Quelle contraception pour les femmes souffrant de problèmes vasculaires ?

Beaucoup de femmes souffrent de problèmes vasculaires : problèmes veineux ( jambes lourdes,varices, maladie sanguine génétique à risque de phlébite voire d’embolie) mais aussi problèmes artériels (hypertension, début d’artérite)

CONTRACEPTION ET TROUBLES VEINEUX

Toutes les pilules oestro progestatives, même faiblement dosées, peuvent donner très mal aux jambes…et provoquer une phlébite et une embolie pulmonaire.

Toutes les pilules oestro progestatives, même faiblement dosées, peuvent faire éclater des petits capillaires : il n’y a pas de risque pour la santé mais c’est très disgracieux.

Les seules pilules qui sont sans effet sur le réseau veineux sont celles qui ne contiennent pas d’oestrogènes : Cerazette, Microval, Luteran 10.

L’implant, lui aussi, n’a pas de conséquence néfaste sur les varices.

Toutes les contraceptions que je viens de citer sont préconisées chez les femmes porteuses d’une maladie génétique qui favorise les phlébites.

Le problème, c’est qu’on ne connait pas la génétique de nos patientes. Parfois, l’interrogatoire met à jour des antécédents familiaux de phlébite : il faut être méfiant et penser à une maladie génétique familiale prédisposant aux phlébites. Trinordiol, Adepal, Minidril ou de nouvelles pilules mais composés d’anciens progestatifs comme Leeloo  sont moins à risque thrombotique que les pilules de la dernière génération. La Haute Autorité de Santé nous recommande de prescrire en première intention,  pour toutes les patientes, durant la première année, une pilule composée d’un ancien progestatif et si aucun accident thrombotique n’est survenu, on peut prescrire au bout d’un an, les pilules de dernière génération comme Minessse, Jasmine, Harmonet …enfin toutes les pilules dont mes patientes sont ravies à 95 % .

Les pilules contenant des progestatifs de dernière génération comme Jasmine, et ses dérivés, Desobel 20, Carlin 20 sont plus toxiques sur la coagulation sanguine que les pilules des années 70 !

Si une phlébite survient, sous pilule ou sans pilule, la contraception oestroprogestative, même avec hormones naturelles, même minidosée, même sous forme de patch transdermique ou d’anneau, est contre indiquée pour toujours. Il faut proposer ou un stérilet ou un implant ou une contraception micro progestative (Cerazette, Microval) ou macro progestative mais uniquement avec la molécule Lutéran (le Lutenyl et l’Androcur sont  interdits)

CONTRACEPTION ET PROBLEMES VASCULAIRES ARTERIELS

LES MIGRAINES

J’ai consacré tout un billet sur la contraception chez les migraineuses. Rappelons que la migraine est une souffrance vasculaire artérielle et qu’elle prédispose aux accidents vasculaires (infarctus, AVC) surtout si on néglige de prendre une contraception adaptée, d’éviter un régime alimentaire trop gras et sucré, de ne pas soigner une éventuelle hypertension et…. que l’on fume.

L HYPERTENSION ARTERIELLE

Quelle contraception adopter lorsqu’une hypertension artérielle apparaît ?

L’ HTA est un facteur de risque incontestable d’accident vasculaire (infarctus, AVC)

Il faut donc modifier la contraception chez une femme hypertendue :

rejeter les associations oestroprogestatives même faiblement dosées, même aux hormones naturelles (Qlaira, Zoely),  même sous forme de patch Evra ou d’anneau Nuvaring.

préférer les progestatifs purs :

macroprogestatifs comme Luteran 10, Androcur (pour les acnéiques), Lutenyl à la posologie d’1 cp 20 jours sur 28. Les règles disparaissent mais les artères sont protégées. Attention, certaines patientes peuvent prendre du poids avec ce type de traitement !

microprogestatifs comme Microval, Cerazette, Nexplanon, DIU Mirena

ou proposer la pose d’un DIU au cuivre,

ou envisager une contraception définitive.

Bien sûr, on sera moins strict sur ces préconisations chez une femme hypertendue de 30 ans, non fumeuse, avec un poids normal et un bilan sanguin parfait.

Les risques vasculaires d’une association HTA pilule classique sont dans le lien que je vous donne : l’augmentation des risques d’accidents vasculaires est évident chez les femmes de plus de quarante ans prenant une contraception oestroprogestative.

LE DIABETE

La contraception de la femme diabétique doit répondre à trois impératifs :

ne pas faire grimper la glycémie,

ne pas faire grimper le poids,

ne pas avoir d »effet délétère sur la micro circulation artérielle.

On refuse donc la prescription d’une pilule oestroprogestative même faiblement dosée et on propose :

un DIU au cuivre de préférence, le Mirena pouvant donner un excès pondéral.

un pilule microprogestative comme Cerazette ou Microval,

un traitement contraceptif macroprogestatif comme Luteran 10,

une stérilisation tubaire.

Les jeunes femmes diabétiques de type I, c’est à dire celles qui ont besoin d’insuline tous les jours, peuvent utiliser une pilule oestro progestative faiblement dosée. Il est impératif que ces femmes aient un équilibre glycémique parfait avant la conception. Une conception inopportune pendant un déséquilibre des glycémies peut conduire à une malformation foetale. Je l’ai déjà hélas constaté chez une jeune patiente qui n’avait pris aucune précaution avant de se lancer dans l’aventure d’une grossesse : son foetus était polymalformé et il a fallu recourir à une IMG.

Le diabète, qu’il soit de type I insulino dépendant ou de type II, est un facteur de risque pour une grossesse. Le diabète est dangereux pour le foetus et mais aussi pour la maman enceinte.

Toute grossesse équivaut à prendre l’équivalent de 10 cp de pilule classique par jour : c’est pourquoi les femmes enceintes fumeuses ou hypertendues ou diabétiques ou obèses sont à risque vasculaire pendant toute la durée de la grossesse.

Une de mes patientes, fumeuse de 38 ans, a perdu l’usage d’un bras au quatrième mois de grossesse : elle a fait un accident ischémique, heureusement transitoitre. Une autre de mes patientes a eu moins de chance : elle a souhaité une grossesse à 44 ans et a été victime d’un AVC en fin de grossesse qui l’a laissée hémiplégique.

Nous prenons beaucoup de précautions pour adapter la contraception aux femmes de plus de 35 ans …et nous oublions de signaler qu’une grossesse, après cet âge,  est à risque vasculaire aussi important qu’une pilule !

HYPERCHOLESTEROLEMIE

Lorsqu’elle est isolée, il n’est pas nécessaire d’arrêter la pilule : il suffit de changer la marque et de préférer une pilule aux oestrogènes naturels comme Zoely ou Qlaira.

Bien sûr, toutes les pilules progestatives, l’anneau contraceptif, l’implant, les différents stérilets sont adaptés à la contraception d’une femme hypercholestérolémique.

HYPERTRIGLYCERIDEMIE

Tous les oestrogènes per os, et même les naturels, sont susceptibles de faire grimper les triglycérides et un excès de triglycérides peut conduire à une pancréatite.

Il faut donc se résoudre à changer la pile oestroprogestative pour

le patch Evra (qui délivre des hormones par voie trancutanée),

l’anneau Nuvaring (qui délivre des hormones par voie vaginale),

toutes les pilules progestatives pures ou

le DIU au cuivre.

On se méfiera de l’implant et du Mirena car les hypertriglycéridémies sont souvent associées à une surcharge pondérale.

Mon prochain billet sera consacré à la contraception chez les femmes en surcharge pondérale.

30 commentaires sur “Quelle contraception pour les femmes souffrant de problèmes vasculaires ?

  1. bonjour miss frottis
    j ai 48 ans, j avais un sterilet au cuivre pendant 10 ans mais j ai du le retirer car j avais trop de problemes de regles trop en avance. mon gyneco m’a mis sous pillule microgynon30 .
    voila apres prise pendant pres de 1 an, prise de sang et resultat de cholesterol eleve . le reste est normal.

    cholesterol total 2.40 mg/dl
    ldl 160 mg/dl
    non hdl 183mg/dl
    triglycerides : 112 mg/dl
    je n avais pas de cholesterol avant de prendre la pilule.

    resultats hormonaux :
    fsh 38.55
    estradiol 87.95
    lh 13.92
    progesterone 0.60
    hydroxyprogesterone : 1.10

    Apres visite chez mon gyneco, il m a dit d aller prendre des anticholesterolemiques pour pouvoir continuer la pilule car je ne suis pas encore menauposee … sinon, pas de solutions que une contraception locale avec des regles irregulieres.
    Que me conseillez vous ??
    merci de votre aide
    caroline

    J’aime

    1. je ne traite jamais un cholestérol aussi peu élevé que le vôtre caroline et d’une mais je ne prescris jamais microgynon à une femme de votre âge , je prescris toujours cerazette une progestative pure . En France il est interdit de prescrire une autre pilule que cerazette aux femmes qui ont passé 40 ans à cause des risques cardio vasculaires

      J’aime

      1. Merci de votre réponse.
        Est ce que je suis toujours fertile avec une fsh a 38 ?. Je suis mariée et j ai une vie sexuelle normale, est ce que j ai besoin d’une contraception a mon âge et au vu de mon taux de fsh ?

        J’aime

  2. Bonjour Docteur,
    J’ai accouché il y a quatre mois, en allaitement exclusif pendant 3 mois, puis mixte.
    Cela fait environ un mois et demi que sont apparus dans mes pieds et ma main droite des fourmillements permanents. L’ostéopathie n’a rien réglé. J’ai aussi une mauvaise circulation depuis l’accouchement.
    Mon médecin pense que c’est dû à l’imprégnation hormonale. Avez-vous déjà rencontré ce type de pb chez des patientes ? Cela est-il susceptible de disparaître par la suite ? Y-a-t-il un traitement ou autre à envisager ?
    Merci par avance.

    J’aime

      1. En faisant des recherches j’en conclue que c’est le canal carpien et le canal tarsien… je les ressens un peu dans l’autre main mais beaucoup moins fort…

        J’aime

  3. Bonjour, jai 38 ans et je suis sous minidril, mais j’ai souvent des migraines catameniales, et ma mère a eut un cavernome a l’âge de 43 ans et prenait minidril aussi.
    Dois je continuer à prendre minidril? Est ce dangereux pour moi? Que me conseillez vous? En sachant que j’ai déjà essayer optimizette et cerazette mais que j’avais beaucoup de spottings.
    Merci

    J’aime

  4. Bonjour Dr,

    Mon Gynéco me dit de continuer LUTENYL (apres arret androcur, j ai eu Surgestone et SANS REGLES qui etait bien mais arreté)
    Cycle 1 Lutenyl débuté Le 04/07
    le 15 au 18 : Regles abondantes avec caillots, douleurs….
    21 au 24 : spotting
    pause 7 jours

    Cycle 2 le reprise Lutenyl 1er aout
    2 au 6 aout ; Regles abondantes avec caillots, douleurs….
    7 au 10 spotting va et vient

    maintenant je vais rajouter le ESTREVA 1 pression

    Q : 1 est-ce normal tous ces saignements sous Lutenyl ou est-ce le temps d’adaptation ?
    2 Alors que j en en avais pas sous Surgestone
    3 Estreva peut il diminuer les spottings intempestifs ?
    4 N’aurai je plus de Regles avec Lutenyl ?

    elle n a jms entendu de Slinda et ne veut pas me le prescrire sinon une pilule classique mais j ai 44 ans 😦
    dois je persévérer avec lutenyl (je prends du poids, mal aux jambes et boutons++) elle dit que c ds la tete et pas Lutenyl

    MERCI POUR VOS CONSEILS svp

    J’aime

  5. Bonjour Miss Frottis.
    Voilà, j’ai arrêté la pilule il y a 8 ans pour tomber enceinte et jusqu’à aujourd’hui je ne l’avais pas repris.
    Ma première pilule était minidril, au bout de 5 ans j’ai commencé à avoir des sécheresse vaginale, des douleurs pendant mes rapports et des saignements. On m’a changé ma pilule pour Adepal, elle me provoquait des gros saignements pendant au moment de mes règles et une perte complète de ma libido.
    J’ai un nouveau partenaire depuis 1 an et je voulais reprendre une contraception. Au début je partais sur l’implant suite au conseil de ma sage femme, finalement je n’étais pas convaincu et j’ai opté pour la reprise de la pilule.
    Elle m’a prescrit Optidril. Je l’ai commencé le jeudi matin et le vendredi j’ai commencé à me sentir mal. De très fortes nausées, fatigue et perte d’appétit sont apparus, cela m’a cloué au lit. J’ai décidé de l’arrêter, le lundi suivant. Ma dernière prise était le dimanche matin. Le lundi soir je me sentais beaucoup mieux. J’avoue que cela me dérangeais pas de ne pas avoir de contraception. Mes règles étaient régulière. Aujourd’hui je me pose beaucoup de questions. J’hésite à retenter la contraception. Je n’ai pas trouvé celle qui me conviendrai. Merci pour votre avis et réponse. Cordialement Julie

    J’aime

      1. Bonjour miss Frottis, merci pour votre réponse. Je sais que trouver une pilule adapté peut-être le parcours du combattant. Pour répondre à votre question, non mais règles ne sont pas douloureuse. Je suis juste gênée la première journée avec les douleurs pelvienne. Avec mon nouveau partenaire vous me conseillez de continuer sans contraception ? Je réfléchissais à une alternative sans hormones. Petite précision j’ai 37 ans.

        J’aime

      2. Oui je vous conseillerais le « nature » car vous semblez faire 2 avec les hormones julie …sauf Microval LA pilule de celles qui ne supportent pas les hormones . IL faudra juste être courageuse et patiente les neuf premiers mois, il y aura des règles rapprochées, indolores mais très rapprochées et puis tout rentrera dans l’ordre et vous ne ressentirez aucun effet secondaire , aux dires de mes patientes fort délicates qui l’utilisent avec bonheur années après années

        J’aime

      3. Bonsoir et merci encore pour votre message.
        Que voulez vous dire par faire deux avec les hormones ?
        Donc à voir avec Microval.
        Je voulais tout de même préciser quelque chose concernant ma relation, il s’agit d’un homme marié, de mon coté je suis célibataire. Nous nous voyons mais nos rencontres sont assez espacés.
        Je voudrais surtout prendre aucun risque même si je connais mon corps et que depuis mon arrêt pilule je ne suis jamais tombé enceinte par accident..
        Mon cycle est de 25 jours.
        Je cherchais aussi une contraception pour ne plus avoir de règles ou en tout cas les avoir moins souvent.

        Julie

        J’aime

      4. 1 votre passé indique que votre corps est fâché avec les hormones qui bloquent les ovaires pour faire contraception
        2 microval ne bloque pas les ovaires et en coagulant la glaire fait contraception
        3 je suis désolée mais tout produit qui bloque les règles peut faire grossir et ou fusiller la libido et ou changer le caractère et rendre irritable Donc à vous de choisir pas de règles et blocage avec les inconvénients cités possibles ou règles mais vie normale julie

        J’aime

  6. Bonjour,

    J’aurais besoin de vos conseils. À la suite d’une IVG, et de la prescription d’optilova, j’ai perdu beaucoup de cheveux, ce qui a révélé une alopécie androgénique. Depuis, c’est la catastrophe. On m’a prescrit D35, mais la rétention d’eau et le mal de jambes n’étaient pas supportables. Je suis donc passé à Spironolactone 50 mg 2 x par jour, et la gynécologue m’a prescrit Androcur +oestrodose. Après 7 mois de Spiro et 2 mois d’Androcure, j’ai pris beaucoup de poids et de cellulite. Le phénomène de jambes lourdes a empiré. J’ai donc tout arrêté et suis sans contraception depuis (3 ans). Ma répartition des graisses a changé (bas ventre, moins de hanches) et mon visage s’est affaissé. Quant à mes cheveux, je vais devoir porter une perruque.
    Je n’ai que 32 ans.. . Et je suis désespérée. Je voudrais retrouver un peu de féminité, et que mon visage cesse de s’affaisser. Cela est il dû à l’arrêt des anti androgènes ? Je ne suis pas ménopausée, donc je ne comprends pas ces changements dans ma féminité, la jeunesse de ma peau et la répartition des graisses sur mon corps.
    Quelle pilule puis je prendre pour diminuer ces phénomènes sans augmenter la rétention d’eau et aggraver mes jambes lourdes ? Jasminelle ? Phyto oestrogènes ?
    Une réponse m’aiderait beaucoup, c’est très dur de vivre tout cela à seulement 30 ans passés.
    Je vous remercie par avance.

    J’aime

    1. je suis désolée je ne vois aucune pilule faite pour vous peut être yaz ? peut être slinda ? Achetez silettum 2 par jour plus Elteans deux par jour plus des shampoings du coiffeur et voyez une dermato pour du minoxidil voire des impulsions led anastasia

      J’aime

  7. Bonjour Miss Frottis,

    C’est une bouteille à la mer (ou plutôt à vous) que je lance aujourd’hui, pourtant mon cas ne me paraît pas si compliqué que ça mais la médecine n’a pas vraiment de réponse concrète à m’apporter puisque mes bilans sanguins sont bons.
    Voici mon profil « médical » : j’ai 28 ans, pas de surpoids, non fumeuse, jamais eu d’enfant, sous pilule depuis 8 ans avec un passage au stérilet au cuivre qui n’a pas du tout été (règles hémorragiques, longues et très douloureuses). Mes deux principaux soucis sont que je suis migraineuse (majorité des migraines liées au cycle) et que j’ai déjà quelques varices et varicosités… Pas de douleurs mais j’en souffre esthétiquement.. Au niveau des antécédents, côté maternelle mon grand père a fait plusieurs infarctus, côté paternelle ma grand mère a eu un cancer de l’utérus vers 35 ans avec ablation, et des deux côtés il y a des soucis de circulation sanguines (mon père a fait un anévrisme l’an dernier). Je suis sous Carlin Gé 20, j’ai essayé plusieurs pilules notamment Belara pendant longtemps, je fais un frottis par an par choix vu mes antécédents. J’ai aussi une tendance acnéique et j’ai eu 6 mois de Roaccutane.
    Après avoir lu votre article je me rends compte que ma pilule n’est pas vraiment adaptée, pourtant tout ce que je vous dis ma gynécologue le sait aussi… Dans l’idéal je préférerais rester sous pilule que revenir à des méthodes plus « mécaniques » d’autant qu’avant de commencer la pilule mes cycles étaient très irréguliers (parfois 28 jours parfois 34).
    Au delà de l’inesthétique de mes jambes et de mes migraines handicapantes je m’inquiète pour ma santé et son avenir…
    Pourriez vous me conseiller une pilule, si possible avec maintient des règles (que je puisse en parler à minima avec ma gynécologue) ?

    Merci beaucoup à vous.
    Lisa

    J’aime

      1. Bonjour !
        Merci beaucoup pour votre retour, je viens seulement de le voir dans mes mails.

        Oui je pense bien qu’il n’y a pas de pilule miracle pour mon cas, en tout cas je note et je vois ça. Merci à vous 🙂

        J’aime

  8. Bonjour,

    Je prends la Triafemi depuis 6 mois et depuis peu je souffre de jambes lourdes. Mon généraliste dit que c’est probablement lié à la pillule et m’a donné une échographie a faire et des bas de contentions.
    Je n’arrive pas à prendre rv rapidement chez un gynécologue, dois je arrêter ma pillule actuelle ou simplement en changer ? (La Triafemi m’avait été prescrite pour l’acné).
    Merci pour votre aide, bien cordialement

    J’aime

  9. Bonjour,
    Ayant des problèmes de jambes lourdes, je prends Cerazette depuis plusieurs années et j’en suis ravie.
    Je me posais simplement la question de changer pour Optimizette pour des questions de prix. Je n’ai pas osé jusqu’à présent de peur de subir des effets secondaires alors que Cerazette me convient. Avez-vous un avis sur la question?
    Merci!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s