on souhaite un enfant mais sinon, il est remarquablement efficace. Après six mois de traitement, on fait un break et les rechutes sont exceptionnelles, la patiente est enfin tranquille pendant plusieurs années. Si le traitement n’est pas respecté à la lettre, que la patiente oublie une fois ses comprimés, la mycose rechute et tout est à refaire. Pourquoi ce traitement au long cours est-il efficace ? Parce qu’il débarrasse les moindres recoins de notre corps du candida et que, pendant ce temps là, notre système de défense peut souffler un peu, recharger ses batteries et être opérationnel à la fin du traitement.

Le TRIFLUCAN 150 est vendu sur ordonnance et remboursé. Il existe le même produit vendu sur ordonnance et donc remboursé sous le nom de BEAGYNE que l’on prend trois fois par mois, 1 cp, pendant 6 mois. Autrefois, beagyne était non remboursé et on arrivait à s’en procurer sans ordonnance. Cela semble difficile aujourd’hui où le gouvernement a pris soin d’interdire toute vente de médicament en France par une pharmacie internet basée à l’Etranger.

Bien sûr, il faut utiliser une base lavante douce pour son hygiène intime (un lavage par un gel douche du commerce utilisé inopinément peut déclencher une mycose) mais il n’existe aucun soin d’hygiène intime qui prévient les mycoses à part, peut-être, le gel MYLEUCA : je le prescris depuis un an chez des patientes qui ont des crises fréquentes de prurit vulvaire avec de très bons retours.

Attention : l’industrie pharmaceutique n’a conçu aucun traitement nouveau contre le candida depuis des années. Nous proposons toujours les mêmes ovules depuis quinze ans : inutile de vous dire que le candida est devenu résistant à tous les ovules en vente libre ou non ! Lorsqu’on met un ovule au fond du vagin, seuls 40% des candida sont tués, notre immunité finit le travail.  La fungizone est un produit qui « marche » encore bien mais elle ne se fait pas en ovule. Alors, dans certains cas, je préconise l’apport de fungizone par voie locale en utilisant la fungizone nourrisson en pipelle à raison d’une pipelle au fond du vagin pendant 15 jours et pour certaines patientes allergiques aux ovules habituels, c’est un traitement peu commode mais remarquablement efficace.

Conclusion : le prurit vulvo vaginal mycosique est banal et sans danger, mais provoque un inconfort bien désagréable. Faire une mycose par an est presque normal mais se plaindre de mycose tous les deux mois ne l’est pas. Il faut alors, avant de prescrire le nième ovule, faire un bon diagnostic : un examen cytobactériologique vaginal avec recherche de chlamydiae peut montrer :

que votre mycose cache une infection à chlamydiae qu’il faut soigner pour éradiquer le candida

ou que votre soit disant mycose n’en est pas une !

Tous les prurits vulvaires ne sont pas des mycoses comme je vais vous l’expliquer dans mon prochain billet.

1 054 commentaires sur “Quand ça démange : la mycose

  1. Super! Merci pour cette mine d’informations. En consultation les gynéco ne donnent pas forcément ces conseils…
    Je vais tester vos solutions en changeant aussi l’alimentation.
    Existe t il des ovules vaginaux alcalinisants?
    Dans ma situation puis je rajouter de l’alchemille ou du gattilier?
    Merci encore.

    J’aime

  2. Je pensais à ces plantes pour réduire le pic oestrogenes d’avant les regles ou pour réduire les oestrogènes tout court par les plantes quand on ne prend pas de pilule?

    J’aime

  3. Pour empêcher l’acidité premenstruelle: alimentation plutôt alcaline, indice glycémique bas et arrêter les laitages. Femibion lithothamne elteans.
    Je ne peux prendre de pilule (pb de santé ), il me faut trouver ce qui va fonctionner pour réduire cette acidité. Au bout de combien de temps les effets se feront sentir? Qqes mois je pense?

    J’aime

      1. Je suis allée en faire 1 ce matin
        On verra bien
        Mais le mois dernier j y suis allée également
        Je n avais rien

        J’aime

      2. toute l’année sans une une semaine de pause vanessa ….si vous ne changez rien à votre alimentation , tout peut revenir . C’est votre alimentation qu’il faut modifier pour éviter de soigner vos intestins et de protéger votre vagin en non stop jusqu’à la ménopause où le candida disparaîtra spontanément

        J’aime

      3. Je n ai pas compris
        Je peux le prendre durant 1 mois et faire une pause durant 3 mois ?
        J ai déjà réduit le laitage oui
        Mais avant je mangeais sucrée et beaucoup de laitage
        Je n avais jamais rien eu

        Mais les brûlures vessie viennent du stress
        Car rien dans les examens

        J’aime

      4. il faut SUPPRIMER les laitages vanessa et AUCUNE pause dans les probiotiques si vous ne faites pas un régimes sans sucre rapide, sans aucun laitage et avec peu de céréales vanessa Le candida adore l’acide , tout ce qui est laitages, sucres lents et rapides donnent de l’acidité ++++ Tant que vous serez acide vous aurez du candida …à moins de prendre des probiotiques en non stop

        J’aime

      5. Mon ostheo m a déconseiller d en prendre sans cesse
        Et de faire des pauses pour les probiotiques

        Pour le régime je vais réduire déjà
        Car avant je n avais jamais eu ce problème alors que je mangeais encore plus mal que ça

        Merci

        J’aime

      6. alors pourquoi me posez vous la question puisque votre ostéo a déjà donné sa réponse vanessa ? Je ne suis pas d’accord avec lui , c’est tout

        J’aime

  4. Bonjour Dr,

    Je vous écrit dans le désespoir le plus total. J’ai des antécédents « graves » de mycose à candida glabrata soignée avec succès par Fluconazole pendant près de 2 ans (je n’ai plus jamais eu de mycose pendant les 4 années qui ont suivi).
    Il y a 15 jours, j’ai pris une semaine amoxicilline acide clavulanique pour une complication de grippe (traitement fini il y a une semaine). Pendant le traitement j’ai ressentis des petites gènes et j’ai commencé à utiliser du clotrimazole en crème vaginale (ils ont ça en Suisse et en Allemagne), pendant deux jours puis mes règles sont arrivées donc je n’ai pas pu finir le troisième jour.
    Suite à mes règles j’avais quelques petites démangeaisons donc j’ai pris 150 mg de Triflucan à jour 1, 4 et 7 et j’ai entamé en parallèle 6 jours de clotrimazole (1 ovule de 500 mg puis 3 de 200 car j’avais l’impression que celui de 500 n’avait pas suffisamment fait effet).
    Je suis maintenant à J9, c’est à dire que j’ai pris le fluconazole 150 mg dimanche soir. A j7 du traitement fluconazole, j’ai commencé un traitement par probiotiques vaginaux pour essayer de remettre de l’ordre (femibiane flore vaginale de pileje). La notice d’utilisation disait de l’utiliser un soir sur deux mais j’ai voulu bien faire en pensant que ma flore était trop détériorée et je l’ai utilisé deux soirs de suite.
    Maintenant, je trouve que ma situation est pire que jamais, j’ai des démangeaisons, des brûlures et des pertes blanches très solides comme du papier toilettes mouillé. Je ne sais pas quoi faire, j’ai rdv chez le médecin seulement vendredi. J’habite en Allemagne et j’ai peur que le médecin fasse un prélèvement mais sans antifongigramme (ici la médecine est un peu différente, c’est le médecin qui fait les prélèvements et on ne reçoit même pas les résultats soi-même). Mon médecin ici avait halluciné quand je lui avait raconté pour les deux ans de fluconazole comme si ce genre de chose était impossible, j’ai l’impression de ne pas avoir été crue (j’ai pourtant des deus aines de prélèvements à l’appui mais ils sont en France et je n’ai pas pu lui montrer).
    Je suis vraiment désespérée j’ai peur d’avoir à nouveau une mycose, serait-ce possible après 3 fluconazole 150 et 6 jours de clotrimazole ?…

    Merci de tout cœur

    J’aime

    1. je suis désolée de ne pouvoir vous aider laetitia Vous habitez en Allemagne et les produits ne sont pas les mêmes qu’en France Vous avez fait une allergie à un des produits mis dans le vagin, je ne sais pas lequel. Vous devez tout arrêter et faire des lavages à l’eau bicarbonatée , cela vous apaisera Vous avez été très déraisonnable en utilisant beaucoup trop de produits . En pensant guérir plus vite, vous avez brûlé votre vagin Vous n’avez pas respecté vos muqueuses : tous les ovules , les crèmes y compris les probiotiques sont hyper détergents Ils ont une limite étroite entre le soin et l’agression Vous avez franchi cette limite Heureusement, la nature sait réparer nos erreurs Vous allez finir par cicatriser Le candida a du mourir de mille morts avec ce que vous lui avez infligé Prenez plutôt des probiotiques per os c’est plus doux On ne met jamais des probiotiques dans un vagin en feu , cela va détruire les muqueuses fragiles ! Les probiotiques sont dangereux si mal utilisés L’acide hyaluronique n’est pas dangereux : cicatridine en ovule est réparateur Si cela existe en Allemagne , faites en une cure . je suis pour les cures longues de Fluconazol comme tous mes professeurs de gynéco et de dermato Espérons que vous pourrez en profiter

      J’aime

      1. Je ne sais comment vous remercier. Désolée pour ce si long message j’avais besoin de vider mon sac je crois…j’étais tellement désespérée. On verra ce que dit le prélèvement (si toutefois j’arrive à avoir les résultats en main propre car ici c’est toujours un peu spécial comme je vous ai dit). Merci encore, ça me rassure en attendant le rdv de savoir que c’est peut-être moi qui ai provoqué tout ça car ma vraie peur est vraiment d’avoir une mycose incurable… voilà ce qui arrive quand on a trop peur, on en arrive à faire n’importe quoi… merci encore, vraiment !

        J’aime

      2. incurable ????impossible laetitia Il suffit de supprimer tout sucre rapide et lent de votre alimentation lait compris, de prendre 3 cp de lithotamne par jour et le candida ne reviendra jamais On donne des médicaments pour supprimer le candida parce que nos patientes n’ont pas le courage de changer leur alimentation mais on peut se débarrasser à jamais du candida rien que par une alimentation alcaline

        J’aime

      3. Merci beaucoup c’est rassurant !! Je vais acheter du lithotamne. Le sucre est déjà très réduit chez moi car j’ai aussi un SOMPK, et je sais que le sucre est très néfaste dans ce cas mais j’en mange quand même donc je vais réfléchir à comment réduire encore plus (dur pour les sucres lents quand on est végétarien..).

        J’aime

  5. Bonjour
    Je vais avoir fini mon traitement de fond pour la vaginose avec polybactum sur 3 cycles (j’avais réussi à faire partir avec ladyflor sur vos conseils la vaginose), Mais malheureusement après mon dernier ovule polybactum, je dois maintenant avoir une mycose (grosses démangeaisons, gonflement des lèvres et petit bouton). Je vais donc la traiter avec sûrement monazole (que je tolére bien quand j’ai une mycose) et consulter une sage femme pour confirmation.
    J’avais prévu (apres polybactum) comme vous m’aviez conseillé sur l’année du medigyn ovule pour entretenir ma flore et ne pas faire de rechute vaginose du coup
    1. j’attends de faire le traitement pour la mycose et dois attendre combien de temps pour commencer medigyn?
    2.mieux de prendre probiotique per os ?
    3. Pour la mycose crème et ovule monazole est ce adapté lorsque l’on a une flore fragile (pv disant flore altérée), je pense que ça ne doit pas arrangé la flore du coup mais il faut bien que je traite la mycose qui est insupportable depuis cette nuit.
    Je vous remercie pour tous vos conseils.

    J’aime

  6. Bonjour peut on attraper une infection plus de 2 semaine après un rapport non protégé ?
    L’homme peut il transmettre une mycose ?
    Merci de vos renseignements

    J’aime

      1. Donc on ne peu pas attraper une ist ou mst 2 semaine après ?
        Je suis très irriter depuis quelque jours et je ne sais pas pourquoi

        J’aime

      2. si vous pouvez avoir les symptômes d’un chlamydiae : cela irrite beaucoup ou d’un trichomonas mais pas de candida Le chlamydiae se transmet le jour J et donne des signes après Faites un pv chlamydiae

        J’aime

  7. Daccord es ce que les pantalons serré et la chaleur peuvent jouer aussi ?
    J’ai déjà eu ses symptômes avec cette personne et le gyneco m’a dit que cetais une mycose c’est pour cela que je me pose des questions car cela es la deuxième fois

    J’aime

      1. D’accord je vais voir avec mon pv au moins de juin et je reviendrais vers vous pour des conseils car 2 fois de suis avec cette personne ce nes pas normal
        je prend du femibion pour me soulager pour le moment
        Merci pour vos reponse

        J’aime

  8. Bonjour Dr,
    J’ai eu les résultats de mon PV à la suite de brûlures vaginales.
    J’ai du candida albicans et une flore de doederlein peu abondante.
    Mon gynéco m’a donné ovule + crème.
    Il m’a dit de refaire ma flore avec des probiotiques vaginaux.
    J’ai lu Sur votre blog que vous n’y êtes pas favorables car ils sont décapants.
    1)une flore vaginale de bonne qualité évitera t elle les mycoses? Comment avoir une bonne flore vaginale?
    2)la flore de l’intestin est elle liée à la flore vaginale?
    3)j’ai vu un produit ovule ultragyn (avec des levures de sacchamorices) comme l ultra levure en gelules. Qu’en pensez vous?

    Merci à vous pour vos précieux conseils.

    J’aime

    1. 1 non
      2 en mangeant fruits et légumes
      3 oui
      4 c’est décapant lou Le candida se moque du bacille de défense Vous pouvez mettre des probiotiques vaginaux pas sûr que cela évite le candida Femibion probiotique oral l’évite lui 2 cp par jour non stop lou

      J’aime

  9. Merci pour vos réponses.
    1)Si je prends le femibion, il va protéger mes intestins du candida qui ne pourra migrer dans la zone vaginale?
    2)les mycoses vaginales proviennent du candida des intestins?
    3)pourquoi on nous dit que la mycose provient d’une altération de la flore de doederlein?
    Merci bcp.

    J’aime

  10. Bonsoir Dr, je reviens vers vous car j’ai une infection urinaire et en attendant l antibiogramme on m’a prescrit du Ciflox, qu’en pensez-vous en terme de traitement et de risque mycose à cause de l antibio ? Je suis toujours sous orofluco 150mg par semaine et j’ai démarré fémibion pour protéger la flore intime.
    Merci pour votre réponse dès que possible.

    J’aime

      1. Pensez-vous possible que j’ai pu faire cette infection urinaire à escherichia coli car j’ai dû me retenir d’aller à la selle 2 jours avant (dû au fait d’être en réunion et pas la possibilité d’aller aux wc)?

        J’aime

      2. Bonjour dr, je viens de finir mon antibiotique et j’ai depuis 2j la vulve un peu rouge et irritée, pas de démangeaison ,j’attends mes règles depuis hier, à quoi pourrait être dû cette irritation ? Antibio ou fin de cycle qui dérègle le ph?
        Dois-je continuer femibion ?
        Merci pour votre réponse dès que possible.

        J’aime

      3. Femibion je l’avais démarré à cause de mon ttt antibiotique, et comme je suis déjà sous orofluco je pensais qu’il fallait l’arrêter.
        J’avais fait un PV en même temps que mon ECBU et j’avais score de nugent à 0 et très nombreux bacilles doderlein…est-ce-que femibion peut le réguler?
        Merci encore

        J’aime

      4. Geliofil je pensais que c’était un peu avant ou après les règles pour rétablir l’équilibre?
        Là mes rougeurs vulgaires sont comme une parenthèse de par et d’autre…je mets cicatridine ou huile d’arnica ?

        J’aime

      5. Merci …je ne savais plus que faire et geliofil me semblait être un acidifiant vaginal non ?
        Je vous avoue être un peu perdue sur l’utilisation des différents produits, pourriez-vous nous refaire un mémo sur quoi utiliser et quand pour cicatridine femibion geliofil huile arnica etc…merci infiniment dr

        J’aime

      6. Par contre l’huile d’arnica ne m’apaise pas la sensation.de brûlure et rougeur à l’intérieur de la vulve, est-ce que je bascule sur cicatridine ? Vous m’aviez dit qu’en étant sous orofluco et femibion mon traitement antibiotique ne me créerait pas du candida ☹️

        J’aime

      7. Oui je sais que orofluco est antifungique, j’ai été sous antibiotique pour mon otite jusqu’à hier…d’où ma question sur les gènes vulvaires rencontrées malgré orofluco et femibion…

        J’aime

      8. la gêne vulvaire vient d’une névralgie séquelle des antibios : la peau n’est pas encore réparée vir Soyez patiente cela finira par s’arranger

        J’aime

      9. Je vous avoue que j’hésite à mettre un ovule de monazol +crème car ça commence à démanger à l’entrée du vagin + plaques rouges + brûlures vulvaires ☹️ je suis blasée malgré mon orofluco et femibion

        J’aime

      10. je ne mettrais pas ces produits si j’étais vous Je resterais en jupe en faisant des lavages fréquents à l’eau bicarbonatée avec séchage au séchoir froid vir

        J’aime

      11. Bonjour dr, je reviens vers vous car à nouveau cystite à escherichia coli, j’ai remarqué que cela survient depuis 2,3 cycles juste avant mes règles, est-ce lié à la trophicité moins bonne des muqueuses? Ou aux baignades répétées (mer ou piscine ou lac)? Ainsi qu’à ma constipation régulière ?
        Je ne sais plus que faire à part bien boire et appliquer toutes les précautions d’hygiène, toujours sous d-manose, ergiphylus intima et orofluco 150mg par semaine pour ma mycose vv hormono-dépendante.
        Merci pour votre réponse dès que possible.

        J’aime

      12. je ne sais pas à quoi c’est du vir Je sais que les sachets de cyscontrol marchent très bien pour traiter la cystite et que precyst 1 cp par jour 3 mois les empêche

        J’aime

    1. Bonjour dr, nouveaux résultats d’analyse et à nouveau infection urinaire à escherichia coli, sensible au Selexid entre autre que je vais démarrer aujourd’hui. Toujours sous orofluco 150mg par semaine. Au PV bacilles de Gram positifs ramifiés, c’est embêtant ou pas?
      Prélèvement génital Examen cytologique Absence de leucocytes Assez nombreuses cellules épithéliales
      Examen de la flore après coloration de Gram Nombreux bacilles type Doderlein
      Score de Nugent: 1 Classification: Flore Normale. Nombreux bacilles Gram positif ramifiés
      Culture bactériologique aérobie Présence de flore de Doderlein associée à une flore commensale.
      Culture mycologique (Ensemencement automatisé sur milieu de culture chromogène – Identification biochimique ou par spectrométrie de masse) Culture négative Interprétations et conseils thérapeutiques Colonisation par une flore commensale. Pas de traitement antibiotique à envisager. Résultat à interpréter en fonction du contexte clinique.
      Examen cyto-bactériologique des urines
      Examen cytologique Leucocytes : < 5 000 /mL Hématies : < 5 000 /mL Rares cellules épithéliales Absence de cristaux Absence de cylindres Culture bactériologique Culture positive Numération germe : 10.3 UFC/mL Germe identifié : Escherichia coli

      J’aime

      1. 1 vous n’avez pas d’infection urinaire mais un passage banal de coli dans la vessie parce que vous n’avez pas de leucocytes et le coli n’est qu’à 10 puissance 3 On parle d’infection à soigner quand on a du coli à 10 puissance 5 et uniquement si douleur Jamais d’antibiotiques dans les portages simples
        2 la haute autorité de santé DECONSEILLE +++ Selexid dans les infections On ne doit utiliser que Fosfomycine , à la rigueur Bactrim mais jamais de Selexid qui donne des coli multi résitants Nous allons mourir de la prescription abusive d’antibios en rendant les bactéries dangereuses +++ car multi résistantes vir
        3 le reste est banal
        Vous devriez vous soigner avec des plantes , de l’homéopathie , du D mannose cela marche bien mieux que les antibios dans les « cystites » récidivantes ….et bien sûr des probiotiques vaginaux et intestinaux plus hydratation +++ avec eau citronnée ou bicarbonatée Les germes vésicaux détestent le bicarbonate D’après vos analyses vous êtes très acide . Peut être trop de stress (qui acidifie) trop de sucres ( qui acidifie ) ….

        J’aime

      2. J’ai recommencé une cure de Ergiphylus intima, est-ce que ça agira sur les bacilles Gram positif ramifiés et est-ce-que ça protégera la flore des antibiotiques?
        Pour Selexid j’ai suivi le conseil du médecin traitant :/

        J’aime

      3. OK, je vais faire ma cure d’Ergyphilus intima, vous me conseillez sur combien de temps?
        Pour escherichia coli, est-ce du à mon transit un peu lent parfois ou ma constipation ? Comment y remédier ?
        Merci encore

        J’aime

      4. 1 3 mois
        2 la constipation donne beaucoup de cystites
        3 adopter un régime anti constipation vir avec une cuiller à café de psyllium blond ( pharmacie ou magasin bio) dans une compote sans sucre tous les soirs plus hydratation de deux litres par jour

        J’aime

      5. En quoi la constipation donne des infections urinaires sur le plan « mécanique »?
        Est-ce que les baignades tous les jours en piscine ou mer sont déconseillées pour les infections urinaires?

        J’aime

      6. 1 passage de germes qui stationnent dans le colon vers la vessie vir
        2 mer possible infection mais pas la piscine sauf si on garde le maillot trop longtemps mouillé sur soi

        J’aime

      7. Bonjour dr, j’ai refait un ecbu de contrôle suite à la fin de mon ttt par Selexid le 25 juillet pour infection urinaire, je ne comprends pas la présence des leucocytes, est-ce dû aux cristaux? Merci pour votre réponse dès que possible.
        Examen cytologique Leucocytes : 21 000 /mL Hématies : < 5 000 /mL
        Rares cellules épithéliales Présence de cristaux d'oxalate de calcium
        Absence de cylindres Culture bactériologique Culture polymicrobienne sans prédominance: 10.3 UFC/mL
        Interprétations et conseils thérapeutiques Contamination ou colonisation par la flore commensale de proximité. Examen à renouveler si nécessaire sur un nouvel échantillon en respectant les modalités de recueil préconisées.

        J’aime

  11. Bonsoir Docteur,
    J’ai arrêté la prise de ma pilule Optimizette (que je prenais depuis 1 an) il y a 4 mois, et depuis, chaque mois lors de la 2è période du cycle (de l’ovulation aux règles), je souffre de sécheresse vaginale intense. C’est très enflé, rouge et douloureux. Aucune démangeaison ni pertes vaginales. Je n’ai jamais connu d’épisode de sécheresse avant, quand je ne prenais pas encore Optimizette et que je n’avais pas de contraceptif. La première partie du cycle, aucun souci, et souvent l’arrivée de mes règles arrange ce problème.
    A quoi est-ce dû et que puis-je faire pour soulager cela? J’ai tenté ovule + crème de cicatridine mais ça n’aide pas, limite c’est pire. Je mets de la crème Jailys sur la vulve et ça aide bien mais pour le vagin par contre je ne sais pas comment soulager.
    Merci infiniment pour votre aide.

    J’aime

    1. c’est peut être une mycose chronique aline il faut faire un pv et un traitement d’épreuve par orofluco un cp par semaine 3 mois Si réussite à poursuivre 6 mois Si échec il s’agit d’une dystrophie vulvaire névralgique qui n’a pas de traitement hors …..la suppression des règles

      J’aime

      1. Merci pour votre retour.
        J’ai déjà fait un PV et pas de mycose.
        Supprimer les règles veut donc dire reprendre Optimizette?

        J’aime

  12. Bonjour Miss frottis, je reviens vers vous suite à nos échanges du 2 mai. Mon PV était clean pas de mycose ni d’infection mais toujours des douleurs pendant les rapports et au speculum. Depuis j’ai revu mon gyneco. Celui-ci me confirme que ce n’est pas un lichen mais surment de la sécheresse vaginal. Il m’a re prescrit mucogyne ovule 2/semaine et une prise de sang. Voici le résultat:
    LH: 12,4 UI/L
    FSH: 5,2 UI/L
    Oestradiol: 44,3 pg/ml
    Cette prise de sang à était faite à j10 en sachant que j’ai des cycles de 30, 31 jours.
    Comment dois-je interpréter ces résultats ? Merci d’avance pour votre réponse

    J’aime

    1. résultats normaux pour J10 avec un cycle de 31 jours didi sauf les estrogènes un peu bas Il faudrait les doser chaque semaine sauf règles pour savoir si vos ovaires en fabriquent suffisamment ….

      J’aime

  13. Bonjour Miss Frottis et merci pour tous ces articles!
    On m’a diagnostiqué la semaine dernière (suite à un prélèvement) une mycose + une vaginose en même temps, a priori dues à une déséquilibre de ma flore vaginale suite à chaleur + stress + règles + trop de tampons.
    Il faut savoir que je n’avais pas fait de mycose depuis au moins 10 ans je pense…
    On m’a directement prescrit du Trophigil pour rééquilibrer la flore (pendant 3 semaines) + ovule Econazole et comprimé Metronidazole pour traiter.
    Je n’ai pour le moment rien commencé car je rechigne à prendre ce type de médicaments quand je vois la liste des effets secondaires éventuels…
    J’applique depuis une semaine huile de coco + 1 goutte de tea tree sur la vulve et je viens de commencer une cure de probiotiques pour la flore vaginale (marque Dijo): pensez vous que ce la suffise ou dois je me résoudre à prendre l’intégralité du traitement?
    Je vous remercie!

    J’aime

  14. Bonjour Miss frottis,
    Depuis 1 semaine je ressentais une petite gêne au niveau vulvaire..j’ai pris des probiotiques car cela m’est déjà arrivé et avec cures de probiotiques cela passait tt seul. Sauf que là plus les jours passaient plus cela me demangeait et ce weekend, grosses démangeaisons. Du coup j’ai pensé peut-être mycose pourtant je n’ai pas pris d’antibiotiques récemment alors peut-être du chaleurs, ou stress et fatigue accumulés. Je prends Taz en continu non stop cause endométriose.
    Il me restait un comprimé de beagyne 150 mg ( car déjà eu des mycoses ds le passé) je l’ai pris lundi mais cela me démange toujours un peu …j’ai déjà eu aussi du gardnerella par le passé et les symptômes étaient quasi les mêmes que une mycose pour moi. Je ‘interroge .. serais ce une vaginose a gardnerella plutôt qu’une mycose vu que cela me gratte toujours ? Du coup faut il que je prenne des ovules de flagyl ? Je continue à prendre des probiotiques par voie orale ( physioflor) .je ne vois rien sur la vulve, qui est peut-être un’peu plus rouge que d’habitude mais sinon rien d’autre…
    Merci pour vos conseils
    Vivi

    J’aime

  15. Oui ok merci Miss frottis. Sauf que je suis dans une région où malheureusement il y a pénurie de médecins et de structures. Les délais pour des rdv peuvent être très longs. Donc parfois , ce n’est pas évident ni facile de se soigner

    J’aime

  16. Bonjour Docteur,
    Je reviens vers vous après 6 mois d’orofluco… Sans succès. J’avais toujours des candidats albicans à 4 mois de traitement et à l’arrêt ils sont toujours là : démangeaisons etc… Je ne sais plus quoi faire et ma gyneco non plus

    J’aime

      1. Bonjour miss frottis Je prends actuellement des antibiotiques spiramycine pour un abcès à une dent Mais lorsque je prend des antibios ça me deregle au niveau gynécologique .j’ai des pertes plus abondantes et ça me démange un peu est ce qu’il faut que je mette des ovules en début et fin de traitement et après refaire la flore avec des ovules gynophylius merci .Envoyé depuis mon appareil Galaxy

        J’aime

  17. Bonjour je suis sous orofluco 1 par semaine
    A cause de 2 mycoses récidivantes

    Est ce que sous ce traitement je peux encore en avoir ?
    Merci à vous

    J’aime

      1. Alors quoi prendre si ça résiste ?

        J ai relu un mail de votre part
        Vous me disiez que cela ne peut pas résister si je le prend régulièrement
        Même jour et heure
        J ai encore 4 mois de traitement

        J’aime

      2. Le pv que j ai fait le 17 mai
        Avant le traitement
        Présence de candida mais pas le glabatra et l autre
        C était négatif

        J’aime

      3. D accord
        Merci Je le prend que depuis le 20 mai
        J espère que ça ira car parfois je ressens des brûlures et picotement mais peut être l arrivée des réglés
        Repousse de poils
        Le stress
        Si jamais ca dure j irai refaire un pv

        J’aime

      4. avec orofluoc on ne se démange plus , ça ne brûle plus dans 99.99% des cas vanessa On se fiche du pv ce qui compte c’est le ressenti Mais si vous n’êtes pas satisfaite faites un pv et si candida c’est qu’il est résistant au fluconazol alors il faut prendre fungizone en local 1 pipette le soir 20 jours et en général per os

        J’aime

  18. Bonjour Miss frottis ,
    Je vous ai contactée il y a 2 mois pour un pb de démangeaisons / irritations vulvaires. A l’époque les PV étaient normaux et c’est toujours le cas aujourd’hui. Par contre le prélèvement vulvaire montre de nombreuses colonies de candida albicans. Ce que j’ai pris pour de l’eczéma était bien une mycose mais uniquement vulvaire …
    Je suppose que le traitement idéal est à basé sur beagyne ? Quelle posologie ?
    Puis je m’en sortir avec des crèmes antifongiques uniquement (ça a l’air de récidiver , en plus j’aime faire du vélo et de l’équitation donc ça n’aide pas , d’ailleurs j’ai mis en pause à cause de ça).
    Est ce que je dois utiliser un savon spécifique ?
    Connaissez vous un traitement plus « doux », naturel , qui marche ?
    Je ne veux pas être guérie rapidement forcément , mais j’aimerais trouver une solution qui évite les récidives à long terme. (J’ai une alimentation sans sucres , sans laitages , je prends du lithotame, mais je suis sujette aux cystites et je prends des antibios assez régulièrement , je travaille aussi là dessus pour éviter les antibios).
    Merci pour votre aide ,

    J’aime

    1. 1 beagyne un cp les 1 10 et 30de chaque mois du calendrier 6 mois sophie
      2 la crème tous les jours 3 semaines sans garantie de succès
      3 precyst un cp par jour 3 mois au moins Si antibio uniquement Monuril les autres interdits Tout vient de votre sport hélas !

      J’aime

      1. D’accord , merci beaucoup pour votre partage de connaissances et d’expérience c’est très utile.
        Je ne connaissais pas precyst, je vais l’essayer. J’utilise actuellement le d mannose qui me donne de bons résultats pour éviter , voire traiter les cystites.

        J’aime

  19. Bonjour docteur,
    J’ai une mycose depuis 3 jours, j’ai mis une ovulé Lomexin mardi soir, aujourd’hui vendredi matin j’ai des saignement couleur framboise un peu avec des trucs bizarres dans le sang peut être du à ma mycose (ps: je ne suis pas dans ma periode de règles) et encore un peu de démangeaison. Il me semble que ce n’est pas la première fois que ça me provoque des saignements comme ça suite à la prise dovule.
    1) pourquoi cela fait il ça est ce normal ?
    2) comme j’ai encore des démangeaisons dois je mettre la deuxième ovule que l’on m’a prescrite et que je dois mettre 3 jours après la première donc ce soir ?
    3) pour refaire la flore vaginale que dois je prendre s’il vous plaît mais plutôt des comprimés à avaler
    Je vous en remercie vraiment docteur
    Cordialement

    J’aime

  20. Bonsoir docteur,
    Jr reviens vers vous mais je suis inquiète, mes saignements s’étaient un peu arrêtés et la ça reprend de plus belle, de couleur rouge, alors oui ça me démange encore un peu à l’intérieur, alors est ce normal que cela saigne comme ça 2 jours après un ovule s’il vous plaît ? Et dois je mettre mon second ovulé quand même comme prévu ?
    Je vous en remercie
    Cordialement

    J’aime

  21. Merci docteur,
    Mais est ce normal que ça saigné après un ovule s’il vous plaît ?
    Et puis je me laver 2 fois par jour avec gyn gydralin irritation ?
    Je vous en remercie.
    Cordialement

    J’aime

  22. Bonjour docteur,
    Je suis allée aux urgences gynécologiques, Ils m’ont fait une échographie pelvienne, Test infection urinaire et test grossesse négatif, Ils m’ont dit que c’était mes règles je pense que oui.ca a duré 4 jours et la plus de saignements. Mais ma mycose me démange encore un peu, et me faut de petites pertes marrons, dois je remettre un autre ovulé ou puis je prendre un autre traitement moins invasif ? Cicatridine peut il faire partir la mycose complètement à la place de l’ovule ? Ou prendre autre chose s’il vous plaît ? Que me conseillez vous ? Je vous en remercie vraiment, cordialemen

    J’aime

  23. Bonsoir, il y a des jours comme aujourd’hui ou je me sens bizarre. Je vais plein à la selle, j’urine beaucoup plus que d’habitude (environ 15 fois depuis 9h ce matin) et ça me brûle legerement quand j’urine. Mais je n’y vais pas pour 2 ou 3 gouttes plutôt pour des litres et des litres. J’ai 45 ans et je suis en pré ménopause depuis quelques années. Faut que je m’inquiète ? Dois je prendre des probotiques ou carrément un cachet pour les infection urinaire ?

    J’aime

    1. non juste du magnesium vous avez le stress des chamboulements hormonaux liés à votre âge c’est tout ce n’est pas une cystite so anna Faites aussi des tisanes de thym et des jus de citron

      J’aime

  24. Bonjour Miss frottis je me permets de revenir vers vous notre dernière discussion date du 30 mai. Mon gyneco vient de me prescrire colpotrophine ovule tout les jours pendant 20 jours et ensuite 1 tout les deux jours car j’ai des douleurs au moment des rapports et des irritation en fin de cycle. J’avais essayé mucogyne mais pas vraiment de résultat.
    -1- j’aimerais savoir si colpotrophine ne va pas perturbé ma flore vaginal ou le donner une mycose ? Sachant que je suis fragile à ce niveau là. Je suis d’ailleurs sous orofluco mais le traitement arrive à la fin.
    -2- La prescription 1 ovule tout les jours pendant 20 jours est elle correcte ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    J’aime

      1. D’accord, j’aimerais également savoir si c’est possible d’utiliser geliofil ou physioflor après les règle en même temps que colpotrophine ?

        J’aime

  25. Bonjour miss Frottis,

    Depuis trois jours, j’ai des sortes de « pustules blanches » sur l’ensemble de la vulve (a l’entrée). C’est apparu après de nombreux rapports et l’interne que j’ai vu aux urgences pense à une mycose vaginale. Au départ c’était des petits points blancs, et ils ont grossis et désormais ils se remplissent de liquide blanc et ils « éclatent ». On dirait que ce sont mes grains de fordyce qui se sont enflammés partout mais je n’ai jamais eu ça en ayant une mycose. Est-ce habituel et lié à l’inflammation ? Tous les tests mst sont à jour.

    Merci d’avance

    J’aime

    1. je ne sais pas ce que c’est lilith mais c’est lié aux frottements intenses des rapports récents Ce n’est pas une mycose Lavages à l’eau bicarbonatée pour désenflammer

      J’aime

  26. Bonjour miss frottis,

    Je sors d’une grosse mycose vaginale (pv positif à candida albicans). J’ai pris du fluconazole durant 7 jours car j’en fait régulièrement et la mycose semble être partie après 7 jours. Risque t elle de revenir de sitôt ? J’avais encore des symptômes jusqu’au 5e jour.

    J’ai une vestibulodynie en parallèle et peur que mes douleurs reviennent et/ou s’aggravent. Que puis je faire ? Les douleurs vont elles forcément flamber ? Quand reprendre les rapports après une mycose ?

    Merci d’avance,
    Bien cordialement,

    Rebecca

    J’aime

  27. Bonjour miss frottis,

    J’ai eu une mycose il y a deux semaines, suivie de mes règles et depuis ma vulve est très sèche, la peau me fait mal et dire. Que faire ? Est-ce normal ? Combien de temps cela va durer ?

    Merci d’avance !

    J’aime

  28. Bonjour ,
    Il y a quelques semaines, durant des vacances camping randonnée ( vêtements trop serrés, baignade dans un lac et toilette intime avec l’eau du lac) j’ai attrapé une mycose ( cela fait bien 4 ans que ça ne m’était pas arrivé) avec sensations de brûlures et prurit. J’ai acheté à l’étranger un ovule pevaryl et la crème assortie ce qui a réglé le problème rapidement . J’ai ensuite eu mes règles et le problème semblait derrière moi.
    Seulement depuis 4 jours rebelotte : sensation de brûlures et démangeaisons ( sans prurit). A la pharmacie on m’a donné une boîte de deux ovules de nitrate d’éconazole 150 mg ainsi que physioflor pour la flore vaginale 2 comprimés vaginaux ( lactobacillus crispatus ) + une boîte de probiotiques oraux à prendre ensuite pendant 15 jours de lactobacillus helveticus.
    1) la pharmacienne m’a conseillé de prendre les deux ovules de nitrate d’econazole a 3 jours d’intervalle. Cela me semble bcp ?? Ça fait 3 jours que j’ai pris le premier et je ressens toujours comme une grosse irritation mais j’ai peur qu’en remette un me fragilise encore plus
    2) les probiotiques peuvent ils régler le problème pour éviter les récidives ? Chaque fois dans le passé que j’ai eu des mycoses j’avais une flore très pauvre .
    Merci

    J’aime

  29. Bonsoir,

    J’ai remarqué que j’avais dans le vagin des morceaux blancs, plutôt épais, plus ou moins de la consistance de la mie de pain très mouillée.
    Ça ne sent pas particulièrement fort, ça a une odeur mais plutôt normale. Je n’ai aucune démangeaisons.
    Je ne sais pas ce que c’est. Mycose ? Ou autre ? Je n’ose pas m’auto médiquer car il y a quelques mois j’ai eu des soucis de flore et ça m’a pris beaucoup de temps pour stabiliser le tout. Et je sens qu’il va être compliqué de voir mon gynécologue rapidement.
    Pouvez-vous m’éclairer sur ce sujet svp ?

    J’aime

      1. Bonjour Docteur,

        Je me permets de vous écrire. J’ai réussi à voir un gynécologue aux urgences car mon gynécologue à moi était injoignable. À l’examen, il a vu effectivement ses pertes atypiques. Il m’a fait un prélèvement. Je viens d’avoir les résultats qui indiquent :
        Quelque cellules épithéliales.
        Rares leucocytes.
        Absence d’hématies.
        Quelques bacilles Doederlein.
        Absence de gardnerella vaginalis.
        Absence de levure et de filaments mycéliens.
        Score de nugent : 1
        Flore normale
        Culture : absence de bactéries pathogénes.
        Recherche de strepto : absence de détection
        Mycologie : culture négative

        En attendant les résultats, car je pars à l’étranger quelques jours, il m’a donné du polygynax et du secnol.

        Avez-vous des conseils ?
        Comment interpréter mes résultats ?

        Merci d’avance

        J’aime

      2. polygynax et secnol NON NON et NON vous n’avez aucune infection sch ! Il vous manque juste un peu de Doderlein : des probiotiques per os seraient utiles comme physioflor ou ergyphyllus

        J’aime

      3. J’ai déjà pris le secnol car le gynécologue des urgences m’a dit de prendre le traitement en attendant de voir les résultats.
        Dès probiotiques pourraient régler ce problème de « morceaux » à l’intérieur du vagin ??
        Un autre examen serait-il conseillé pour voir à quoi ça correspond ?
        Mon gynécologue reste injoignable. Je me sens un peu abandonnée.

        J’aime

      1. oui sch Votre prélèvement est correct donc comme je ne peux vous examiner je ne peux dire ce que sont vos pertes « mie de pain » mais elles ne sont pas dues à une infection et les antibios ne feront rien au contraire Utilisez mucogyne qui en intra vaginal diminue bien les pertes Idem pour les ovules suvegel

        J’aime

  30. Bonjour miss frottis,

    J’ai eu une grosse mycose il y a un mois. Elle a été traitée et le prélèvement était négatif ensuite. J’ai réussi des rapports avec mon ami alors que j’étais encore très sèche et irritée par la mycose mais j’ai mis du lubrifiant. Depuis le dernier rapport, j’ai des symptômes étranges : la muqueuse tire et quelques minutes après le rapport j’ai commencé à avoir des pertes blanches légères mais forment des « tas » et qui adhèrent aux parois du vagin (rien sur la vulve). Sachant que je prends et que j’ai repris du fluconazole, est-ce que cela pourrait quand même être une récidive ? Merci d’avance !

    J’aime

  31. Bonjour miss frottis,

    J’ai eu une mycose le mois dernier et il y a dix jours j’ai fait un pv contrôle et mon conjoint aussi : négatif.
    Nous avons eu plusieurs rapports douloureux pour moi car peau sèche qui tire beaucoup. Dix minutes après le derniers rapports, j’ai développé des pertes blanches crémeuses qui font comme des amas. J’avais déjà pris un fluconazole en prévention et j’en ai repris deux cette semaine pensant à une récidive.

    1- est-ce que je peux être devenue résistante au fluconazole et donc il n’empêche plus la survenue de mycoses ?

    2- est-ce que je peux avoir fait une récidive aussi vite, malgré le traitement oral ? Ça ne m’est jamais arrivé et je ne comprends pas…

    3- les pertes persistent (amas sur la vulve, pertes crémeuses dans le vagin). Ça pourrait être une réaction du corps en raison de la sécheresse vaginale énorme et cutané ou rien à voir ?

    Merci d’avance,
    Myrtille

    J’aime

      1. Bonsoir,

        Merci pour votre réponse rapide. Je n’ai aucune contraception je ne la supporte pas du tout et donc je me fais ligaturer les trompes dans un mois. Que faire pour que la muqueuse cicatrise et revienne à la normale ?
        Je vous remercie encore !

        J’aime

  32. Bonjour. J’ai depuis 6 ans une mycose récidivante. A chaque prélèvement candida albicans apparaît.
    J’ai pensé que cela pouvait être en lien avec mon stérilet au cuivre mais malgré son retrait en juillet 2020 les démangeaisons sont revenues en février 2021. Depuis, le seul répit que j’ai est quand je suis sous Orofluco, ce qui est le cas depuis juillet 2022. Or, je ressens à nouveau des démangeaisons depuis un jour.
    Je n’ai pas porté de vêtements différents de d’habitude, je n’ai pas de stress particulier…. Je suis désespérée, ça me pourrit littéralement la vie depuis des années. Je ne sais plus quoi faire. J’ai l’impression d’être devenue résistante à toutes les crèmes, ovules etc.
    Merci de vos conseils, je vais essayer de changer radicalements mes habitudes alimentaires mais ça ne va pas être facile car je ne vais pas modifier celles de ma famille…. Donc je vais devoir cuisiner ‘à part’ pour moi….

    J’aime

    1. Pourquoi ne pas modifier l’alimentation de la famille ??? !!! L’alimentation anti candida est très saine . Elle est adaptée aux enfants : dès l’âge de 2 ans on peut se passer de lait Il suffit de manger du fromage pour la calcification On peut boire des laits végétaux Mes patientes veganes se portent à merveille , celles sans gluten aussi ….et leurs enfants sont en bien meilleure santé que ceux qui mangent des pizzas , des burgers et des pâtes On peut manger sainement sans laitages , sans trop de gluten, qu’avec des produits faits maison ….et sans sucreries sara Du temps de nos grands mères on mangeait mieux C’est la nourriture moderne qui nous pollue et les enfants sont les premiers touchés

      J’aime

      1. Oui bien sûr ! Aucun doute la dessus. Mes filles boivent déjà du lait végétal. C’est plutôt les sucres lents mon problème… Ma cadette est assez difficile et sans pâtes le quotidien serait vraiment compliqué.
        Je fais beaucoup de choses maison, nous n’achetons aucun plat tout prêt. Mais aucun sucre me semble tout de même difficile.
        Pensez vous que ça reste la meilleure solution ?
        Évidemment que si c’est le cas je m’y mettrai 🙂

        J’aime

      2. Pour vous oui sara cela fera merveille Juste 1 fruit par jour Légumineuses à volonté, riz complet , pas de pain , parfois des pâtes mais complètes , peu de pommes de terre , pas de charcuterie

        J’aime

      3. Merci pour vos conseils. Je pense prendre rdv avec une nutritioniste pour voir comment allier ce régime alimentaire aux envies de toute la famille.
        J’espère que ça marchera 🙂
        J’étais presque résolue à devoir supporter cette mycose jusqu’à la ménopause… Alors que j’ai 37 ans. 🙄

        J’aime

      4. Je ne prends pas de pilule… Mon compagnon a fait une vasectomie afin (entre autre !) que je puisse enlever mon stérilet… Y a t il d’autres moyens ? Merci

        J’aime

  33. Bonjour miss frottis. Je dois suivre un traitement antibiotique et je redoute l’arrivée d’une mycose vaginale. Puis-je la prévenir avec des probiotiques? Si oui, par voie orale ou vaginale? Pouvez-vous svp me conseiller une marque en particulier? Merci beaucoup.

    J’aime

      1. Merci pour votre réponse Docteur. Je suis allée à la pharmacie mais on m’ait que les gélules saforelle par voie vaginale n’etaient plus commercialisées. J’ai donc acheté ultra gyn mais est-ce bien adapté pour une prévention de mycose? Merci beaucoup

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s