La ménopause : sécheresse de la peau et des muqueuses

La sécheresse de la peau et des muqueuses est une conséquence quasi constante de la disparition des hormones féminines.

L’avantage de cet état de fait, c’est que l’acné tend à disparaître, les cheveux sont moins gras mais ce sont là les deux seuls avantages.

Les inconvénients de la carence en hormones féminines sont nombreux.

La peau tire, devient plus flasque, les yeux piquent, le vagin brûle mais pas seulement le vagin, la vulve aussi et surtout la muqueuse vésicale s’enflamment.

Parfois, des microbes s’accrochent aux parois et ce sont les cystites à répétition mais même s’il n’y a pas d’infection, la vessie brûle ce qui fait croire à tort à une cystite alors que l’ECBU revient stérile : c’est la fameuse cystalgie à urines claires des femmes ménopausées qui se traite fort bien par un traitement hormonal vaginal prolongé.

Les rides se voient plus et d’autant plus que la femme est fumeuse et/ ou a épuisé son capital solaire.

Peut -on remédier à tous ces désagréments ?

Oui, sans aucun problème

LA PHYTOTHERAPIE

Des capsules riches en omega 3 améliorent la tenue de la peau et sa souplesse.

Elteans 2 à 4 cp par jour ( 4 cp quand la peau est si sèche qu’elle démange) ou Preservision 3  2 cp par jour sont d’excellents produits chers et pas remboursés (hélas) qui contribuent à avoir une peau de pêche et pas une peau de serpent . En appliquant, en plus,  la crème Dexeryl tous les jours, les résultats sont spectaculaires : la peau est douce au toucher et toute lisse.

Deux gélules d’huile d’onagre et de bourrache donnent aussi de bons résultats mais pas aussi spectaculaires qu’avec le cocktail d’omega 3 que je vous ai suggéré.

Localement, on peut se servir d’huile de coco, achetée au magasin bio. En application quotidienne , elle est très performante et remplace avantageusement le gel lubrifiant pour le rapport sexuel.

LES HORMONES FEMININES

Bien sûr, elles améliorent la souplesse de la peau et arrêtent le desséchement des muqueuses.

Les hormones sont bien meilleures pour la peau quand elles sont délivrées par voie transdermique (gel ou timbre) que per os. La meilleure des progestérone est la naturelle.

Les hormones féminines locales (Trophigil, Colpotrophine, Gydrelle) améliorent considérablement le confort vaginal bien mieux que des produits vaginaux non hormonaux comme Replens ou Mucogyne ou Monasens. Je rappelle que les cancérologues autorisent l’utilisation de Colpotrophine et uniquement cette molécule pour traiter la sécheresse vaginale et vésicale des femmes ayant eu un cancer du sein.

Pour celles qui préfèrent les crèmes aux ovules, sachez que on peut couper le bout de l’ovule Colpotrophine pour en sortir la crème que l’on appliquera tous les jours sur la vulve….Voilà un bon moyen de retrouver la crème Colpotrophine, tant utile, qui a disparu des pharmacies.

LA DHEA

Ce produit a une belle action sur la peau, la rendant plus souple parce que plus grasse. Elle efface les tâches de vieillesse sur les mains. Elle donne, un peu, de lubrification vaginale.

LE LIVIAL

C’est une molécule qui a une action rapide sur la sécheresse vaginale et vulvaire. J’ai sauvé bien des femmes âgées du désespoir en leur préconisant 1 cp de Livial un mois en cas de brûlures rebelles vulvaires : les symptômes ont disparu en quinze jours. L’origine du mal était bien donc la sécheresse et pas une tumeur ou une infection. On peut alors prendre le relais de Livial par des ovules hormonaux et de la crème pour la vulve.

Conclusion

La sécheresse post ménopausique est plus ou moins marquée selon les femmes. Elle peut donner les troubles classiques (brûlures lors des rapports sexuels, peau qui tire, yeux qui piquent) mais aussi des symptômes qui orientent vers d’autres étiologies : brûlures vésicales faisant penser à tort à une cystite, brûlures vulvaires évoquant à tort une mycose. Ne jamais oublier qu’il existe aussi une sécheresse tissulaire profonde qui déclenche la fameuse névralgie pudendale de la femme âgée.

Il ne faut jamais négliger les premiers symptômes de sécheresse car, mal soignée, la sécheresse des tissus et des muqueuses peut aboutir à des effets alarmants comme des saignements vaginaux, ou des écoulements vaginaux importants ou des cystites à urines claires bien handicapantes.

Les traitements sont faciles à prescrire et il en existera toujours un qui vous conviendra.

247 commentaires sur “La ménopause : sécheresse de la peau et des muqueuses

  1. Bonjour j ai mis hier soir gidrelle pour sécheresse vaginal et aujourd’hui j ai des pertes jaunes et du sang ? Est ce normal ? Dois je continuer. Merci

    J’aime

      1. lutter contre la sécheresse celine Les pertes blanches de la ménopause peuvent être liées à une vaginite à germes intestinaux : suvegel ovules 6 jours fait très bien en vente libre , à une sécheresse vaginale : medigyne ovules ou replens intra vaginal en cures fait très bien aussi

        J’aime

      2. J ai rv mercredi prochain avec ma genyco .dois je attendre pour suvegel en ovules car elle va me faire un frottis ?une vagunite c est une mycose?
        Les ovules suvegel décapent ?
        L huile de coco vous le conseillez pourquoi ?

        J’aime

      3. 1 cela ne gêne pas un frottis
        2 non c’est une infection vaginale à ? on ne sait quel agent infectieux , c’est le labo qui le dira
        3 pas du tout
        4 la sécheresse celine

        J’aime

      4. Bonjour
        Suite à mon message du 11 août, je sors de chez ma genyco.c est bien une vaginite.elle m a prescrit des ovules flagyl pendant 7jours et une crème mucogyne.
        Vous en pensez quoi ?
        Après le flagyl doit je refaire ma flore avec du femibion ?

        J’aime

      5. J ai été examinée par un genycologue d un CHU qui est bien.
        Mais vu que vous m avez toujours bien conseillée je voulais votre avis .
        Vs m avez conseillez uvegel ovules la semaine dernière . Je présume que le flagyl va détruire ma flore.
        J ai un chrohn et vous m avez bien aidée il y a 2 ans .

        J’aime

  2. Bonjour, sous menopause artificielle depuis bientôt un mois suite à une coelioscopie pour endométriose, j’ai des brûlures urinaires quotidiennes mais surtout le soir, mes ecbu ont soient trop de leucocytes mais pas de germes identifiés soit tout est normal y compris les leucocytes.. le monuril ne fonctionne pas, boire plus non plus..je ne sais plus quoi faire j’ai 28 ans et je n’ose plus sortir de chez moi tellement ça me brûle.. l’intérieur de mes petites lèvres est rouge fluo.. vous pensez que ça peux être une sécheresse vaginale ? ( je précise que je met des ovules de progestérone matin et soir mais depuis très longtemps donc je ne pense pas que ça soit eux qui me donnent les brûlures, par contre ils hydratent forcement un peu mon vagin non?)
    Je n’ai pas droit aux oestrogenes à cause de l’endométriose et adenomyose donc que me conseillez vous? Ma médecin baisse un peu les bras je crois…

    J’aime

    1. mais pourquoi les ovules de progesterone sous ménopause artificielle ???? ça assèche ++++ anais arrêtez au plus vite Utilisez cicatridine ou mucogyne avec en per os des omaga comme hydromega deux par jour et buvez trois litres d’eau par jour . Vous avez une sécheresse tissulaire épouvantable liée à votre traitement de cheval Chez moi quand on prescrit des produits de ménopause artificielle on associe des estrogènes pour faire ce qu’on nomme une add back therapie sinon c’est infernal et vous vous prenez de la progestérone , une anti oestrogènes Pas étonnant que vous soyez abîmée de l’intérieur !

      J’aime

      1. Aïe ..merci beaucoup pour votre réponse.
        Je vais arrêter la progestérone alors ! Mais je risque de saigner du coup si j’ai une chute de progestérone..
        (Le point positif c’est que j’ai très peu de désagréments autres liés au manque d’oestrogènes,peu de bouffées de chaleur et j’ai plutôt maigris)

        J’aime

  3. Bonjour docteur
    55 ans, dernières règles en janvier; depuis trois ou quatre mois j’ai une sécheresse vulvaire malgré la prise régulière de Preservision et de DHEA 25; mon gynécologue refuse de me prescrire colpotrophine parce que je prends la DHEA (contre son avis mais je trouve que je suis beaucoup mieux avec).
    J’essaye de pallier avec de l’huile de coco mais ce n’est pas satisfaisant: avez-vous des alternatives ?
    Autre question: le site internet où j’achète la DHEA est en rupture de stock pour la 25, je peux prendre la 50 un jour sur deux ?
    Merci beaucoup pour votre blog et vos précieux conseils !
    Sandra

    J’aime

    1. et si vous changiez de médecin ? et si vous vous adressiez à votre généraliste en ne lui parlant pas de la DHEA pour obtenir colpotrophine ? Tentez mucogyne, replens, ainara, cicatridine en attendant et bien sûr ovules plus crèmes et DHEA 50 un jour sur deux sandra

      J’aime

  4. Je reviens vers vous pour l’huile de coco pour la gynécologie car je reviens d’un magasin bio et ou ils en vendent mais c’est pour la peau ou les cheveux donc je demande au vendeur si on peut mettre çà sur les muqueuses, il a compris plaies de la peau et il me dit pas les jours, je n’allais pas lui dire que c’est pour la zone intime donc j’en conclue qu’on ne peut pas mettre çà tout le temps ou avez un vous une huile de coco special gynécologie a me conseiller ?

    J’aime

      1. Quel produit me conseillez vous ou quel marque car le vendeur bio ne savait pas, j’ai demandé en ligne sur le site easy-parapharmacie et il ne savait pas pour les muqueuses car c’est plus délicat que la peau, donc je n’ai aucun retour de personne, je suis prete a essayé beaucoup de choses pour mon bien être car le trophicrème ne m’aide pas plus que çà et me donne des douleur aux seins alors que je prends pourtant colprone 5 pour la poitrine et pour l’endometre et je me demande si ce n’est pas çà qui me donne cette secheresse, mais quoi d’autre pour une pre menaupause a 49 ans. Je ne sais plus quoi prendre : 2 mois de gattilier et de onagre sans succes, pareil pour alchemille et alchillé milefeuiille, j’ai pris aussi des oméga 3 pendant 2 mois j’ai même essayé la gemmothérapie avec les bourgeons de framboisier. J’ai tout essayé. Cicatridine ovule et creme aussi. prebiotique de gynophilus LP. j’ai l’impression que le meat urinaire ou uretre je ne sais pas comment on dit, bref l’orifice ou passe l’urine est gonflé et l’orifice ou l’urine s’écoule est dilaté mais pas d’infection mais juste des hématies 7000 ne pas dépassé 10 000 mais j’ai du sang dans les urines sans réponse depuis 5 ans donc je ne sais plus quoi penser. La gynéco si je ne dit rien sur l’orifice urinaire, pensez vous qu’elle aurait tilté ? A force d’avoir les parties intimes irrités çà irrite les parois urinaires ? c’est ce que je me dit. Merci de répondre a toutes mes questions qui sont nombreuses

        J’aime

      2. fabiola huile de coco BIO de n’importe quelle marque ira très bien Utilisez une appli pour vérifier que tous les ingrédients sont verts Pour le reste je ne sais pas , voyez un urologue

        J’aime

  5. Bonjour
    Je suis en pré ménopause et l’inconvénient de colprone 5 c’est la secheresse intime et soucis urinaire sans infection. J’ai entendu dire que la seule crème recommandé est colpotrophine si on a une mastose sclérokystique des seins et des mastodynies, j’ai l’impression que physiogine et trophicrème sont trop forts. En fait je n’ai pas droit a des oestrogènes en pilules depuis toujours. Qu’en pensez vous ? Mon soucis n’est pas vaginal donc pas besoin d’ovules mais vulvaire. Merci de me renseigner car je suis a vif sans rien et cicatridine crème pas terrible ?

    J’aime

    1. je suis désolée lolina mais sans examen je ne peux rien dire Avez vous une sécheresse vulvaire hormonale pure ou associée à une dermatite auto immune ? Seul un dermato pourrait le dire car cela se traite différemment , complètement différemment En plus je ne sais pas pourquoi on vous prescrit colprone Peut on arrêter cette prescription sans dommage pour le reste de votre corps ?

      J’aime

      1. Secheresse vulvaire hormonale, j’ai aussi le goujeot sjogren qui touche les glandes exocrines mais je ne souffrais pas trop des bartholins avant de prendre colprone du moins pas avec le lutenyl. J’ai le syndrome sec sans prendre de traitement lourd. Je prends colprone avant c’était le lutenyl 5 depuis presque 20 ans car kystes aux ovaires, aux seins, dystrophie ovarienne. SPM, bref on me donnait çà 15 jours par mois car mon corps ne produisait pas assez de progestérone à 28 ans ou alors c’est trop d’oestrogenes, j’ai toujours eu des règles très douloureuses et sanglantes sans progestatif. Là je me rend compte avec la pré ménopause mon corps fabrique encore moins de progesterone et je n’ai jamais autant souffert des seins que depuis 1 an.

        J’aime

      2. le goujerot est une pathologie autoimmune qui peut s’accompagner d’autres dont la dystrophie vulvaire auto immune de la vulve lolina Lors de la préménopause les seins sont hyperdouloureux parfois sans que ce soit un excès d’estrogènes d’où l’intérêt de la mésothérapie pour soulager les douleurs mammaires Quant à la sécheresse de la vulve dystrophique , cela se soigne avec des crèmes externes , des huiles surtout et avec hydravea de nutrixeal deux par jour Une sécheresse ne se traite pas qu’avec des soins externes , il faut aussi boire beaucoup et hydrater par des omegas 3 en interne

        J’aime

  6. Bonjour Docteur,
    J’ai pris 3 mois de Preservision, ma peau est beaucoup plus souple, mes ongles ne cassent plus merciiiiiiiiiii
    Je voulaiss savoir si c’était un complément à prendre 365j an du coup. Parce que ça fait cher même si c efficace,
    Merci docteur

    J’aime

  7. Bonjour Docteur,

    Après une bandelette positive (leucocytes et protéines, pas de nitrites) dimanche je suis allée aux urgences car pesanteurs et fréquentes envies d’uriner sans brûlure typique , mais j’ai déjà eu 2 pyélonéphrites par le passé… on m’a prescrit Oflocet pendant 7j et ECBU faite sur place. (et bandelette positive sur place)

    Je suis à J 45 et toujours pas de règles (cycles 26 à 32 jours avant) alors je me demande si mes symptômes ne sont pas ceux d’une cystalgie à urines claires car le labo m’a confirmé qu’il n’y a pas de germe à l’ECBU de dimanche ! (pesanteur vessie et/ou utérus, sensation d’irritation vers le vagin, mais pas de réelle brûlure à la miction)

    Dois-je continuer Oflocet ? (déjà pris 4jours, et peur de refaire une pyélonéphrite)

    Je suis en pré ménopause : 48 ans, sans contraception, je prends Sérélys + 2 Hydravéa/j. mais sècheresse pas vraiment améliorée, fatigue , pesanteurs fréquentes à la vessie depuis plusieurs mois qui me font me lever plus tôt pour uriner , yeux secs .

    J’aime

    1. 1 non
      2 dommage estelle testez colpotrophine ovules deux fois par semaine pour assouplir les parois et ergyflavone plutôt que serelys C’est une mauvaise passe liée à la préménopause cette névralgie vésicale Cela finira par partir

      J’aime

  8. J’arrête Oflocet , mais comment est-ce possible d’avoir une bandelette positive (2 fois : chez moi + aux urgences) après toilette compresse+bétadine) et une ECBU négative ???

    Ok, en attendant Colpotrophine, j’ai mis un Cicatridine ovule hier soir, j’étais mieux au réveil, et la je sens des brûlures au niveau entrée du vagin (comme après une allergie que j’avais eu par le passé… jamais sû si c’était un pantalon ou Gydrelle que je mettais régulièrement et que j’ai stoppé à ce moment-là.)

    Or la semaine dernière j’ai eu une sensation de cuisson à l’entre jambe après avoir porté un jean neuf ( lavé, mais plutôt fin, près du corps et extensible , je l’ai abandonné mais je me demande si ça n’a pas déclenché une allergie )
    Je porte slips coton, toilette au Saforelle, pas de changement de lessive ou autre.

    Du coup je ne sais pas si c’est dû à la sècheresse ou à une allergie …

    Dois-je mettre Cicatridine tous les soirs , ou alors Cicalfate ou Monasens en plus ?

    J’aime

    1. 1 les tests ne sont pas fiables à 100%
      2 vous avez une névralgie pudendale estelle voilà l’origine de vos pesanteurs, douleurs, brûlures . Seul un spécialiste de la NP rencontré grâce à pudendal site saura vous soigner Ce n’est ni une infection ni une allergie mais de petites terminaisons nerveuses irritées Voilà pourquoi il ne faut pas porter de vêtements serrés et il faut hydrater ++++ les muqueuses Gydrelle ne convient jamais dans les névralgies Courage et patience

      J’aime

  9. Bonjour Docteur,

    Après avoir mis Cicatridine ovule sur 4 jours, je me sens mieux le matin , moins d’inconfort local.
    Je continue encore 2 soirs, puis 2 fois /semaine ?

    Pour Colpotrophine, quel est le plus efficace en interne : l’ovule ou la crème ? (s’il y a un applicateur pour la mettre en interne?)

    J’ai aussi acheté huile de coco , à mettre tous les soirs ? ( risque de tâcher la culotte si on la mets le matin ? )

    Par contre, j’ai oublié de vous dire que j’ai une tendinite de la hanche gauche , le kiné m’a dit que les 3 muscles qui entourent la hanche sont inflammés , dont le psoas qui me donne souvent une gène à l’aine gauche (je croyais à tort que c’était l’ovaire ou l’intestin…)
    Est-ce que ça peut aussi engendrer une pesanteur sur la vessie ou l’utérus ?

    En fait j’ai l’impression que cette pesanteur est la même que j’avais avant, mais que quelques jours avant les règles , et là comme je suis à J51 et toujours pas de règles , c’est peut être l’utérus qui « gonfle » et appuie sur la vessie …

    En attendant de pouvoir revoir mon généraliste, je vous remercie pour vos conseils et j’espère que ce n’est pas une névralgie pudendale et que ça partira une fois que ma tendinite de la hanche sera soignée.

    J’aime

    1. 1 cicatridine se met autant de fois qu’il est nécessaire et autant de semaines que nécessaire A vous de voir
      2 colpotrophine en ovules sur ordonnance une cure de 10 puis à voir si besoin de plus ou si pas nécessaire
      3 le soir oui autant de jours que nécessaire pour se sentir confortable
      4 la tendinite du psoas n’arrange pas les douleurs . Quand elle sera soignée vous irez mieux
      5 la congestion pelvienne prémenstruelle n’arrange rien effectivement estelle

      J’aime

      1. Bonjour Docteur,

        Formidable : j’ai eu une amélioration dès le premier ovule de Colpotrophine , je n’ai plus d’inflammation de la vessie et je me sens vraiment mieux ,et moins fatiguée !

        je n’ai pris que 2fois/semaine car petite appréhension des effets secondaires au vu de la notice … (HTA dans la famille), mais je crois que vous aviez dit que ça ne passait pas ou peu dans le sang donc pas de risque cardio vasculaire ?

        Colpotrophine n’agit qu’en local sur les muqueuses ou ça peut aussi supprimer d’autres désagréments ? (fatigue, anxiété , mauvais sommeil) Car j’ai senti un changement positif sur mon état général !

        En attendant de revoir mon généraliste dans 15 jours, je suis à J62 et toujours pas de règles, puis-je envisager prochainement de pouvoir prendre un traitement hormonal local (type Progestogel ou patchs) ou dois je encore attendre une ménopause installée ?

        J’ai 48 ans, cycles précédents réguliers, pas d’HTA, pas de cholestérol, ni tabac, ni surpoids (mais HTA dans la famille ), bouffées de chaleur depuis environ 5 ans calmées par Sérélys, Cérazette stoppée il y a 2 ans (intolérance nerveuse = ralentie et épuisée dès le matin, sècheresse et zéro libido)

        J’aime

  10. Bonsoir Miss Frottis
    Depuis un an mon cycle est perturbé cycle à 18j règles rapprochée et longues dernier en date 17j
    Du 14 septembre au 30sept
    Puis le 6 octobre saignements deux jour s comme la fin des règles et depuis rien … j’ignore quand elles reviendront
    J’ai 44 ans
    Mais depuis puis j’ai les muqueuses sèches et j urine beaucoup
    Est ce que cicatridine est efficace
    Svp
    Merci

    J’aime

  11. Bonsoir Miss frottis

    Merci bien je n’ai pas eu mes règles ce mois ci par exemple
    Depuis le 1er jour de mes règles
    Qui date du 14sept mais elles ont duré 17j!!!

    J’ai lu votre billet sur la sécheresse et en effet vous préconisiez un ovule chaque soir pendant 6 jours

    J’aime

  12. Bonjour, trop contente de trouver plein d’infos ! Ménopausée de puis 3 ans, sans traitement, sans rapport, mon dernier frottis a été impossible ! Trop douloureux, mon médecin me dit que c’est une sécheresse due à la ménaupose.je me suis rabattue sur un auto prélèvement . Est-ce aussi efficace ? Mon médecin traitant m’a prescrit trophigil (je n’aime vraiment pas utiliser ça !). mais est-ce utile d’avoir un traitement à long terme ? Si je décide de ne rien prendre, je ne pourrai plus jamais faire de frottis dans le futur ? je ne sais pas vraiment quoi faire….dois je tout de même « entretenir » cette partie de moi pour ma santé ? Merci de votre aide.

    J’aime

    1. 1 oui
      2 c’est vous qui voyez ! très utile si cystites à répétition ….qui peuvent arriver au bout de quelques années de sécheresse
      3 allez voir une gynécologue dans 5 ans ‘ =( puisque desormais les frottis sont tous les 5 ans) elle aura un spéculum adapté à la taille de votre vagin Sinon autoprélèvement dans 5 ans
      4 oui il faut entretenir cette zone par des omegas 3 per os comme Elteans et de l’huile de coco en tartinage local tous les jours sinon gare aux brûlures d’atrophie tissulaire intense babeth

      J’aime

      1. Merci ! je vais suivre la piste des omégas 3 !! et huile de coco. je préfère aux ovules à insérer…..je suis bien contente que l’on puisse faire des auto prélèvements maintenant !! merci pour vos conseils, ça me remonte le moral.A bientôt !!

        J’aime

  13. Bonjour Miss frottis ,
    je viens de voir votre site qui apporte de nombreuses réponses à mes questions.
    A la suite d’une coloscopie faite il y a 2 ans car colopathies fonctionnelles ( examen normal) j’ai eu des brûlures que j’ai pensé être vaginales. L’examen gynécologique n’a rien révélé d’anormal et l’analyse d’urine contenait un taux très élévé de leucocytes ! J’ai eu un traitement antibio costaud et bien sûr une inquiétude très importanet car mes symptômes persistaient ( traiteé avec du séroxyl ) !! Je pense que je commençais aussi être en pré ménopause car cycles irréguliers et plus courts ( avant 31 jours pour passer à 24) .Finalement l’urologue a constaté une inflammation de la vessie.après examen et cystoscopie normale. Depuis j’ai une gêne persistante et des infections urinaires récidivantes. Je viens d’avoir 50 ans et cela fait 4 mois que je n’ai plus mes règles. Ma gynéco m’a prescrit du trophigyl 2 fois par semaine et l’urologue me fait faire une antibiothérapie de 6 mois ( alternance d’augmentin et de bactrim forte) avec des sachets de Cyscontrol fort à prendre tous les jours .
    J’ai constaté de la sècheresse des muqueuses ( ma zone intime est souvent très rouge) et de la peau.
    J’ ai décidé de prendre les compléments alimentaires suivants en plus du reste :
    – hydroméga ( 3 cps/j)
    – L-glutamine
    – probiotiques ( 1 /J)
    – 1 cuil à café de bicarbonate matin et soir dans un verre d’eau
    – 2 l d’eau / j
    Pensez-vous que mon inflammation soit en lien avec ma ménopause ?
    Dois-je changer quelque chose à ce protocole ? Surtout lorsque j’aurai fini les antibios ( début mars) ?
    Le stress peut-il avoir une influence aussi sur la vessie?
    Y a–il des activités sportives à éviter ?
    Vais-je retrouver un confort urinaire enfin !?
    Je suis désolée pour toutes ces questions un peu nombreuses mais j’espère que vous pourrez m’éclairer et m’apporter de l’optimisme.

    J’aime

    1. 1 très bon protocole de votre part Je suis moins fan du protocole de l’urologue Les uro de ma région prescrivent monuril chaque dimanche un an et cela fonctionne bien …avec trophigil bien sûr
      2 oui bien sûr
      3 oui toutes celles qui demandent de porter un vêtement serré
      4 oui si vous troquez hydromega pour elteans plus performant et oui si vous troquez cycontrol pour precyst plus performant oui si vous rajoutez colpotrophine crème tous les jours oui si vous rajoutez du lithotamne en complément alimentaire Moi, perso, grâce à simplement equilibre acide base de chez le stum ( à commander sur le net) 3 par jour, je ne fais plus une seule infection urinaire ( je le trouve plus performant que le bicarbonate pour alcaliniser les urines ) Toutes mes patientes traitées avec precyst au long cours ou trophigil ou elteans/lithotamne ont vu leurs cystites s’éteindre Je trouve qu’augmentin c’est très « lance flamme » question intestin et muqueuses tandis que monuril est plus doux, furadantine aussi manou Je trouve qu’augmentin accentue les brûlures névralgiques …

      J’aime

  14. Bonsoir,

    À quoi sont dues les cystites claires pendant la ménopause ? C’est la carence en œstrogènes qui crée une inflammation ?
    J’ai longtemps cru que ces symptômes étaient liés à mon endometriose mais le découvre le sgum (encore grâce à vous !)

    J’aime

    1. oui c’est cela gaelle Les oestrogènes ont deux missions : nourrir nos bacilles de défense et renforcer les parois génitales ( vagin, vulve , vessie) A la ménopause les parois sèchent et s’affinent prêtes à se laisser traverser par les microbes de nos intestins et le Doderlein est mort puisque pas nourri , il ne nous défend plus des aggressions microbiennes En reprenant des estrogènes en local on redonne du tonus aux parois , on les renforce et on refait pousser du Doderlein C’en est fini des brûlures liées à l’affinement des parois et des vraies cystites à répétition

      J’aime

  15. Bonjour miss Frottis,

    J’ai 44 ans et j’ai la peau sèche. En lisant cet article j’ai pris de l’huile d’onagre/bourrache, ce qui a beaucoup amélioré ma peau sèche. Mais je me suis aperçue en arrêtant de prendre ces gélules d’huile que mes règles étaient plus abondantes que lorsque je ne prends pas d’huile. Et j’avais des petits saignements qui duraient jusqu’à l’ovulation. C’était dû à l’huile en fait ?

    Bon là ma peau est redevenue sèche. Si je prends des oméga 3 à la place de onagre/bourrache, est-ce que ça peut jouer aussi sur l’abondance de mes règles ?

    Merci pour votre blog qui donne plein d’informations pour nous les femmes qu’on ne trouve pas ailleurs.

    J’aime

  16. bonjour. merci pour ce fabuleux blog! c’est mon livre de chevet. j’ai juste une question. je suis ménoposee depuis 1 mois ( 12 mois sans régle), j’ai 48 ans. je prends depuis 1 ans serelys one (qui a considérablement fait chutte mes BC) et depuis un mois Hydravea. je me demandais si je pouvais.? car les deux ont de la vitamine E mais pas les mêmes produits. merci de votre retour

    J’aime

  17. Bonjour Madame,
    J ai posté une question mais je pense que je n étais pas sur la page appropriée. Je reposte donc ici… Ménopausée j ai utilisé Idracare l année passée et cela a été très très efficace. Hier j’ ai voulu reprendre ce traitement car la sécheresse est à nouveau présente, mais à l application du gel, j ai ressenti brûlures et picotements. Pensez vous que je puisse continuer ou vaut il mieux stopper Idracare ?
    Merci beaucoup!

    J’aime

  18. Bonsoir Madame
    Je reviens vers vous concernant mon précédent message sur Idracare. Depuis la mise du produit, je ressens une petite gêne a l entrée du vagin, celui ci est très rouge, avec une petite « boule ». Pensez vous que j aurais pu me créer une inflammation, car lors de l introduction de la pipette j ai dû forcer un peu.. je sais que ce n’ est pas évident pour vous sans pouvoir faire une auscultation…
    Merci beaucoup!

    J’aime

  19. Bonjour miss frottis.étant ménopausée depuis 6 ans je souffre du sgum comme beaucoup de femme.Ma vessie est enflammée sans germe ECBU négatif. Et mes parties intimes douloureuses avec une odeur désagréable. Suite à un PV score de nu gent 4 absence de lactobacilles et de germe Flore vaginal de substitution.mon docteur M à prescrit en plus de colpo trophine ovule et crème 2 fois par semaine des ovules de probiotiques physioflore au bout de 2 jours je suis brûlée vulve et méat urinaire. Que puis je faire pour refaire ma flore intime. Je prend 2 gel de hydravea par jour dois je augmenté .ou trouver des lactobacilles efficaces. Merci Docteur prenez soin de vous

    J’aime

    1. dans l’alimentation babette ou alors probiotiques per os Jamais de probiotiques en direct au fond du vagin dans les brûlures , car c’est un produit très « décapant » très puissant pas du tout un antalgique Les probiotiques sont des germes vivants à n’utiliser que dans un corps aux muqueuses solides Idem pour les probitiques oraux : on commence par 15 jours de L glutamine pour soigner et ensuite on réensemence en organismes vivants babette

      J’aime

      1. merci DR pour votre réponse.Avez vous des noms de probiotiques qui ont fait leur preuve sur vos patientes.ergyphilus intima m est conseille par le pharmacien.Je suis a 16 jour de L glutamine faut il arreter ou continuer un peu. je vous souhaite un bon dimanche

        J’aime

      2. c’est OK pour la L glutamine et ergephilus est bien babette Supprimez lait , laitages de votre alimentation , mangez des aliments prébiotiques comme l’artichaut et probiotiques comme kefir kombutcha choucroute …et fromages au lait cru plus légumes crus et cuits en alternance Plus on varie son alimentaiton, plus on forme des probiotiques intestinaux

        J’aime

  20. Bonjour, j’ai commencé Colpotrophine depuis 3 semaines à raison de 3 fois/semaine, ça n’a apporté aucun soulagement à mes symptômes désagréables (besoin constant d’uriner -ça va mieux depuis qu’on m’a prescrit Toviaz + hypersensibilité vagin et clitoris mais pas forcément sécheresse) et je m’aperçois en fait que les soirs où je mets un ovule de Colpotrophine, une heure ou deux après je suis réveillée par des sensations de brûlures qui n’arrangent rien. Dans l’attente de revoir ma gynécologue je préfère ne plus l’utiliser, je reste sur Lithotame/Elteans + huile coco en local + prise en charge par une kiné uro-gynéco.
    Avez-vous d’autres pistes? Merci encore et bonne journée

    J’aime

    1. vous avez une intolérance au produit colpotrophine cecile il faut l’arrêter évidemment et faire comme vous le faites pour soulager votre hypersensibilité vésicale

      J’aime

      1. Bonsoir
        Je suis suivie par une kiné uro-gynéco que j’ai vu ce matin pour une deuxième séance, le bilan s’oriente vers un problème avec le nerf pudendal du clitoris. Quand je lis tous vos articles et les commentaires, je comprends que la sécheresse vaginale est liée aux problèmes du nerf pudendal.
        1/ Si je ne peux plus prendre colpotrophine qui me brûle, que puis-je prendre en plus d’Eltreans en attendant pour continuer à hydrater en local -cicatridine?. je ne revois la gyneco que dans 3 semaines.
        2/ J’aimerais tenter des séances de mésothérapie. Vous pensez que je peux prendre rendez-vous sans avoir fait d’examen diagnostique type doppler ou autre, que je pourrais présenter au mésothérapeute et qui lui seraient peut-être utile? j’aimerais agir vite.
        Merci

        J’aime

  21. Bonjour miss frottis,
    J’ai été sous androcur sans œstrogènes pendant 8 ans puis sous menopause artificielle pendant 3 mois pour endométriose et c’est pendant cette ménopause que des affreuses brûlures urinaires sont arrivées,quotidiennement, et sans aucune infection aux ecbu ni aux PV. Maintenant je suis enceinte (je suis tombée enceinte naturellement 3 cycles apres la ménopause artificielle) mais les brûlures n’ont jamais cessé. Ce ne sont pas de petites brûlures ou de la sécheresse pendant les rapports (d’ailleurs nous n’avons pas de rapports car grossesse à risque) mais des brûlures vraiment atroces à m’en réveiller la nuit pour passer 3 heures à pleurer tant ça me brûle..de plus je met des ovules de progestérone 200mg un le matin et un le soir et je me doute que ça n’arrange rien.
    je sais qu’enceinte je n’ai pas droit aux produits contenants des oestrogenes,d’ailleurs même hors grossesse avec mon endométriose je ne serai pas rassurée, mais est-ce qu’il existe une solution pour me soulager ? Jai essayé l’huile de coco ça brûle encore plus, la crème mucogyne pareil ça me donne l’impression de m’appliquer de la moutarde,je ne peut pas essayer les ovules car je met déjà mes utrogestan matin et soir mais également un medigyne un soir sur deux et un geliofil l’autre soir sur deux car c’est la seule chose qui marche pour rétablir ma flore qui est maintenant impeccable alors qu’avant ça je n’avais aucune flore et constamment des vaginose (ce que je veux éviter à tout prix en étant enceinte vu le danger que ça représente surtout que mon col risque à priori de s’ouvrir trop tôt (fc tardive pour cette raison il y’a 4 ans)
    Jai entendu parler de la vitamine E appliquée directement sur la vulve, en perçant la capsule, qu’en pensez vous ? Avez-vous d’autres solutions à me conseiller ?
    Merci beaucoup d’avance

    J’aime

  22. Bonjour Madame,
    Je ne suis pas ménopausée ( j’ai 28 ans ) mais j’ai les symptômes d’une cystite interstitielle ( brûlure vésicale et urétrale avec ECBU négatif ) et je pense également avoir de la sécheresse vaginale.
    Je prends la pilule jasminelle. Que me recommander vous comme traitement ?
    Ces symptômes peuvent ils être dû à la pilule ?
    Bien à vous et merci d’avance

    J’aime

      1. Vous pensez que cela va s’arrêter même si cela fait plusieurs années que je présente ces symptômes et que je prends la pilule ?

        Merci

        J’aime

  23. Bonjour très chère miss Frottis, j’ai un THS de base depuis 2 ans.( 54 ans) Depuis quelques temps, brulure vaginale uniquement la nuit ( je sens des tiraillements et peaux sur les jambes très sèches. Est ce que prendre du elstean suffirait ou je dois augmenter mon traitement. Merci pour tout

    J’aime

  24. Bonjour je vien vers vous pour des conseils
    J’ai 32 ans et je pense souffrir de secheresse je suis souvent irriter pour rien et surtout a l’approche des règles pensez vous que cela peut être ça ?
    Et que me conseiller vous ?
    Merci de vos réponses

    J’aime

      1. Je n’en prend plus en ce moment a par préservatif
        Je vais prendre rendez vous pour un pv bientôt cela pourrais être du a une infection ?

        J’aime

  25. Bonjour miss Frottis,
    Ménopausée depuis 6 ans, j’ai 56 ans sous THM estrava 2 pression et progestan 200 mg. Mon dernier frottis montrait des signes inflammatoires empêchant une lecture satisfaisante. Mon gynéco m’a mise sous polygynax 6 jours d’affilés, un mois sur deux, à faire 3 fois. Commencé fin octobre 2021 et terminé en fin février 2022, soit un mois de repos entre chaque prise. Parallèlement, il m’a prescrit colpotrophine ovule à mettre 3 fois par semaine. Traitement que j’ai commencé après polygynax. Je mets un ovule 2 fois par semaine depuis mars car je voulais commencer doucement. Seulement, j’ai parfois des pertes grisâtres épaisses. Je ne sais pas si cela vient du polygynax qui aurait un peu décapé ma flore en provoquant une vaginose. Ou c’est colpotrophine ? Devrais-je passer à 3 fois par semaine pour plus de confort. Mon généraliste à qui, j’en ai parlé, m’a prescrit gynophillus en comprimés oraux à base de probiotiques pour restaurer ma flore. Qu’en pensez-vous ?Je n’ai pas encore commencé. Je ne sais pas si je peux continuer à mettre colpotrophine avec gynophillus. J’ai oublié de lui demander. Les symptômes que je ressens depuis un bon moment sont une sécheresse vaginale et vulvaire, pas de démangeaison mais sensation de brûlure. Toilette avec Saforelle ultra hydratant et sa crème apaisante. Peu d’activité sexuelle car mon époux souffre de troubles érectiles. Parfois, avec l’aide de comprimés, nous y arrivons mais souvent brûlures intenses après les rapports. Ce qui m’amène à penser que je souffre de sècheresse mais pourquoi ces pertes grisâtres sans odeur. Merci pour votre réponse

    J’aime

    1. 1 colpot ^lus gynophilus c’est OK
      2 sans PV impossible de dire à quoi sont dues ces pertes : vaginose ? sécheresse intense ? les brûlures post coit font penser à secheresse ++ Peut être vous faut il gydrelle plutôt que colpotrophine Aidez vous aussi avec Elteans per os et cicatridine ou replens en local yogamenco

      J’aime

      1. Pour être sûre d’avoir bien compris. Je peux donc mettre colpotrophine en même temps que le traitement avec gynophilus lp comprimés vaginaux ? Pas de risque d’interaction ?
        Et par la suite, augmenter colpotrophine à 3 fois par semaine peut être ?
        Niveau complémentaire, je prends des gélules d’oméga 3 de bourrache et onagre pour l’hydratation car j’ai une peau hyper sensible depuis ma ménopause. Niveau lubrifiant, on utilisait sensilube mais je le trouve insuffisant. La pharmacie m’a conseillé mucogyne, est ce bien ? Merci de vos conseils.

        J’aime

      2. oui
        oui
        cela ne sert pas à grand chose l’onagre contre la sécheresse ce n’est pas cela de vrais omega 3
        huile de coco +++mucogyne pas mal mais il faut aussi en mettre en dehors des rapports plusieurs fois par jour si besoin yogamenco et il faut boire 1litre 1/2 en dehors des repas

        J’aime

  26. Bonjour Miss Frottis,
    Déjà merci pour ce que vous faites merci pour toutes ces informations précieuses.
    J’ai trouvé votre blog en recherchant un peu car je suis désespérée et vraiment pas aidé alors je me dis que peut-être vous pourrez m’aider.
    J’ai 35 ans et l’année dernière on m’a diagnostiqué une insuffisance ovarienne précoce j’avais bouffée de chaleur fatigue sécheresse vaginale vulvaire extrême rapport avec mon mari impossible et donc que je devais être sous ths. On m’a donc mise sous Climaston 2/10 en août 2021 là impeccable comme avant bien hydratée c’était parfait mais j’ai pris 30kg j’avais des signes de surdosage donc on m’a baissé le dosage Climaston 1/5 début mars 2022 et là au fur et à mesure retour sécheresse inconfort puis le 14 avril j’ai cru infection urinaire mais ECBU négatif.. on m’a passé sous Oestrodose progestérone 200 gélule et gydrelle 3xsem et florgynal le reste des jours 1mois sauf que niveau vessie ça ne passe pas.. j’ai toujours la sensation désagréable de devoir uriner même après avoir uriné je désespère et j’ai peur de ne plus retrouver ma vessie. Du coup on me dit que ça doit être le syndrome génito-urinaire et que peut être je dois repasser sur le climaston 2/10 comme ça allait niveau vessie et hydratation… Je suis clairement perdue et si vous pouvez me donner votre avis je vous en remercie du fond du cœur

    J’aime

    1. Il faut oromone 2 mg plus progestan 100 cela ne fait pas grossir et cela hydrate comme Climaston 2/10 cassie ou alors oestrodose 3 doses ( et pas une c’est insuffisant à votre âge) progestan 100 ( cela suffit inutile le 200) et colpotrophine ovule un jour sur deux La colpotrophine est plus efficace dans le SGUM que gydrelle et florgynal L’huile de coco fait bien aussi tous les jours sur la vulve et lors des rapports . Par ailleurs il faut se gaver d’omega 3 ( hydrmega , elteans ….) . Un rééquilibrage alimentaire s’impose : 30 kgs de prise de poids ce n’est pas normal , il y a un bug quelque part On ne peut plus manger pareil à la ménopause Il faut diminuer drastiquement le sucre rapide , ça vous le savez mais le LENT aussi : adieu pain, pâtes, riz blanc, quiches, pizzas , bref tout ce qui contient de l’amidon et du gluten. Bonjour les légumineuses Jamais de jus de fruits même maison mais un fruit entier . Jamais de yaourt mais dessert soja non sucré. Bref il faut des protéines végétales et animales plus des oléagineux ( noix noisettes, avocats ….) Le gras ne fait pas grossir , bonjour la mayo, le sucre fait grossir : adieu le kilo de brugnons

      J’aime

      1. Bonjour Miss Frottis,
        Je vous remercie infiniment d’avoir pris le temps de me répondre.
        En fait j’ai compris que j’ai pris ces 30kg parce que je me suis fait plaisir… Honnêtement je mangeais des sushis, des frites, des gâteaux au chocolat… Je n’ai pas du tout fait de régime alimentaire on ne me l’a pas dit et je ne me le suis pas dit non plus de mon côté… Donc je pense que je vais reprendre le climaston 2/10 car au final j’avais mes règles, une très bonne hydratation et pas de problème urinaire avec ce THS (et je vais continuer en parallèle colpotrophine en local sur vos conseils et les omega 3 qui ne feront pas de mal). J’espère sincèrement que de repasser sur le climaston 2/10 va me rétablir ce problème du SGUM que je n’avais pas que c’est récupérable et pas irréversible…

        J’aime

      2. Merci beaucoup Miss Frottis 🙂 ça me rassure de savoir que c’est réversible j’ai vraiment hâte de retrouver le confort d’avant encore merci de tout mon coeur d’avoir pris le temps de me répondre et de me faire bénéficier de votre expérience.

        J’aime

  27. Bonjour Miss frottis
    Ménauposé depuis 4 ans, je ne prenais rien a cause d’un utérus plein de fibromes et seins sensibles. Et le SGUM a fait son apparition … je ne supporte aucun traitement local type trophigil. Depuis presque 1 an mon gynéco m’a quand même mise sous Duphaston 1/j non stop et estreva gel 2 pressions/j et ça a été un énorme soulagement. A part les 3 premiers mois je n’ai aucun saignements. Mais j’ai toujours des petits picotements et brûlures au niveau vulvaire.
    1- est ce toujours cette fichue sècheresse ? Avez vous des solutions pour intestins très sensibles
    2 – je perds énormément de cheveux depuis 6mois. Est le traitement hormonal ?
    Merci par avance et surtout merci pour vos articles tellement réconfortants

    J’aime

    1. 1 non c’est de l’acidité vaginale
      2 regardez ce qu’il faut manger dans passeport santé SII , prendre des probiotiques
      3 oui c’est duphaston demandez à troquer duphaston pour progestan licath

      J’aime

  28. Bonjour Miss Frottis,
    je suis ménopausée depuis 3 ans, et de temps à autre, je mets de la crème hormonale Colpotrophine ou Gydrelle sur la vulve. Pas régulièrement toutefois. Cicatridine ou Barriederm pour nourrir la vulve.
    J’ai noté de petites démangeaisons que j’ai mis sur le compte de la sècheresse il y a quelques temps, et Bing, j’ai fait une réaction à la crème hormonale : vulve rouge, vestibule qui brûle longtemps après avoir uriné, un inconfort constant, C’est pénible, surtout la nuit.
    Je précise que j’ai tendance à faire de la vulvodynie, ce qui n’arrange rien à la situation… comme vous pouvez l’imaginer.
    Je prends Eltéans en complément alimentaire depuis 3 semaines en lisant les conseils sur votre site, (avant j’étais sur les gélules d’huile d’Onagre), et Ergyphillus en probiotique, une gélule par jour, depuis 15 jours.
    J’ai un RV dermatologique dans un mois. Je crains avoir déclenché une dermatite, à la lecture des effets secondaires des crèmes hormonales sur les notices, car j’ai des problèmes de peau par ailleurs (eczéma par exemple)
    Je ne mets plus rien sur la vulve, après avoir pris conseil avec le secrétariat du dermatologue en expliquant le problème et me lave juste à l’eau.
    Barriederm ne m’apporte pas spécialement de confort, mais donne un aspect moins sec, je trouve, à la vulve. Je n’ose pas utiliser Cicatridine, car les effets sur la notice peuvent aussi être une réaction d’intolérance. Je reste minimaliste donc. Mucogyne ne m’a jamais convenu. Donc je suis très limitée !

    A votre avis, les compléments alimentaires peuvent ils aider à passer ce cap ou est-ce illusoire ?
    Est-ce que la cortisone est conseillé dans ce cas ou pas du tout ? Ou faut-il attendre tout simplement… que le mal passe ? J’en ai eu il y a plusieurs années pour des rougeurs à la vulve, mais à l’époque je ne prenais aucun traitement.
    Merci encore pour tous vos articles, une vraie encyclopédie en ligne !

    Bonne soirée Miss Frottis

    J’aime

    1. Je ne suis pas dermato et ne peux dire quelle creme va pouvoir soigner votre vulvite mado Faites des bain de siège à l’eau plus bicarbonate ménager un cuillère c’est très apaisant , séchage au séchoir froid Ne mettez plus aucune crème Tentez une bouteille d’eau bien froide entre les jambes voyez si cela soulage

      J’aime

  29. Bonjour,
    On m’a prescrit pour lutter contre la sécheresse de la ménopause de la colpotrophine ovule, et aussi du progestan pour calmer le nerf pudendal. Ma question est:
    -est-ce que je peux mettre les 2 ovules par voie vaginale, par ex. le progestan vers 20h et la colpotrpohyne au moment du coucher 2 heures après ? (je constate que les ovules de progestan ne coulent pas et restent bien en place dans le vagin) merci

    J’aime

  30. Au départ on m’avait prescrit la colpotrophine au rythme de 3fois/semaine mais en fait je ne trouve pas ça assez efficace. J’ai récemment eu un diagnostic de « nevralgie pudendale sans compression par relâchement des tissus dans un contexte de ménopause débutante ». Quel fréquence d’utilisation me conseillez-vous ? pour les ovules et pour la crème. Merci

    J’aime

    1. Moi dans la NP je péconise 10 jours d’affilé sophie On peut aussi en mettre tous les jours Je prescris aussi des omega 3 per os comme Ergy 3 par exemple 2 par jour La crème c’est toujours tous les jours

      J’aime

  31. Bonjour Miss Frottis !

    Merci pour votre blog !

    J’aurais une petite question d’ordre pratique : comment faire pour aller à la piscine quand on souffre de sécheresse vaginale et vulvaire ?

    Merci pour vos conseils

    J’aime

  32. Bonjour Miss Frotti,
    J’ai 59 ans, depuis un peu plus d’un an j’ai des douleurs comme des aiguilles dans le bas ventre, a priori rien à signaler lors des contrôles gynécologiques.
    J’ai tendance à faire des cystites à urines claires et j’ai été traitée par du Monuril à prendre tous les 10 jours. Cela fait un mois que je n’en prends plus.
    Depuis quelques jours je perds de l’eau transparente. Est ce normal je n’ai jamais eu cela ?
    Merci par avance de vos conseils,

    J’aime

    1. on dirait une sécheresse des muqueuses lolo , cela donne des hydrorrhées Mettez cicatridine ovule et huile de coco sur la vulve Prenez des omegas 3 pendant 1 mois Si cela ne passe pas voyez votre gynéco pour des soins plus approfondis Je suis surprise que vous ne preniez pas de tt hormonal local pour vos cystites à urines claires, c’est pourtant le soin adéquat

      J’aime

      1. Merci beaucoup pour votre réponse. En fait ma gynéco ne m’a rien donné pour mes cystites, elle m’a dit d’aller voir un urologue. J’ai demandé avis à mon médecin qui m’a alors prescrit du monuril, et des ovules de colpotrophine. N’ayant plus de cystite j’ai arrêté le traitement. Je ne savais pas s’il fallait continuer ou non la colpotrophine. Merci encore pour votre retour

        J’aime

  33. Bonjour Miss Frottis 🙂 je vous avez contacté une première fois car j’étais vraiment paumé avec mes symptômes et sans vraie solution des différents médecins que j’ai vu.
    J’ai une insuffisance ovarienne précoce on m’a mise sous Climaston 2/10 en août 2021 en mars 2022 on me l’a baissé au climaston 1/5 là durant le mois de mars sécheresse qui est arrivée crescendo jusqu’à avoir comme infection urinaire mais ECBU stérile bien sûr pas de mycose mais brûlure inconfort la vulve vraiment pas confortable et pollakiurie urgenturie. On m’a remise sous Climaston 2/10 le 21 mai 2022 en plus j’ai mis florgynal et colpotrophine ovules et comme vous disiez je percais pour mettre sur la vulve mais je suis désemparée.. ma vulve reste très inconfortable elle me brûle comme si elle était vraiment abîmée j’ai vu que vous parlez de livial que ça a sauvé des patientes ou d’huile de coco pendant un mois vous pensez que ça peut reconstituer la muqueuse ? Je suis vraiment désespéré et ne sait plus quoi faire… Merci sincèrement pour votre aide

    J’aime

    1. OK pour l’huile de coco +++ en tartinage matin et soir emilie et si échec livial mais on ne vous prescrira pas cette molécule car pas vraiment adaptée à la ménopause précoce . Prenez aussi des omegas 3

      J’aime

      1. Merci infiniment pour votre réponse rapide miss Frottis 🙂 je vais suivre votre conseil pour l’huile de coco en espérant vraiment que ça va sauver ma vulve c’est vraiment dommage pour le livial que ce ne soit pas adapté pour mon cas du coup j’ai plus qu’à croiser les doigts pour que l’huile de coco marche avec les omégas 3 merci encore vraiment beaucoup 🙂 sincèrement de prendre le temps d’aider des personnes désespérées comme nous c’est vrai qu’on imagine pas à quel point ça peut détruire le quotidien et les relations de couple d’avoir ces symptômes..

        J’aime

  34. Bonjour Miss Frottis, un gyné que j’ai vu en vacances (je n’ai plus de gyné attitrée, partie à la retraite il y a 3 ans) m’a prescrit gydrelle pour la sécheresse vaginale 2 fois par semaine. Je lis sur la notice d’emploi qu’en cas de « cure répétée ou prolongée », une surveillance étroite est à faire en cas de maladie du tympan. Or j’ai été opérée d’une otospongiose il y a 20 ans. Je m’inquiète donc du bien-fondé de ce traitement. Commencé il y a 15 jours, puis-je le continuer ? Pendant combien de temps ? Qu’appelle-t-on cure prolongée ou répétée ? Y a-t-il d’autres produits préférables à celui-là ?

    J’aime

  35. Merci pour cet article qui me donne beaucoup d espoir
    J ai depuis ma menopause il y a 5 ans des problèmes de secheresse vaginale, en plus d une osteoporose ! je ne peux pas prendre de traitement hormonal car j ai été opérée de lésions cin1 aux deux seins en 2016.
    J avais des problèmes pour le retenir de faire pipi. Depuis peu je ressens des besoins d uriner très fréquents parfois 3 ou 4 fois en une heure !
    Et des brûlures vaginales
    Je n en peux plus et ma gyneco est partie à la retraite.
    J ai pris rdv chez un urologue mais pas avant décembre et mon nouveau gyneco m à prescrit coltroprophine gélules . Pensez vous que je puisse l utiliser et à quelle posologie ?
    Au bout de combien de temps puis je espérer un mieux être.
    Puis je prendre les oméga en plus ?
    J ai des moments d accalmie mais depuis quelques jours c est de pire en pire….d ou mon rendez vous chez l urologue.
    D avance merci de votre réponse.

    J’aime

    1. huile de coco sur la vulve tous les jours plus cicatridine ovules pendant 6 jours Après 6 jours vous pourrez mettre colpotrophine ovules deux fois par semaine chantal . Vous pouvez prendre Elteans ou Hydromega deux cp par jour non stop . Il faudra voir un urologue bien sûr car la pollakiurie n’a rien à voir avec la sécheresse mais avec une vessie nerveuse C’est l’urologue qui vous donnera le traitement de cette vessie nerveuse

      J’aime

      1. Merci beaucoup !
        Je pensais que la pollakiurie faisait partie du syndrome genito urinaire en fait. Mais j irai voir un urologue. ( rendez vous fin
        décembre seulement ….)

        J’aime

  36. Bonjour docteur ménopausée depuis 8 ans j ai 61 ans je souffre de brûlures de la vulve et mictionnelles sans germes. Je met 2 ovules colpotrophine par semaine et crème colpo tous les jours.mes brûlures et la pression sur ma vessie ne passe pas. Que puis je faire.la furadentine est elle conseillée. Le laboratoire nutrixeal à enlevé le cassis et la remplacé par de l argousier dans ses oméga. Quel autre oméga me conseillez vous. Car le argousier me donne des spasmes du colon. Je viens de commencer acidose base de chez lestum merci bonne soiree

    J’aime

    1. 1 non pas de furadantine essayez cyscontrol plutôt
      2 moi je prends Elteans qui n’a pas d’huile d’argousier babette
      3 rajoutez un tartinage d’huile de coco sur la vulve tous les matins

      J’aime

  37. Merci docteur Faut il que je continue les ovules de colpo et la creme. ou des ovules de cicatridine. Ou juste cystocontrol merci.je n ai plu de flore intime absence de lactobacille

    J’aime

    1. normal l’absence de lactobacille à la menopause ! Vous devriez peut être essayer Trophigil et abandonner colpotrophine que sur ordonnance En attendant cicatridine huile de coco et cyscontrol

      J’aime

  38. Merci docteur j ai 6 tubes de pommade gydrelle et5 tubes de crème florigynal. Il y a t il un des 2 que je peux utiliser à la place de colpo ou trophigil.pas de gynécologue disponible dans mon secteur merci

    J’aime

  39. Bonsoir, mon gynécologies m’a prescrit gydrelle 2 fois / semaine pour ma sécheresse vaginale
    Le faite de prendre des oestrogènes me fait peur, quel sont les effets si on s’en sert tout au long de l’année
    J’ai lu huile de coco aussi peut être en complément ,peut on la mettre à l’interieur ?
    Merci pour votre réponse

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s