Le virus HPV ( ou papilloma virus)

Il existe plusieurs types de papilloma virus

Certains sont responsables des verrues des mains et des pieds : 

d’autres donnent des verrues génitales :

verrues externes de la vulve mais aussi du pénis, de l’anus

verrues internes du vagin, du col de l’utérus, du canal anal

Comment est-on en contact avec le papilloma virus ?

Par les rapports sexuels mais aussi par des caresses intimes. Le port d’un préservatif ne protège pas systématiquement d’une contamination !

Il existe des contaminations en dehors de toute relation sexuelle.

J’ai examiné des enfants porteurs de verrues anales. Ils n’avaient pas été abusés sexuellement mais avaient pris leur bain en compagnie de leur maman qui était porteuse saine du virus HPV.

Je suis persuadée qu’il existe une possiblité de contamination par l’eau des baignades, des piscines, des jacuzzis. Lorsque je me suis installée dans le Midi de la France, j’ai constaté un nombre important d’infection condylomateuse chez mes nouvelles patientes. Les provinciales mèneraient-elles une vie sexuelle plus agitée que les Parisiennes ? Non, cette hypothèse était absurde. Que se passe-t-il dans le midi qui ne se passe pas à Paris ? Les baignades, bien sûr !

Autre argument en faveur du milieu aquatique comme vecteur du virus HPV: les verrues plantaires provenant de la fréquentation des piscines. Si le papilloma virus responsable des verrues plantaires se transmet par l’eau , pourquoi ses cousins germains qui provoquent des verrues génitales ne se transmettraient-ils pas de la même façon ?

Alors, Mesdames, si votre gynécologue vous décèle un papilloma virus, n’accusez pas votre compagnon d’infidélité ! Il n’y est, peut-être, pour rien !

Sans compter que lorsque l’on décèle le virus HPV, on n’a pas son millésime

De quand date la contamination ? D’il y a dix ans ? D’il y a huit mois ? Comme on peut être porteuse saine de ce virus, il est impossible de donner une date de contamination ….sauf à faire un dépistage annuel de ce virus dès ses premiers rapports sexuels.

Comment dépister un papillomavirus ?

A la suite d’un frottis en phase liquide : recherche remboursée uniquement lorsque le frottis montre des signes de souffrance cellulaire qui font penser à une infection virale. C’est ce qu’on appelle le frottis ASCUS (anomalies cellulaires de signification indéterminée)

Lors de la réception d’un frottis ASCUS,  je prescris une ordonnance de recherche de virus HPV cancérigènes et avertis ma patiente que je poursuis les investigations car son frottis est très inflammatoire. Dans 80 % des cas, la recherche est négative, l’inflammation est banale, sans cause virale et ne nécessite aucun traitement. Je rassure ma patiente en lui recommandant de revenir l’année prochaine pour un autre frottis.

Dans 20% des cas, il existe une infection par HPV.  Je recommande, alors,  un examen à la loupe (colposcopie) à la recherche d’un condylome. Parfois, on ne retrouve pas de condylome, ma patiente est une « porteuse saine » du virus HPV….et il n’y a aucun traitement médical du virus. Il faut être patient, attendre la disparition spontanée du virus et surtout faire des frottis tous les six mois afin de vérifier qu’il n’y a pas apparition d’un condylome.

Il est inutile de rechercher le virus HPV lorsque l’on reçoit un frottis montrant la présence d’un condylome simple ou dysplasique puisqu’on va le trouver à coup sûr et que la seule attitude raisonnable est de proposer la colposcopie et des biopsies pour voir la sévérité de la lésion condylomateuse afin de proposer un soin adapté

,

Dans certains cas, je pratique la recherche directe du virus HPV (recherche payante, 48 euros) parce que je ne peux pratiquer un frottis : patiente qui présente un vaginisme qui interdit la pose d’un spéculum, patiente qui est trop handicapée pour s’installer sur une table de gynécologie.

Si la recherche est négative, je ne pratique pas de frottis. Si la recherche est positive, j’adresse ma patiente dans un centre hospitalier afin de pouvoir pratiquer l’examen du col dans de bonnes conditions. Je n’ai encore jamais eu besoin d’une assistance de ce type.

Faut-il rechercher directement le virus HPV  sans effectuer de frottis ?

A mon avis, cela n’a aucun intérêt. 60 % des jeunes femmes de 18 à 25 ans sont porteuses d’un virus HPV qu’elles élimineront par leurs défenses naturelles en quelques mois. Apprendre à une patiente qu’elle est porteuse saine d’un papilloma virus est anxiogène. La patiente doute de son partenaire, ne sait pas si elle doit lui en parler….et comme il n’y a aucun médicament pour lutter contre ce virus, la patiente est dans une impasse. Je le répète, le portage d’un virus HPV n’a aucune importance tant qu’il ne donne pas une verrue …et, fort heureusement, les verrues sont rares !

Je pratique environ 60 frottis par mois chez des femmes de 18 à 25 ans : je ne décèle pas plus de 3 condylomes. Imaginez si je pratiquais la recherche du virus HPV: je décèlerais 60 % de portage HPV : 36 femmes seraient inquiétées inutilement tous les mois !

La présence d’un virus sexuellement transmissible et potentiellement cancérigène est très mal ressentie par mes patientes qui se sentent souillées, qui se culpabilisent, qui s’inquiètent. Une infection que l’on sait sexuellement transmise et potentiellement cancérigène est une bombe qui fait exploser l’estime de soi. J’ai du mal à recadrer les choses, à dédramatiser tout en ne proposant que de la patience en attendant la disparition spontanée du virus. L’expectative est très mal vécue.

Lorsque le chirurgien colposcopiste a fait le diagnostic d’un condylome faiblement agressif et qu’il propose une surveillance à six mois, cela insécurise mes patientes. C’est à ce moment que je propose les soins d’un magnétiseur.

Cela soulage mes patientes d’avoir un recours « médical ».

Vous êtes porteuse d’un papilloma virus ?

Dédramatisons ensemble

60 % des femmes de 18 à 25 ans sont en contact avec ce virus, autant dire s’il est banal de le rencontrer.

La contamination a pu se faire lors d’un rapport sexuel il y a plusieurs années ou ….lors d’une baignade.

Le virus s’élimine grace à vos défenses naturelles.

Ce virus ne donne presque jamais de symptomes chez l’homme qui est un porteur sain. Si, par malheur, votre partenaire est porteur d’un condylome du pénis, c’est une affection qui se soigne en une séance de cryothérapie chez le dermatologue. Les hommes ne présentent des cancers du pénis que de façon archi exceptionnelle.

A moins de porter chacun un préservatif à tous les doigts lors de vos rapports sexuels, vous n’empêcherez pas la contamination croisée, alors autant l’accepter !

Vivez normalement, mangez sainement, profitez de cette infection pour arrêter de fumer et votre virus disparaitra très vite.

J’attends l’arrivée de nouveaux tests qui ne décèleront pas le virus HPV mais distingueront ceux qui attaquent le col en vue de le cancériser. Peut-être que ces nouveaux tests pourront être intéressants …à moins qu’ils ne soient encore plus stressants !

Dans mon prochain billet, je vous donnerai des conseils pour vous débarrasser d’un condylome.

347 commentaires sur “Le virus HPV ( ou papilloma virus)

  1. j’aurais tendance à ne pas vous proposer de conisation karine car vous n’avez pas les horribles virus 16 et 18 très dangereux et vous n’avez aucune lésion grave ( la zone de jonction a été biopsiée)

    J’aime

  2. Bonjour Miss frottis,
    Je suis une jeune femme, pas encore d’enfant. Mes frottis sont tous non suspects même un frottis que j’avais fait qui faisait mention d’un HPV Haut grade (31,33,35,…68). En revanche tous sont inflammatoires/ hémorragiques. Mes prélèvements vaginaux révèlent des candidats et gadnerrella, sans chlamydia, shyphilis, etc. (Traitement en cours avec de l’oroflucon et gynophilus et ça fonctionne). A ce jour à chaque relation sexuelle, j’ai des saignements abondant ou peu abondant. Mon gynécologue a fait mention de ectropion et me propose la vaporisation au laser.
    Qu’en pensez vous de la vaporisation au laser et incident sur ma fertilité et potentielle grossesse? Y-à-il un risque et complications d’avoir plus de saignement que ceux que j’ai.
    Y a t il une autre solution?
    Faut-il que je m’inquiète de l’HPV mentionné plus haut?
    Ps: cela dure depuis 2016.
    Merci, j’attend de vous lire.

    J’aime

      1. Merci Miss frottis. Faut-il que je m’inquiète concernant HPV, Le 16 et 18 étant négatif? Vont-il disparaître? La biopsie a colposcopie ne révèlent rien d’anormal. Bonjour

        J’aime

  3. Bonjour, j’ai 39 ans, atteinte de spondylarthrite ankylosante et de fibromyalgie, non fumeuse depuis 7 ans, testé positive au HPV16 il a y a 1mois malgré aucune relation depuis 7ans. Les résultats de la biopsie sont tombé aujourd’hui, ma gynéco me parle dans son mail d’une petite lésion, mais je n’en sais pas plus et ne comprend pas tout …
    J’espérais n’avoir rien étant non fumeuse 😦
    Pouvez-vous m’éclairez svp ? Merci beaucoup

    BIOPSIES CERVICALES
    Fixateur formol tamponné
    Les prélèvements intéressent une muqueuse cervicale jonctionnelle congestive siège d’un infiltrat inflammatoire modéré/abondant à prédominance lymphoplasmocytaire.
    On note des signes focaux d’infection virale sur l’épithélium malpighien métaplasique
    correspondant à un condylome (L-SIL).
    Immuno-histochimie :
    P16 – positive.
    Ki 67 – marquage épithélial basal et susbasal.
    CONCLUSION :
    Condylome (L-SIL).
    Cervicite.

    J’aime

    1. banal condylome à virus HPV 16 alyanor Le problème du 16 c’est qu’il attaque le col des non fumeuses aussi mais de façon moins grave que si vous fumiez J’ai prescrit Colpofix à une patiente dans votre cas : cela ne l’a pas guérie Il a fallu faire une conisation 2 patientes sont allées voir un magnetiseur : elles ont guéri ….

      J’aime

      1. Merci pour votre réponse. Ma gyneco m’a prescrit colpofix, je vais essayer et me renseigner pour un magnétiseur. Mais n’ayant globalement pas de chance niveau santé, je reste peu optimiste …
        Concernant le risque ORL du 16, faut-il consulter des maintenant ou attendre de voir si l’infection persiste ?
        J’ai une autre question, j’ai fait une bêtise ce matin, je me suis aperçu avoir oublié mon comprimé de cerazette d’hier soir, et perturbée par les résultats que je venais de lire je ne sais pas pourquoi, j’ai machinalement pris 2 comprimés de cerazette (celui d’hier soir et celui de ce soir) au lieu du seul comprimé oublié… Quelle conduite dois-je avoir ce soir (hormis me reposer un peu plus …)? Reprendre le rythme des comprimés normalement ou ne rien prendre ce soir et recommencer demain soir ? Je n’ai pas de risque de tomber enceinte.
        Merci encore, je vous souhaite une belle soirée

        J’aime

  4. Bonsoir, j’ai 36 ans, j’avais déjà écrit sur ce forum, voilà ma situation , j’ai un HPV 18 et 31 (testée en mars 2022) . Pas d’autres antécédents .
    Je ne fume pas, je ne bois pas, 5 partenaires dans toute ma vie et activitée sexuelle commencée tard, à 28 ans .
    Je n’ai pas eu de relation sexuelle depuis janvier 2022, j’ai senti un bouton apparaitre sur ma lèvre vaginale vers juin 2021 mais pas consulté car je pensais que c’était un poil incarné et il a diminué .
    Avec mon abstinence depuis janvier 2020 je n’ai vu le gynécologue que en mars 2022 , c’est là que j’ai été diagnostiguée avec le HPV 18/31 positive ( frottis négatif pour une lésion inter-épithéliale ou maligne) .
    J’ai la présence de 2 condylômes sur le plis vaginal ( je ne pouvais pas les voir, car c’est sur la fente du vagin donc même en me lavant je ne les sentais pas , j’ai découvert leur présence que en allant chez la dermatologue pour le bouton initial ) du coup c’est encore un choc.
    La dérmatologue a passé de l’azote liquide ( cryothérapie ) sur toutes les verrues et celle sur la lèvre a disparu mais les 2 autres sont assez dures à diminuer car en agglomérat et j’ai du mal à les viser .
    Tout cela rejoute une forte pression, car depuis peu j’ai sauté le pas et un homme souhaite rentrer dans ma vie ( mais depuis cette expérience je me sens mal et j’ai peur de lui transmettre ).
    Je ne fume pas, je ne bois pas et hônettement cette histoire de HPV m’a fait perdre toute estime, confiance en moi, j’ai lu sur un site que on peut le garder à vie donc c’est encore plus dure, donc je suis perdue.

    La dérmatologue a marqué sur le rapport que les condylômes sont une affection très rare ( 1% de la population et que c’était dû à la non utilisation de préservatif , or que je n’ai jamais rien fait sans préservatif , du coup je me sens extrêmement mal ) et m’a prescrit le Condyline, mais j’ai beau le mettre , les 2 verrues en bas de ma fosse vaginale ne s’en vont pas car elles semblent comme des petites pistules .
    Le traitement de la Condyline est sur 5 semaine et le dérmato m’a dit que on traitera les verrues au lazer si Condilyne ne marche pas. Le condyline chauffe les verrues du coup le matin j’ai des irritations ,je ne sais pas si c’est le signe que virus est  »tué  ».

    Mon interrogation est :
    1) est ce que je peux avoir des rapports sexuels avec mon partenaire en utilisant un préservatif ?
    2) Est ce qu’il risque un cancer de la prostate/penis s’il attrape mon HPV
    3) je dois faire quoi en plus du lazer ? est ce que je peux reprendre une vie relationnelle donc sexuelle après le traitement au lazer ? une colposcopie est prescrite que en cas de frottis avec lésions intra-épithéliales non malignes ( ASCU positif je crois ) et j’avais appelé un autre gynéco spécialisé dans cela ils m’ont dit d’attendre mars 2023, lors de mon frottis de rappel …

    Le souci est que je n’ai aucune vie sexuelle , intimité depuis 3 ans et que à cause du HPV j’ai peur de parler à un futur partenaire , je ne sais pas comment aborder la question sans que cela le fasse fuir ( à part les hommes qui ont eu le vaccin HPV).
    J’ai aussi pris du Papiloxyl ( les comprimés marron ), j’ai vu que c’était conseillé ici .
    Voilà, merci beaucoup et désolée
    Bonne soirée

    J’aime

  5. Bonjour Docteur
    J’ai 52 ans et j’ai été testée positive aux hpv 56 et 59 il y a un an avec dysplasie de bas grade. La biopsie a révélé une métaplasie malpighienne sans anomalie virale.
    Hélas un an plus tard les hpv sont toujours là et une anomalie mineure est déclaré par le laboratoire qui a analysé mon frottis.
    Est ce que je dois m’inquiéter ? A mon âge ces deux virus peuvent ils partir ?
    Merci beaucoup pour votre écoute.

    J’aime

  6. Merci beaucoup pour cette réponse docteur. Je dois repasser une colposcopie avec biopsie.
    Ces deux hpv (56 et 59) sont tout de même considérés comme ceux à risque et j’espérais que cette lésion d’il y a un an était partie. Ce qui me fait peur c’est d’avoir un hpv chronique. Une métaplasie est elle liée au hpv ?
    Dois je utiliser colpofix ? Encore une fois un grand merci d’être là.

    J’aime

      1. Merci pour votre réponse.
        J’ai passé la colposcopie hier et cette fois la métaplasie est devenue d’après le frottis une lésion bas grade de type condylome.
        Le médecin m’a montré l’image de la colposcopie et m’a dit que la lésion est beaucoup plus visible qu’il y a un an.
        J’ai vu aussi contrairement à l’image d’il y a un an beaucoup de petites taches jaunes clair autour. Je n’ai pas osé demander au gynéco car j’étais ultra stressée mais maintenant je me demande si c’est taches sont des nouvelles lésions ?
        1 Est ce qu’on peut avoir beaucoup de lésions et en 1 an ?
        Le gynéco m’a dit que le hpv 56 n’est pas très agressif mais si la lésion est devenue haut grade il fera une cononisation.
        2 comment fait il sil y a beaucoup de lésions ?
        3 l anatomapathologiste a t il pu se tromper en disant Bas grade lors du frottis ?
        Je suis très Angoissée je vous l’avoue.

        J’aime

      2. 1 oui
        2 on fera une conisation
        3 votre immunité n’est pas bonne ( trop de stress)
        4 oui mais on s’en fiche un peu que ce soit bas grade ou haut grade puisque ce n’est pas un cancer . Le HPV 56 ne donne pas de cancer que des verrues fabienne cessez de vous tourmenter

        J’aime

  7. Bonjour MissFrottis,

    Je vous envoie ce message pour avoir une réponse : quel est l’examen pratiqué en cas de frottis positif à un HPV ?
    J’ai 25 ans et j’ai eu un frottis positif à un HPV récemment (pas le 16 ni le 18 mais un des autres). Le gynécologue que je suis allée voir (je l’avais déjà vu une fois auparavant) m’a examinée (vulve, vagin et anus) mais a aussi voulu examiner mon clitoris. Pour cela, il l’a « titillé » pour le faire sortir, il m’a expliqué que c’était nécessaire pour vérifier s’il n’y avait pas de condylomes. Il a dit également que je pouvais le faire moi-même, « comme j’avais l’habitude ». N’osant pas pas le faire devant lui et ne sachant pas s’il s’agissait d’un examen normal (j’ai déjà eu un frottis positif auparavant et on ne m’a jamais fait ça, mais on n’avait jamais vérifié la zone anale non plus), j’ai laissé faire.
    Je précise que ce praticien a été assez peu professionnel, s’étant permis de me donner une claque sur le cul une fois l’examen de la zone anale terminé.
    J’ai ressenti un sentiment de malaise pendant ce rendez-vous et j’ai fondu en larmes une fois rentrée chez moi.
    J’ai depuis ce rendez-vous d’énormes problèmes sexuels (douleurs à la pénétration, douleurs sur toute la vulve, au vagin et au clitoris dès que je ressens de l’excitation, perte de libido, dégoût vis à vis du sexe…). Je vois une kiné spécialisée (qui m’a posé des questions sur ce rendez-vous et qui a halluciné lorsque je lui ai raconté mais qui m’a conseillé de poser la question à un autre gynécologue) et je vais voir prochainement une psychologue.
    J’ai depuis une question : cet examen était il réellement nécessaire ?
    Cela fait environ six mois qu’il a eu lieu et j’ai toujours le doute. Je viens de déménager et je n’ai pas de gynéco qui me suit, c’est pourquoi je vous demande à vous. Je suis totalement désespérée.
    Cordialement.
    Léa

    J’aime

    1. 1 non il s’agit de violences gynécologiques inadmissibles
      2 il faut porter plainte au conseil de l’ordre du département d’exercice de ce médecin et décrire votre consultation et votre malaise léa Voyez une sage femme pour vos prochains frottis mais portez plainte afin que d’autres jeunes femmes ne subissent pas ces attouchements sexuels . Je me demande même si ce serait judicieux de porter plainte à la gendarmerie pour « attouchements sexuels par personne dépositaire de l’autorité  » Ce médecin risque 7 ans de prison avec sursis et interdiction de soigner des femmes . Soyez courageuse et faites vous aider par une association d’aide aux victimes de viol . Vous devez faire une séance d’EMDR pour traumatisme psychique pour éviter le stress post traumatique car vous avez été victime d’une agression sexuelle presque d’un viol

      J’aime

      1. Bonjour MissFrottis,

        Je vous remercie pour la réponse apportée à ma demande.

        Je souhaiterais savoir si cet « examen » que j’ai reçu par ce gynécologue, consistant à exciter mon clitoris par le toucher comme il m’a fait est un examen normal et reconnu, même si peu pratiqué, pour la détection de condylomes liés au papillomavirus.

        En effet, je n’ai trouvé aucun exemple d’une telle pratique et je n’ai reçu aucune réponse claire des professionnels de santé que j’ai déjà sollicités pour cette question.

        J’ai vu une sage-femme le lendemain et lui ai demandé si c’était normal, elle m’a répondu qu’elle ne savait pas et que s’il devait le faire, c’est qu’il fallait le faire.

        Je précise que j’étais nue lors de cet examen car il voulait faire « la totale », c’est-à-dire vérifier les seins aussi (il y a eu plusieurs cancers du sein dans ma famille). Cela m’a mise mal à l’aise mais je n’ai pas été « choquée » par le fait d’être nue, une gynécologue femme m’ayant déjà demandé cela pour une consultation auparavant.

        Pouvez-vous me dire si oui ou non cet examen existe bel et bien ? Ou s’il s’agit d’un attouchement déguisé par une fausse pratique médicale ?

        Cette question me tourmente énormément car je n’ai trouvé aucune réponse, qu’elle soit positive ou négative.

        Je compte porter plainte si j’ai la confirmation que ce qu’il a fait n’est pas légal et dépasse le cadre de ses fonctions.

        Cordialement.

        Léa

        J’aime

      2. cet examen n’existe pas lea Comment pouvez vous penser qu’un médecin ait le droit d’exciter votre clitoris ? On peut regarder mais on ne touiche qu’à peine ET SURTOUT APRES VOUS AVOIR DEMANDE VOTRE CONSENTEMENT ! A chaque étape de l’examen déhabillage, examen de la vulve, pose du speculum, palpation des seins on doit vous demander « êtes vous d’accord pour que je fasse çà et çà ?  » Si les questions n’ont pas été posées c’est un abus de pouvoir donc une agression passible des Tribunaux

        J’aime

  8. Bonsoir Docteur,

    Merci pour votre blog !!

    J’ai reçu les résultats d’un frottis effectivement persistance des anomalies asus avec hpv 52 positif…

    La gynécologue veut me revoir pour une biopsie (notée dans sa lettre)… Je suis assez inquiète car pour moi il m’a toujours semblé qu’on faisait une colposcopie et plus ou moins avec biopsie si lésion apparue… Cela signifie que j’ai d’emblée quelque chose de très grave…. (?)
    Elle avait l’air de ne pas être inquiète concernant le fait que ça soit un Hpv 52… Il est peu agressif ?

    J’avoue être tombé des nu… J’ai 30 ans, eu très peu de partenaires…. Je ne me vois pas du tout vivre une connisation à mon âge….

    J’aime

    1. 1 colposcopie bien sûr pas de biopsie à l’aveugle capucine
      2 très peu agressif
      3 bof, il partira de lui même ce virus ce n’est pas grave du tout et il est très peu contagieux

      J’aime

      1. Merci beaucoup Docteur!!

        En fait j’ai dû mal à comprendre pourquoi elle a écrit « biopsie », ça sous entend qu’à la colpo elle est persuadée de trouver une lésion…

        Concernant cet hpv, il y a t’il un risque de le transmettre au fœtus si j’accouche par voie basse ? Le jour où je serai enceinte…

        Merci Docteur de votre aide.

        J’aime

  9. Bonsoir Dr,
    J’ai déjà écrit sur ce forum , je souhaiterais une précision sur les rapports sexuels et la présence de HPV.
    J’ai 36 ans, j’ai été diagnostiquée HPV positive pour les souches 16 et 31 en mars 2022 avec un frottis dont la conclusion est :  » pas de lésions intra-épithéliales ou malignes  ».
    J’ai 4 condylomes au niveau de la vulve qui ont bien disparu avec Condyline .
    Je ne fume pas, je prends comme vous l’avez conseillé Papilloxyl depuis un an.

    Le fait est que je n’ai pas eu de partenaire depuis 3 ans et donc récemment j’ai rencontré une personne qui a été très compréhensive envers mon IST dont j’ai parlé très directement.

    1) Je souhaite savoir si dans mon cas nous pouvons avoir des rapports sexuels vaginaux avec préservatif et se laver tout de suite après afin de réduire une éventuelle transmission ?
    2) Ou tout rapport vaginal , même protégé + lavage doit être prohibé jusqu’à totale disparition du HPV ( qui peut prendre des années )
    Je suis navrée pour cette question, mais le diagnostic de hpv est assez traumatisant , surtout s’il ne disparait pas pendant des années ( les miens sont hautement cancérigènes en plus, j’avais lu ça il me semble) donc toute activité sexuelle devient stressante pour moi car j’ai peur d’infecter mon partenaire .
    Je ferais bien sûr mes frottis tous les ans .
    Merci bien pour votre temps, passion pour votre métier et conseils Dr
    Cordialement

    J’aime

    1. le porte du préservatif protège votre partenaire à 90% mais pas à 100 % Par ailleurs le HPV se transmet aussi par sexe oral donc pas de cuni sans protection et par caresse manuelles donc ….pas de caresses de votre zone génitale De plus votre partenaire peut être porteur sain de virus HVP donc si vous voulez faire du safe sex, il faut qu’il se recherche le HPV au niveau urinaire ivelina . Bref c’est assez compliqué Voilà pourquoi gynécos et dermatos pensent qu’il est inutile de se protéger Il faut juste booster son immunité comme pour le Covid : vit D et zinc en per os ( il existe des multivitamines qui en proposent à prendre à l’année )

      J’aime

  10. Bonjour docteur,
    J’ai 38 ans je suis porteuse du hpv depuis mes 20 ans j’ai eu une conisation sur le col gauche et du laser sur le col droit j’ai un utérus bicorne . J’ai un controle annuel … le virus est revenu 2 fois et reparti seul en quelques mois… là j’ai fait un frottis en septembre 2022 qui était négatif et 1 en décembre qui est revenu positif sur le col gauche à HPV P3 avec une faible charge vitale resultat douteux . Ma gyneco m’a prescrit un contrôle dans 6 mois et ne m’a préscrit aucun médicament…entre c’est 2 frottis j’ai eu une ivg car je portais des jumeaux et trop dangereux dans un utérus bicorne … ma gyneco m’a dit que ça a pu réveiller le virus … mais le même mois j’ai aussi eu un rapport anal avec pénétration devant après quelques secondes… ma question est la suivante : pensez vous que j’ai pu contaminé ma vagin à cause de ce rapport anal juste avant ? En y réfléchissant je me suis aperçu qu’aucun gynécologue que j’ai vu depuis mes 20 ans n’a jamais pris le temps d’ausculter mon anus et moi je n’y a aussi jamais pensé non plus je viens seulement d’apprendre que ça pouvais contaminé l’anus en regardant sur internet cela se peut il que j’ai le hpv dans l’anus sans le savoir ….avez vous des conseils à me donner sur les médicaments que je peut prendre pour renforcer mes défenses face à ce virus ? Je pense rappeller ma gyneco pour demander un toucher rectal . Quand vous ausculter vos patientes regarder vous également l’anus pour voir si tout est ok ? Merci de votre retour

    J’aime

  11. Bonjour Docteur ,

    J’avais une question à vous poser.Je suis pour le,moment porteuse d’un Hpv sans lésion et je prends Microval.Est – ce que la prise de ce contraceptif peut influer sur la persistance du virus ?
    Je vous remercie pour votre réponse et votre présence pour nous toutes .

    J’aime

  12. Bonjour Docteur

    Etant positive au hpv j’ai subi une biopsie du col de l’utérus, dont je vous ai parlée il y a quelques semaines. J’ai reçu ce résultat :
    « Biopsie cervicale représentative de la zone de jonction montrant au niveau du versant malpighien seulemnt un condylome plan non dysplasique .
    Le versant glandulaire non dysplasique est le siège d’une métaplasie mature non atypique inflammatoire.
    Immunodétection par P16 négative »

    Pouvez-vous me l’expliquer svp ? Merci beaucoup.

    J’aime

  13. bonsoir,
    j’ai fais un frottis début janvier (mon premier a 38 ans) a la suite d une consultation pour regle anormalement longue (au final ca a duré 3 semaines au lieu de 5 jours habituellement) et la sage femme a realisé un frottis lors de cette consultation. jattendais les resultats depuis et finalement elle m a appelé aujourdhui pour me dire que je suis positive au hpv (je ne suis pas trop etonnee puisque j ai 3 des condylomes pres de l anus depuis + de 2 ans)
    elle m a juste donné rdv dans 1 an pour refaire un frottis, est ce normal?
    je n ai pas vu les resultats du frottis ils ne m ont pas été envoyés.
    donc je ne sais pas ce que ca dit .
    je lui ai demandé quel type de hpv car il y a des  » chiffres  » elle m a repondu qu il n y en a pas…
    elle m a juste dit  » il n y a rien d alarmant mais vous etes positive au hpv donc un controle devra etre fait dans 1 an  » en gros.
    et elle m a prescrit le spray colpofix.

    ayant des condylomes depuis un peu plus de 2 ans ou meme 3 …
    est il possible que je traine ce virus depuis tout ce temps? si oui ca veut dire qu il ne s elimine pas seul comme les 80% des cas ?

    j ai pu lire que le hpv recherché lors d un frottis concerne les hpv a haut risque.
    etant positive au hpv detecté lors d un frottis, est ce que ca signifie qu il s agit automatiquement d un hpv a haut risque?
    merci

    J’aime

    1. 1 vous devez exiger le compte rendu de vos frottis , c’est médico légalement obligatoire Je pense que vous avez frottis normal plus présence d’un virus HPV mais il faut en être sûr
      2 je ne sais pas depuis combien de temps vous avez ce virus puisque sa recherche n’a pas été faite les années précédentes
      3 oui c’est à haut risque mais il y a des virus à très haut risque le 16 et le 18 et à moins haut risques : les autres Par ailleurs seule la persistance de la même souche de virus peut présenter un danger , pas de collectionner des virus aux numéros différents

      J’aime

      1. merci pour votre réponse,
        je lui ai réclamé le résultat.
        svp, quel est le taux de risque lorsque le hpv est positif , quel est le pourcentage de risque de developper d autres problemes ? si le virus reste, va t il forcément developpe des anomalies? ou on peut tres bien avoir le hpv des annees sans autres problemes?

        J’aime

      2. je viens de recevoir les resultats provenant du labo.
        je me permets de noter,

         » cytologie reflexe suite a HPV primaire positif » (ça veut dire quoi hpv primaire svp? ça m inquiete)

         » la qualité du frottis est satisfaisante pour l interpretation.
        Aucune cellule suspecte de malignité (NIL/M)

        une recherche de papillomavirus a haut risque (test hpv-hr) est recommandé à 12 mois. »

        c est tout il y a que cela.
        pourriez vous me donner votre avis svp ainsi que sur le hpv primaire je comprends pas ce que ca veut dire merci beaucoup

        J’aime

      3. frottis normal avec présence d’un HPV dont il n’est pas noté le type ( faute du labo il aurait du chercher le numero du virus ) audrey Bénin aucun risque de cancer Virus qui sera éliminé dans l’année dans 99% des cas et ce sans rien faire ( colpofix est inutile ainsi que papilocare )

        J’aime

      4. merci , toutefois j ai des condylomes pres de l anus depuis un peu plus de 2 ans, sans doute liés au meme virus trouvé dans le frottis, je suppose que j ai ce virus depuis au minimum les deux dernieres années ( je sais que je peux avoir ce virus depuis + longtemps avant l apparition des condylomes mais du moins au minimum depuis leurs apparitions) et de ce fait si c est le cas , je me dis qu il a pas l air de vouloir partir… ca fait au moins deux ans et demi voir 3 ans que j ai ces condylomes …

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s