Quand ça saigne pendant la ménopause

Quand est-on considérée comme ménopausée ? Quand on a passé un an sans règles. Au bout de douze mois consécutifs sans avoir vu ses règles, une femme peut se dire ménopausée.

Comment juger que l’on est ménopausée quand on prend la pilule et que l’on a des règles artificielles ? En faisant un dosage de FSH la veille de reprendre sa pilule; il ne faut pas réaliser ce dosage pendant la prise de la pilule, il serait faussé. Un dosage au dessus de 20 indique une ménopause certaine.

Lorsque l’on entre en ménopause….on n’en sort jamais : la ménopause est un état qui ne nous quitte pas jusqu’à notre décès.

Lorsque l’on saigne plusieurs années après le début de sa ménopause, de quoi peut-il s’agir ?

LE RETOUR DES REGLES

est la première explication. Oui, il existe des femmes qui peuvent revoir une ou deux fois leurs règles jusqu’à six ans après la ménopause. Les saignements sont précédés de ballonnements douloureux, de tension des seins, de pertes glaireuses, d’une disparition des bouffées de chaleur. Bien sûr, ce diagnostic ne peut se faire qu’après élimination d’autres causes plus graves de saignements post ménopausiques.

Lorsqu’une femme a eu de l’endométriose ou de l’adénomyose, les saignements seront douloureux comme autrefois. C’est important d’interroger la patiente car ces petits détails orientent sur une cause bénigne : un cancer de l’utérus saigne mais sans aucune douleur.

LE CANCER DU COL DE L UTERUS

C’est une raison exceptionnelle de métrorragies post ménopausiques car, lorsque l’on pratique ses frottis tous les deux ans, il est impossible de faire un cancer du col invasif. Le cancer du col se voit à l’oeil. Le col est fragile, saigne quand on le touche . Il suffit de faire une biopsie pour établir le diagnostic : toujours préférer la biopsie à un frottis qui  peut -être faussement rassurant. Une patiente de 75 ans s’est présentée à mon cabinet pour des saignements : son col était fragile, ses frottis sont revenus normaux, seules les biopsies ont fait le diagnostic…au grand désespoir de ma patiente qui avait été faussement rassurée par les premiers résultats.

LE CANCER DE L INTERIEUR DE L UTERUS ou carcinome de l’endomètre

C’est un cancer de bon pronostic, très facile à dépister par une biopsie de l’endomètre. Il s’agit d’un prélèvement fait au cabinet, un peu douloureux, grace à une sonde à usage unique appelée Pipelle de Cornier. On aspire des morceaux d’endomètre que l’on dépose dans un flacon à remettre au laboratoire d’anatomo pathologie.

Parfois, le col est sténosé : impossible de passer la pipelle à travers l’orifice du col pour aller recueillir de l’endomètre. Il faut confier alors la patiente au chirurgien afin qu’il procède à une hystéroscopie curetage sous anesthésie générale.

L’échographie peut faire suspecter un cancer de l’endomètre : l’endomètre d’une femme ménopausée sans TSH est fin comme une feuille de papier à cigarette. Lorsque cet endomètre est épaissi, irrégulier, il faut penser à une prolifirétion tumorale et faire biopsie ou hystéroscopie curetage pour confirmer le diagnostic. Le diagnostic de certitude est toujours anatomopathologique.

L’IRM est un très bon outil de dépistage mais la certitude est, encore et toujours, du ressort de l’anapath !

LE CANCER DE L OVAIRE

C’est un mauvais cancer, pas facile à dépister. Lorsque tous les examens : frottis, biopsies, hystéroscopie, reviennent négatifs et que les métrorragies reprennent, il est impératif de pousser les investigations jusqu’à débusquer une tumeur de l’ovaire qui sera retirée par une intervention chirurgicale. Le dosage d’un marqueur tumoral spécifique des pathologies de l’ovaire peut être utile : si la CA 125 est élevé, il faut aller jusqu’au P.E.T. Scan voire à l’intervention chirurgicale exploratrice.

LA SECHERESSE VAGINALE

C’est une cause très fréquente de métrorragies post ménopausiques, bien plus fréquente, heureusement, que le cancer de l’utérus ou de l’ovaire.

Le diagnostic est évident : au spéculum, le vagin pleure le sang, littéralement  !

Il suffit de donner POLYGYNAX un ovule pendant 6 jours puis un traitement de fond de la sécheresse par COLPOTROPHINE, un ovule un jour sur deux puis deux fois par semaine à vie pour faire disparaitre à jamais ce problème !

CICATRIDINE un ovule chaque soir pendant 6 jours interrompt les saignements en 48 heures …mais ce traitement n’est pas remboursé.

Il est évident que sous traitement, les métrorragies doivent cesser dans les huit jours et ne jamais se reproduire.

CAUSES RARISSIMES

le cancer de la trompe qui ne se voit qu’à l’IRM

le polype du col

le polype du méat urinaire qui se traite par des applications quotidiennes de crème Colpotrophine

CAUSES IMPOSSIBLES

le fibrome : un fibrome s’éteint avec l’absence des règles. Sans THS, un utérus fibromateux qui saigne est possiblement cancéreux.

l’endométriose : aucune raison que cette pathologie revienne à la surface…sauf retour inopiné des règles !

Conclusion : les saignements post ménopausiques sont le plus souvent bénins, le cancer de l’endomètre arrive troisième position des origines d’un saignement mais c’est un cancer de bon pronostic qui se soigne très bien.

Dans un prochain billet, je vais vous parler des causes d’un prurit vulvaire et des traitements possibles.

149 commentaires sur “Quand ça saigne pendant la ménopause

  1. Bonjour Bordenave, j’ai eu exactement pareil il y a 18 mois, aprés 5 ans de ménopause, seins gonflés maus ventre et quelques saignements.J’ai eu droit à frottis, echo, colposcopie et curetage car endometre épaissi.Résultat rien du tout j’avais juste une sorte de poche de sang bloquée dans l uterus qui faussait les images.Un an aprés à nouveau seins, ventre, saignements, retour gyneco et ras tout est normal.Chaque fois (cela fait 3 fois) c’est lors d un gros stress.Bon courage

    J'aime

    1. c’est fou comme mes confrères paniquent dès qu’une femme en péri ménopause revoit ses règles ! Jamais un K de l’utérus ne donne des douleurs de seins avec les saignements , ça saigne c’est tout et jamais une seule douleur . On dépense un pognon de dingue dans des examens inutiles, on stresse nos patientes parce que on a oublié la clinique . Pas étonnant que la sécu soit en déficit et qu’on ait pas assez d’argent pour des respirateurs tant on en dépense à tort et à travers pour se couvrir judiciairement .

      J'aime

      1. Très bien. Je vous remercie, Docteur. Ces douleurs aux seins et plus exactement au niveau des tétons étaient apparues environ dix jours avant les saignements. Quant aux maux de tête, ils étaient présents deux jours avant ces derniers.

        J'aime

  2. Bonjour Docteur, Je n ai à ce jour toujours pas eu connaissance des résultats suite au prélèvement effectué en raison de l épaississement de l endomètre. Quel stress cette attente. Je n ai pas eu d autres saignements mais actuellement 2 semaines après ces derniers juste une sensation de lourdeur au niveau du pelvis et des lancements légers au niveau des reins. C est comme si j allais de nouveau avoir mes règles. Dois je m inquiéter?

    J'aime

  3. Bonjour
    En préménopause depuis 3 ans ( j’ai 51 ans), j’ai eu des régles tous les 3 mois, puis tous les 7 mois et enfin tous les 9 mois.
    Je fais des frottis tous les 2 ans.
    En janvier dernier pas de frottis mais rdv annuel gynéco normal, endomètre fin et là le gynéco m’a déclarée que j’étais bien ménopausée .Or le 27 mars à nouveau des règles ( les dernières dataient de 9 mois avant).
    Puis saignement ce matin surtout en appuyant le papier sur le vagin.Sachant que j’ai souffert de mycoses dues au antibio et à la sécheresse . Que pensez- vous qu’il s’agit sachant que j’ai déjà eu un K hormonodépendant du sein en 2003 ( tumerectomie , chimio et radiothérapie)

    Bien à vous

    FP

    J'aime

    1. la ménopause c’est rester un an sans ses règles jurafa Appelez votre gynéco pour savoir si elle veut vous revoir . Moi , je ne suis pas inquiète , je crois que c’est du sang venant d’un trouble hormonal préménopausique mais on s’en assurera mieux avec une écho …et un frottis

      J'aime

  4. bonjour docteur, nous avons finalement réussi à trouver une clinique qui lui pratiquera un curetage mardi 14 avril…..
    Par contre j’ai peur, j’ai lu votre lien ils parlent bien du type 1 endometroide et type 2 non endometroide, ma mère a un IMC normal, elle a 65 ans, il y a 8 mois la gyneco n’a rien décelé visiblement et donc pas d’hyperplaisie endometriale non plus. Celle-ci peut-elle encore se produire dans ce laps de temps des 8 derniers mois? J’ai bcp lu et que le type 1 de bas grade se développe sur une hyperplasie endometriale, alors que le type 2 de haut grade se développe sur une atrophie de l’endomètre…… D’évolution lente pour le type 1, il est plus agressif et plus rapide pour le type 2….. ma mère n’a plus de vrais saignements depuis qqs jours il n’y a plus RAS, et c’était même plutôt des pertes plutôt visqueuses sans odeurs particulières. A l’echo on voit une poche de sans et un endometre gonflé selon le doc……. Peut-il vraiment s’agir de simples polypes, peuvent-ils se développer comme ça alors qu’ils n’étaient pas là il y a 8 mois?

    Merci pour votre retour

    J'aime

    1. oui tout peut se déclencher en huit mois laeti mais heureusement votre maman est enfin soignée .Gardez espoir , c’est la seule chose que vous avez l’obligation morale de faire pour elle . Arrêter de regarder sur le net et attendez les conclusions du chirurgien

      J'aime

      1. Merci pour votre réponse,

        J ai qd même peur car même si le curetage est pour mardi ils ont dit encore 10 jours avant résultats….
        mais si lors du curetage ils se rendent compte que c est « mauvais » agissent ils tout de suite ? Ne peuvent ils pas déjà tout enlever ? Au lieu d attendre encore au moins 2 semaines…. 2 semaines qui peuvent être décisives ou non (je n’en sais rien…) si le cancer est agressif ……. ma mère a fait une prise de sang hier elle a eu les résultats ce jour et c confirme plaquette, nfs, hémogramme formule sanguine, glycémie creatinine, cholesterol triglyceride protéine c reactive… bref tout est ok

        J espère juste q il est encore temps…

        Merci

        J'aime

      2. impossible de faire l’opération de suite car s’il y a un K il faut opérer plus ou moins largement selon les résultats de l’anapath . Ayez confiance , le K ne peut pas évoluer en 10 jours !

        J'aime

  5. Merci
    Pouvez vous juste me dire si la survenue d une hyperplasie peut arriver comme ça en 8 mois à son âge alors qu a priori la gyneco n avait rien vu précédemment?

    Elle a commencé à saigner il y a presque 3 semaines maintenant…. pouvait on agir plus vite ? Et si cancer et s’il s agit du type 2 sera t on encore dans les temps ?

    Je suis perdue….
    Cette attente est interminable….

    J'aime

      1. Mon monde s écroulé…. curetage pratique ce matin le chirurgien a dit qu il y avait effectivement quelque chose et qu il fallait attendre résultats analyses…alors je me dis q ça doit être grave…. en plus ma mère ayant un IMC normal, 65 ans …. pas de facteurs particuliers sauf ostéoporose et donc corticoïdes légers et tension artérielle… j ai lu lu…. et a priori si c grave elle a plus de chances encore de avoir un cancer de forme histologique agressive…. je suis en panique totale…
        Avez vous un avis ?
        Avez vous eu des cas de type moins agressif sur des femmes du profil de ma mère ?
        Merci pour votre réponse

        J'aime

      2. mais qu’est ce que vous êtes négative par votre pessimisme segaux ! Voyons , j’existe , grâce à mon blog votre maman a eu une intervention à temps et pas au mois de mai Donc , elle a été prise à temps ! Si vous n’avez pas confiance dans la nature , vous allez transmettre vos pensées négatives involontairement à votre maman . Toutes mes patientes chez qui on a découvert un K de l’utérus par des saignements vont bien et sont tirées d’affaire . Ce n’est pas un K de l’ovaire ni du col de plus sombre pronostic ! Je vous encourage , pour aider votre maman et vous aider vous de chercher sur le net « les petits bonhommes allumettes  » vous apprendrez à être proactive dans la guérison , faites faire l’exercice à votre maman pour qu’elle guérisse plus vite . Oui, on peut accélérer sa guérison par soi même

        J'aime

  6. Vous avez raison, merci pour votre réponse…… mais vous savez j’ai lu pas mal de choses sur le sujet… d’où mon inquiétude extrême….. j’ai lu la différence entre adénocarcinome endométroide et donc hormono dépendant qui concerne plutôt femme obèse et plus jeune et l autre cancer de l’endomètre hormono indépendant….type adénocarcinome séreux papillaire ou à cellule claire etc…. plus agressif de moins bon pronostic qui touche les femmes plus âgées non obèses……

    J ai lu dans rapport lésion suspecte sur côté droit utérus ……
    J ai donc très peur et suis en panique…..

    Navrée c est vrai que je ne suis pas de nature optimiste…..

    Je cherche juste à me rassurer….

    Merci pour vos conseils….Et votre écoute, c’est très précieux ….

    En tout cas

    J'aime

      1. je vous ai déjà rassurée mille fois , je recommence encore une fois mais ce sera la dernière fois Votre maman a certes un K de l’utérus mais il est pris à temps . Je bloquerai désormais tous vos messages qui montrent que vous êtes débordée par votre anxiété, incapable de faire confiance aux bons médecins qui soignent votre maman . Il serait utile que vous consultiez votre généraliste pour qu’il vous épaule dans l’adversité . Rhodiola rosea que l’on peut acheter en pharmacie est une plante qui aide beaucoup les personnes à faire face à l’adversité , vous pourriez en prendre deux cp par jour 1 mois

        J'aime

  7. Bonjour Docteur, Pour le moment, tout va bien puisque le gynécologue vient (enfin) d appeler afin de me faire savoir que les résultats d analyse, suite au prélèvement de la muqueuse en raison de l épaississement de l endomètre étaient négatifs. Comme vous l aviez d’ailleurs dit, ce qui m a aidé à
    patienter pas et vous en suis très reconnaissante.
    Il a été très bref car vraissemblablement extrêmement occupé mais a indiqué qu une fois le confinement terminé il faudrait procéder à une hystéroscopie sans plus d d’explications. Il faut dire que j ai manqué d à propos et n ai donc pas eu le réflexe de les lui demander. Pourriez-vous me donner le but de cet examen s il vous plaît Docteur. Je vous remercie chaleureusement. Bordenve

    J'aime

      1. Donc c est un examen complémentaire au cas où les précédents n auraient pas permis de déceler certaines anomalies (bénignes ou malignes)?

        J'aime

  8. Bonjour Docteur, pourriez-vous, s il vous plaît, m indiquer si une échographie pelvienne est fiable lorsque celle-ci n a rien révélé de négatif quant à
    la possibilité de d un cancer des ovaires? Bien à vous. Bordenve

    J'aime

  9. kyste ovarien purement liquidien de 38 * 40 * 43 mm sans végétation, paroi fine, sans vascularisation (connu depuis 5 ans soit disant fonctionnel sous pilule mélodia il mesurait 33 mm) , arrêt pilule j’ai eu mes règles 2 fois puis plus rien donc en ménopause depuis un an j’ai 51 ans. frottis normal. faut t il l’enlever ? Pourquoi à t il grossi ?

    J'aime

    1. 1 je ne pense pas , il ne présente aucun caractère de gravité mais le mieux sera de poser la question à un chirurgien gynécologue quand l’épidémie sera finie
      2 je n’en sais strictement rien lili

      J'aime

      1. merci bcp pour vos commentaires intéressants : un kyste à la ménopause devient t il cancéreux ? s’il est purement liquidien? N’existerait t’il pas un traitement pour le faire disparaitre ? La douleur d’un kyste se projette où ?

        J'aime

      2. 1 possibilité de cancérisation 0.01% Il existe des tests sanguins de dépistage des K de l’ovaire, cela s’appelle ROMA mais une fois qu’on a le K , c’est trop tard , le K de l’ovaire est un K métastasé d’emblée , c’est un mauvais cancer . Si vous craignez le K , faites retirer ce kyste . Je fais retirer les kystes et les ovaires à toutes mes patientes ayant eu une mère avec K de l’ovaire
        2 non aucun traitement
        3 cela ne fait pas bien mal , et si ça fait un peu mal c’est dans la cuisse lili
        2

        J'aime

  10. merci beaucoup, je vous souhaite une bonne journée (j’avais fait les marqueurs ca 125 en 11 2018 ils étaient à 17) ; mes douleurs sont présentes plutôt quand je bouge, au départ le médecin était parti sur une coxalgie (3 mois que je sens cette gêne) ; je vais repasser une écho doppler pour voir si le kyste grossit. Cordialement. Pas facile dans les zones rurales de trouver un gynéco. votre site est intéressant, continuez…

    J'aime

  11. Bonjour docteur »depuis 15 jours j’ai des soucis au niveau vaginal ; des picotements et après avoir uriner des brulures au méat urinaire.J’ai été soigner avec des antibio pour une infection urinaire il y a 3 semaines.Il y a 5 ans j’ai subit l’ablation de l’utérus ,ovaires et ganglion pour un cancer de l’endomètre j’ai eu 25 séances de radiothérapie et curiethérapie 48 h. J’ai aussi de mauvaises odeurs que je ressens moi meme.J’ai un suivi annuel par le radiotherapeute et il me dit que tout va bien au niveau cicatrice à l’intérieur.Mais moi j’en ai marre de cet inconfort .Merci docteur de me répondre vous qui m’avez beaucoup par vos réponses lorsque j’étais dans la phase cancer et après.Cordialement Didou.

    J'aime

    1. vous avez
      1 une modification de la flore donnant des odeurs , cela se répare avec des probiotiques à demander à votre pharmacien et aussi des ovules de colpotrophine autorisés dans votre cas à demander à votre médecin
      2 vous avez aussi des séquelles de la radiothérapie donnant des névralgies . Cela arrive longtemps après les rayons . Colpotrophine fait bien ou alors Cicatridine ovules et crème en vente libre epalle

      J'aime

  12. Bonjour docteur » merci de m’avoir répondu.Depuis 7 jours chaque soir je mets une ovule de Cicatridine et j’ai un soulagement au niveau picotements.Mais j’ai toujours ces odeurs vaginal et celà m’inquiète;Je voudrais acheter des probiotiques comme vous me l’avez dit mais je suis perdue au niveau choix ,éfficacité et aussi budget.Le radiothérapeute avait demandé une ecbu que j’ai fais .Résultats:des Hémathies,des Leucocytes.Conclusion,numération:10.6 UFC/m/l.Isolement,identification de ESCHERICHIA COLI. Présence de critères biologiques d’infection urinaire.Merci beaucoup docteur.Cordialement.Didou

    J'aime

    1. c’est une banale infection urinaire Monuril sachet la soignera à demander à votre MG Je crois que les pharmaciens ont l’autorisation de délivrer un sachet dans la cystite sans ordonnance . Vous pouvez aussi joindre un médecin sur une plateforme de téléconsultation genre Livi ou Qare ou MQM , vous inscrire et vous obtiendrez une ordonnance pour traiter le colibacille . Vous n’aurez plus aucune odeur

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s